English Français

Le site culturel et naturel de l’Arche de Kamandjan

Date de soumission : 19/09/2017
Critères: (iv)(viii)(x)
Catégorie : Mixte
Soumis par :
Délégation permanente du Mali auprès de l'UNESCO
État, province ou région :
Région de Koulikoro
Coordonnées N12 23 09 W8 21 40
Ref.: 6266
Avertissement

Le Secrétariat de l’UNESCO et le Centre du patrimoine mondial ne garantissent pas l’exactitude et la fiabilité des avis, opinions, déclarations et autres informations ou documentations fournis au Secrétariat de l’UNESCO et au Centre du patrimoine mondial par les États Parties à la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel.

La publication de tels avis, opinions, déclarations, informations ou documentations sur le site internet et/ou dans les documents de travail du Centre du patrimoine mondial n’implique nullement l’expression d’une quelconque opinion de la part du Secrétariat de l’UNESCO ou du Centre du patrimoine mondial concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou région, ou de leurs autorités, ou le tracé de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les États parties les ont soumis.

Description

Le site culturel et naturel de l’Arche de Kamandjan est situé à environ quatre (4) kilomètres au nord-ouest du village de Siby. Du point de vue typologie du patrimoine, le site est un paysage culturel et naturel, surplombant un massif de granite gréseux qui servait de muraille de protection pour le village de Siby.

Concernant l’Arche elle-même, selon la légende, elle est attribuée à Kamandjan Camara, un des lieutenants de Soundiata Kéita. Kamandjan aurait, par démonstration de puissance et de pouvoirs occultes, face à Soumaoro Kanté, Roi du Sosso, sculpté d’un seul coup de sabre une partie du massif de granite afin de frayer un passage pour ses troupes. Cette action spectaculaire a fait peur à Soumaoro Kanté et l’amena à renoncer à la bataille contre les troupes de Kamandjan Camara. Elle reste fortement gravée dans la mémoire des populations du Manden. L’Arche est non seulement le témoignage de l’héroïsme et de la puissance tutélaire de Kamandjan, mais aussi un symbole de la détermination de ses troupes à vaincre Soumaoro.

Le site de l’Arche de Kamandjan se présente ainsi comme une œuvre historique conjuguée de l’homme et de la nature.

Site mixte (naturel et culturel), le site de l’Arche de Kamandjan est le symbole des clans Camara du Manden. Il a abrité des événements majeurs (réunions de troupes, conseils de guerre, démonstrations de connaissances occultes) pour la formation et l’épanouissement de l’Empire du Mali. Vers 1232, s’est tenu sur le site, sous l’égide de Kamandjan Camara, le premier Conseil de guerre de Soundiata Kéita en exil, auquel dix (10) chefs de guerre du Manden et leurs alliés ont participé. Le site a servi également à préparer la cérémonie d’investiture de Soundiata Kéita après sa victoire sur Soumaoro Kanté, en 1235, lors de la bataille de Kirina.

Le site comprend, en plus de l’Arche, la grotte des lions, le lieu de divination, la grotte des sacrifices, les abris sous-roche, le site de Telikourou.  

Justification de la Valeur Universelle Exceptionelle

Ce paysage culturel et naturel est constitué par des formations géologiques pittoresques, physiques et biologiques auxquelles sont associées des croyances, des pratiques culturelles, des savoirs et savoir-faire transmis de génération en génération, donc recréés en permanence par les communautés auxquelles ils procurent un sentiment d'identité et de continuité.

Le site culturel et naturel de l’Arche de Kamandjan est inscrit à l’inventaire du patrimoine culturel national par la Décision N°10-000114 / MC - SG du 17 juin 2010. Il constitue un témoignage historique et culturel des grands empires qui ont évolué en Afrique subsaharienne.

Critère (iv) : Le site culturel et naturel de l’Arche de Kamandjan est une œuvre historique et un témoignage significatif de la formation et du développement de l’Empire du Mali au 13ème siècle. Il  est  lié aux préparatifs de la grande bataille de Kirina de 1235 entre Soundiata Keïta et Soumangorou Kanté, roi du Sosso (réunions des alliés de Soundiata Keïta, l’organisation des troupes, conseils de guerre), la préparation spirituelle et occulte (démonstrations de connaissances occultes), la préparation de la cérémonie d’investiture de l’empereur ont eu lieu sur ce site. Occasion  a été donnée à chaque chef de  produire une action mémorable et de renouveler son serment devant tous les fils du Manden. L’action spectaculaire sur le massif de granite, ci-dessus citée, de Kamandjan Camara en est l’illustration à jamais gravée dans la mémoire des populations du Manden et dans les annales de l’histoire du Mali.

C’est pourquoi, le site culturel et naturel de l’Arche de Kamandjan est associé à des croyances encore vivaces. Sur le site, le passé est encore le présent. Chaque jour, des hommes et des femmes, en quête du mieux être, apportent des offrandes sur le site. Sur le lieu de divination et dans la grotte des sacrifices du site, des géomanciens reçoivent de nombreux clients locaux et nationaux, ainsi que de nombreux touristes venus présager leur avenir, le bonheur et exorciser le mal et le mauvais sort.

En outre, le site est associé à une grotte préhistorique qui se trouve à quelques dizaines de mètres au nord. Le site de l’Arche de Kamandjan se présente ainsi comme une œuvre historique conjuguée de l’homme et de la nature.    

Critère (viii) : Le site culturel et naturel de l’Arche de Kamandjan est l’un des sites les plus importants au Mali pour démontrer le changement prouvant l’évolution de l’homme. Prolongement des monts mandingues, la base de l’arche a abrité, depuis la fin de la période mésolithique au début du néolithique, des abris sous roche des populations de pêcheurs et de chasseurs. Les recherches et les fouilles ont révélé l’existence d’ossements humains et d’animaux, et de nombreux outillages issus de divers matériaux : hachettes en quartz, couteaux en schiste, aiguilles, harpons en os et autres instruments décoratifs. Ainsi, l’existence d’une industrie lithique comprenant des pointes, des lames, des grattoirs, conjuguée à la présence de meules et de broyeurs témoigne de la période néolithique. Le site dépeint la forme et le mode de vie pendant la transition de l’homme préhistorique à l’homme moderne.

En plus de son attrait géologique pittoresque, physique et biologique, sur le site culturel et naturel de l’Arche de Kamandjan, il existe également des campements et des hôtels non loin du site, qui offrent des possibilités de séjour sur le site, notamment le campement Kamandjan.

Dans la perspective de développer le tourisme culturel local autour de l’Arche Kamandjan, les jeunes de la Commune rural de Siby ont créé le Syndicat d’initiatives locales de Siby. Cette structure œuvre pour la promotion touristique du site de l’Arche de Kamandjan. 

Les principales activités menées autour du site sont l’agriculture, l’élevage et la cueillette de produits forestiers.

Critère (x) : Le site culturel et naturel de l’Arche de Kamandjan est un habitat naturel unique dans la Commune rurale de Siby. Il offre une vue pittoresque contenant diverses espèces végétales, souvent rares ailleurs et sert d’attrait à de nombreuses espèces de reptiles. Les ressources ligneuses et herbacées favorables à la reproduction rapide de ces espèces sont les abondantes.

Protégé par le droit coutumier et la réglementation en vigueur, le site culturel et naturel de l’Arche de Kamandjan contient des espèces ligneuses les plus menacées de l’espace mandingue. Il s’agit notamment de l’afromosia laxiflora (appellation locale : Kolokolo), Pseudocedrela kotchii (appellation locale : Lumpo), Cussonia arborea (appellation locale : bolokourouni), Ficus licardii (appellation locale : Soro), Ficus platifila (appellation locale : Ngaba Blen), Ficus gnaphalocarpa (appellation locale : Toro). C’est un reservoir naturel dans lequel plus des centaines d’éspèces ligneuses ont été identifiées.

Le site culturel et naturel de l’Arche de Kamandjan offre un micro climat qui favorise l’éclosion, la diversité d’habitats et la reproduction de différentes espèces. Ce climat offre également une végétation dense et luxuriante pendant la saison sèche.

Déclarations d’authenticité et/ou d’intégrité

Le site culturel et naturel de l’Arche de Kamandjan est relativement bien conservé et doté d’une bonne intégrité physique grâce aux actions des populations riveraines, aux effets de protection du droit coutumier et de l’inscription à l’inventaire du patrimoine culturel national (Décision N°10-000114 / MC - SG du 17 juin 2010). Depuis des siècles, le site culturel et naturel de l’Arche de Kamandjan a maintenu sa forme de  paysage varié, ses caractéristiques naturelles, les pratiques et traditions culturelles qui lui sont liées. En effet, le site est toujours fréquenté en toute saison par des touristes, les élèves et étudiants dans le cadre de l’éducation à la protection du patrimoine culturel et de la formation universitaire. Les activités agricoles, la cueillette et l’élevage cohabitent depuis des siècles.

Les traits physiques du site sont en bon état. Ses limites sont connues et permettent d’inclure les attributs des valeurs de biodiversité. Il est doté d’un règlement d’urbanisme de sa zone tampon de protection. Néanmoins, le site est soumis à certaines menaces dont entre autres l’empiètement par les activités socioéconomiques, les incendies, les changements climatiques, l’utilisation inappropriée des abords immédiats. La sensibilisation et la conscientisation des populations riveraines permettront d’assurer l’intégrité du site.

Comparaison avec d’autres biens similaires

Le site culturel et naturel de l’Arche de Kamandjan s'apparente à d'autres sites culturels et naturels du Mali, plus particulièrement, le site historique de Kurukan Fuga, situé aussi dans l’aire culturel du Manden et figurant sur la Liste indicative du patrimoine mondial.

En outre, le site culturel et naturel de l’Arche de Kamandjan s’apparente au sanctuaire naturel et culturel de la falaise de Bandiagara, dans la Région de Mopti. Il partage avec ce site certaines spécificités, notamment les paysages exceptionnels pittoresques de falaises et de plateau gréseux. Toutefois, en termes de nombre, de concentration et de qualité de fossiles, le site culturel et naturel de l’Arche de Kamandjan est très riche et plus accessible.