English Français
Aidez maintenant !

Convention France-UNESCO (CFU)

Que ce soit à propos des sites naturels, des formations géologiques remarquables et des réserves de flores et faunes, des forêts, ou des espaces marins, des édifices majeurs (temples et palais), du bâti ordinaire, des sites archéologiques, des paysages urbains et ruraux, des lieux de mémoire, l’intérêt pour le patrimoine mondial est en constante progression. Cependant, une inquiétude généralisée se fait jour quant à la sauvegarde de ces biens et de ces sites. Les problèmes relatifs au rôle et fonction du patrimoine dans le monde actuel, à l’identification et la responsabilisation des gestionnaires et parties prenantes en charge de ce patrimoine s’avèrent de plus en plus complexes. Le patrimoine peut être utilisé par les populations pour mettre en avant ses identités et ses valeurs, il peut donc être un moyen pour faire face aux mutations socio-économiques accélérées du monde actuel. De plus, il peut être un moyen d’intégration dans le développement durable et peut prendre part à des processus de modernisation difficiles. Le patrimoine, matériel ou immatériel, est avant tout fragile et précieux et il est donc nécessaire d’être attentif à identifier et maintenir sa diversité afin de favoriser une gestion du changement et un développement intégrés et respectueux des diversités culturelles. Le patrimoine culturel et naturel est une  expression de la culture. Et la culture en tant que du développement, à l’instar des facteurs économiques, sociaux et environnementaux, peut permettre et conduire un développement durable. Le patrimoine peut être créateur d’emplois et d’activités, il peut contribuer à renforcer la paix et la sécurité, sa prise en compte et sa valorisation peuvent favoriser la durabilité environnementale, et promouvoir l’égalité des genres.

Forte de son mandat unique pour la culture au sein du système des Nations Unies, l’UNESCO cherche à encourager l’identification, la protection et la préservation du patrimoine matériel et immatériel à travers le monde et mène un plaidoyer sur culture et développement. Ces efforts ont abouti à une reconnaissance accrue du rôle de la culture pour le développement aux niveaux mondial et national, comme en témoignent l'adoption des deux résolutions spécifiques de l'Assemblée générale des Nations Unies (A/RES/66/208 et A/RES/65/166, adoptées en 2010 et 2011 respectivement), et plus récemment la Déclaration de Hangzhou adoptée par le Congrès international « Culture : clé du développement durable », qui a eu lieu à Hangzhou (Chine) en mai 2013.

Le gouvernment français en tant qu’Etat membre de l’UNESCO s’est étroitement impliqué dans la conservation du patrimoine et dans l’établissement d’une politique visant à promouvoir et faciliter les contributions techniques et financières pour la préservation du patrimoine. La Convention France-UNESCO, partie intégrante de l’intérêt que porte la France au patrimoine et aux politiques culturelles actives, établit de fait une nouvelle approche de la coopération internationale.

Principes de l’accord  

La convention de coopération signée, en 1997, entre l'UNESCO et le Gouvernement de la République française sur la protection et la mise en valeur du patrimoine monumental, urbain et naturel (dite Convention France-UNESCO) a été fondée afin de contribuer à une meilleure connaissance du patrimoine culturel et naturel, afin d’intégrer la préservation du patrimoine au développement urbain et territorial, et afin d’associer la dimension sociale à la conservation du patrimoine. Cet accord entre la France et l'UNESCO est le premier accord de type bilatéral avec l'UNESCO dans le domaine de la sauvegarde du patrimoine.

Effet de levier

Durant les quinze dernières années, une centaine de projets ont été mis en oeuvre dans plus de cinquante pays à travers le monde. La France a apporté un budget global d'environ 3,7 millions d'euros à l'UNESCO dans le cadre de la convention France-UNESCO, ce qui a permis à l'Organisation de mobiliser plus de 18 millions d'euros.

La Convention France UNESCO  a apporté à l’UNESCO une contribution financière et technique centrée sur une expertise de pointe dans le domaine du patrimoine et d’un appui en matière d’ingénierie de projet. De nombreux projets ont bénéficié de fonds de démarrage et d’un accompagnement technique dans la durée. Les contributions financières parfois peu élevées quantitativement mais essentielles qualitativement ont permis de mobiliser des bailleurs importants tels que l'Agence Française de Développement et l'Union européenne. L’aide au diagnostic et l’analyse en amont contribue également au renforcement des compétences et constitue un appui technique conséquent.

Objectifs

  • Promouvoir l'une des missions de l'UNESCO consistant à protéger et sauvegarder le patrimoine commun de l'humanité, participer à la Stratégie Globale du patrimoine mondial, ceci en suivant les 5 objectifs stratégiques du Comité du patrimoine qui visent à développer une Liste du patrimoine mondial plus représentative et plus équilibrée, et appuyer les Etats Membres à tendre vers les objectifs du Millénaire pour le développement (MDG) des Nations Unies.
  • Favoriser le renforcement des compétences et les actions à long terme. Développer des projets favorisant le développement durable économique et social.
  • Donner une impulsion au développement de partenariats inter cités et inter sites, promouvoir une coopération décentralisée pour la protection du patrimoine impliquant les autorités françaises au niveau national, local et régional, favoriser l'aide internationale et les programmes de coopération.

Un outil de travail

La Convention France-UNESCO est un outil opérationnel de coopération internationale, à travers lequel la France met à la disposition de l'UNESCO une assistance technique et financière. S'appuyant sur l'expertise reconnue de la France, sur ses nombreuses années de pratique, d'enseignements et de formations spécialisées, sur ses corps de professionnels et d'experts (chercheurs, historiens, archéologues, architectes, conservateurs, urbanistes, restaurateurs, juristes, économistes, etc.), la Convention mobilise les acteurs impliqués dans la gestion du patrimoine en France pour intervenir sur le terrain à la demande des pays.

La Convention France-UNESCO est un accord qui améliore les partenariats et l'assistance technique et ainsi donc permet d'assurer une responsabilité partagée de la communauté internationale dans la coopération pour la sauvegarde du patrimoine. La coopération décentralisée est encouragée du fait de l’implication des autorités locales et des collectivités territoriales, puisqu’elle permet de nouer des partenariats sur le long terme, et facilite le renforcement des compétences.

Liens partenaires

www.developpement-durable.gouv.fr
www.diplomatie.gouv.fr
www.culture.gouv.fr
www.afd.fr/home

Nos activités
Assistance technique et aide aux états parties

94
Activités
108
États parties
  • Par Pays
  • Par objectifs
  • Tout
Global
Afrique
Afrique du Sud
Angola
Botswana
Burkina Faso
Bénin
Cabo Verde
Cameroun
Comores
Congo
Côte d'Ivoire
Gabon
Gambie
Ghana
Kenya
Lesotho
Madagascar
Mali
Maurice
Mozambique
Namibie
Niger
Nigéria
Ouganda
République centrafricaine
République démocratique du Congo
République-Unie de Tanzanie
Seychelles
Sénégal
Togo
Zimbabwe
Érythrée
Éthiopie
Amérique latine et Caraïbes
Bolivie (État plurinational de)
Brésil
Chili
Colombie
Costa Rica
Cuba
El Salvador
Guatemala
Mexique
Nicaragua
Pérou
Suriname
Uruguay
Venezuela (République bolivarienne du)
Équateur
Asie et pacifique
Afghanistan
Bangladesh
Cambodge
Chine
Inde
Iran (République islamique d')
Japon
Kirghizistan
Kiribati
Maldives
Népal
Ouzbékistan
Pakistan
République de Corée
République démocratique populaire lao
République populaire démocratique de Corée
Sri Lanka
Tadjikistan
Thaïlande
Turkménistan
Viet Nam
Europe et Amérique du nord
Albanie
Allemagne
Arménie
Azerbaïdjan
Belgique
Espagne
France
Fédération de Russie
Hongrie
Israël
Italie
Lettonie
Pays-Bas
Portugal
Roumanie
Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord
Turquie
États-Unis d'Amérique
États arabes
Algérie
Arabie saoudite
Bahreïn
Iraq
Jordanie
Liban
Libye
Maroc
Mauritanie
Oman
Palestine
République arabe syrienne
Tunisie
Yémen
Égypte
Émirats arabes unis
Communautés
Communication
Conservation
Crédibilité
Développement des capacités
Actualités (19)
Evènements (19)
Pays
France
Priorités
  • Art et Culture
  • Built / Monumental Heritage
  • Community Development
  • Résolution des confilts
  • Education
  • Conservation de l'environnement
  • Patrimoine immatériel
  • Autres