English Français
Aidez maintenant !

Nouveaux biens inscrits (1998)








Chargement de la carte ...

Les sites culturels suivants ont été inscrits

Art rupestre du bassin méditerranéen de la péninsule Ibérique

Espagne
Critère : (iii)

Ces sites d'art rupestre de la fin de la préhistoire, sur les bords méditerranéens de la péninsule Ibérique, constituent un ensemble d'une taille exceptionnelle qui décrit le mode de vie, à une phase critique du développement humain, de manière vivante et graphique dans des peintures uniques par leur style et leur sujet.

Béguinages flamands

Belgique
Critère : (ii)(iii)(iv)

Les béguines, ces femmes qui consacraient leur vie à Dieu sans pour autant se retirer du monde, fondèrent au XIIIe siècle des béguinages, ensembles clos répondant à leurs besoins spirituels et matériels. Les béguinages flamands forment des ensembles architecturaux composés de maisons, d’églises, de dépendances et d’espaces verts organisés suivant une conception spatiale d’origine urbaine ou rurale et construits dans les styles spécifiques à la région culturelle flamande. Ils constituent un témoignage exceptionnel de la tradition des béguines qui s’est développée dans le nord-ouest de l’Europe au Moyen Âge.

Centre historique d’Urbino

Italie
Critère : (ii)(iv)

Urbino, une petite ville au sommet d'une colline dans la région des Marches, connut au XVe siècle une étonnante prospérité culturelle, attirant des artistes et des érudits de toute l'Italie et au-delà et influençant à son tour le développement d'autres régions d'Europe. Une stagnation économique et culturelle qui commença au XVIe siècle a assuré une exceptionnelle conservation de l'aspect qu'elle avait à la Renaissance.

Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France

France
Critère : (ii)(iv)(vi)

Tout au long du Moyen Âge, Saint-Jacques-de-Compostelle fut la plus importante de toutes les destinations pour d'innombrables pèlerins venant de toute l'Europe. Pour atteindre l'Espagne, les pèlerins devaient traverser la France, et les monuments historiques notables qui constituent la présente inscription sur la Liste du patrimoine mondial étaient des jalons sur les quatre routes qu'ils empruntaient.

Choirokoitia

Chypre
Critère : (ii)(iii)(iv)

Le site néolithique de Choirokoitia, occupé du VIIe au IVe millénaire av. J.-C., est l'un des sites préhistoriques les plus importants de la partie orientale de la Méditerranée. Les vestiges retrouvés lors des fouilles ont permis d'en savoir plus sur l'évolution de la société humaine dans cette région si importante à cet égard. Le site n'a été que partiellement fouillé, et constitue donc une réserve archéologique exceptionnelle pour les recherches futures.

Fort de Samaipata

Bolivie (État plurinational de)
Critère : (ii)(iii)

Le site archéologique de Samaipata comprend deux éléments : la colline, qui, avec ses nombreuses gravures, semble avoir constitué le centre cérémoniel de la ville ancienne (XIVe-XVIe siècle), et la zone au sud de la colline, qui formait le quartier administratif et résidentiel. L’énorme rocher sculpté de Samaipata, qui domine la ville située en contrebas, constitue un témoignage unique des traditions et croyances préhispaniques, sans égal sur tout le continent américain.

Ir. D.F. Woudagemaal (station de pompage à la vapeur de D.F. Wouda)

Pays-Bas
Critère : (i)(ii)(iv)

La station de pompage de Wouda à Lemmer, dans la province de Frise, a été ouverte en 1920. C'est la plus grande station de pompage à la vapeur jamais construite et toujours opérationnelle. Elle marque l'apogée de la contribution des architectes et ingénieurs néerlandais à la protection des populations et de leurs terres face aux forces naturelles de l'eau.

Jardins et château de Kroměříž

République tchèque
Critère : (ii)(iv)

Kroměříž est situé sur un ancien gué traversant la Morava, au pied des monts Chriby, qui dominent le centre de la Moravie. Les jardins et le château de Kroměříž offrent un exemple exceptionnellement complet et bien conservé de résidence princière baroque européenne et de ses jardins.

La Grand-Place de Bruxelles

Belgique
Critère : (ii)(iv)

La Grand-Place de Bruxelles est un ensemble remarquablement homogène de bâtiments publics et privés, datant principalement de la fin du XVIIe siècle, dont l’architecture résume et illustre de manière vivace la qualité sociale et culturelle de cet important centre politique et commercial.

Les quatre ascenseurs du canal du Centre et leur site, La Louvière et Le Roeulx (Hainaut)

Belgique
Critère : (iii)(iv)

Les quatre ascenseurs hydrauliques pour bateaux, regroupés sur un court segment de l’historique canal du Centre, constituent des monuments industriels de la plus haute qualité. Avec le canal lui-même et ses structures associées, ils offrent un exemple remarquablement bien préservé et complet d’un paysage industriel de la fin du XIXe siècle. Des huit ascenseurs hydrauliques à bateaux édifiés à cette époque et au début du XXe siècle, les quatre ascenseurs du canal du Centre sont les seuls au monde subsistant dans leur état originel de fonctionnement.

Ligne de chemin de fer de Semmering

Autriche
Critère : (ii)(iv)

La ligne de chemin de fer de Semmering, construite entre 1848 et 1854 pour permettre de traverser 41 km de hautes montagnes, compte parmi les grandes prouesses de génie civil dans les premiers temps de la construction ferroviaire. Du fait de la qualité de ses tunnels, viaducs et autres ouvrages, la ligne est demeurée en service de manière ininterrompue jusqu’à nos jours. Elle traverse un paysage montagneux spectaculaire, où de nombreux édifices de qualité destinés aux loisirs ont pu être construits grâce à l’ouverture de la région avec l’arrivée du chemin de fer.

Lviv – ensemble du centre historique

Ukraine
Critère : (ii)(v)

La ville de Lviv, fondée à la fin du Moyen Âge, s''est épanouie en tant que centre administratif, religieux et commercial pendant plusieurs siècles. Elle a conservé virtuellement intacte sa topographie urbaine médiévale, et en particulier la trace des communautés ethniques distinctes qui y vivaient, ainsi que de magnifiques bâtiments baroques et plus tardifs.

Monuments historiques de l'ancienne Nara

Japon
Critère : (ii)(iii)(iv)(vi)

Nara a été la capitale du Japon de 710 à 784. Durant cette période, la structure du gouvernement national s'est consolidée et la capitale, très prospère, est devenue la source d'inspiration de la culture japonaise. Les monuments historiques de Nara – temples bouddhiques et sanctuaires shintoïstes , ainsi que les fouilles du grand palais impérial – offrent une image frappante de ce que fut la capitale du Japon au VIIIe siècle, période de profond changement politique et culturel.

Ouadi Qadisha ou Vallée sainte et forêt des cèdres de Dieu (Horsh Arz el-Rab)

Liban
Critère : (iii)(iv)

La vallée de la Qadisha est l'un des plus importants sites d'établissement chrétien au monde, et ses monastères, souvent très anciens, s'inscrivent dans un extraordinaire paysage accidenté. On trouve non loin de là les vestiges de la grande forêt de cèdres du Liban, très prisés jadis pour la construction de grands édifices religieux.

Palais d'Été, Jardin impérial de Beijing

Chine
Critère : (i)(ii)(iii)

Le palais d'Été de Beijing, créé en 1750, détruit en grande partie au cours de la guerre de 1860, puis restauré sur ses fondations d'origine en 1886, est un chef-d'œuvre de l'art des jardins paysagers chinois. Il intègre le paysage naturel des collines et des plans d'eau à des éléments de fabrication humaine tels que pavillons, salles, palais, temples et ponts, pour en faire un ensemble harmonieux et exceptionnel du point de vue esthétique.

Parc national du Cilento et du Vallo Diano, avec les sites archéologiques de Paestum et Velia et la Chartreuse de Padula

Italie
Critère : (iii)(iv)

La zone du Cilento constitue un paysage culturel de qualité exceptionnelle. Ses ensembles impressionnants de sanctuaires et d'établissements éparpillés le long de trois chaînes de montagnes orientées est-ouest, reflètent de façon frappante l'évolution historique de la région en tant que voie majeure de commerce, mais aussi d'interface culturelle et politique durant la préhistoire et le Moyen Âge. C'était aussi la frontière entre les colonies grecques de la Magna Grecia et les peuples indigènes étrusques et lucaniens, et le site conserve les vestiges de deux importantes cités classiques, Paestum et Velia.

Port naval de Karlskrona

Suède
Critère : (ii)(iv)

Karlskrona est un exemple exceptionnel de cité navale européenne planifiée caractéristique de la fin du XVIIe siècle. Le plan originel et de nombreux édifices nous sont parvenus intacts, tout comme certaines installations témoignant de son développement ultérieur, jusqu'à aujourd'hui.

Réserve du village historique d'Holašovice

République tchèque
Critère : (ii)(iv)

Holašovice est un exemple exceptionnellement complet et bien conservé de village traditionnel d'Europe centrale, contenant un grand nombre d'édifices vernaculaires de grande qualité des XVIIIe et XIXe siècles dans un style dit « baroque populaire du sud de la Bohême », et disposés selon un agencement datant du Moyen Âge.

Site archéologique de Troie

Turquie
Critère : (ii)(iii)(vi)

Troie, chargée d'une histoire de 4 000 ans, figure parmi les sites archéologiques les plus connus du monde. Les premières fouilles dans ce site datent de 1871 et furent effectuées par le grand archéologue Heinrich Schliemann. En termes scientifiques, ses nombreux vestiges offrent la preuve la plus significative du premier contact entre les civilisations de l'Anatolie et du monde méditerranéen. En outre, le siège de Troie par les guerriers grecs de Sparte et d'Achaïe au XIIIe ou au XIIe siècle av. J.-C., immortalisé par Homère dans l'Iliade , a inspiré depuis lors les grands artistes du monde entier.

Site historique de Lyon

France
Critère : (ii)(iv)

La longue histoire de Lyon, fondée par les Romains en tant que capitale des Trois Gaules au Ier siècle av. J.-C. et qui n'a cessé de jouer un rôle majeur dans le développement politique, culturel et économique de l'Europe depuis cette époque, est illustrée de manière extrêmement vivante par son tissu urbain et par de nombreux bâtiments historiques de toutes les époques.

Sites d’art rupestre préhistorique de la vallée de Côa et de Siega Verde

Espagne , Portugal
Critère : (i)(iii)

Les sites d'art rupestre préhistorique de la vallée de Côa (Portugal) et de Siega Verde (Espagne) se trouvent sur les berges escarpées des rivières Côa et Agueda, deux affluents du Douro, documentant une occupation humaine continue depuis la fin du Paléolithique. Des centaines de parois ont été gravées de  milliers de figures animales par l'homme durant plusieurs millénaires (5 000 à Côa, environ 440 à Siega Verde) représentant l'ensemble d'art paléolithique en plein air le plus remarquable de la Péninsule Ibérique.

Les Vallées de Côa et de Siega Verde offrent la meilleure illustration des thèmes iconographiques et de l'organisation de l'art rupestre Paléolithique, qui adopta les mêmes modes d'expression dans les grottes et en plein air. Elles contribuent ainsi à une meilleure compréhension de ce phénomène artistique, formant ensemble un lieu unique de l'ère préhistorique, riche en témoignages matériels d'occupation au paléolithique supérieur.

Temple du Ciel, autel sacrificiel impérial à Beijing

Chine
Critère : (i)(ii)(iii)

Fondé dans la première moitié du XVe siècle, le temple du Ciel forme un ensemble majestueux de bâtiments dédiés au culte, situés dans des jardins et entourés de pinèdes historiques. Son agencement global, comme celui de chaque édifice, symbolise la relation entre le ciel et la terre – le monde humain et le monde divin – essence de la cosmogonie chinoise, ainsi que le rôle particulier des empereurs dans cette relation.

Université et quartier historique d'Alcalá de Henares

Espagne
Critère : (ii)(iv)(vi)

Alcalá de Henares est la première ville universitaire planifiée au monde, fondée par le cardinal Jiménez de Cisneros au début du XVIe siècle. Elle fut le modèle de la Civitas Dei (cité de Dieu), communauté urbaine idéale que les missionnaires espagnols exportèrent aux Amériques, et le modèle des universités d'Europe et d'ailleurs.

Weimar classique

Allemagne
Critère : (iii)(vi)

À la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle, la petite ville de Weimar en Thuringe connut un remarquable épanouissement culturel, attirant nombre d'écrivains et d'érudits, notamment Goethe et Schiller, comme en témoigne la grande qualité de nombre de ses bâtiments et des parcs dans les environs.

Zone archéologique de Paquimé, Casas Grandes

Mexique
Critère : (iii)(iv)

Paquimé, Casas Grandes, qui atteignit son apogée aux XIVe et XVe siècles, joua un rôle essentiel dans les relations commerciales et culturelles qu'entretenaient la culture « pueblo » du sud-ouest des États-Unis et du nord du Mexique et les civilisations plus avancées d'Amérique centrale. Les nombreux vestiges, qui n'ont été que partiellement dégagés, témoignent de la vigueur d'une culture parfaitement adaptée à son environnement physique et économique et qui devait pourtant disparaître brutalement au moment de la conquête espagnole.

Zone archéologique et la basilique patriarcale d’Aquilée

Italie
Critère : (iii)(iv)(vi)

Aquilée, dans la province du Frioul-Vénétie Julienne, fut l'une des villes les plus importantes et les plus riches du Haut-Empire avant d'être détruite par Attila au milieu du Ve siècle. La plupart de ses vestiges demeurent intacts sous les prairies environnantes, constituant ainsi la plus grande réserve archéologique de son espèce. Sa basilique patriarcale, avec son exceptionnel pavement de mosaïque, est un édifice remarquable qui a également joué un rôle essentiel dans l'évangélisation d'une grande partie de l'Europe centrale.

Zone de monuments historiques de Tlacotalpan

Mexique
Critère : (ii)(iv)

Tlacotalpan, port fluvial colonial espagnol situé sur la côte du golfe du Mexique, fut fondée au milieu du XVIe siècle et son tissu urbain d'origine est particulièrement bien conservé. Tout son caractère apparaît dans ses rues larges, aux maisons à colonnades bâties dans une exubérante diversité de styles et de couleurs, aux nombreux arbres anciens ornant les espaces publics et les jardins privés.

Les sites naturels suivants ont été inscrits

Montagnes dorées de l'Altaï

Fédération de Russie
Critère : (x)

L'Altaï, dans le sud de la Sibérie, est la principale chaîne de montagnes de la région biogéographique de Sibérie occidentale où prennent naissance les principaux cours d'eau de cette région – l'Ob et l'Irtych. Le site comprend trois aires distinctes : le Zapovednik Altaisky et une zone tampon autour du lac Teletskoïe, le Zapovednik Katunsky et une zone tampon autour du mont Belukha et la Zone de silence d'Ukok sur le plateau d'Ukok. Le site couvre au total 1 611 457 ha. Cette région représente la séquence la plus complète de zones végétales d'altitude en Sibérie centrale : steppe, forêt-steppe, forêt mixte, végétation subalpine et végétation alpine. Le site est aussi un habitat important pour des espèces animales menacées, notamment le léopard des neiges.

Rennell Est

Îles Salomon
Critère : (ix)

Rennell Est est situé dans le tiers méridional de Rennell, île la plus australe de l'archipel des Salomon. Rennell est le plus grand atoll corallien surélevé du monde avec ses 86 km de long et 15 km de large. Le site couvre environ 37 000 ha et un secteur marin s'étendant jusqu'à trois milles nautiques. Une des caractéristiques principales de l'île est le lac Tegano, ancien lagon de l'atoll et le plus grand lac du Pacifique insulaire (15 500 ha). Il est saumâtre et contient de nombreuses îles calcaires accidentées. Rennell est essentiellement couverte de forêts denses dont la canopée atteint 20 m de hauteur en moyenne. Avec les effets climatiques marqués de cyclones fréquents, le site est un véritable laboratoire naturel pour l'étude scientifique. C'est la coutume qui régit la propriété et la gestion du site.

Îles sub-antarctiques de Nouvelle-Zélande

Nouvelle-Zélande
Critère : (ix)(x)

Le site se compose de cinq archipels (les îles Snares, Bounty, Antipodes, Auckland et Campbell) situés dans l'océan Austral, au sud-est de la Nouvelle-Zélande. Les îles se trouvant entre les convergences antarctique et subtropicale, la productivité marine est très élevée, il y a une riche diversité biologique, de fortes densités de population pour la faune sauvage et un important endémisme des espèces d'oiseaux, de plantes et d'invertébrés. Elles sont particulièrement remarquables pour l'abondance et la diversité des oiseaux pélagiques et des manchots nicheurs. On y trouve 126 espèces d'oiseaux au total, dont 40 d'oiseaux marins parmi lesquelles 5 ne se reproduisent nulle part ailleurs.

Le Comité a également approuvé l'extension des sites suivants

Les sites culturels

Monuments d’Oviedo et du royaume des Asturies

Espagne
Critère : (i)(ii)(iv)

Au IXe siècle, la flamme de la chrétienté a été entretenue dans la péninsule Ibérique, dans le petit royaume des Asturies où est apparu un style novateur d'architecture préromane qui a joué un rôle important dans l'évolution de l'architecture religieuse de la péninsule. Les églises de Santa Maria del Naranco, San Miguel de Lillo, Santa Cristina de Lena, la Cámara Santa et San Julian de los Prados, situées dans la capitale Oviedo et aux alentours, en sont les illustrations les plus représentatives. On peut y associer la remarquable structure d'ingénierie hydraulique connue sous le nom de La Foncalada.

En 1998 le Comité du patrimoine mondial a inscrit des nouveaux sites sur la Liste du patrimoine mondial.
30
Nouvelles inscriptions
27
Culturels
3
Naturels
0
Mixtes
1
Extensions