1.         Casbah d'Alger (Algérie) (C 565)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1992

Critères  (ii)(v)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/565/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0 (de 1993-2002)
Montant total approuvé : 92 600 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/565/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

Septembre 2001: mission de suivi réactif du Centre du patrimoine mondial ; octobre 2003, février-mars et novembre 2004 : trois missions d’experts dans le cadre de la mise en œuvre des activités au titre de l’assistance de formation relative à la mise en place d’un chantier-école de spécialisation aux métiers traditionnels du bâtiment dans la Casbah d’Alger.

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Erosion naturelle;

b) Absence d’entretien des maisons d’habitation ;

c) Perte des techniques traditionnelles de conservation ;

d) Occupation des sols anarchique ;

e) Plan de sauvegarde existant mais non opérationnel ;

f) Manque de coordination des actions.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/565/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2007

Comme demandé par le Comité au paragraphe 6 de sa décision 29 COM 7B.44, l’Etat partie a transmis, le 31 janvier 2007, un rapport sur les actions de sauvegarde et de mise en valeur de la Casbah d’Alger. Ce rapport rappelle les actions antreprises en 2003 et en 2006 et qui sont les suivantes :

a) Le projet de restauration de la Citadelle d’Alger, parrainé par le Président de la République algérienne, a reçu un financement conséquent qui a permis au Ministère de la Culture de procéder à une consultation internationale restreinte ;

b) Un Bureau d’étude, présidé par le Directeur du patrimoine culturel, a été mis en place, notamment pour élaborer le cahier des charges nécessaire au lancement de l’opération de restauration de la Citadelle d’Alger ;

c) Des actions prioritaires ont été définies dans la perspective de la mise en œuvre de la 1ère phase du Plan permanent de sauvegarde et de mise en valeur des secteurs sauvegardés (PPSMV) qui comprend les mesures d’urgence et de diagnostic. Un état récapitulatif de toutes ces interventions a été établi en mars 2006 par les autorités locales, portant sur :

(i) L’état du bâti suite au séisme de 2003 et aux opérations d’évaluation et de relogement des populations afin d’entreprendre les travaux d’urgence,

(ii) L’état d’avancement des projets de restauration des monuments historiques classés,

(iii) Les interventions sur divers travaux de voirie, d’aménagement extérieur et d’assainissement.

Cette phase actualisée sera remise par le bureau d’étude au maître d’ouvrage le 14 juin 2007.

Les phases 2 (analyse historique et typologique) et 3 (projet final du plan, soit rapport de présentation, règlement, annexes et manuel typologique) du projet connaissent un état d’exécution avancé. La durée globale de l’étude d’actualisation et de mise en conformité du plan est évaluée à 15 mois, à compter du 15 novembre 2007.

Dans le cadre d’une requête d’assistance internationale au Fonds du patrimoine mondial, un centre de documentation et d’information devait être mis en place dans un bâtiment ancien de la Casbah. Le rapport de l’Etat partie ne mentionne pas ce centre ni les activités éventuelles qui pourraient y être menées.

Néanmoins, ce rapport est trop bref pour donner une image claire de l’état de conservation du bien ou permettre une évaluation précise de la situation actuelle.

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 31 COM 7B.59

Le Comité du patrimoine mondial, 

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2. Rappelant la décision 29 COM 7B.44, adoptée à sa 29e session (Durban, 2005),

3. Prend note des informations données par l'Etat partie sur les actions menées dans la perspective de la mise en œuvre de la première phase du plan permanent de sauvegarde ;

4. Prie instamment l'Etat partie, conformément au paragraphe 5 de la décision 29 COM 7B.44,  de poursuivre les mesures de réhabilitation de la Casbah d'Alger ;

5. Demande à l'Etat partie de transmettre au Centre du Patrimoine mondial une carte topographique ou cadastrale indiquant clairement les limites et la surface du bien inscrit ainsi que celles d'une zone tampon ;

6. Demande également à l'Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2009, un rapport détaillé sur l'état de conservation du bien, sur la mise en œuvre du plan de sauvegarde et les actions de réhabilitation, ainsi que sur le centre de documentation et d'information financé par le Fonds du patrimoine mondial, pour examen par le Comité à sa 33e session, en 2009.