English Français
Aidez maintenant !

Le site de Kurukan Fuga

Date de soumission : 19/03/2009
Critères: (iii)(vi)
Catégorie : Culturel
Soumis par :
Direction Nationale du Patrimoine Culturel du Mali
Etat, province ou région :
République du Mali, Région de koulikoro
Ref.: 5441
Avertissement

Le Secrétariat de l’UNESCO et le Centre du patrimoine mondial ne garantissent pas l’exactitude et la fiabilité des avis, opinions, déclarations et autres informations ou documentations fournis au Secrétariat de l’UNESCO et au Centre du patrimoine mondial par les Etats Parties à la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel.

La publication de tels avis, opinions, déclarations, informations ou documentations sur le site internet et/ou dans les documents de travail du Centre du patrimoine mondial n’implique nullement l’expression d’une quelconque opinion de la part du Secrétariat de l’UNESCO ou du Centre du patrimoine mondial concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou région, ou de leurs autorités, ou le tracé de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les Etats parties les ont soumis.

Description

Kurukanfuga, l'un des lieux les plus célèbres de l'Empire du Mali, formation étatique qui domina et contrôla l'Afrique occidentale du XIIIe au début du XVe siècle, est situé sur un plateau latéritique à deux kilomètres au nord de Kangaba. Le site qui se présente à vue d'œil comme une piste d'atterrissage orientée nord-Sud, tient sa renommée du fait qu'il aurait abrité la cérémonie d'investiture de Soundiata Kéïta, après sa victoire sur Soumaoro Kanté, Roi du Sosso, en 1235, à l'issue de la bataille de Kirina.

Kurukanfuga est inscrit à l'inventaire par Décision N° 00444-MC/SG du 07 mai 2001.

Justification de la Valeur Universelle Exceptionelle

Critère (iii): Apporter un témoignage unique ou du moins exceptionnel sur une tradition culturelle ou un civilisation vivante ou disparue

L'investiture de Soundyata a été étayée par l'adoption de la «Charte de Kurukanfuga», édictée, sans triomphalisme, sous l'égide du souverain vainqueur, sous formes de consignes consensuelles devant régir la vie publique sous l'Empire qui venait de naître. La Charte de Kurukanfuga apparaît ainsi comme l'une des premières constituantes du monde, type de règlement suprême qui a toujours cours de nos jours avec les différentes chartes et constitutions régissant la vie de nos nations et communautés internationales.

Critère (iv): Etre directement ou matériellement associé à des événements ou des traditions vivantes, des idées, des croyances ou des oeuvres artistiques et litteraires ayant une significatrion universelle exceptionnelle

Le site de Kuru kan Fuga est incontestablement le lieu le plus célèbre des places du Manden. C'est un espace de rencontres, d'échanges entre les communautés. A preuve, l'institution du forum culturel dénommé Rencontres culturelles de Déguéla, du nom du village situé à 5 km à de Kangaba. Aujourd'hui, à travers le site de Kurukan Fuga et les manifestations qui s'y tiennent, de nouveaux rapports entre les villages, les clans, les castes et les populations se tissent.

Déclarations d’authenticité et/ou d’intégrité

Depuis la nuit des temps, le site de Kurukafuga a gardé sa forme de croute latéritique indemne de tout établissement, protégé qu'il est par la coutume qui le considère à la fois comme un lieu d'histoire, un site mythique et sacré.

Comparaison avec d’autres biens similaires

Le site de Kurukan Fuga s'apparente à d'autres sites culturels du Mali, en particulier la place de prestation de serment des combattants peuls à Mayel (Nioro du Sahel) avant la bataille de résistance à la pénétration coloniale. Cependant, au plan national et international, le site de Kurukan Fuga demeure plus célèbre par son association à la proclamation de la Charte du Manden.