English Français
Aidez maintenant !

Historic Centre of Santarem

Date de soumission : 06/11/1996
Catégorie : Mixte
Soumis par :
Camara Municipal de Santarem Mairie de Santarem
Coordonnées 70 km north of Lisbon Long.8°27'50" West Lat.39°14' North
Ref.: 562
Avertissement

Le Secrétariat de l’UNESCO et le Centre du patrimoine mondial ne garantissent pas l’exactitude et la fiabilité des avis, opinions, déclarations et autres informations ou documentations fournis au Secrétariat de l’UNESCO et au Centre du patrimoine mondial par les Etats Parties à la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel.

La publication de tels avis, opinions, déclarations, informations ou documentations sur le site internet et/ou dans les documents de travail du Centre du patrimoine mondial n’implique nullement l’expression d’une quelconque opinion de la part du Secrétariat de l’UNESCO ou du Centre du patrimoine mondial concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou région, ou de leurs autorités, ou le tracé de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les Etats parties les ont soumis.

Description

La matérialisation de la forme urbaine du centre historique de Santarém trouve sa singularité dans le caractére polynocléaire, bipolaire et sédimentaire. Regroupant des caractéristiques naturelles et vitales à la fisation et à la continuitè humaine, le plateau s'articula avec le fleuve et la géographie et intégra l'homme en tant qu'élément catalyseur. La compréhension des conditions géologiques adverses ne permit à l'homme de s'installer que selon les lignes de relief les plus évidentes, c'est-à-dire dans les lieux où la stabilité géologique offrait la plus grande sécurité. Au contraire, la végétation a consolidé les pentes et leur a conféré une unité de décor et de paysage, dont la forme, la couleur et la texture constituent un référentiel pour ceux qui découvrent Santarém. Les oliveraies parsemant les pentes, de véritables "monuments" remplissant les collines et les barriéres, fusionnent avec la terre, créant une belle harmonie avec les toits à quatre pans et les clochers des églises, dans un ensemble de significations où la rèalité vécue permet de respirer l'atmosphPre du passé La zone de plateau, ou la "ville haute", constitue aujourd'hui une unité résultant de la jonction et de la consolidation des anciens quartiers et noyaux morphologiquement homogénes, où il est encore possible d'identifier et de caractériser leurs spécificités originaires. Dans la zone du plateau, les espaces publics et les édifications forment un tissu urbain compact, dont la disposition a été réalisée par zones-quartier, à différentes époques, avec des adaptations urbaines ponctuelles, mais avec des changements sur le plan de la construction et de l'esthétique des édifices, qui furent déterminés par l'évolution stylistique. Ainsi, la structure nucléaire de la ville dans le plateau fait preuve d'une grande cohérence et unité formelle, aussi bien parce que les rues structurantes et de liaison ou continuité entre les noyaux n'ont jamais perdu leur importance hiérarchique, que parce que c'est dans ces rues que s'implantérent les édifices les plus significatifs. Dans la zone riveraine, ou "ville basse", sur la rive droite du Tage, se trouvent les deux noyaux riverains - Alfange et Ribeira de Santarém - intégrés dans la zone proposée du centre historique, réinclus dans l'ensemble urbain dont ils ont toujours fait partie, ce qui permet de rétablir l'unité qui avait été affectée par leur marginalisation conjoncturelle. Les parcours de liaison ont permis de dynamiser le dJveloppement et la consolidation des deux niveaux du centre historique. La zone considérée comme centre urbain ancien de Santarém renferme un ensemble de particularités morphologiques et historiques. Soulignons, en guise de conclusion, la situation géohistorique sur le plan des rapports avec le Tage; le contraste entre le plateau et la plaine; l'articulation entre ses quartiers (du plateau et riverains); la permanence de la structure urbaine qui fut à l'origine des noyaux; la monumentalité de ses édifices les plus notables, présentant différents styles architecturaux; la singularité de ses édifices particuliers qui furent construits sur eux-memes à différentes époques et la conjugaison de ses espaces qui sont le témoignage de sa façon de vivre.