1.         Qal’at al-Bahreïn – ancien port et capitale de Dilmun (Bahreïn) (C 1192ter)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  2005

Critères  (ii)(iii)(iv)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1192/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 2002-2002)
Montant total approuvé : 26 500 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1192/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Janvier-février 2006 : Centre du patrimoine mondial ; juin 2006 : mission conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Projet de reconquête de terres (« Etoile du Nord ») sur la mer dans la baie en face du site, et projet de port de pêche ;

b) Intégrité physique et visuelle menacée par des projets d’aménagement urbain et architectural autour de l’aire protégée ;

c) Intégrité visuelle menacée par un projet de chaussée à proximité immédiate de la côte nord, afin de résoudre les problèmes d’embouteillages dans cette partie du pays.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/1192/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2007

Par rapport aux problèmes soulevés par le Comité dans sa décision 30 COM 7B.49, le rapport soumis par l’État partie le 26 mars 2007 donne les informations suivantes :

a) Le projet « Etoile du Nord » a, selon la version finale du schéma directeur d’aménagement, été transféré dans un autre endroit qui ne met plus en péril l’intégrité visuelle du bien. Deux des trois projets de chaussée qui étaient également considérés comme mettant potentiellement en péril l’environnement immédiat du bien ont été abandonnés. Le projet de port de pêche temporaire a été déplacé vers l’est, à la lisière du corridor visuel. A ce nouvel emplacement, la structure de 2 mètres au-dessus du niveau de la mer a un impact visuel minimal ;

b) Les pressions exercées sur les terres par les projet d’aménagement ne sont pas encore totalement réglées, mais un accord général a été obtenu des diverses autorités concernées sur la nécessité d’un concept de planification intégrée et de zonage pour les environs de Qal’at al-Bahrain. La discussion sur les plans de zonage est toujours en cours. Une révision permanente des règlements d’urbanisme pour ce quartier est en instance jusqu’à ce que les Stratégies nationales de planification et d’aménagement soient officiellement approuvées. Priorité pourra alors être donnée à la finalisation du plan de zonage à titre d’étape vers la mise en œuvre des stratégies générales définies. Une pratique temporaire a été établie pour la période intermédiaire qui précéde la finalisation du plan de zonage, selon laquelle toutes les demandes de permis de construire qui concernent les zones centrale et tampon, ainsi que leurs environs, doivent être transmises au Secteur de la culture et du patrimoine national.

c) La route attenante, à proximité de la côte nord, proposée comme chaussée devrait en fait être un pont et sa conception être coordonnée en collaboration avec le Centre du patrimoine mondial conformément à la décision 30 COM 7B.49 pour traverser le corridor visuel, afin de permettre le mouvement naturel de l’eau et de préserver les mouvements de marée sur la côte.

d) Trois études différentes sont prévues dans les deux années à venir, dont une a commencé tout récemment. L’étude géophysique demandée par l’ICOMOS pour mieux définir l’étendue du site archéologique a été prévue dans le budget et sera effectuée par la mission archéologique française d’ici la fin 2007. Un relevé laser des structures archéologiques exhumées dans la zone centrale de fouille et la forteresse côtière a déjà commencé. Le Secteur de la culture et du patrimoine national prévoit d’allouer un budget à une étude archéologique sous-marine de la baie au nord de Qal’at al-Bahrain en 2008.

e) Conformément à la recommandation de la mission Centre du patrimoine mondial/ICOMOS de 2006, une attention spéciale est accordée à la communauté établie à la limite sud du bien. Le transfert de cette communauté à sa demande expresse est envisagé et des biens fonciers situés à moins d’un kilomètre de l’actuel village ont été identifiés comme emplacement futur. Le ministère des Travaux et du Logement est en train d’étudier les prescriptions et les besoins relatifs aux nouveaux logements qui seront fournis et va élaborer un projet architectural qui sera discuté avec la communauté dans le courant de l’année. En fonction des résultats, le budget et le calendrier du programme de relogement seront établis et communiqués.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 31 COM 7B.60

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2. Rappelant la décision 30 COM 7B.49 adoptée à sa 30e session (Vilnius, 2006),

3. Note avec satisfaction les progrès accomplis par l'Etat partie dans la mise en œuvre d'une série de mesures importantes visant à conserver et à protéger le bien;

4. Invite l'État partie, comme mentionné dans la décision 30 COM 7B.49, à soumettre avant le 1er février 2008 une proposition de modification des limites du bien inscrit conformément aux procédures indiquées aux paragraphes 163 à 165 des Orientations, de révision de la zone centrale pour inclure l'ancien chenal et la tour marine, et de révision de la zone tampon pour inclure le corridor visuel, pour examen par le Comité à sa 33e session en 2009;

5. Demande à l'Etat partie d'envoyer au Centre du patrimoine mondial:

a) Les décision officielles écrites et les documents explicatifs (cartes, schémas, photos) concernant le déplacement du projet «Etoile du Nord» et du port de pêche, ainsi que les décisions finales concernant le relogement d'une partie de la population locale,

b) La décision de remplacer la portion de route de liaison située à proximité de la côte nord par un pont judicieusement conçu,

c) Les Stratégies nationales de planification et d'aménagement approuvées pour la mise en œuvre de la révision du plan d'aménagement urbain et de zonage,

d) Le cadre législatif de protection du bien du patrimoine mondial,

e) Les projets de plans de gestion et de conservation;

6. Demande également à l'État partie de soumettre, avant le 1er février 2009, un rapport d'avancement sur la mise en œuvre des recommandations ci-dessus, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009.