English Français
Aidez maintenant !

Plateau et Fortin du Djado

Date de soumission : 26/05/2006
Critères: (i)(iii)
Catégorie : Culturel
Soumis par :
Ministère de la Culture, des Arts et de la Communication - Dir. du Patrimoine Culturel et des Musées
Etat, province ou région :
Région:Arlit, Département: Agadez
Coordonnées N17 12 - 20 30 E8 6 - 10 57
Ref.: 5044
Avertissement

Le Secrétariat de l’UNESCO et le Centre du patrimoine mondial ne garantissent pas l’exactitude et la fiabilité des avis, opinions, déclarations et autres informations ou documentations fournis au Secrétariat de l’UNESCO et au Centre du patrimoine mondial par les Etats Parties à la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel.

La publication de tels avis, opinions, déclarations, informations ou documentations sur le site internet et/ou dans les documents de travail du Centre du patrimoine mondial n’implique nullement l’expression d’une quelconque opinion de la part du Secrétariat de l’UNESCO ou du Centre du patrimoine mondial concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou région, ou de leurs autorités, ou le tracé de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les Etats parties les ont soumis.

Description

Le site du Djado est un ensemble fortifié très ancien, situe dans une des régions de montagnes et de plateaux hyperarides les plus inaccessibles du Sahara central. L'intérêt de cette zone est bien connu des archéologues qui y ont mis en évidence de nombreux sites rupestres lithiques et des ruines de villes anciennes.

Sur le plan écologique, le site est un exemple d'écosystème hyperaride dans lequel subsistent de grands ongulés comme les mouflons et les gazelles.

Le Djado est également un couloir de migration des addax entre l'Algérie et le Tchad vie le Niger. A ce titre, il constitue in corridor important pour la biodiversité.

Justification de la Valeur Universelle Exceptionelle

Critère (i) : Les stations rupestres sont représentatifs du génie créateur des anciennes populations du Sahara comme dans le Tassili n'Ajjer, dans l'Adrar et dans l'Aïr.

Critère (iii) : Les Fortins représentent les premiers éléments architecturaux en pierre sèche et en argile que l'on retrouve de Tichitt Walata en Mauritanie jusqu'au Tibesti (confins nigéro-tchadien). Ils symbolisent les premières civilisations organise de la période du dessèchement du Sahara : Garamante, Libyco-berbère, Toubou, et d'autres groupes de population noir.

Déclarations d’authenticité et/ou d’intégrité

L'isolement du Djado a fait que ce site n'a subi aucune pression humaine capable de le détériorer. Ce site archéologique est également constitue de stations rupestres. Il n'y a jamais eu de fouilles sur les fortins et les ruines sont restées intactes.

Comparaison avec d’autres biens similaires

Le site du plateau st du Fortin du Djado peut être comparé à celui de certaines villes mortes de Mauritanie comme Ksar el Barka ou du Yémen.