English Français
Aidez maintenant !

Le Lamidat de Rey-Bouba

Date de soumission : 18/04/2006
Catégorie : Culturel
Soumis par :
Ministère de la Culture
Coordonnées N 8 40 150 E 14 10 700
Ref.: 4018
Avertissement

Le Secrétariat de l’UNESCO et le Centre du patrimoine mondial ne garantissent pas l’exactitude et la fiabilité des avis, opinions, déclarations et autres informations ou documentations fournis au Secrétariat de l’UNESCO et au Centre du patrimoine mondial par les Etats Parties à la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel.

La publication de tels avis, opinions, déclarations, informations ou documentations sur le site internet et/ou dans les documents de travail du Centre du patrimoine mondial n’implique nullement l’expression d’une quelconque opinion de la part du Secrétariat de l’UNESCO ou du Centre du patrimoine mondial concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou région, ou de leurs autorités, ou le tracé de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les Etats parties les ont soumis.

Description

Le Palais de Rey- Bouba, témoin majeur de l’histoire du Lamidat du même nom, est un lieu de mémoire et d’identité encore vivant. Il a été construit sous le règne NDJIDDA (1798- 1866) entre 1805 et 1808. Il est situé au cœur de la cité de Rey- Bouba. Le Palais a une superficie d’environ 5 hectares. Il est entouré d’un mur d’enceinte haut d’environ 7 mètres, avec une entrée centrale dans la façade sud. L’intérieur du Palais comporte des cours, des jardins potagers et plusieurs quartiers. Les quartiers du Lamido, des activités artisanales, de serviteurs, du personnel administratif, des hôtes de marque, de l’élevage, le stockage des denrées alimentaires, l’habitation). Sur le plan structural le palais est constitué d’une grande muraille de 800 m de long et 7 mètres, de haut avec une épaisseur de 1,50 m à la base et 0,5 m au sommet. Des murs de séparation des différentes cours, des différents quartiers. La grande muraille d’enceinte comporte 6 portes qui ont des fonctions particulières d’accès et de sortie du palais. L’entrée principale donne sur un imposant vestibule en toiture terrasse et paille qui fait partie des trois importantes cours du palais. Les autres cours importantes sont, la salle d’audience du Lamido et la grande cour de distribution pour les différents quartiers. Entre les différents quartiers, il y a des grandes allées de circulation qui sont des servitudes de passage. Le vestibule et la salle d’audience sont des bâtiments importants dans le fonctionnement du palais. Le premier sert à la fois d’entrée et de salle d’attente aux notables les plus proches du Lamido. La salle d’audience quant à elle est le lieu où le souverain passe le plus de temps dans sa journée. La première enceinte du palais, dans la grande muraille couvre environ 3 ha, c’est là que réside le Lamido. La deuxième enceinte dans le second mur au nord est le lieu d’habitation des notables les plus proches ainsi que des enfants majeurs du Lamido ou Yérima et des notables responsables de l’élevage et de la défense. A l’ouest du palais se trouve les cases de passage du personnel des hôtes de marque. La partie est des habitations adjacentes à la grande muraille est occupée par les hauts notables. Au sud, se trouve la grande place des fêtes autour de laquelle gravitent les habitations des notables. Les différents grands boukarous qui servent de réserves ou de magasins ou à d’autres fonctions représentent l’architecture originale de la région, construits en terre avec véranda et toiture en paille. Il est à signaler que la technique de décoration intérieure et extérieure est particulière.