jump to the content

Les villes bastionnées des Pays-Bas du nord-ouest de l'Europe (#)

Date de soumission : 20/09/1996
Catégorie : Culturel
Soumis par :
Ministere de la Culture - Dir. Patrimoine
Coordonnées Nord de la France (Departements du Nord Pas de Calais, Champagne-Ardennes), mais aussi Belgique, Sud des Pays-Bas, soit le "Bas-Pays"
Ref.: 234
Avertissement

Le Secrétariat de l’UNESCO et le Centre du patrimoine mondial ne garantissent pas l’exactitude et la fiabilité des avis, opinions, déclarations et autres informations ou documentations fournis au Secrétariat de l’UNESCO et au Centre du patrimoine mondial par les Etats Parties à la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel.

La publication de tels avis, opinions, déclarations, informations ou documentations sur le site internet et/ou dans les documents de travail du Centre du patrimoine mondial n’implique nullement l’expression d’une quelconque opinion de la part du Secrétariat de l’UNESCO ou du Centre du patrimoine mondial concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou région, ou de leurs autorités, ou le tracé de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les Etats parties les ont soumis.

Description

Cet ensemble de villes englobe les principales villes fortifiées de la zone frontalière du nord, qui s'étend sur les régions françaises du Nord - Pas-de-Calais et de Champagne-Ardennes, la Belgique et les régions sud des Pays Bas. Ces villes bastionnées constituent, au coeur du nord-ouest de I'Europe, à les rivages de la mer du Nord et les reliefs plus tourmentés des Ardennes, un territoire particulier, au relief ouvert ne présentant aucun obstacle naturel réel qui ne puisse être facilement contourné.



Ce vaste espace transfrontalier appartient par ailleurs à ces quelques régions dans le monde oú l'espace naturel est tellement imprégné par l'ancienneté de la présence humaine et l'importance de son activité que la nature originelle a depuis longtemps laissé place à un paysage façonné par les hommes. Dés le Moyen Age, la maîtrise du territoire permet au "Bas Pays" de présenter une des plus fortes densités en Europe. Dominant des campagnes prospères, les villes épanouissent aux XIIe-XIlle siècles. Elles se caractérisent par leur proximité et leurs relations intenses, leur puissance économique, leur indépendance politique et leur épanouissement artistique. Tout ceci favorise réclusion d!une culture urbaine originate, associant la fierté communale à la hardiesse de 1'entreprise bourgeoise.



Dans cet espace géographique ouvert au carrefour des grandes routes de I'Europe du nord-ouest, ces villes ont constitué, à travers I'histoire, des zones de passage on d'invasion. Leur richesse et leur opulence ont suscité des convoitises. Face aux menaces contre leurs libertés et aux conflits entre souverains, elles ont développé des capacités guerrières. Depuis la fin du Moyen Age jusqu'au début du XVIIIéme siècle, puis au début du XIXéme siècle, et lors des deux guerres mondiales, des combats acharnés déplacent continuellement les frontiéres et imposent aux villes, et même aux localités, des efforts couteux de constructions militaires et une adaptation constants aux modifications des techniques de combat. Cette nécessité de défendre leurs prérogatives, a progressivement façonné le paysage de tout le territoire, aujourd'hui encore marqué par le caractère omniprésent de la fortification. L'acharnement constant des villes à relever leurs fortifications s'est fait avec le même courage et la même obstination déployés bien avant pour dompter un milieu naturel défavorable.