English Français

Writing-on-Stone / Áísínai’pi

Date de soumission : 01/10/2014
Critères: (i)(iii)(iv)(vi)
Catégorie : Culturel
Soumis par :
Parks Canada Agency
État, province ou région :
Province de l’Alberta
Coordonnées N49 W111.63
Ref.: 6254
Avertissement

Le Secrétariat de l’UNESCO et le Centre du patrimoine mondial ne garantissent pas l’exactitude et la fiabilité des avis, opinions, déclarations et autres informations ou documentations fournis au Secrétariat de l’UNESCO et au Centre du patrimoine mondial par les États Parties à la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel.

La publication de tels avis, opinions, déclarations, informations ou documentations sur le site internet et/ou dans les documents de travail du Centre du patrimoine mondial n’implique nullement l’expression d’une quelconque opinion de la part du Secrétariat de l’UNESCO ou du Centre du patrimoine mondial concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou région, ou de leurs autorités, ou le tracé de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les États parties les ont soumis.

Description

Situé au cœur du territoire traditionnel des Pieds noirs (Kainai, Piikáni et Siksika), Writing-on-Stone / Áísínai'pi (littéralement « qui est dépeint/écrit ») est un ancien lieu sacré où des formations géologiques spectaculaires abritent des êtres sacrés, et où plus de 138 localités de l’art rupestre consignent les « écritures » des esprits. Formée d’une série de trois composantes englobées dans le parc provincial Writing-on-Stone (lieu historique national du Canada Áísínai'pi), la région de 1 106 hectares, dont la candidature est proposée dans la vallée de la rivière Milk dans le sud de l’Alberta, est un paysage saisissant fait d’anciennes falaises de calcaire érodées, de badlands surprenantes et de cheminées de fée surréalistes.  Pendant au moins 4 000 ans, les peuples autochtones se sont arrêtés ici dans leurs migrations saisonnières pour prier, procéder à des cérémonies et consulter les œuvres d’art rupestre. Les sépultures et les lieux de quête de vision confirment l’inviolabilité du paysage, tandis que le savoir traditionnel des Pieds noirs décrit l’origine, l’histoire et l’usage continu de ce lieu sacré. Les sites de pétroglyphes et de pictogrammes sur les parois de la vallée comprennent plusieurs milliers de motifs dans des centaines de scènes, essentiellement anthropomorphiques et zoomorphiques, ainsi que des représentations d’objets. Les images représentent des figures cérémonielles, les exploits de chasseurs et de guerriers, et des animaux divers. De nouveaux motifs créés après l’arrivée des Européens à la fin du XVIIIe siècle illustrent des fusils, des chevaux et des effets du contact entre Autochtones et Canado-Européens et du changement culturel qui en a découlé. Combinées, les caractéristiques tangibles et intangibles de Writing-on-Stone / Áísínai'pi créent un paysage culturel associatif exceptionnel qui demeure d’une grande importance pour le peuple Pieds noirs.