1.         Robben Island (Afrique du Sud) (C 916)

Année d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial  1999

Critères  (iii)(vi)

Année(s) d’inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril  Néant

Décisions antérieures du Comité  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/916/documents/

Assistance internationale

Demandes approuvées : 0
Montant total approuvé : 0 dollars EU
Pour plus de détails, voir page http://whc.unesco.org/fr/list/916/assistance/

Fonds extrabudgétaires de l’UNESCO

Néant

Missions de suivi antérieures

2004, mission ICOMOS/ICCROM/UICN ; 2005, mission ICOMOS/UICN

Facteurs affectant le bien identifiés dans les rapports précédents

a) Pression due aux visiteurs ;

b) Absence de plan global de gestion de la conservation ;

c) Absence de plans annuels spécifiques de fonctionnement ;

d) Manque de ressources humaines ;

e) Difficultés avec les aspects opérationnels du travail d’entretien et de conservation, notamment l’absence de financement pour l’entretien préventif et la programmation ;

f) Absence de mesures adaptées de conservation du patrimoine bâti ;

g) Absence de gestion anticipative de la pression du tourisme ;

h) Absence d’intégration des valeurs naturelles dans la gestion du site.

Matériel d’illustration  voir page http://whc.unesco.org/fr/list/916/

Problèmes de conservation présentés au Comité du patrimoine mondial en 2007

A sa 30e session (Vilnius, 2006), le Comité a regretté que les recommandations de la mission conjointe ICOMOS/ICCROM/UICN de 2004 n’aient pas encore été totalement mises en œuvre et que l’appui de l’État partie nécessaire pour se conformer à ces recommandations fasse toujours défaut. Le Comité a également recommandé que l’État partie travaille en étroite liaison avec les organisations consultatives et l’administration chargée de la gestion de Robben Island (RIM) pour élaborer un plan d’action visant à aborder les aspects prioritaires de la gestion qui sont déjà définis pour le bien.

Fin janvier 2007, l’État partie a soumis au Centre du patrimoine mondial une série de documents répondant à la plupart des exigences du Comité. Le plan de gestion a les objectifs suivants : préserver l’importance du bien ; rassembler et organiser les ressources du patrimoine ; garantir l’excellence dans la gestion du patrimoine ; s’occuper de ce qui est proposé aux visiteurs ; communiquer et interpréter les valeurs du patrimoine ; instituer une bonne gouvernance ; renforcer les capacités institutionnelles ; fournir le personnel et les infrastructures nécessaires ; garantir la viabilité financière ; améliorer la sensibilisation du public ; et promouvoir le bien du patrimoine mondial. Le plan d’action proposé dans le plan de gestion décrit les activités qui seront mises en œuvre pour atteindre ces objectifs.

Après un examen minutieux du plan de gestion, le Centre du patrimoine mondial et ICOMOS estiment que le document produit est complet et bien conçu, il couvre en particulier les principales composantes du bien, notamment les activités prioritaires pour la prison, le centre d’interprétation de Sobukwe, les cimetières, les carrières et le patrimoine naturel. Pour formuler le plan de gestion, le Musée de Robben Island a fait appel à de nombreuses parties prenantes qui devraient continuer à jouer un rôle participatif important. 

Analyse et conclusions du Centre du patrimoine mondial, de l’ICOMOS et de l’ICCROM

Néant

Décision adoptée: 31 COM 7B.53

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7B,

2. Rappelant la décision 30 COM 7A.3 adoptée à sa 30e session (Vilnius, 2006),

3. Note que l'État partie a fait des efforts substantiels pour se conformer réellement à toutes les demandes qui lui ont été faites, en particulier la production d'un plan de gestion intégré complet, et l'encourage à lancer sans plus tarder les activités qui permettront sa mise en œuvre;

4. Demande à l'État partie de soumettre, avant le 1er février 2009, un rapport d'avancement détaillé prenant en compte les propositions de la mission de 2004, pour examen par le Comité à sa 33e session en 2009.