jump to the content

Eglises byzantines et post-byzantines de Curtea de Arges

Date de soumission : 01/03/1991
Critères: (i)(ii)(iv)
Catégorie : Culturel
Soumis par :
Commission Nationale des Monuments, Ensembles et Sites Historiques - Bucarest
Coordonnées Nord-Ouest de la Valachie
Ref.: 545
Avertissement

Le Secrétariat de l’UNESCO et le Centre du patrimoine mondial ne garantissent pas l’exactitude et la fiabilité des avis, opinions, déclarations et autres informations ou documentations fournis au Secrétariat de l’UNESCO et au Centre du patrimoine mondial par les Etats Parties à la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel.

La publication de tels avis, opinions, déclarations, informations ou documentations sur le site internet et/ou dans les documents de travail du Centre du patrimoine mondial n’implique nullement l’expression d’une quelconque opinion de la part du Secrétariat de l’UNESCO ou du Centre du patrimoine mondial concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou région, ou de leurs autorités, ou le tracé de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les Etats parties les ont soumis.

Description

La ville de Curtea de Arges, l'ancienne capitale de la Valachie, conserve des importants monuments. Un premier ensemble et constitue par les ruines de la Cour princiere (XIIIe-XVIe siecles) et par l'eglise princiere Saint-Nicolas, elevee entre 1340-1376 en "croix grecque" et conservant a-peu-pres integralement la peinture originaire, dont les qualites artistiques la situent parmi les plus importantes exemples de peinture du XIVe siecle. L'ensemble est complete par le ruines de l'eglise de "Saint Nicoara" (XVe siecle). Le deuxieme objectif, l'eglise de l'ancien monastere d'Arges (1512-1517), decoree en pierre richement sculptee, a un plan triconque, a quatre coupoles, au narthex elargi, servant en meme temps de necropole princiere. Le monument constitue un archetype architectural pour une serie de constructions monastiques, fondations princieres representatives, jusqu'au XVIIIe siecle.