jump to the content

Arsenal de Rochefort et fortifications de l'estuaire de la Charente

Date de soumission : 01/02/2002
Catégorie : Culturel
Soumis par :
Min.de l'Amenagement du Territoire et de l'Environnement. Min. de la Culture et de la Communication
Ref.: 1668
Avertissement

Le Secrétariat de l’UNESCO et le Centre du patrimoine mondial ne garantissent pas l’exactitude et la fiabilité des avis, opinions, déclarations et autres informations ou documentations fournis au Secrétariat de l’UNESCO et au Centre du patrimoine mondial par les Etats Parties à la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel.

La publication de tels avis, opinions, déclarations, informations ou documentations sur le site internet et/ou dans les documents de travail du Centre du patrimoine mondial n’implique nullement l’expression d’une quelconque opinion de la part du Secrétariat de l’UNESCO ou du Centre du patrimoine mondial concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou région, ou de leurs autorités, ou le tracé de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les Etats parties les ont soumis.

Description

Créé ex nihilo en 1666 par Louis XIV sur les conseils de Colbert, pour doter la façade atlantique de la France d'une base maritime sûre, I'arsenal de Rochefort, qui compte des monuments aussi prestigieux que la corderie royale (dessinée par Blondel), ou les bassins de radoub, est situé 24 km en retrait de la mer, en suivant le cours de la Charente, afin de se préserver d'un débarquement ennemi. La ville qui s'est construite selon un plan régulier en quadrillage, à proximité et sans jamais fusionner avec I'arsenal, fut à son tour englobée dans une enceinte achevée en 1690. La défense de I'arsenal devait être assurée par la fortification du Pertuis et notamment de l'Ile d'Aix, seul point à pouvoir garantir la défense de la rade. L'estuaire de la Charente offre ainsi un ensemble de forts et de redoutes, satellites de Rochefort, préexistants, construits ou prévus dans le même temps que I'arsenal et servant à sa défense.