English Français
Aidez maintenant !

Nouveaux biens inscrits (2011)








Chargement de la carte ...

Les sites culturels suivants ont été inscrits

Cathédrale de León

Nicaragua
Critère : (ii)(iv)

Construit entre 1747 et le début du XIXe siècle selon les plans de l'architecte guatémaltèque Diego José de Porres Esquivel, le monument montre la transition du baroque au néoclassique et son style peut être considéré comme éclectique. La cathédrale se caractérise par la sobriété de sa décoration intérieure et par une grande luminosité naturelle. Néanmoins, la voûte du Sanctuaire est richement décorée. La cathédrale abrite d'importantes œuvres d'art dont un retable flamand en bois et les 14 stations du chemin de croix peintes par l'artiste nicaraguayen Antonio Sarria (fin du XIXe et début du XXe siècle).

Centre historique de Bridgetown et sa garnison

Barbade
Critère : (ii)(iii)(iv)

Le centre historique de Brigdgetown et sa garnison est un exemple exceptionnel de l'architecture coloniale britannique qui consiste en une vieille ville construite aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècle, qui témoigne de l'expansion de l'empire colonial britannique dans la zone atlantique. Le bien comprend également une garnison militaire située à proximité et composée de nombreux bâtiments historiques. Avec sa configuration de rues sinueuses, le bien témoigne d'une approche distincte des villes coloniales créées par les Espagnols ou les Néerlandais selon un plan en damier.

Citadelle de la dynastie Hô

Viet Nam
Critère : (ii)(iv)

La Citadelle de la dynastie Hô du XIVe siècle, construit selon les principes du feng shui, témoigne de l'épanouissement du néoconfucianisme dans le Viet Nam de la fin du XIVe siècle et de sa diffusion dans d'autres parties d'Extrême-Orient. En vertu de ces principes, il est situé dans un paysage aux panoramas d'une grande beauté sur un axe reliant les montagnes de Tuong Son et de Don Son dans une plaine entre les fleuves Ma et Buoi. Les bâtiments de la Citadelle représentent un exemple exceptionnel d'un nouveau style de ville impériale du Sud-Est asiatique.

Delta du Saloum

Sénégal
Critère : (iii)(iv)(v)

La pêche et la cueillette ont fourni des ressources vitales aux communautés humaines sur ce bien de 5000 km², formé par les bras de trois fleuves. Le site englobe des canaux d'eau saumâtre et près de 200 îles et îlots, des mangroves, un environnement maritime Atlantique et une zone boisée sèche.

Le bien est marqué par 218 amas coquilliers, dont certains font plusieurs centaines de mètres de long, qui résultent de l'activité humaine au cours des millénaires. Sur ces amas coquilliers, on dénombre 28 sites funéraires en forme de tumulus. Des objets remarquables y ont été découverts, ce qui devrait permettre une meilleure compréhension des cultures associées aux différents âges de l'occupation du delta et témoigner sur l'histoire de l'occupation humaine le long des côtes de l'Afrique de l'Ouest.

Ensembles de pétroglyphes de l'Altaï mongol

Mongolie
Critère : (iii)

De nombreux pétroglyphes et des monuments funéraires découverts sur ces trois sites illustrent le développement de la culture en Mongolie sur une période de quelque 12 000 ans. Les images les plus anciennes reflètent une époque (11 000 - 6 000 av. J.-C.) où la zone était en partie boisée et où la vallée offrait un habitat aux chasseurs de gros gibier. Les représentations postérieures correspondent à la transition vers le pastoralisme comme mode de vie dominant. Les représentations les plus récentes montrent la transition vers un nomadisme équestre durant le 1er millénaire av. J.C., la période scythe et la période turcique ultérieure (VII-VIIIe siècles après J.-C.). Ces pétroglyphes apportent une précieuse contribution à notre compréhension de la vie des communautés préhistoriques en Asie du nord.

Fort Jésus, Mombasa

Kenya
Critère : (ii)(v)

Le Fort, édifié par les Portugais en 1593-1596 selon les plans de Giovanni Battista Cairati pour protéger le port de Mombasa, est l'un des exemples les plus remarquables et les mieux préservés de fortification militaire portugaise du XVIe siècle et une référence dans l'histoire de ce type de construction. Le schéma et la structure du Fort reflètent l'idéal de la Renaissance selon lequel la perfection des proportions et l'harmonie géométrique doivent s'inspirer du corps humain. Le bien s'étend sur 2,36 hectares et comprend les douves du Fort et la zone immédiatement avoisinante.

Hiraizumi – Temples, jardins et sites archéologiques représentant la Terre Pure bouddhiste

Japon
Critère : (ii)(vi)

Hiraizumi - Temples, jardins et sites archéologiques représentant la Terre Pure bouddhiste regroupe six sites, dont la montagne sacrée Kinkeisan. On y trouve des vestiges de bâtiments gouvernementaux des XIe et XIIe siècle, époque où Hiraizumi était le cœur administratif du royaume septentrional du Japon et rivalisait avec Kyoto. Le royaume reflétait la cosmologie du bouddhisme de la Terre Pure, des préceptes qui se sont répandus au Japon au VIIIe siècle. Ils représentaient la Terre Pure de Bouddha à laquelle aspiraient les pratiquants après la mort et la paix de l'esprit dans cette vie-ci. En combinaison avec des croyances du culte japonais de la nature et le shintoïsme, le bouddhisme de la Terre Pure a développé une conception architecturale et paysagère unique au Japon.

Le jardin persan

Iran (République islamique d')
Critère : (i)(ii)(iii)(iv)(vi)

Le site comprend neuf jardins dans diverses régions d'Iran. Ils témoignent de la diversité des jardins paysagers persans qui ont évolué et se sont adaptés aux différentes conditions climatiques, tout en restant fidèles aux principes du concept original qui remonte aux temps de Cyrus le Grand, au VIe siècle av. J.-C. Toujours divisé en quatre secteurs et accordant à l'eau un rôle central (tant pour l'irrigation que pour l'esthétique), le jardin persan a été conçu pour symboliser l'Eden et les quatre éléments zoroastriens : le ciel, la terre, l'eau et les végétaux. Ces jardins datent de périodes différentes depuis le VIe siècle av. J.-C. et ils comportent aussi des bâtiments, pavillons et murs, ainsi que des systèmes d'irrigation sophistiqués. Ils ont influencé l'art du jardin paysager jusqu'en Inde et en Espagne.

Les Causses et les Cévennes, paysage culturel de l’agro-pastoralisme méditerranéen

France
Critère : (iii)(v)

Le site, s'étendant sur 302 319 ha au sud du Massif central français, constitue un paysage de montagnes tressées de profondes vallées qui est représentatif de la relation existant entre les systèmes agropastoraux et leur environnement biophysique, notamment au travers des drailles ou routes de transhumance. Les villages et les grandes fermes en pierre situées sur les terrasses profondes des Causses reflètent l'organisation des grandes abbayes à partir du XIe siècle. Le mont Lozère, faisant partie du site, est l'un des derniers lieux où l'on pratique toujours la transhumance estivale de la manière traditionnelle, en utilisant les drailles.

Les Lombards en Italie. Lieux de pouvoir (568-774 après J.-C.)

Italie
Critère : (ii)(iii)(vi)

Les Lombards en Italie, Lieux de pouvoir (568-774 apr J.-C.) comprennent sept groupes de bâtiments importants (dont des forteresses, des églises, des monastères, etc.) situés à Friuli, Brescia, Castelseprio, Spolète, Campello sul Clitunno, Bénévent, Monte Sant'Angelo. Ils témoignent des réalisations des Lombards, venus d'Europe du Nord pour s'implanter en Italie où ils ont développé une culture spécifique et dirigé de vastes territoires du VIe au VIIIe siècle. La synthèse lombarde de plusieurs styles architecturaux marque la transition entre l'Antiquité et le Moyen Age européen ; elle s'appuie sur l'héritage de l'ancienne Rome, la spiritualité chrétienne, l'influence de Byzance et de l'Europe germanique. Les sept sites témoignent du rôle important joué par les Lombards dans le développement culturel et spirituel de la Chrétienté médiévale, notamment en appuyant le mouvement monastique.

Mosquée Selimiye et son ensemble social

Turquie
Critère : (i)(iv)

La Mosquée carrée, avec sa grande coupole et ses quatre minarets élancés, domine la silhouette de l'ancienne ville ottomane d'Edirne. Sinan, le plus célèbre des architectes ottomans du XVIe siècle, considérait comme son chef d'œuvre cette réalisation qui inclut aussi des madrasas (écoles coraniques), un marché couvert, une maison de l'horloge, une cour extérieure et une bibliothèque. La décoration intérieure en céramiques d'Iznik, à leur période de production majeure, témoigne d'une forme d'art qui ne sera jamais égalée pour ce qui concerne ce matériau. L'ensemble est considéré comme l'expression la plus harmonieuse jamais atteinte du külliye ottoman, un ensemble de bâtiments associés à une mosquée et gérés avec elle.

Paysage culturel de la Serra de Tramuntana

Espagne
Critère : (ii)(iv)(v)

Le paysage culturel de la Serra de Tramuntana est situé sur une chaîne de montagnes aux versants abrupts se déployant le long de la côte nord-ouest de l'île de Majorque. Des millénaires d'agriculture dans un environnement offrant de maigres ressources ont transformé la morphologie du terrain et fourni un réseau articulé de dispositifs de gestion de l'eau desservant des exploitations agricoles d'origine féodale. Le bien se caractérise par une agriculture en terrasse et des structures hydrauliques interconnectées, notamment des moulins à eau, ainsi que des constructions en pierres sèches et des fermes.

Paysage culturel du café de la Colombie

Colombie
Critère : (v)(vi)

Le paysage culturel du café de Colombie est un exemple exceptionnel d'un paysage culturel productif et durable qui est unique et représentatif d'une tradition devenue un symbole fort en Colombie mais aussi dans d'autres régions caféières du monde. Le bien comprend six paysages agricoles et 18 centres urbains situés au pied des collines des chaines orientale et centrale de la cordillère des Andes, dans l'ouest du pays. Il reflète une tradition centenaire de la culture du café sur de petites parcelles prises sur la haute forêt et la façon dont les paysans ont adapté la culture au difficile environnement montagneux. Les zones urbaines, situées principalement sur les plateaux au sommet des collines surplombant les plantations de café, sont caractérisées par l'architecture de la colonisation d'Antioquia, influencée par le style espagnol. Les matériaux de construction étaient, et demeurent dans certaines zones, le torchis et les cannes tressées pour former les murs tandis que les toits sont constitués de tuiles d'argile.

Paysage culturel du lac de l’Ouest de Hangzhou

Chine
Critère : (ii)(iii)(vi)

Le paysage inscrit a inspiré des poètes, artistes et érudits renommés depuis le IXe siècle. Il comprend de nombreux temples, pagodes, pavillons, jardins, arbres d'ornement, ainsi que des chaussées et des îles artificielles. Ces éléments ont été ajoutés afin de parfaire le paysage à l'ouest de la ville de Hangzhou, au sud du fleuve Yangtze.

Le lac de l'Ouest a influencé de façon durable l'aménagement paysager et l'art des jardins en Chine, au Japon et dans la péninsule coréenne depuis des siècles. Il s'agit d'un témoignage exceptionnel d'une tradition culturelle d'embellissement des paysages en vue de créer une série de panoramas reflétant une fusion idéalisée entre les hommes et la nature.

Paysage culturel du pays konso

Éthiopie
Critère : (iii)(v)

Le Paysage culturel du pays konso est un site aride de 55 km², avec des terrasses en pierre et des fortifications, situé sur les hauts plateaux d'Ethiopie. Il constitue un exemple spectaculaire d'une tradition culturelle vivante remontant à vingt-et-une générations (plus de 400 ans) et adaptée à un environnement sec et hostile. Le paysage témoigne du partage des valeurs, de la cohésion sociale et des connaissances en ingénierie de ses communautés. Le site présente également des statues de bois anthropomorphiques, disposées en groupe pour représenter les membres respectés de leurs communautés et les événements héroïques de leurs vies. Elles sont un témoignage exceptionnel et vivant de traditions funéraires sur le point de disparaître. Les stèles de pierre présentes dans les villes expriment un système complexe marquant la disparition de générations de chefs.

Résidence des métropolites de Bucovine et de Dalmatie

Ukraine
Critère : (ii)(iii)(iv)

La résidence des métropolites de Bucovine et de Dalmatie (Ukraine) représente une synergie magistrale de styles architecturaux créée par l'architecte tchèque Josef Hlavka entre 1864 et 1882. Exemple remarquable de l'architecture historiciste du XIXe siècle, le site comprend également un séminaire et un monastère dominé par une église cruciforme à coupoles du séminaire, avec un jardin et un parc. L'ensemble représente des influences architecturales et culturelles de la période byzantine et incarne le rôle puissant joué par l'Eglise orthodoxe lors du règne des Habsbourg, tout en reflétant la politique de tolérance religieuse de l'empire austro-hongrois.

Sites archéologiques de l’île de Méroé

Soudan
Critère : (ii)(iii)(iv)(v)

Les sites archéologiques de l'île de Méroé, paysage semi-désertique entre le Nil et l'Atbara, était le cœur du royaume de Kouch, une puissance majeure du VIIIe siècle avant J.-C. au IVe siècle avant J.-C. Le site comprend un site urbain et funéraire, siège des souverains qui occupèrent l'Egypte pendant près d'un siècle. Le bien comprend la cité royale des rois kouchites à Méroé, au bord du Nil, et les sites religieux tout proches de Naqa et de Musawwarat es-Sufra. On y trouve, entre autres vestiges, des pyramides, des temples, et des bâtiments résidentiels ainsi que des installations majeures de gestion de l'eau. Leur vaste empire s'étendait de la Méditerranée au cœur de l'Afrique, et le bien témoigne des échanges dans les domaines de l'art, l'architecture, les religions et les langues entre les deux régions.

Sites culturels d’Al Aïn (Hafit, Hili, Bidaa Bint Saud et les oasis)

Émirats arabes unis
Critère : (iii)(iv)(v)

Les sites culturels d'Al Aïn (Hafit, Hili, Bidaa Bint Saud et les oasis) est un bien en série témoignant d'une très ancienne sédentarisation à partir du Néolithique dans un milieu désertique présentant des vestiges de nombreuses cultures protohistoriques. Parmi ces vestiges remarquables, on trouve des tombes circulaires en pierre (vers 2500 avant J.-C.), des puits et une série de constructions en terre crue : des constructions résidentielles, des tours, des palais et des bâtiments administratifs. Hili présente par ailleurs l'un des plus anciens exemples d'aflaj, un système sophistiqué d'irrigation datant de l'Age de bronze. Le bien apporte un important témoignage de la transition dans la région, passée d'une culture de la chasse et de la cueillette à la sédentarisation.

Sites palafittiques préhistoriques autour des Alpes

Allemagne , Autriche , France , Italie , Slovénie , Suisse
Critère : (iv)(v)

Ce bien en série regroupe 111 sites où se trouvent des vestiges d'établissements préhistoriques palafittiques (sur pilotis) dans et autour des Alpes. Datant d'environ 5 000 à environ 500 av. J.-C., ils sont situés sur les bords de lacs, de rivières ou de terres marécageuses. Seul un petit nombre ont été fouillés mais ils ont fourni des éléments qui donnent un aperçu de la vie quotidienne dans l'Europe alpine du Néolithique et de l'Age de bronze, ainsi que des informations sur la façon dont les communautés interagissaient avec leur environnement. Cinquante-six sites se trouvent en Suisse. Ces établissements constituent un groupe unique de sites archéologiques particulièrement riches et très bien conservés ; ils représentent des sources importantes pour l'étude des premières sociétés agraires de la région.

Usine Fagus à Alfeld

Allemagne
Critère : (ii)(iv)

Ce complexe de 10 bâtiments, conçu au début des années 1910 par Walter Gropius, témoigne du développement de l'architecture moderne et du design industriel. La succession des bâtiments est organisée pour accompagner le processus industriel, depuis les matériaux bruts jusqu'à la fabrication et le stockage des chaussures. Situé à Alfeld an der Leine, en Basse-Saxe, l'ensemble est encore en activité. Avec ses verrières révolutionnaires et son esthétique fonctionnaliste, l'usine annonce le mouvement moderniste et l'école du Bauhaus. Il s'agit d'un jalon important de l'histoire de l'architecture en Europe et en Amérique du Nord.

Villages antiques du Nord de la Syrie

République arabe syrienne
Critère : (iii)(iv)(v)

Situés au nord-ouest de la Syrie, une quarantaine de villages, regroupés au sein de huit parcs, offrent un témoignage remarquable des modes de vie ruraux et villageois de l'Antiquité tardive et de l'époque byzantine. Abandonnés au cours des VIII-Xe siècles, ces villages, qui datent du Ier au VIIe siècles, offrent un paysage et des vestiges particulièrement bien conservés : maisons d'habitation, temples païens, églises, citernes collectives, thermes, etc. Ces paysages culturels reliques constituent une illustration importante de la transition entre le monde antique païen de l'Empire romain et le christianisme byzantin. Les vestiges témoignant des techniques hydrauliques, des murets de protection et du parcellaire romain nous montrent à quel point les habitants maîtrisaient la production agricole.

Les sites naturels suivants ont été inscrits

Côte de Ningaloo

Australie
Critère : (vii)(x)

D'une superficie de 604 500 hectares avec des caractéristiques marines et terrestres, la Côte de Ningaloo, située sur le littoral reculé d'Australie occidentale, comprend un des plus longs récifs de bordure de rivage du monde. Sur terre, l'endroit propose un système karstique calcaire et un réseau de grottes et de cours d'eau souterrains. La Côte de Ningaloo voit se dérouler tous les ans des rassemblements de requins-baleines et elle héberge de nombreuses espèces marines, dont une grande diversité de tortues marines. La partie terrestre du site abrite des masses d'eaux souterraines dans un réseau de grottes, de conduits et de cours d'eau. On y trouve toute une variété d'espèces rares qui contribuent à l'exceptionnelle biodiversité de ce site marin et terrestre.

Iles d’Ogasawara

Japon
Critère : (ix)

Le bien compte plus de trente îles qui forment trois groupes et couvrent un total de 7 939 hectares. Elles offrent une grande variété de paysages et hébergent une faune riche, dont la roussette des Bonins qui est en danger critique d'extinction et 195 espèces d'oiseaux dont beaucoup sont en danger. On a décrit 441 taxons de plantes indigènes sur ces îles et leurs eaux comptent de nombreuses espèces de poissons et de cétacés, ainsi que des espèces coralliennes. Les écosystèmes des Iles d'Ogasawara reflètent tout un éventail de processus évolutionnaires, combinant des espèces de plantes d'Asie du Sud-Est et d'Asie du Nord-Ouest ainsi que de nombreuses espèces endémiques.

Réseau des lacs du Kenya dans la vallée du Grand Rift

Kenya
Critère : (vii)(ix)(x)

Le Réseau des lacs du Kenya dans la vallée du Grand Rift comprend trois lacs interconnectés et peu profonds (Lac Bogoria, lac Nakuru et Lac Elementaita) qui se trouvent dans la province de la Rift Valley au Kenya. Sa superficie est de 32 034 hectares. Le bien héberge 13 espèces d'oiseaux menacées au plan mondial et la diversité des espèces d'oiseaux est une des plus élevées au monde. C'est le plus important site de nourrissage de la planète pour les flamants nains et un important site de nidification et de nourrissage pour les pélicans blancs. On y trouve aussi des populations de bonne taille de mammifères, dont le rhinocéros noir, la girafe de Rothschild, le grand koudou, le lion, le guépard et le lycaon. Le site se prête particulièrement bien à des études sur des processus écologiques particulièrement importants.

Les sites mixtes suivants ont été inscrits

Zone protégée du Wadi Rum

Jordanie
Critère : (iii)(v)(vii)

Ce bien couvrant 74 000 hectares, inscrit comme site mixte naturel et culturel, se trouve au sud de la Jordanie, près de la frontière avec l'Arabie saoudite. Il s'agit d'un paysage désertique très spectaculaire, avec des canyons, des arches naturelles, des falaises, des rampes et des grottes. La présence de pétroglyphes, d'inscriptions gravées et de vestiges archéologiques témoigne de 12 000 ans d'occupation humaine et d'interaction avec l'environnement naturel. La combinaison de 25 000 pétroglyphes et de 20 000 inscriptions retrace l'évolution de la pensée humaine et les débuts de l'écriture alphabétique. Le site illustre l'évolution des activités pastorales, agricoles et urbaines dans la région.

Le Comité a également approuvé l'extension des sites suivants

Les sites naturels

Forêts primaires de hêtres des Carpates et forêts anciennes de hêtres d’Allemagne

Allemagne , Slovaquie , Ukraine
Critère : (ix)

Les Forêts anciennes de hêtres d'Allemagne sont des exemples de l'évolution écologique et biologique postglaciaire en cours d'écosystèmes terrestres et sont indispensables pour comprendre l'expansion du hêtre (Fagus sylvatica) dans l'hémisphère Nord dans une diversité de paramètres environnementaux. Cette nouvelle inscription porte sur cinq forêts couvrant 4391 hectares, qui s'ajoutent aux 29278 hectares de forêts de hêtres slovaques et ukrainiennes inscrites sur la Liste du patrimoine mondial en 2007. Ce bien tri-national porte désormais le nom suivant : les Forêts primaires de hêtres des Carpates et les Forêts anciennes de hêtres d'Allemagne (Slovaquie, Ukraine, Allemagne).

En 2011 le Comité du patrimoine mondial a inscrit des nouveaux sites sur la Liste du patrimoine mondial.
25
Nouvelles inscriptions
21
Culturels
3
Naturels
1
Mixtes
1
Extensions