jump to the content

Falaise et grottes de l'Isandra

Date de soumission : 14/11/1997
Critères: (iii)(iv)(v)
Catégorie : Mixte
Soumis par :
Centre d'Art e d'Archeologie de l' Université d' Antananarivo & Min. Culture et Communication
Coordonnées Elles se trouvent dans le Centre Sud de Madagascar en Pays Betsileo et sont situées à 30 km au nord-ouest de Fianarantsoa, capitale de la région Leurs coordonnées géo-graphiques nationales sont : X = 448,80 km et Y = 530,40 km
Ref.: 950
Avertissement

Le Secrétariat de l’UNESCO et le Centre du patrimoine mondial ne garantissent pas l’exactitude et la fiabilité des avis, opinions, déclarations et autres informations ou documentations fournis au Secrétariat de l’UNESCO et au Centre du patrimoine mondial par les Etats Parties à la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel.

La publication de tels avis, opinions, déclarations, informations ou documentations sur le site internet et/ou dans les documents de travail du Centre du patrimoine mondial n’implique nullement l’expression d’une quelconque opinion de la part du Secrétariat de l’UNESCO ou du Centre du patrimoine mondial concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou région, ou de leurs autorités, ou le tracé de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les Etats parties les ont soumis.

Description

La Falaise et les Grottes de l'Isandra sont à la fois site naturel (I) et site archéologique fortifié (II) s'intégrant dans le paysage des pittoresques rochers de la vallee de la petite rivière Isandra.

(I) Vue de la vallëe, une impressionnante falaise verticale dominant un grand talus d'eboulis à énormes quartiers de roche s'intégre dans une chaine granitique orientée nord-sud. Ce relief s'explique par une érosion différentielle dans les migmatites et les granites du socle cristallin. Les formes d'erosion de la grande falaise sont des cannelures de ruissellement, des perforations en taffonis pouvant atteindre une taille importante (2 à 3 m d'ouverture et autant de profondeur) et surtout des grands éboulements de roche dus aux dia-clases. Au fil des éboulements successifs s'est alors crcé au pied de la falaise un énorme entassement de blocs granitiques avec des vides intérieurs pouvant servir d'abris : les "grottes", mises à profit par les anciens habitants, aux XVIIe et XVIIIe s. A.D.

(II) A cause des possibilités défensives offertes par la disposition particulière des énormes pans rocheux tombés de la falaise, les anciens habitants s'y sont jadis installés en aménageant un site fortifié original et ingénieux. Ils ont tiré profit de l'impresion nant chaos de blocs granitiques pour organiser le village fortifié Ils ont édifié des enceintes protectrices de pierres sèches entre les blocs, construit des terrasses d'habitat à mur de soutènement en pierres séches. Par ailleurs, la disposition naturelle des bloc a permis d'aménager un grand nombre d'abris sous roche que les contemporains ont dénommés à tort "grottes".


L'originalité du site réside également dans le dédale de cavités, parfois impressionnantes, correspondant aux interstices entre les bloc e de rochers; ces cavités ont servi à différentes fins : ici des abris (habitat?, là des voies d'accès vers d'autres lieux d'habitat quelque part dans le chaos, ailleurs de dépotoirs pour les habitants... Enfin, les taffonis de la falaise ont été utilisés jadis pour enterrer certair morts.