English Français
Aidez maintenant !

Sites funéraires et mémoriels de la Première Guerre mondiale (Front Ouest)

Date de soumission : 07/04/2014
Critères: (iii)(iv)(vi)
Catégorie : Culturel
Soumis par :
Délégation permanente de la France auprès de l'UNESCO
Ref.: 5884
Transnationale
Autres États parties participants
Belgique
Avertissement

Le Secrétariat de l’UNESCO et le Centre du patrimoine mondial ne garantissent pas l’exactitude et la fiabilité des avis, opinions, déclarations et autres informations ou documentations fournis au Secrétariat de l’UNESCO et au Centre du patrimoine mondial par les Etats Parties à la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel.

La publication de tels avis, opinions, déclarations, informations ou documentations sur le site internet et/ou dans les documents de travail du Centre du patrimoine mondial n’implique nullement l’expression d’une quelconque opinion de la part du Secrétariat de l’UNESCO ou du Centre du patrimoine mondial concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou région, ou de leurs autorités, ou le tracé de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les Etats parties les ont soumis.

Description

Le bien en série regroupe un ensemble significatif de sites funéraires et mémoriels résultant de la Première Guerre mondiale, rupture majeure dans l’histoire de l’humanité. Ils ont été constitués pendant ou après la tragédie de 1914-1918, sur la zone du front ouest qui s’étendait de la mer du Nord à la frontière franco-suisse. La sélection est constituée de 105 éléments  (80 pour la France et 25 pour la Belgique) strictement choisis au sein d’un ensemble de plusieurs milliers de cimetières, nécropoles et mémoriaux du front ouest.

Ces éléments sont représentatifs de la très grande diversité des nations et des peuples qui ont été impliqués dans ce conflit mondial,d’une ampleur jamais encore atteinte. Ils composent un paysage mémoriel représentatif de l’étendue géographique du front dans son ensemble (plus de 700 km), des grands moments de son histoire et de ses évolutions au cours de la guerre.  

Nom(s) de l’élément/des éléments constitutif(s)

Nom de l’élément

Composants

Commune

Département

Région

Coordonnées

1. FROMELLES

1A. Pheasant Wood Military Cemetery 

Fromelles

Nord

Nord-Pas-de-Calais

2 51 03.4 E 50 36 28.1 N

1B. VC Corner Cemetery

Fromelles

Nord

Nord-Pas-de-Calais

2 37 10.4 E 50 37 01.2 N

1C. Trou Aid Post Military Cemetery

Fleurbaix

Pas-de-Calais

Nord-Pas-de-Calais

02 49 34.6 E 50 37 26.1 N

1D. Rue David Cemetery

Fleurbaix

Pas-de-Calais

Nord-Pas-de-Calais

2 5108.7 E 50 38 13.7 N

2. LOUVERVAL

 

2A. Louverval Military Cemetery

Doignies

Nord

Nord-Pas-de-Calais

3 00 53.6 E 50 08 12.0 N

2B. Cambrai Memorial

Doignies

Nord

Nord-Pas-de-Calais

3 00 55.4 E 50 08 12.4 N

3. FLESQUIERES

 

3A. Flesquières Hill British Cemetery

Flesquières

Nord

Nord-Pas-de-Calais

3 07 30.0 E 50 07 29.9 N

3B. Mémorial des Nations

Flesquières

Nord

Nord-Pas-de-Calais

3 07 20.6 E 50 07 11.4 N

4. CAMBRAI

Cimetière allemand de la route de Solesmes

Cambrai

Nord

Nord-Pas-de-Calais

3 15 37.9 E 50 10 42.9 N

5. LE QUESNOY

Mémorial néo-zélandais

Le Quesnoy

Nord

Nord-Pas-de-Calais

3 37 43.0 E 50 14 51.0 N

6. ASSEVENT

Nécropole franco-allemande

Assevent

Nord

Nord-Pas-de-Calais

04 01 06.7 E 50 17 29.0 N

7. RICHEBOURG

 

7A. Mémorial et cimetière indien

Richebourg

Pas-de-Calais

Nord-Pas-de-Calais

2 46 27.4 E 50 34 30.6 N

7B. Cimetière portugais

Richebourg

Pas-de-Calais

Nord-Pas-de-Calais

2 46 32.9 E 50 34 24.7 N

7C. Chapelle Notre-Dame-de-Fatima

Lorgies

Pas-de-Calais

Nord-Pas-de-Calais

2 46 35.9 E 50 34 26.3 N

8. VIMY

 

8A. Mémorial canadien de Vimy

Givenchy-en-Gohelle

Pas-de-Calais

Nord-Pas-de-Calais

2 46 26.1 E 50 22 46.5 N

8B. Canadian Cemetery n°2

Neuville-Saint-Vaast

Pas-de-Calais

Nord-Pas-de-Calais

2 45 48.3 E 50 22 39.6 N

8C. Givenchy Road Canadian Cemetery

Neuville-Saint-Vaast

Pas-de-Calais

Nord-Pas-de-Calais

2 45 53.1 E 50 22 33.1 N

8D. Lichfield Crater Cemetery

Thélus

Pas-de-Calais

Nord-Pas-de-Calais

2 46 36.0 E 50 21 34.5 N

9. NEUVILLE-SAINT-VAAST

 

9A. Zivy Crater Cemetery

Thélus

Pas-de-Calais

Nord-Pas-de-Calais

2 46 41.2 E 50 21 16.9 N

9B. Nécropole française de la Targette

Neuville-Saint-Vaast

Pas-de-Calais

Nord-Pas-de-Calais

2 44 47.7 E 50 21 00.6 N

9C. La Targette Military Cemetery

Neuville-Saint-Vaast

Pas-de-Calais

Nord-Pas-de-Calais

2 44 54.3 E 50 21 02.4 N

9D. Cimetière allemand

Neuville-Saint-Vaast

Pas-de-Calais

Nord-Pas-de-Calais

2 45 14.6 E 50 20 33.2 N

9E. Cimetière tchécoslovaque 

Neuville-Saint-Vaast

Pas-de-Calais

Nord-Pas-de-Calais

2 44 39.6 E 50 21 57.2 N

9F. Mémorial polonais

Neuville-Saint-Vaast

Pas-de-Calais

Nord-Pas-de-Calais

2 44 42.7 E 50 21 56.2 N

9G. Cabaret Rouge Military Cemetery

Neuville-Saint-Vaast

Pas-de-Calais

Nord-Pas-de-Calais

2 44 25.8 E 50 22 48.7 N

10. NOTRE-DAME-DE-LORETTE

Nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette

Ablain-Saint-Nazaire

Pas-de-Calais

Nord-Pas-de-Calais

2 43 08.7 E 50 24 03.8 N

11. ARRAS

Faubourg d’Amiens British Cemetery

Arras

Pas-de-Calais

Nord-Pas-de-Calais

2 45 35.0 E 50 17 14.5 N

12. VIS-EN-ARTOIS

Vis-en-Artois British Cemetery

Vis-en-Artois

Pas-de-Calais

Nord-Pas-de-Calais

2 57 00.5 E 50 14 46.7 N

13. ETAPLES

Etaples Military Cemetery

Etaples

Pas-de-Calais

Nord-Pas-de-Calais

1 37 23.0 E 50 32 07.4 N

14. LA BATAILLE DE LA SOMME

14A. Mémorial terre-neuvien, mémorial à la 29e Division et parc commémoratif

Beaumont-Hamel  / Auchonvillers

Somme

Picardie

2 64 82.00 E 50 07 38.60 N

14B. Y Ravine Cemetery

Beaumont-Hamel

Somme

Picardie

2 65 21.30 E 50 07 60.90 N

14C. Mémorial à la 51e Division des Highlands

Beaumont-Hamel

Somme

Picardie

2 39 02.44 E 50 04 40.66 N

14D. Hunter’scemetery

Beaumont-Hamel

Somme

Picardie

2 64 94.60 E 50 07 80.80 N

14E. Hawthornridgecemetery no°2

Auchonvillers

Somme

Picardie

2 64 81.80 E 50 07 80.00 N

14F. Connaught Cemetery

Thiepval

Somme

Picardie

2 68 06.50 E 50 05 90.00 N

14G. Tour d’Ulster

Thiepval

Somme

Picardie

2 40 49.53 E 50 03 49.53 N

14H. Mill Road Cemetery

Thiepval

Somme

Picardie

2 68 32.40 E 50 06 11.90 N

14I. Mémorial franco-britannique

Thiepval / Authuille

Somme

Picardie

2 68 56.90 E 50 05 08.10 N

14J. Carrés militaires français et britannique

Authuille

Somme

Picardie

2 68 53.50 E 50 05 08.70 N

14K. Pozières British cemetery

Ovillers-la-Boiselle

Somme

Picardie

2 71 55.10 E 50 03 37.80 N

14L. Pozières Memorial

Ovillers-la-Boiselle

Somme

Picardie

2 71 47.50 E 50 03 44.80 N

15. LOCHNAGAR CRATER

Lochnagar Crater

Ovillers-la-Boiselle

Somme

Picardie

2 41 50.67 E 50 00 55.93 N

16. LONGUEVAL

 

16A. Mémorial national sud-africain

Longueval

Somme

Picardie

2 48 45.32 E 50 01 36.06 N

16B. Delville woodcemetery

Longueval

Somme

Picardie

2 48 45.97 E 50 01 27.41 N

16C. Longueval Road Cemetery

Longueval

Somme

Picardie

2 47 57.16 E 50 01 09.73 N

16D. Caterpillar Valley Cemetery

Longueval

Somme

Picardie

2 47 27.91 E 50 01 32.66 N

16E. Caterpillar ValleyMemorial

Longueval

Somme

Picardie

2 47 32.82 E 50 01 31.75 N

16F. Thistle Dump Cemetery

Longueval

Somme

Picardie

2 47 07.27 E 50 01 46.69 N

16G. London Cemetery and extension

Longueval

Somme

Picardie

2 46 50.25 E 50 02 16.11 N

16H. Obélisque divisionnaire néo-zélandais

Longueval

Somme

Picardie

2 48 05.36 E 50 02 22.26 N

17. RANCOURT

17A. Nécropole française de Rancourt

Rancourt / Bouchavesnes-Bergen

Somme

Picardie

2 54 43.13 E 49 59 52.69 N

17B. Chapelle du Souvenir français

Bouchavesnes-Bergen

Somme

Picardie

2 54 39.65 E 49 59 51.89 N

17C. Cimetière britannique

Bouchavesnes-Bergen

Somme

Picardie

2 54 34.73 E 49 59 53.00 N

17D. Cimetière allemand

Rancourt

Somme

Picardie

2 54 17.01 E 49 59 48.13 N

18. VILLERS-BRETONNEUX

18A. Mémorial national australien

Villers-Bretonneux

Somme

Picardie

2 30 46.15 E 49 53 13.22 N

18B. Villers Bretonneux Military Cemetery

Fouilloy

Somme

Picardie

2 30 35.83 E 49 53 11.38 N

19. NOLETTE

Cimetière et mémorial chinois de Nolette

Noyelles-sur-Mer

Somme

Picardie

1 43 21.61 E 50 11 09.81 N

20. PROYART

Monument aux morts

Proyart

Somme

Picardie

2 42 16.26 E 49 53 19.37 N

21. LOUVENCOURT

Louvencourt Military Cemetery

Louvencourt

Somme

Picardie

2 30 13.86 E 50 05 21.40 N

22. CUTS

22A. Nécropole nationale de Cuts

Cuts

Oise

Picardie

3 05 31.5 E 49 31 43.9 N

22B. Monument en l’honneur des combattants Somalis morts pour la France

Cuts

Oise

Picardie

3 04 55.8 E 49 31 58.3 N

23. PLATEAU OISE-SOISSONNAIS

23A. Cimetière allemand

Nampcel

Oise

Picardie

3 04 59.1 E 49 28 51 N

23B. Cimetière allemand

Moulin-sous-Touvent

Oise

Picardie

3 04 10.5 E 49 28 39.0 N

23C. Nécropole nationale de Tracy-le-Mont

Tracy-le-Mont

Oise

Picardie

3 01 02.6 E 49 28 04.4 N

24. VIGNEMONT

Nécropole franco-allemande 

Vignemont

Oise

Picardie

2 45 50.5 E 49 30 18.7 N

25. THIESCOURT

Nécropole franco-allemande 

Thiescourt

Oise

Picardie

2 53 07.3 E 49 34 07.0 N

26. BELLEAU

 

26A. Cimetière américain Aisne-Marne

Belleau

Aisne

Picardie

3 17 38.0 E 49 04 44.0 N

26B. Chapelle-mémorial américaine

Belleau

Aisne

Picardie

3 17 36.5 E 49 04 54.3 N

26C. Mémorial des Marines

Belleau

Aisne

Picardie

3 17 27.3 E 49 04 23.9 N

26D. Cimetière allemand

Belleau / Torcy-en-Valois

Aisne

Picardie

3 17 00.1 E 49 04 58.2 N

27. SAINT-QUENTIN

Cimetière allemand et monument franco-allemand

Saint-Quentin

Aisne

Picardie

3 15 41.2 E 49 50 52.9 N

28. VESLUD

Cimetière allemand

Veslud

Aisne

Picardie

3 44 03.6 E 49 31 56.4 N

29. LE SOURD

Cimetière franco-allemand de Le Sourd

Leme

Aisne

Picardie

3 44 01.6 E 49 51 19.2 N

30. EFFRY

Cimetière de prisonniers 

Effry

Aisne

Picardie

3 58 53.3 E 49 55 26.4 N

31. BRAINE

Cimetière danois

Braine

Aisne

Picardie

3 31 55.4 E 49 20 04.6 N

32. NOUVRON-VINGRE

32A. Monument des fusillés

Nouvron-Vingré

Aisne

Picardie

3 10 23.6 E  49 25 42.4 N

32B. Tombe de la famille Amaury

Nouvron-Vingré

Aisne

Picardie

3 10 30.4 E 49 25 47.5 N

32C. Ancien cimetière provisoire français

Nouvron-Vingré

Aisne

Picardie

3 10 33.4 E 49 25 42.4 N

33. CERNY-EN-LAONNOIS (CHEMIN DES DAMES 1)

 

33A. Nécropole française

Cerny-en-Laonnois

Aisne

Picardie

3 39 58.7 E 49 26 32.1 N

33B. Chapelle française

Cerny-en-Laonnois

Aisne

Picardie

3 40 01.4 E  49 26 35.0 N

33C. Cimetière allemand

Cerny-en-Laonnois

Aisne

Picardie

3 39 52.3 E 49 26 30.2 N

33D. Vendresse British Cemetery

Vendresse-Beaulne

Aisne

Picardie

3 40 12.0 E 49 25 57.6 N

34. CRAONNE ET CRAONNELLE (CHEMIN DES DAMES 2)

 

34A. Nécropole française de Craonnelle

Craonnelle

Aisne

Picardie

3 46 22.8 E 49 25 55.0 N

34B. Tombes britanniques et ossuaire (dans le cimetière de Craonnelle)

Craonnelle

Aisne

Picardie

3 46 22.8 E 49 25 55.0 N

34C. Monument : « Ils n’ont pas choisi leur sépulture »

Craonne

Aisne

Picardie

3 46 44.3 E 49 26 42 5 N

35. SOUPIR (CHEMIN DES DAMES 3)

 

35A. Nécropoles françaises de Soupir 1 et 2

Soupir

Aisne

Picardie

3 35 54.1 E 49 24 02.9 N

35B. Cimetière allemand

Soupir

Aisne

Picardie

3 35 48.9 E 49 24 05.4 N

35C. Cimetière italien

Soupir

Aisne

Picardie

3 35 00.7 E 49 24 08.6 N

35D. Carré britannique de septembre 1914 derrière l’église

Soupir

Aisne

Picardie

3 35 57.3 E 49 24 24 6 N

36. OULCHY-LE-CHATEAU

Mémorial de la Seconde bataille de la Marne : « Les fantômes » de Landowski.

Oulchy-le-Château

Aisne

Picardie

3 40 95. 7 E 49 21 41.7 N

37. VILLEROY

37A. « La Grande Tombe de Villeroy » : ossuaire de la bataille de la Marne

Chauconin-Neufmontiers

Seine-et-Marne

Ile-de-France

2 48 05.9 E 48 58 47.9 N

37B. Stèle de Charles Péguy

Villeroy

Seine-et-Marne

Ile-de-France

2 47 47.3 E 48 58 55.0 N

38. LA FERTE-SOUS-JOUARRE

Mémorial britannique

La Ferté-sous-Jouarre

Seine-et-Marne

Ile-de-France

3 07 27.4 E 48 56 37.0 N

39. PERREUSE

Perreuse Château Franco-British national Cemetery

Signy-Signets

Seine-et-Marne

Ile-de-France

3 05 27.4 E 48 56 37.0 N

40. DORMANS

Mémorial des batailles de la Marne

Dormans

Marne

Champagne-Ardenne

3 38 48.2 E 49 04 16.9 N

41. CHAMBRECY

Cimetière italien « de Bligny »

Chambrecy

Marne

Champagne-Ardenne

3 50 26.6 E 49 11 22.3 N

42. SAINT-HILAIRE/AUBERIVE

 

42A. Chapelle russe

Saint-Hilaire-le-Grand

Marne

Champagne-Ardenne

4 23 58.6 E 49 09 29.0 N

42B. Cimetière russe

Saint-Hilaire-le-Grand

Marne

Champagne-Ardenne

4 23 58.0 E 49 09 .29.0 N

42C. Nécropole nationale du « Bois du Puits »

Aubérive

Marne

Champagne-Ardenne

4 22 04.5 E 49 11 36.4 N

42D. Cimetière allemand

Aubérive

Marne

Champagne-Ardenne

4 22 06.2 E 49 11 39.6 N

42E. Cimetière polonais

Aubérive

Marne

Champagne-Ardenne

4 21 57.5 E 49 11 37.3 N

43. SOUAIN

 

43A. Nécropole nationale de la Crouée et cimetière allemand

Souain-Perthes-lès-Hurlus

Marne

Champagne-Ardenne

4 32 16.8 E 49 11 17.7 N

43B. Nécropole nationale de l’Opéra

Souain-Perthes-lès-Hurlus

Marne

Champagne-Ardenne

4 33 20.6 E 49 11 29.7 N

43C. Nécropole nationale de la 28e Brigade

Souain-Perthes-lès-Hurlus

Marne

Champagne-Ardenne

4 30 37.1 E 49 10 57.4 N

43D. Monument-ossuaire de  la Légion étrangère

Souain-Perthes-lès-Hurlus

Marne

Champagne-Ardenne

4 33 55.8 E 49 11 48.0 N

43E. Ossuaire de Navarin : monument aux morts des Armées de Champagne

Souain-Perthes-lès-Hurlus

Marne

Champagne-Ardenne

4 32 31.4 E 49 13 06.6 N

44. MONDEMENT

Mémorial de la Première bataille de la Marne

Mondement-Montgivroux

Marne

Champagne-Ardenne

3 46 32.7 E 48 47 09.8 N

45. VOUZIERS

 

45A. Cimetière allemand de Vouziers

Vouziers

Ardennes

Champagne-Ardenne

4 41 59.2 E 49 24 02.9 N

45B. Carré militaire français du cimetière de Vouziers

Vouziers

Ardennes

Champagne-Ardenne

4 41 54.2 E 49 24 00.8 N

45C. Chapelle allemande

Falaise

Ardennes

Champagne-Ardenne

4 43 39.23 E 49 22 45.41 N

45D. Cimetière allemand de Chestre

Vouziers

Ardennes

Champagne-Ardenne

4 43 38.7 E 49 23 49.8 N

45E. Nécropole nationale de Chestre

Vouziers

Ardennes

Champagne-Ardenne

4 43 38.9 E 49 23 48.7 N

45F. Mémorial Tchèque

Vouziers

Ardennes

Champagne-Ardenne

4 43 14.50 E 49 24 41.18 N

46. HAYBES

 

46A. Monument des fusillés

Haybes

Ardennes

Champagne-Ardenne

4 42 20.2 E 50 00 32.6 N

46B. Tombes des fusillés

Haybes

Ardennes

Champagne-Ardenne

4 42 30.4 E 50 00 25.0 N

47. JUNIVILLE

Monument allemand pour les Français

Juniville

Ardennes

Champagne-Ardenne

4 22 37.03 E 49 23 54.27 N

48. VRIGNE-MEUSE

48A. Carré des morts du 11 novembre 1918

Vrigne-Meuse

Ardennes

Champagne-Ardenne

4 50 35.0 E 49 42 05.9 N

48B. Monuments pour la 163e DI

Vrigne-Meuse

Ardennes

Champagne-Ardenne

4 49 59.4 E 49 42 21.6 N

49. SEDAN

Monument allemand du cimetière Saint-Charles

Sedan

Ardennes

Champagne-Ardenne

4 56 31.64 E 49 42 42.15 N

50. L’ARGONNE

50A. Nécropole française de la Gruerie

Vienne-le-Château

Marne

Champagne-Ardenne

4 53 19.2 E 49 12 02.0 N

50B. Monument ossuaire de la Gruerie

Vienne-le-Château

 

 

4 53 23.8 E 49 12 00.0 N

50C. Nécropole nationale de la Harazée

Vienne-le-Château

Marne

Champagne-Ardenne

4 54 59.2 E 49 11 45.5 N

50D. Cimetière allemand 

Apremont

Ardennes

Champagne-Ardenne

4 58 05.5 E 49 15 20.7 N

50E. Monument ossuaire de la Haute-Chevauchée

Lachalade

Meuse

Lorraine

4 59 30.7 E 49 11 25.3 N

51. ROMAGNE-SOUS-MONTFAUCON

 

51A. Cimetière américain Meuse-Argonne

Romagne-sous-Montfaucon

Meuse

Lorraine

5 05 36.8 E 49 20 03.5 N

51B. Cimetière allemand

Romagne-sous-Montfaucon

Meuse

Lorraine

5 04 42.3 E 49 20 02.7 N

52. LA BUTTE DE VAUQUOIS

 

52A. Nécropole française

Vauquois

Meuse

Lorraine

5 04 31.0 E 49 11 44.3 N

52B. Mémorial de la butte de Vauquois

Vauquois

Meuse

Lorraine

5 04 11.1 E 49 12 19.7 N

53. LA ZONE ROUGE DE VERDUN

53A. Ossuaire de Douaumont

Fleury-devant-Douaumont

Meuse

Lorraine

5 25 25.2 E 49 12 29.9 N

53B. Nécropole nationale de Douaumont

Fleury-devant-Douaumont

Meuse

Lorraine

5 25 29.5 E 49 12 25.9 N

53C. Monument israélite de Douaumont

Fleury-devant-Douaumont

Meuse

Lorraine

5 25 14.6 E 49 12 21.2 N

53D. Monument musulman de Douaumont

Fleury-devant Douaumont

Meuse

Lorraine

5 25 41.3 E 49 12 32.2 N

53 E. Village détruit d’Ornes

Ornes

Meuse

Lorraine

05 28 11 E 49 15 08 N

53F. Fort de Douaumont

Douaumont

Meuse

Lorraine

5 26 19.2 E 49 13 00.9 N

54. CONSENVOYE

Cimetière allemand

Consenvoye

Meuse

Lorraine

5 17 48.8 E 49 16 47.8 N

55. LES EPARGES

Nécropole française du Trottoir

Les Eparges

Meuse

Lorraine

5 36 21.0 E 49 03 56.1 N

56. SAINT-MIHIEL

 

56A. Cimetière allemand de Gobessart

Saint-Mihiel

Meuse

Lorraine

5 36 29.2 E 48 52 40.0 N

56B. Nécropole nationale de Marbotte

Apremont-la-Forêt

Meuse

Lorraine

5 35 13.0 E 48 50 02.1 N

56C. Eglise Saint-Gérard de Marbotte

Apremont-la-Forêt

Meuse

Lorraine

5 35 01.5 E 48 50 05.1 N

57. MONTSEC / THIAUCOURT

 

57A. Mémorial américain

Montsec

Meuse

Lorraine

5 42 45.2 E 48 53 21.6 N

57B. World War I St. Mihiel American Cemetery and Memorial

Thiaucourt-Régniéville

Meurthe-et-Moselle

Lorraine

5 51 06.7 E 48 57 20.6 N

58. VITRIMONT

 

58A. Nécropole française du Mouton noir

Vitrimont

Meurthe-et-Moselle

Lorraine

6 27 19.0 E 48 36 11.5 N

58B. Monument à la 11e DI – Colline du Léomont

Vitrimont

Meurthe-et-Moselle

Lorraine

6 26 06.0 E 48 36 35.1 N

59. GERBEVILLER

 

59A. Nécropole française

Gerbéviller

Meurthe-et-Moselle

Lorraine

6 31 10.2 E 48 29 48.6 N

59B. Nécropole allemande

Gerbéviller

Meurthe-et-Moselle

Lorraine

6 31 15.5 E 48 29 50.8 N

59C. Monument –tombes des victimes civiles

Gerbéviller

Meurthe-et-Moselle

Lorraine

6 30 27.5 E 48 30 14.9 N

60. REMBERCOURT

Cimetière cénotaphe allemand

Rembercourt-sur-Mad

Meurthe-et-Moselle

Lorraine

5 53 58.0 E 48 59 06.6 N

61. CHICOURT

 

61A. Ossuaire français

Fremery

Moselle

Lorraine

6 28 31.8 E 48 55 01.4 N

61B. Ossuaire français

Bréhain

Moselle

Lorraine

6 32 51.8 E 48 54 40.6 N

61C. Ossuaire français

Oron

Moselle

Lorraine

6 28 58.9 E 48 54 24.0 N

61D. Nécropole nationale de Chicourt

Chicourt

Moselle

Lorraine

6 30 25.0 E 48 55 08.7 N

61E. Monument franco-allemand de 1915

Chicourt

Moselle

Lorraine

6 30 25.0 E 48 55 08.7 N

62. MORHANGE

 

62A. Ossuaire français

Conthil

Moselle

Lorraine

6 39 32.6 E 48 53 33.2 N

62B. Nécropole nationale de Riche

Riche

Moselle

Lorraine

6 37 47.8 E 48 54 20.9 N

62C. Cimetière allemand  de l’Hellenwald

Morhange

Moselle

Lorraine

6 39 52.6 E 48 56 34.5 N

63. CUTTING

Nécropole nationale de Cutting

Cutting

Moselle

Lorraine

6 50 05.7 E 48 50 25.0 N

64. GOSSELMING/

DOLVING

 

64A. Cimetière franco-allemand

Gosselming

Moselle

Lorraine

6 59 36.1 E 48 47 24.4 N

64B. Monument franco-allemand

Dolving

Moselle

Lorraine

7 01 21.9 E 48 46 34.4 N

65. VITTONVILLE

Monument Pouget, tué le 4 août 1914

Vittonville

Moselle

Lorraine

6 05 03.2 E 48 57 52.5 N

66. LAGARDE

66A. Nécropole nationale de Lagarde

Lagarde

Moselle

Lorraine

6 41 59.7 E 48 41 30.5 N

66B. Cimetière allemand

Lagarde

Moselle

Lorraine

6 42 39.4 E 48 41 30.7 N

67. SARREBOURG

Cimetière des prisonniers

Sarrebourg

Moselle

Lorraine

4 02 05.0 E 48 44 32.9 N

68. BAN-DE-SAPT

Nécropole nationale de la Fontenelle

Ban-de-Sapt

Vosges

Lorraine

7 00 00.7 E 48 20 52.0 N

69. BERTRIMOUTIER

 

69A. Nécropole franco-allemande

Bertrimoutier

Vosges

Lorraine

6 46 54.4 E 48 22 14.3 N

69B. Ancien cimetière de la Cote 607

Bertrimoutier

Vosges

Lorraine

7 08 29.7 E 48 17 05.4 N

70. LA CHIPOTTE

Nécropole nationale de la Chipotte

Saint-Benoît-la-Chipotte

Vosges

Lorraine

6 46 27.1 E 48 22 11.4 N

71. LE LINGE

71A. Nécropole nationale du Wettstein

Orbey

Haut-Rhin

Alsace

7 07 04.2 E 48 05 21.1 N

71B. Cimetière allemand du Baërenstall

Hohrod

Haut-Rhin

Alsace

7 08 42.6 E 48 04 43.2 N

71C. Mémorial du Linge

Orbey

Haut-Rhin

Alsace

7 08 25.4 E 48 05 00.5 N

72. LA TETE DES FAUX

72A. Nécropole nationale Duchesne

Orbey

Haut-Rhin

Alsace

48 08 54.2 N 7 06 26.4 E

72B. Cimetière allemand Kahm

Lapoutroie

Haut-Rhin

Alsace

7 07 35.4 E 48 09 36.2 N

72C. Cimetière allemand Rabenbuhl

Lapoutroie

Haut-Rhin

Alsace

7 08 13.7 E 48 09 25.1 N

73. LE HARTMANNSWILLERKOPF

73A. Nécropole nationale française du Silberloch

Wattwiller et Soultz-Haut-Rhin

Haut-Rhin

Alsace

7 09 05.4 E 47 51 32.7 N

73B. Monument National du Hartmannswillerkopf et sa crypte

Wattwiller et Soultz-Haut-Rhin

Haut-Rhin

Alsace

7 08 58.1 E – 47 51 31.2 N (crypte)

7 09 00.7 E 47 51 31.8 N (Monument national)

73C. Cimetière des Uhlans

Hartmannswiller

Haut-Rhin

Alsace

7 10 21 E 47 51 10 N

74. SOULTZMATT

Cimetière roumain

Soultzmatt

Haut-Rhin

Alsace

7 12 56.5 E 47 57 22.3 N

75. STOSSWIHR

Cimetière « Germania »

Stosswihr

Haut-Rhin

Alsace

7 03 33.6 E 48 02 20.4 N

76. COL DE SAINTE-MARIE

Nécropole française du Col de Sainte-Marie

Sainte-Marie-aux-Mines

Haut-Rhin

Alsace

7 08 06.2 E 48 14 39 N

77. SAINTE-MARIE-AUX-MINES

Cimetière allemand de Mongoutte

Sainte-Marie-aux-Mines

Haut-Rhin

Alsace

7 12 41 E 48 15 06 N

78. LE DONON

Ensemble de tombes isolées allemandes et françaises (environ 50)

Grandfontaine et Hersbach

Bas-Rhin

Alsace

NW : 7 10 21.3 E / 48 31 24.8 N

NE : 7 10 54.4 E/48 30 53.8 N

SW : 7 09 26.4 E/48 30 53.8 N

SE : 7 10 18.4 E /48 30 36.5 N

79. JONCHEREY

Mémorial du caporal Peugeot

Joncherey

Territoire-de-Belfort

Franche-Comté

7 00 40.1 E 47 31 27.5 N

80. MORVILLARS

Nécropole française

Morvillars

Territoire-de-Belfort

Franche-Comté

6 55 49.6 E 47 32 31.2 N

Description de l’élément/des éléments constitutif(s)

La sélection proposée se compose d’un ensemble d’éléments funéraires et mémoriels qui témoignent d’un rapport à la mort du soldat au combat entièrement nouveau : ossuaires ; tombes individuelles isolées ; anciens cimetières provisoires ; cimetières aménagés pendant ou après la guerre et qui conservent, encore aujourd’hui, leur fonction initiale ; cimetières de regroupement aménagés ou réaménagés depuis les années 1930 par certains belligérants ; stèles ou monuments commémoratifs rendant un hommage individuel ou collectif aux combattants originaires du monde entier mais aussi aux civils ; chapelles commémoratives ; mémoriaux sur lesquels les noms des victimes sans sépulture ont été gravés. 

Justification de la Valeur Universelle Exceptionelle

La série de monuments et sites témoigne d’un rapport à la mort du soldat au combat entièrement nouveau qui s’explique par le caractère inouï des pertes humaines dues au caractère industriel et total de la Première Guerre mondiale. Seul un nouveau culte des morts, dont l’identité individuelle est pour la première fois reconnue par tous, apporte une réponse humaine et universelle à l’inhumanité de la guerre. Cette nouvelle mémoire funéraire s’exprime par des cimetières constitués de tombes individuelles se répétant en très grand nombre. Leur uniformité traduit l’égalité devant la mort en priorité de toute autre considération, tout en respectant les croyances individuelles. L’inscription des noms sur les mausolées et les mémoriaux répond d’abord à la volonté de garder le souvenir des combattants dont le corps n’a pas été retrouvé ou identifié. Ils sont les compléments naturels de ces cimetières. Tous ces éléments reflètent aussi le caractère international du conflit, qu’ils s’agissent de cimetières ou de mémoriaux explicitement associés à l’un des belligérants ou rendant hommage à des soldats originaires du monde entier.

Les sites funéraires et mémoriels vont de la simple stèle au monument commémoratif et aux grands mémoriaux nationaux. Ils témoignent d’un mouvement architectural totalement nouveau, propre à chaque belligérant et qui se poursuit aujourd’hui. Tous gardent le souvenir des victimes (militaires et civiles) et portent témoignage de la souffrance et du deuil de masse. Bien que centrés sur la mort du soldat, ces sites funéraires et mémoriels rappellent en permanence, par leur symbolique, que chaque homme tombé était aussi un père, un fils ou un époux. Ce culte funéraire est dès lors plus qu’un culte combattant, il est un culte civil et humaniste qui invite au recueillement puis, progressivement, à la réconciliation et à la paix.

Critère (iii) : Les sites funéraires et mémoriels de la Première Guerre mondiale témoignent de l’installation et la généralisation d’une nouvelle tradition du culte des morts au combat. Leurs dépouilles sont inhumées dans une tombe individuelle où leur nom est gravé. La plupart des ossuaires rassemblent les dépouilles des soldats non identifiés. Pour ceux qui n’ont pas de tombe individuelle identifiée, des mémoriaux sont érigés, dont certains portent des noms gravés sous forme de listes alphabétiques gigantesques.

Critère (iv) : Les tombes individuelles, leur organisation structurelle en de nombreux cimetières militaires régulièrement entretenus, offrent un exemple nouveau et à grande échelle de constructions et de sites organisés pour le souvenir de tous les morts au combat. Les mémoriaux sont des monuments totalement nouveaux par rapport aux guerres antérieures, par leurs architectures diversifiées aux formes symboliques, appelant à la mémoire et au respect du soldat mort à la guerre.

Par leurs dimensions et par leur nombre, ces cimetières, nécropoles et mémoriaux expriment l’échelle inédite atteinte par la force de destruction d’une guerre totale et mondiale. Les choix architecturaux, paysagers et décoratifs traduisent des sensibilités culturelles différentes : sites ouverts, lumineux et imposants ou plus intimes, simples et standardisés. Leur localisation, généralement autour des lieux des combats majeurs et associés à la présence d’éléments qui témoignent directement du conflit, compose un paysage mémoriel.

Critère (vi) : Devant le degré inouï atteint par les forces de destruction et la mort de masse, la volonté de perpétuer l’identité individuelle de la victime de guerre répond aux besoins de ré-humanisation  des sociétés décimées par la disparition d’une grande partie de leur jeunesse. Pour la première fois dans l’histoire humaine, unanimement, les victimes sont reconnues de manière égale dans la mort.

Cette célébration s’exprime par la tombe individuelle, les cimetières, les nécropoles et les mémoriaux, organisés suivant des implantations et des styles nationaux. Elle transcende l’appartenance sociale, culturelle, religieuse ou philosophique de chacun. L’individu mort au combat est d’abord reconnu pour lui-même, et sa tombe identifie le lieu de sa sépulture, pour sa famille et ses proches. La société et la nation organisent ce culte des morts à la guerre par des commémorations collectives, des pèlerinages et d’autres manifestations traditionnelles.

Ce souvenir partagé des morts au combat, qui engloba par la suite tous les conflits depuis la Première Guerre mondiale, a un caractère actuel et dynamique. Des millions de visiteurs, de toutes les générations, venus du monde entier, fréquentent ces sites pour des visites institutionnelles, associatives ou privées. L’ensemble de ces lieux invite au recueillement et à la célébration de la mémoire des morts dont la symbolique exalte, aujourd’hui, la paix et la réconciliation.

Déclarations d’authenticité et/ou d’intégrité

Déclaration d’authenticité : Tous les éléments contenus dans le bien proposé sont authentiques. Ce sont des cimetières, des nécropoles et des monuments conçus à cet effet et dont c’est l’usage exclusif. Ils forment une série de monuments et de sites aménagés afin d’assurer une fonction funéraire et mémorielle qui a été soigneusement conservée jusqu’à nos jours. Ils constituent des lieux de mémoire complémentaires attachés aux évènements de la Première Guerre mondiale, dont ils expriment les différents aspects nationaux, historiques et territoriaux aussi bien que les variantes structurelles, architecturales et décoratives. Ces monuments et ces sites ont été conservés et entretenus en conformité continue avec cette vocation initiale.

Les sites funéraires et mémoriels témoignent d’une manière authentique de la guerre et de l’hommage rendu à ses défunts. Ils constituent également un mouvement architectural et décoratif initié à cette période de l’histoire, en étroite relation avec ses valeurs symboliques. Il s’agit notamment de la création, au cours du conflit,  de tombes individuelles et de cimetières pour l’inhumation des soldats morts au combat. Après l’armistice débute la recherche systématique des morts,  leur identification et le regroupement des dépouilles. Cela se traduit par l’organisation de cimetières et de nécropoles ainsi que d’ossuaires pour les restes humains non identifiables. Les cimetières expriment une convergence vers des valeurs nouvelles et communes à tous les belligérants de la reconnaissance des individus morts au combat, alors que leur architecture et leur statuaire révèlent des attitudes mémorielles nationales.

En complément, l’édification de monuments commémoratifs de la guerre et de ses morts se développe à proximité des anciennes lignes de front, mais aussi dans les villages et les villes des nations et des peuples qui furent engagés dans les combats. Les monuments mémoriels les plus importants, retenus dans la série, scandent visuellement et symboliquement l’étendue du front.

Au-delà, un art symbolique propre, le monumentalisme mémoriel et le paysage des cimetières expriment un profond désir de paix. L’ensemble des éléments proposés témoigne de ces valeurs matérielles et immatérielles avec une très grande authenticité.

Déclaration d’intégrité : L’intégrité globale de la série des biens proposés se décline suivant trois axes principaux :

- Dans la diversité de ses éléments constitutifs, la série traduit la volonté commune des gouvernements de répondre aux attentes des populations de voir le sacrifice de leurs proches reconnu. Au-delà de ce nouveau culte des morts, le bien exprime la diversité des références culturelles des différents belligérants.

- La série reflète la mémoire des nations et des peuples qui ont participé  aux combats, elle témoigne de l’incroyable diversité des belligérants, justifiant pleinement le terme de Première Guerre mondiale.

- La série s’appuie sur les différentes zones du front et les différentes phases de l’histoire de la guerre. La cartographie générale exprime ce double équilibre spatial et chronologique.

Tous les éléments constitutifs présentent une intégrité structurelle, en tant que mémorial, nécropole ou cimetière militaire organisé. Ils ont presque tous, dès leur constitution, été conçus comme des ensembles monumentaux et paysagers cohérents exprimant par leur structure et leurs formes les valeurs de mémoire qu’ils devaient exprimer. Leur édification a suivi les canons d’un art funéraire défini tant par le contexte culturel des années de l’Entre-deux-guerres que par le poids culturel et mental du souvenir de la guerre. Des éléments végétaux (pelouses, arbres, massifs d’ornementation) sont conçus pour enrichir visuellement l’élément monumental ou territorial.

Les éléments constitutifs sont tous d’une grande portée symbolique, toujours perçue de nos jours. Il s’agit de sites vivants de la mémoire de la guerre et des valeurs de réconciliation et de paix qu’ils ont ensuite promues. Par eux-mêmes, ces éléments expriment une intégrité élevée du témoignage immatériel et de sa transmission au fil des générations, notamment depuis la disparition des derniers témoins oculaires de la Première Guerre mondiale.

Justification de la sélection de l’élément/des éléments constitutif(s) en relation avec la future proposition d’inscription dans son ensemble

La série proposée a fait l’objet d’un long processus de sélection. Chacun des éléments retenus exprime une contribution spécifique et bien identifiée à la valeur exceptionnelle de l’ensemble. Un élément constitutif  comprend au moins un composant. Dans de nombreux cas, l’élément constitutif correspond à un espace pluriel en termes de composants, mais il est bien identifié en termes géographiques et historiques. Il est généralement caractérisé par un nom commun et une histoire commune. Dans chaque cas, les éléments les plus importants, les plus représentatifs d’une catégorie donnée de sites funéraires et mémoriels, ainsi que les plus symboliques de ceux existants, ont été retenus. Au-delà de la valeur intrinsèque de chaque composant ou du groupement local de composants formant un élément constitutif, leur valeur paysagère a été prise en compte dans le contexte d’un environnement suffisamment préservé et comprenant d’autres vestiges explicatifs de la guerre en ce lieu.

La sélection de 105 éléments a été opérée après un inventaire de plusieurs milliers de sites funéraires et mémoriels.

Un outil de sélection a été mis au point par le Comité international de préparation du dossier et utilisé pour constituer les listes : la Grille des qualités. Un élément constitutif et son ou ses composants devaient satisfaire à un degré d'exceptionnalité pour au moins l'un des critères suivants, et si possible plusieurs :

1. Le caractère exceptionnel, ou du moins très remarquable, des composants majeurs de chacun des éléments constitutifs :

- Dimensions matérielles exceptionnelles, le caractère de représentation imposante ;

- L’illustration d’un type monumental exceptionnel et/ou d’une organisation spatiale exceptionnelle (cimetière, nécropole, mémorial…) ;

- L’illustration quantitative de la mort de masse au combat ;

- Les qualités architecturales propres, l’esthétique funéraire et monumentale suite à la Première Guerre mondiale… 

2. La valeur paysagère et la valeur contextuelle environnementale, la participation à un paysage culturel interprétatif:

- La participation de l’élément constitutif à un paysage mémoriel construit exceptionnel ;

- La corrélation spatiale des éléments entre eux et corrélation visuelle avec d'autres vestiges (éléments d’accompagnement) de la guerre dans les environs immédiats ;

- Lisibilité du paysage et expression claire de la VUE ;

- Valeur et qualité visuelle de l'environnement de l’élément constitutif et d’accompagnement ;

3. La valeur historique du lieu :

- Lien des composants de l’élément constitutif avec des événements historiques très importants ; rapport causal entre les composants principaux de l’élément constitutif et les événements historiques.

- Histoire de l’élément constitutif ou du composant, sa valeur historique en lui-même ;

4. La dimension internationale :

- Le nombre de nationalités comme reflet du caractère mondial du conflit ;

- Lieu emblématique pour un État ou une communauté ; 

5. Les composantes immatérielles, les valeurs symboliques passées et actuelles :

- Souvenir vivant : commémorations, visites, événements ;

- Histoire du souvenir, histoire des représentations ;

- Créations artistiques ;

L’usage sélectif de la grille est complété par deux notions complémentaires :

6. Diversité des attributs au sein d’un même élément constitutifs ;

Unicité de l’élément constitutif et représentativité d’ensemble.

Comparaison avec d’autres biens similaires

L’analyse comparative se décline selon plusieurs entrées et concerne tant des biens déjà inscrits sur la Liste du Patrimoine mondial, que des sites repris sur les listes indicatives nationales voire sur des sites qui ne figurent sur aucune de ces listes mais qui sont en lien avec notre thématique.

Un premier axe d’approche porte sur les éléments militaires inscrits sur la liste du Patrimoine mondial et les listes indicatives.  Ils sont divers et multiples, couvrent toutes les périodes de l’histoire et toutes les régions du monde.  Prétendre à l’exhaustivité est difficile.  On pourra évoquer aussi bien le site archéologique de Massada (Israël), que la grande muraille de Chine, le centre historique de Bridgetown et sa garnison à la Barbade, le Fort Jésus à Mombassa au Kenya ou encore les fortifications de Vauban en France. Toutefois, nombre de ces sites témoignent d’un art de construire et d’organiser le territoire dans un objectif de défense.

Une exception notoire, le champ de bataille de Waterloo inscrit sur la liste indicative de la Belgique.  Ce site de réputation mondiale est l’un des derniers témoins des champs de bataille d’avant le 20ème siècle et le début des guerres « industrielles ».  Il est également hautement symbolique d’une nouvelle gouvernance européenne et marque le début d’une longue et exceptionnelle période de paix en Europe de l’Ouest.

Les sites liés aux conflits du 20ème siècle sont rares et renvoient pour la plupart à la Seconde Guerre mondiale : il s’agit du camp allemand nazi de concentration et d’extermination d’Auschwitz-Birkenau en Pologne et du mémorial de la Paix d’Hiroshima au Japon.  Ces sites sont avant tout des sites mémoriels qui, bien que liés à un conflit, sont à rapprocher d’autres sites témoignant du côté obscur de l’humanité au même titre que la route des esclaves, l’île de Gorée au Sénégal ou encore le site de Robben Island en Afrique du Sud.  Sur la liste indicative de la Slovénie, se trouve un autre site témoin de la Seconde Guerre mondiale : l’hôpital des partisans de Franja.  Deux initiatives récentes doivent également être prises en considération : celle des Iles Marschall avec l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial du site d’essais nucléaires de l’atoll de Bikini, et celle de la France qui a décidé d’inscrire sur sa liste indicative les plages du débarquement du 6 juin 1944.

Le seul site lié à la Première Guerre mondiale inscrit sur une liste indicative est l’ensemble monumental de Tirgu Jiu en Roumanie, œuvre du sculpteur Constantin Brancusi, qui rend hommage aux soldats roumains tombés entre 1916 et 1918.  La proposition se fonde essentiellement sur la valeur artistique de l’ensemble.  En outre, le monument s’inscrit dans une dimension nationale et ne rend pas compte de l’échelle internationale du conflit.

De cette première approche, on conclura donc que la thématique liée aux conflits est une réalité tant sur la Liste du Patrimoine mondial que sur les listes indicatives nationales.  Elle nous montre également que la Liste du patrimoine mondial n’est pas un catalogue de belles choses, qu’elle reflète également les catastrophes qui ont émaillé l’histoire de l’humanité. On constate également que le traumatisme majeur constitué par la Première Guerre mondiale, qui marque une modification profonde des modes de gouvernance et des sociétés dans toutes les parties du monde, est ignoré dans la liste du patrimoine mondial et quasi inexistant dans les listes indicatives.

Un troisième axe d’approche est celui du patrimoine funéraire. Ici aussi, les exemples sont nombreux sur la Liste du patrimoine mondial.  Une fois encore, toutes les périodes de l’histoire et toutes les régions du monde sont concernées.  Les expressions diverses témoignent des relations diverses et complexes que l’homme entretient avec la mort.  A titre d’exemple, on citera : le site funéraire de l’âge du bronze de Sammallahdenmäki en Finlande, les pyramides égyptiennes, le tombeau thrace de Svechtari en Bulgarie, les tumulus et pierres runiques et l’église de Jelling au Danemark, le tombeau des Askia au Mali, le parc archéologique de San Agustin en Colombie avec ses monuments et sa statuaire funéraires précolombiens, sans oublier le mausolée du premier empereur Qin en Chine et le Taj Mahal en Inde.  De nombreux autres sites funéraires sont inclus dans d’autres sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial.  Les raisons de l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial sont souvent la qualité architecturale des monuments funéraires et/ou la représentativité d’un type d’inhumation caractéristique d’une période donnée dans un type de société déterminé.  Dans les cas de patrimoine funéraire lié à des conflits ou à connotation militaire, il s’agit d’hommage à des troupes ou à des officiers sans nécessairement de relation directe avec le lieu de leur mort.  Jusqu’à la Première Guerre mondiale, les morts au combat sont soit enterrés en fosses communes (sans distinction de grades et parfois avec les animaux) ou incinérés sur des buchers pour éviter les épidémies.

Ceci confirmera la relation nouvelle à la mort qui s’installe au cours de la Première Guerre mondiale : la création des cimetières militaires et le souci de donner à chaque soldat mort une sépulture individuelle se généralisent, matérialisant la volonté de lui rendre une dimension humaine et unique.

Un dernier axe mettra en perspective le front ouest et les autres fronts de la Première Guerre mondiale : front italo-slovène, front des Balkans, front d’Europe de l’Est et presqu’île de Gallipoli en Turquie. Cette analyse permettra de renforcer la dimension internationale et universelle par la présence de cimetières témoignant de l’implication d’autres nations et peuples.  Elle montrera aussi la persistance de la reconnaissance individuelle du soldat mort au combat. Enfin, elle envisagera également des complémentarités typologiques, architecturales et artistiques.