English Français
Aidez maintenant !

La Réserve Naturelle Nationale de l'Aïr et du Ténéré

Date de soumission : 26/05/2006
Catégorie : Culturel
Soumis par :
Ministère de la Culture, des Arts et de la Communication - Dir. du Patrimoine Culturel et des Musées
Etat, province ou région :

Département : Agadez, Arrondissements d'Arlit et de Tchighozerine.


Coordonnées N17 40 et 20 30 E8 6 et 10 57
Ref.: 5055
Avertissement

Le Secrétariat de l’UNESCO et le Centre du patrimoine mondial ne garantissent pas l’exactitude et la fiabilité des avis, opinions, déclarations et autres informations ou documentations fournis au Secrétariat de l’UNESCO et au Centre du patrimoine mondial par les Etats Parties à la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel.

La publication de tels avis, opinions, déclarations, informations ou documentations sur le site internet et/ou dans les documents de travail du Centre du patrimoine mondial n’implique nullement l’expression d’une quelconque opinion de la part du Secrétariat de l’UNESCO ou du Centre du patrimoine mondial concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou région, ou de leurs autorités, ou le tracé de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les Etats parties les ont soumis.

Description

La Réserve Naturelle de l'Aïr et du Ténéré (RRNAT) est déjà classé site naturel est en cours de nomination comme site mixte.

La Réserve Naturelle Nationale de l'Aïr et du Ténéré, couvre 77.360 km2 pour un périmètre de 1.218 km, à cheval sur la façade orientale du Massif de l'Aïr et sur la partie occidentale de la plaine sableuse de l'Erg du Ténéré et du Ténéré du Tafassasset. Elle se trouve ainsi au carrefour de la paléontologie, de la préhistoire, de la protohistoire, de l'histoire du Sahara Central, du Soudan Central et de la République du Niger.

La Réserve Naturelle Nationale de l'Aïr et du Ténéré englobe deux secteurs géologiques principaux : une zone de socle cristallin granitique et métamorphique qui est un prolongement du Suggarien du Hoggar et d'un grand bassin sédimentaire, celui de l'Erg du Ténéré et du Ténéré du Tafassasset.

L'homme préhistorique peignit, dessina et grava aussi sur les parois rocheuses des principaux massifs montagneux qui s'y apprêtaient, tous les animaux qu'il côtoyait depuis le début du Néolithique  jusqu'aux époques historiques en même temps que certains traits de sa vie quotidienne durant des millénaires.

De grandes découvertes technologiques dont les plus remarquables sont l'invention de la céramique 10.000 ans avant nos jours à Tagalagal , la domestication des bovidés attestée dès le Néolithique moyen ou Ténéréen, la fabrication du cuivre dès le début du Second Millénaire avant Jésus Christ à Afunfun et dès la Seconde moitié du même Millénaire  le long de la Falaise de Teguidit.  Dans le Massif de Termit la métallurgie du fer remonte à 4 000ans avant Jésus  Christ.  

Déclarations d’authenticité et/ou d’intégrité

Les sites archéologiques ont gardé leur spécificité d'origine.

C'est sans doute cette spécificité d'un espace partagé entre par l'Homme, son histoire et son environnment aride.

Comparaison avec d’autres biens similaires

Le  site mixte de l'Aïr et du Ténéré aussi riche et complexe, est comparable avec celui du Tassili'n'Ajjer en Algérie.