English Français
Aidez maintenant !

Zone Giraphe

Date de soumission : 26/05/2006
Critères: (ix)
Catégorie : Naturel
Soumis par :
Ministère de l'Hydraulique, de l'Environnement et de la Lutte contre la Désertification - Direction
Etat, province ou région :

Région : Dosso et Tillabéry

Département : Kollo, Boboye et Filingué


Coordonnées N13 14 23 et 13 27 8 E2 30 40 et 2 52 48
Ref.: 5047
Avertissement

Le Secrétariat de l’UNESCO et le Centre du patrimoine mondial ne garantissent pas l’exactitude et la fiabilité des avis, opinions, déclarations et autres informations ou documentations fournis au Secrétariat de l’UNESCO et au Centre du patrimoine mondial par les Etats Parties à la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel.

La publication de tels avis, opinions, déclarations, informations ou documentations sur le site internet et/ou dans les documents de travail du Centre du patrimoine mondial n’implique nullement l’expression d’une quelconque opinion de la part du Secrétariat de l’UNESCO ou du Centre du patrimoine mondial concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou région, ou de leurs autorités, ou le tracé de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les Etats parties les ont soumis.

Description

La zone girafe est classée Réserve de Biosphère de la région du Parc National du W  Niger  à cause de la présence d'une espèce emblématique"Giraffa camelopardalis peralta" , dernières populations des girafes vivant en Afrique de l'Ouest.

La girafe était largement représentée en Afrique de l'ouest au début du 20° siècle (Sénégal, Mauritanie, Mali, Nigeria, Niger). L'introduction des armes à feu (entraînant un braconnage intensif), jointe à une pression anthropique de plus en plus forte (expansion de l'agriculture, défrichement et déboisement incontrôlé) vont entraîner, dès les années cinquante, la disparition massive des girafes de tous les pays d'Afrique de l'ouest à l'exception du Niger.

Il y a 25 ans, les girafes vivaient au Niger dans les régions d'Ayorou et de Tillabéry, aux confins de la Sirba, à Kollo, à Say, à Boumba, à Ouna et à Gaya, la partie Nord du Dallol Bosso. On observait  un important troupeau entre Zinder et Agadèz (Tanout, Gadabedji) qui disparurent suite aux sécheresses répétitives. Ainsi, en moins de trente ans, il ne subsistera que quelques dizaines girafes  réparties sur une superficie de 840 km2.

Les girafes de la région de kouré et du dallol Bosso Nord sont donc non seulement les dernières du Niger mais aussi de toute l'Afrique de l'ouest (Ciofolo, 1998).

La végétation se caractérise par deux types de formations:

  • - une savane arbustive sur les plateaux cuirassés (Fakara) est dominée par les combretaceaes (Combretum micranthum, Combretum nigricans, Guiera senegalensis), des mimosaceaes (Acacia ataxacantha, Acacia machostachia) et un tapis herbacé discontinu;
  • - Une savane arborée dans le dallol est constituée principalement des Acacia (Acacia albida), des espèces telles que: Balanites aegyptiaca, Parinari macrophylla, Prosopis africana, Hyphaene thebaica, Detarium microcarpum, Terminalia avicennoides, Sclerocarya birrea etc....

Cette zone recèle des Gazelles (Gazella ruffifrons) des phacochères (Phocochoerus africanus) et quelques petits carnivores. Avec l'importance du réseau hydrographique, cette zone constitue un habitat propice pour les oiseaux migrateurs et les oiseaux d'eau.

La zone abrite également des reptiles et Batraciens (Python de Sebae, Varan du Nil, Crocodile du Nil, Tortues aquatiques, les crapauds et Grenouilles ainsi que des mollusques ).

On note également la présence de plus d'une dizaine d'espèces de poissons dans les mares.

 Dans le domaine des infrastructures, on distingue les réalisations  suivantes:

  • - le centre de relais de Kouré;
  • - le centre d'accueil Touristique de Kannaré

L'habitat de la girafe comprend essentiellement:

  • - Les plateaux de Kouré
  • - La partie des Dallols
  • - La zone intermédiaire entre les plateaux de Kouré et les Dallols

De plus, il arrive à certaines périodes de l'année qu'un groupe de girafes se rencontre dans la zone de Fandou, les régions d'Ayorou, de Gaya- Ouna, de Loga et de Doutchi. Les girafes se déplacent toute l'année entre le Dallol et les plateaux de Kouré.

Ces mouvements seraient liés au cycle annuel de végétation et de la disponibilité en eau d'abreuvement. Elles investissent les différentes zones de la manière suivante :

  • - zone de plateau: de juin à septembre. Les girafes y demeurent jusqu'en octobre- novembre selon le régime de pluies;
  • - zone de Dallol de novembre à mai (saison sèche);
  • - zone intermédiaire: il s'agit d'une zone de transition parcourue de mai à octobre.

Les migrations de la brousse tigrée de kouré  à Fandou, s'effectuent de juin à décembre; celle de Fandou vers le Dallol entre novembre et février.

Les girafes fréquentent les régions de Gaya-Ouna depuis de nombreuses années dont certaines sont sédentaires. Elles ont été aperçues dans les régions de Loga et de Doutchi. Cette divagation en dehors de la zone habituelle est un phénomène nouveau qui risque de mettre l'animal dans une certaine insécurité.

La population de la zone est estimée à 45 000 habitants en 1999 (PURNKO). Elle est  sédentaire et se compose des ethnies suivantes : Zarmas, peulhs, Haoussas et Touaregs qui  pratiquent  des activités essentielles comme l'agriculture, l'élevage, la pêche, l'artisanat, le petit commerce et la commercialisation du bois à travers les marchés ruraux.

Déclarations d’authenticité et/ou d’intégrité

Malgré l'authenticité du climat et une dégradation avancée de son habitat, la faune de la région reste encore riche et très variée. Elle est principalement composée de girafes (Giraffa camelopardalis peralta). On rencontre également des écureuils, Lièvres.

Comparaison avec d’autres biens similaires

Nous pouvons comparer cette zone girafe au Parc National de Serengeti à la zone de conservation de Ngorongoro en Tazanie où se trouve entres autres, des girafes.