English Français
Aidez maintenant !

Paysage culturel rizicole et hydraulique de Betafo

Date de soumission : 14/11/1997
Critères: (iii)(iv)(v)
Catégorie : Mixte
Soumis par :
Centre d'Art e d'Archeologie de l' Université d' Antananarivo & Min. Culture et Communication
Coordonnées La région de Betafo est situse dans la partie centrale du pays, dénommoe Vakinankaratra, plus précisément à 25 km à l'ouest de la villE d'Antsirabe sur la route de Morondava
Ref.: 947
Avertissement

Le Secrétariat de l’UNESCO et le Centre du patrimoine mondial ne garantissent pas l’exactitude et la fiabilité des avis, opinions, déclarations et autres informations ou documentations fournis au Secrétariat de l’UNESCO et au Centre du patrimoine mondial par les Etats Parties à la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel.

La publication de tels avis, opinions, déclarations, informations ou documentations sur le site internet et/ou dans les documents de travail du Centre du patrimoine mondial n’implique nullement l’expression d’une quelconque opinion de la part du Secrétariat de l’UNESCO ou du Centre du patrimoine mondial concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou région, ou de leurs autorités, ou le tracé de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les Etats parties les ont soumis.

Description

La zone proposée est la campagne de la petite ville de Betato mar-quée par un paysage rizicole et hydraulique original et d'une grande beauté. Il s'agit d'un paysage comprenant une vallée rizicole (I), des versants de collines occupés par des rizières en terrasses (II) et un réseau hydraulique complexe (III), fruit d'un savoir-faire séculaire transmis de genération en génération, d'un équilibre social délicat et où se lit l'harmonie entre l'homme et l'environnement. (I) La vallée rizicole située en amont et en aval de la localité d'Ambohiambo s'insère entre deux chainons montagneux et exploite aux moir dres details la topographie du terrain tout en béneficiant d'un système d'irrigation bien conçu. (II) Dans certains secteurs et particulièrement de part et d'autre d'une rivière encaissée existent de nombreuses rizières en terrasses épousant les courbes de niveau. (III) Le réseau hydraulique complexe desservant la vallée et les ver-sants est un témoin de la don~estication de l'eau sur sa réglementation pour un partage équitable vers toutes les rizières, d'abord entre les lignages, ensuite entre les familles. Le réseau comprend entre autres des prises traditionnelles par barrages assez lâches de pierres sèches des canaux parallèles et superposés creusés sur les flancs nord des gorges de la rivière encaissée, une bonne douzaine de canaux dériYeurs paralleles pour les lignages et de petits canaux pour les familles ave des répartiteurs en pierres volcaniques. Ces derniers canaux peuvent etre souterrains - passant sous des rizières - lorsque l'espace manque.