jump to the content

Nouveaux biens inscrits (1996)








Chargement de la carte ...

Les sites culturels suivants ont été inscrits

Abbaye bénédictine millénaire de Pannonhalma et son environnement naturel

Hongrie
Critère : (iv)(vi)

Les premiers moines bénédictins installés ici en 996 évangélisèrent les Hongrois, fondèrent la première école magyare et rédigèrent, en 1055, le premier texte en hongrois. Depuis sa fondation, cette communauté monastique ne cessa d'assurer la diffusion de la culture en Europe centrale. Son histoire millénaire se lit dans la succession des styles architecturaux des bâtiments monastiques, le plus ancien datant de 1224, qui accueillent aujourd'hui encore une école et la communauté des moines.

Anciens ksour de Ouadane, Chinguetti, Tichitt et Oualata

Mauritanie
Critère : (iii)(iv)(v)

Cités fondées aux XIe et XIIe siècles pour répondre aux besoins des caravanes traversant le Sahara, ces centres marchands et religieux devinrent des foyers de la culture islamique. Ils ont remarquablement préservé un tissu urbain élaboré entre le XIIe et le XVIe siècle, avec leurs maisons à patio se serrant en ruelles étroites autour d'une mosquée à minaret carré. Ils témoignent d'un mode de vie traditionnel, centré sur la culture nomade, des populations du Sahara occidental.

Canal du Midi

France
Critère : (i)(ii)(iv)(vi)

Avec ses 360 km navigables assurant la liaison entre la Méditerranée et l'Atlantique et ses 328 ouvrages (écluses, aqueducs, ponts, tunnels, etc) le réseau du canal du Midi, réalisé entre 1667 et 1694, constitue l'une des réalisations de génie civil les plus extraordinaires de l'ère moderne, qui ouvrit la voie à la révolution industrielle. Le souci de l'esthétique architecturale et des paysages créés qui anima son concepteur, Pierre-Paul Riquet, en fit non seulement une prouesse technique, mais aussi une œuvre d'art.

Castel del Monte

Italie
Critère : (i)(ii)(iii)

L'emplacement de ce château, la rigueur mathématique et astronomique de son plan, la perfection de sa forme manifestent l'ambition symbolique qui animait l'empereur Frédéric II lorsqu'il l'édifia près de Bari, en Italie du Sud, au XIIIe siècle. Exemple unique dans l'architecture militaire médiévale, Castel del Monte est la fusion parfaite de l'Antiquité classique, de l'Orient musulman et du gothique cistercien d'Europe du Nord.

Cathédrale de Cologne

Allemagne
Critère : (i)(ii)(iv)

Commencée en 1248, la construction de ce chef-d'œuvre de l'art gothique se fit par étapes et s'acheva en 1880. Au cours de ces sept siècles, ses bâtisseurs successifs furent animés de la même foi et d'un esprit de fidélité absolue aux plans d'origine. Outre son exceptionnelle valeur intrinsèque et les chefs-d'œuvre qu'elle recèle, la cathédrale de Cologne témoigne de la force et de la persistance de la foi chrétienne en Europe.

Centre historique de Porto

Portugal
Critère : (iv)

À l’embouchure du Douro, la ville de Porto, s’étageant sur les collines dominant le fleuve, forme un paysage urbain exceptionnel qui témoigne d’une histoire de deux millénaires. Sa croissance continue, liée à l’activité maritime – ce sont les Romains qui la baptisèrent Portus, le port –, se lit dans la profusion des monuments qui s’y côtoient, de la cathédrale au chœur roman à la Bourse néoclassique en passant par l’église Santa Clara de style manuélin typique du Portugal.

Centre historique de la ville de Pienza

Italie
Critère : (i)(ii)(iv)

C'est dans cette ville toscane que les concepts urbanistiques de la Renaissance furent appliqués pour la première fois, à la suite de la décision prise par le pape Pie II, en 1459, de transformer sa ville natale et de confier cette œuvre à Bernardo Rossellino. Celui-ci mit en pratique les principes de son maître Leon Battista Alberti et construisit l'extraordinaire place Pie-II, autour de laquelle s'élèvent le palais Piccolomini, le palais Borgia et la cathédrale à l'aspect purement Renaissance mais dont l'intérieur s'inspire du gothique tardif des églises d'Allemagne du Sud.

Centre historique de la ville de Salzbourg

Autriche
Critère : (ii)(iv)(vi)

Salzbourg a su préserver un tissu urbain d’une richesse exceptionnelle élaboré entre le Moyen Âge et le XIXe siècle, alors qu’elle formait une ville-État gouvernée par son prince-archevêque. L’art gothique flamboyant qui s’y épanouit attira dans la ville de nombreux artistes avant que son rayonnement ne s’affirme encore avec l’intervention d’architectes italiens, Vincenzo Scamozzi et Santini Solari, à qui le centre de Salzbourg doit beaucoup de son caractère baroque. Cette rencontre du nord et du sud de l’Europe n’est peut-être pas étrangère au génie du plus illustre des fils de Salzbourg, Wolfgang Amadeus Mozart, dont la renommée universelle rejaillit désormais sur la ville.

Haut Svaneti

Géorgie
Critère : (iv)(v)

Préservée par un long isolement, la région du Haut Svaneti, dans le Caucase, offre l'image exceptionnelle d'un paysage de montagne aux villages d'apparence médiévale, toujours dominés par leurs tours-maisons. Le village de Chazhashi compte encore plus de deux cents de ces constructions très originales destinées en même temps à l'habitation et à la défense contre les envahisseurs qui menaçaient la région.

La Lonja de la Seda de Valence

Espagne
Critère : (i)(iv)

Construit entre 1482 et 1533, cet ensemble de bâtiments, à l'origine consacré au négoce de la soie (d'où son nom de « Bourse de la soie »), n'a cessé depuis lors de remplir des fonctions commerciales. Chef-d'œuvre du gothique flamboyant, il rappelle, notamment dans la grandiose Sala de Contratación (salle des Cambistes), la puissance et la richesse d'une grande cité marchande méditerranéenne aux XVe et XVIe siècles.

Le Bauhaus et ses sites à Weimar et Dessau

Allemagne
Critère : (ii)(iv)(vi)

Entre 1919 et 1933, l'école du Bauhaus, installée d'abord à Weimar puis à Dessau, a révolutionné l'ensemble des conceptions et des productions architecturales et esthétiques. Les bâtiments construits et décorés par les professeurs de l'école (Walter Gropius ou Hannes Meyer, Laszlo Moholy-Nagy ou Vassily Kandinsky) ont inauguré le « mouvement moderne » qui a modelé l'aspect architectural de notre siècle.

Les trulli d'Alberobello

Italie
Critère : (iii)(iv)(v)

Les trulli sont des habitations de pierre sèche de la région des Pouilles, en Italie du Sud. Ce sont des exemples remarquables de la construction sans mortier, technique héritée de la préhistoire et toujours utilisée dans la région. Les habitations surmontées de leurs toits pyramidaux, en dôme ou coniques, sont construites avec des galets de pierre à chaux ramassés dans les champs voisins.

Ligne de défense d'Amsterdam

Pays-Bas
Critère : (ii)(iv)(v)

Parcourant 135 km autour d'Amsterdam, la ligne défensive construite entre 1883 et 1920 est le seul exemple d'une fortification continue reposant sur le principe de la maîtrise de l'eau. Depuis le XVIe siècle, les Néerlandais ont mis leur exceptionnel savoir-faire en génie hydraulique au service de leur défense. La protection du centre du pays était assurée par un réseau de 45 forts et leur artillerie agissant de concert avec des inondations temporaires déclenchées à partir des polders et d'un système complexe de canaux et d'écluses.

Monastères de Haghbat et de Sanahin

Arménie
Critère : (ii)(iv)

Ces deux monastères byzantins situés dans la région de Tumanian et datant de la période de prospérité de la dynastie de Kiurikian (Xe-XIIIe siècle) furent d’importants centres de diffusion de la culture. Sanahin était célèbre pour son école d’enluminure et de calligraphie. Les deux complexes monastiques représentent la plus remarquable manifestation architecturale de l’art religieux arménien, né de l’alliance d’éléments de l’architecture religieuse byzantine et de l’architecture vernaculaire traditionnelle de cette région du Caucase.

Monuments commémoratifs de Luther à Eisleben et Wittenberg

Allemagne
Critère : (iv)(vi)

Cet ensemble regroupe, en Saxe-Anhalt, les lieux liés à la vie de Martin Luther et à celle de son collaborateur Melanchthon : la maison de Melanchthon à Wittenberg ; celle où Luther est né en 1483 et celle où il est mort en 1546, toutes deux à Eisleben ; la chambre de Luther à Wittenberg ; l'église de cette même ville et l'église du château où, le 31 octobre 1517, il afficha ses fameuses Quatre-vingt-quinze thèses , inaugurant ainsi, avec la Réforme, une nouvelle ère dans l'histoire religieuse et politique du monde.

Monuments paléochrétiens de Ravenne

Italie
Critère : (i)(ii)(iii)(iv)

Capitale de l'Empire romain au Ve siècle, puis de l'Italie byzantine jusqu'au VIIIe siècle, Ravenne possède un ensemble de mosaïques et de monuments paléochrétiens unique au monde. Ces huit bâtiments – mausolée de Galla Placidia, baptistère néonien, basilique Sant' Apollinare Nuovo, baptistère des Ariens, chapelle de l'archevêché, mausolée de Théodoric, église San Vitale, basilique Sant' Apollinare in Classe – ont été construits aux Ve et VIe siècles. Ils témoignent tous d'une grande maîtrise artistique qui associe merveilleusement la tradition gréco-romaine, l'iconographie chrétienne et des styles d'Orient et d'Occident.

Mémorial de la paix d'Hiroshima (Dôme de Genbaku)

Japon
Critère : (vi)

Le Mémorial de la Paix d'Hiroshima, ou Dôme de Genbaku, fut le seul bâtiment à rester debout près du lieu où explosa la première bombe atomique, le 6 août 1945. Il a été préservé tel qu'il était juste après le bombardement grâce à de nombreux efforts, dont ceux des habitants d'Hiroshima, en espérant une paix durable et l'élimination finale de toutes les armes nucléaires de la planète. C'est un symbole dur et puissant de la force la plus destructrice que l'homme ait jamais créée, qui incarne en même temps l'espoir de la paix.

Palais et jardins de Schönbrunn

Autriche
Critère : (i)(iv)

Résidence impériale des Habsbourg du XVIIIe siècle à 1918, l’œuvre des architectes Johann Bernhard Fischer von Erlach et Nicola Pacassi recèle quantité de chefs-d’œuvre des arts décoratifs. Elle constitue, avec ses jardins, où fut ouvert en 1752 le premier parc zoologique au monde, un exceptionnel ensemble baroque et un parfait exemple de Gesamtkunstwerk

.

Parc national de Lushan

Chine
Critère : (ii)(iii)(iv)(vi)

Le site du mont Lushan, dans le Jiangxi, constitue l'un des foyers spirituels de la civilisation chinoise. Temples bouddhistes et taoïstes et hauts lieux du confucianisme, où enseignèrent les plus grands maîtres, s'y fondent harmonieusement dans un paysage d'une saisissante beauté dont s'inspirèrent d'innombrables artistes qui consacrèrent l'approche esthétique de la nature propre à la culture chinoise.

Paysage culturel de Lednice-Valtice

République tchèque
Critère : (i)(ii)(iv)

Entre le XVIIe et le XXe siècle, la famille ducale de Liechtenstein a fait de ses domaines du sud de la Moravie un paysage exceptionnel. À l’architecture baroque œuvre principalement de Johann Bernhard Fischer von Erlach classique et néogothique des châteaux de Lednice et Valtice, répond une nature travaillée selon les conceptions romantiques anglaises de l’art paysager. S’étendant sur 200 km2 , c’est un des paysages les plus vastes créés par l’homme en Europe.

Sanctuaire shinto d'Itsukushima

Japon
Critère : (i)(ii)(iv)(vi)

Lieu saint du shintoïsme depuis les temps les plus reculés, l'île d'Itsukushima, dans la mer intérieure de Seto, aurait accueilli ses premiers sanctuaires au VIe siècle. Le sanctuaire actuel date du XIIe siècle et ses bâtiments harmonieusement disposés témoignent d'une grande qualité artistique et technique. Composition jouant, entre mer et montagne, sur les contrastes de couleurs et de masses, le sanctuaire d'Itsukushima illustre parfaitement le concept japonais de la beauté d'un panorama unissant paysage naturel et création humaine.

Sceilg Mhichíl

Irlande
Critère : (iii)(iv)

L'ensemble monastique accroché, probablement depuis le VIIe siècle, sur les pentes abruptes de l'îlot rocheux de Skellig Michael, à une dizaine de kilomètres au large des côtes sud-ouest de l'Irlande, témoigne de l'extrême exigence des premiers chrétiens irlandais. L'isolement de Skellig Michael a jusque très récemment découragé les visiteurs, favorisant ainsi un état de préservation exceptionnel.

Site archéologique d'Aigai (nom moderne Vergina)

Grèce
Critère : (i)(iii)

À proximité de Vergina, dans le nord de la Grèce, fut découvert au XIXe siècle l'ancienne Aigai, première capitale du royaume de Macédoine. Les plus importants vestiges sont le palais monumental à la somptueuse décoration de mosaïques et stucs peints et la nécropole renfermant plus de trois cents tumulus dont certains remontent au XIe siècle av. J.-C. Parmi les tombes royales qu'abrite le Grand Tumulus figurerait celle de Philippe II qui conquit l'ensemble des cités grecques, ouvrant la voie à son fils Alexandre et à l'expansion du monde hellénistique.

Site des premiers hommes de Sangiran

Indonésie
Critère : (iii)(vi)

Une campagne de fouilles menée de 1936 à 1941 permit de mettre au jour le premier fossile d'hominidé de ce site. Des fouilles ultérieures ont exhumé cinquante fossiles de Meganthropus palaeo et Pithecanthropus erectus/Homo erectus , soit la moitié des fossiles d'hominidés connus aujourd'hui dans le monde. Occupé depuis 1,5 million d'années, Sangiran constitue l'un des sites clés pour la compréhension de l'évolution de l'homme.

Usine de traitement du bois et de carton de Verla

Finlande
Critère : (iv)

L’usine de bois de Verla et le secteur résidentiel associé sont un exemple exceptionnel et remarquablement bien conservé d’installation industrielle rurale de petite dimension consacrée à la fabrication de pâte à papier, de papier et de carton. Ce type d’installation qui prospéra en Europe du Nord et en Amérique du Nord au XIXe et au début du XXe siècle a presque totalement disparu aujourd’hui.

Ville historique de Meknès

Maroc
Critère : (iv)

Fondée au XIe siècle par les Almoravides en tant qu'établissement militaire, Meknès devint capitale sous le règne de Moulay Ismaïl (1672-1727), fondateur de la dynastie alaouite. Il en fit une impressionnante cité de style hispano-mauresque ceinte de hautes murailles percées de portes monumentales qui montre aujourd'hui l'alliance harmonieuse des styles islamique et européen dans le Maghreb du XVIIe siècle.

Ville historique fortifiée de Cuenca

Espagne
Critère : (ii)(v)

Construite par les Maures sur un site défensif au cœur du califat de Cordoue, Cuenca offre le visage d'une ville fortifiée médiévale remarquablement préservée. Conquise par les Castillans au XIIe siècle, elle devint une ville royale et épiscopale aux nombreux édifices de grande valeur, comme la première cathédrale gothique d'Espagne et les fameuses casas colgadas (maisons suspendues) agrippées aux falaises escarpées surplombant le Huécar. Tirant admirablement parti de sa position, la ville domine fièrement le magnifique paysage qui l'entoure.

Ville précolombienne d'Uxmal

Mexique
Critère : (i)(ii)(iii)

La ville maya d'Uxmal, dans le Yucatan, a été fondée vers l'an 700 et compta jusqu'à 25 000 habitants. Construits entre 700 et 1000, ses édifices sont disposés en fonction de données astronomiques. La pyramide du Devin, ainsi nommée par les Espagnols, domine l'espace des cérémonies composé de bâtiments d'une architecture soignée, richement décorés de motifs symboliques et ornés de sculptures représentant Chaac, le dieu de la Pluie. Les sites cérémoniels d'Uxmal, Kabáh, Labná et Sayil constituent l'apogée de l'art et de l'architecture mayas.

Ville-église de Gammelstad, Luleå

Suède
Critère : (ii)(iv)(v)

Gammelstad, au fond du golfe de Botnie, est l'exemple le mieux préservé d'un type de ville unique répandu dans le nord de la Scandinavie, la ville-église. Ses 424 maisons en bois serrées autour de l'église en pierre du début du XVe siècle n'y étaient utilisées, en effet, que les jours de culte et de fêtes religieuses par les fidèles venus des campagnes environnantes que l'éloignement et des conditions naturelles difficiles empêchaient de rentrer chez eux.

Zone de monuments historiques de Querétaro

Mexique
Critère : (ii)(iv)

Fondation coloniale espagnole, Querétaro présente la singularité d'avoir conservé dès l'origine un quartier géométrique des conquérants jouxtant le quartier aux ruelles tortueuses des indigènes. Otomis, Tarascos, Chichimecas et Espagnols cohabitèrent ainsi harmonieusement dans cette ville célèbre pour ses innombrables monuments baroques, civils et religieux, à la décoration exubérante, qui datent de son âge d'or aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Les sites naturels suivants ont été inscrits

Lac Baïkal

Fédération de Russie
Critère : (vii)(viii)(ix)(x)

Situé au sud-est de la Sibérie, le lac Baïkal, d'une superficie de 3,15 millions d'hectares, est le plus ancien (25 millions d'années) et le plus profond (1 700 m) lac du monde. Il contient 20 % des eaux douces non gelées de la planète. Son ancienneté et son isolement ont produit une des faunes d'eau douce les plus riches et originales de la planète, qui présente une valeur exceptionnelle pour la science de l'évolution, ce qui lui vaut le surnom de « Galápagos de la Russie ».

Parc national du W du Niger

Niger
Critère : (ix)(x)

La portion du parc national du « W » située au Niger se trouve dans un secteur de transition entre savanes et forêts claires et représente une partie de l'écosystème caractéristique et important de la région biogéographique de forêts claires/savanes d'Afrique de l'Ouest. Le site reflète les interactions entre les ressources naturelles et l'homme, depuis le néolithique, et représente l'évolution de la diversité biologique dans cette zone.

Réseau de réserves du récif de la barrière du Belize

Belize
Critère : (vii)(ix)(x)

La région côtière du Belize est un système naturel exceptionnel qui comprend le plus grand récif-barrière de l’hémisphère Nord, des atolls bordiers, plusieurs centaines de cayes de sable, des forêts de mangroves, des lagons côtiers et des estuaires. Les sept sites du réseau illustrent les étapes de l’évolution des récifs et constituent un habitat important pour des espèces menacées telles que les tortues marines, les lamantins et le crocodile marin d’Amérique.

Réserve de faune à okapis

République démocratique du Congo
Critère : (x)

La réserve de faune à okapis occupe environ un cinquième de la forêt d'Ituri au nord-est du pays. Le bassin du fleuve Congo, dont la réserve et la forêt font partie, est un des plus grands systèmes de drainage d'Afrique. La réserve de faune abrite des espèces menacées de primates et d'oiseaux et environ 5000 okapis, sur les 30 000 vivant à l'état sauvage. La réserve possède également des sites panoramiques exceptionnels, dont des chutes sur l'Ituri et l'Epulu. Elle est habitée par des populations nomades traditionnelles de Pygmées Mbuti et de chasseurs Efe.

Volcans du Kamchatka

Fédération de Russie
Critère : (vii)(viii)(ix)(x)

C'est l'une des régions volcaniques les plus exceptionnelles du monde, avec une forte densité de volcans actifs et une grande variété de types et de caractéristiques volcaniques associés. Les six sites aujourd'hui inclus regroupent la plupart des caractéristiques volcaniques de la péninsule du Kamchatka. L'interaction du volcanisme avec les glaciers actifs forme un paysage dynamique d'une grande beauté. Le site abrite de très nombreuses espèces, dont la plus grande diversité connue de salmonidés, et des concentrations remarquables de loutres de mer, d'ours bruns et d'aigles marins de Stellar.

Les sites mixtes suivants ont été inscrits

Paysage panoramique du mont Emei, incluant le paysage panoramique du grand Bouddha de Leshan

Chine
Critère : (iv)(vi)(x)

C'est ici, dans le paysage d'une grande beauté sur du mont Emei, dans le Sichuan, que fut édifié au Ie r siècle le premier temple bouddhiste chinois. La multiplication ultérieure des temples fit de ce site l'un des principaux lieux sacrés du bouddhisme. Au cours des siècles, les trésors culturels s'y accumulèrent, le plus saisissant étant le grand Bouddha de Leshan érigé au VIIIe siècle. Cette statue taillée à flanc de colline, qui domine le confluent de trois fleuves de ses 71 m de haut, est la plus grande statue de Bouddha du monde. Le mont Emei se distingue également par la grande diversité de sa flore, depuis les zones végétales subtropicales jusqu'aux forêts de conifères subalpines, dont certains arbres ont plus de 1 000 ans.

Région de Laponie

Suède
Critère : (iii)(v)(vii)(viii)(ix)

Dans cette région circumpolaire du nord de la Suède vivent les Saamis, ou Lapons. Elle constitue le plus vaste et l'un des derniers espaces où se pratique encore leur mode de vie ancestral fondé sur la transhumance. Chaque été, les Saamis conduisent leurs immenses troupeaux de rennes vers les montagnes dans un paysage naturel jusqu'ici préservé mais désormais menacé par l'arrivée des véhicules à moteur. Les moraines et grands cours d'eau glaciaires erratiques que l'on peut voir représentent des processus géologiques historiques et en cours.

Le Comité a également approuvé l'extension des sites suivants

Les sites culturels

Ville de Vicence et les villas de Palladio en Vénétie

Italie
Critère : (i)(ii)

Fondée au IIe siècle av. J.-C. dans le nord de l'Italie, la cité a prospéré sous la domination vénitienne, du début du XVe à la fin du XVIIIe siècle. L'œuvre d'Andrea Palladio (1508-1580), fondée sur une étude approfondie de l'architecture romaine classique, donna à la ville son apparence unique. Ses interventions urbaines et ses villas, dont il parsema toute la Vénétie, eurent une influence décisive sur le cours ultérieur de l'architecture. Son travail a inspiré un style architectural caractéristique (le palladianisme) qui s'est répandu en Angleterre, dans d'autres pays d'Europe et en Amérique du Nord.

En 1996 le Comité du patrimoine mondial a inscrit des nouveaux sites sur la Liste du patrimoine mondial.
37
Nouvelles inscriptions
30
Culturels
5
Naturels
2
Mixtes
1
Extensions