English Français

Le lac Tanganyika

Date de soumission : 09/05/2007
Critères: (vii)(x)
Catégorie : Naturel
Soumis par :
Ministère de l’Education Nationale et de la Culture
État, province ou région :
Provinces : Bujumbura Rural, Bujumbura Mairie, Bururi et Makamba
Coordonnées S3 15-4 30 E29 18-29 45
Ref.: 5146
Avertissement

Les Listes indicatives des États parties sont publiées par le Centre du patrimoine mondial sur son site Internet et/ou dans les documents de travail afin de garantir la transparence et un accès aux informations et de faciliter l'harmonisation des Listes indicatives au niveau régional et sur le plan thématique.

Le contenu de chaque Liste indicative relève de la responsabilité exclusive de l'État partie concerné. La publication des Listes indicatives ne saurait être interprétée comme exprimant une prise de position de la part du Comité du patrimoine mondial, du Centre du patrimoine mondial ou du Secrétariat de l'UNESCO concernant le statut juridique d'un pays, d'un territoire, d'une ville, d'une zone ou de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les États parties les ont soumis.

Description

Remontant à plus de 12.000.000 d'années, le lac Tanganyika est le plus vieux lac des Rifts Valleys africains. Il est le deuxième lac en profondeur après le lac Baïkal en Russie. Long de 800 km environ et large de 50 km, il atteint par endroits des profondeurs de 1.435 mètres. Avec ses 18.800 km3, ce lac est le plus grand réservoir d'eau douce d'Afrique. Il draine un bassin versant d'environ 220.000 km2. Il  est alimenté par de nombreux affluents dont les plus importants sont la Rusizi (qui draine le lac Kivu) et la Malagarazi qui draine les eaux de l'Ouest de la Tanzanie. Son exutoire est la rivière Lukuga.

Cet écosystème renferme une faune remarquable. En plus des espèces de poissons Cichlidés (plus de 250 espèces), il héberge des ensembles d'autres espèces non Cichlidés (plus de 145 espèces) et des invertébrés : dont plus de 60 espèces de gastéropodes, plus de 15 espèces de bivalves, plus de 69 espèces de copépodes, plus de 20 espèces de lèches, 84 ostracodes, 15 espèces de décapodes, plus de 9 espèces d'éponges.

Si les espèces proches de cichlidés du lac Tanganyika sont connus mondialement, trois espèces non cichlidés présentent un intérêt particulier : deux espèces de Clupéides (sardines) et Lates stappersi dominent la biomasse et sont la cible des pêcheurs industriels et artisanaux lacustres. Avec plus de 1.300 espèces de vertébrés et d'invertébrés, ce lac est un des écosystèmes d'eau douce les plus riches du monde. Parmi ces espèces, 500 sont endémiques.

Aussi, le lac Tanganyika a été pendant long temps une voie de commercialisation assez importante pour les pays riverains. En effet, au  milieu du 19ème siècle, des produits (cotonnades, fils de laiton, perles) en provenance de l'Océan Indien passaient par cette voie lacustre. Et depuis, il joue toujours un rôle important sur le plan économique.

Des initiatives pour sa sauvegarde sont prises par les pays riverains, notamment : un Plan d'action stratégique pour la gestion durable du lac Tanganyika et une Convention sous régionale sur la protection du lac Tanganyika ratifiée par le Burundi le 22 juillet 2004.

Déclarations d’authenticité et/ou d’intégrité

Malgré les menaces (facteurs d'érosion, pollution, sédimentation et techniques de pêches) qui pèsent sur le lac Tanganyika, ce dernier garde son intégrité du fait de son aspect naturel caractérisé par une biodiversité extrêmement riche et complexe, avec plus de 1 500 espèces de plantes et d'animaux dont près de la moitié sont endémiques.

Comparaison avec d’autres biens similaires

Le lac Tanganyika fait partie des lacs du Rift Valley Occidental de l'Afrique de l'Est. Ce lac se distingue par son aspect naturel caractérisé par une biodiversité extrêmement riche et complexe : 4 500 espèces de plantes et d'animaux dont près de la moitié sont endémiques à son écosystème, une source en eau vitale pour les populations riveraines du lac.