English Français

Arsenal de Rochefort et fortifications de l'estuaire de la Charente

Date de soumission : 01/02/2002
Catégorie : Culturel
Soumis par :
Min.de l'Amenagement du Territoire et de l'Environnement. Min. de la Culture et de la Communication
Ref.: 1668
Avertissement

Les Listes indicatives des États parties sont publiées par le Centre du patrimoine mondial sur son site Internet et/ou dans les documents de travail afin de garantir la transparence et un accès aux informations et de faciliter l'harmonisation des Listes indicatives au niveau régional et sur le plan thématique.

Le contenu de chaque Liste indicative relève de la responsabilité exclusive de l'État partie concerné. La publication des Listes indicatives ne saurait être interprétée comme exprimant une prise de position de la part du Comité du patrimoine mondial, du Centre du patrimoine mondial ou du Secrétariat de l'UNESCO concernant le statut juridique d'un pays, d'un territoire, d'une ville, d'une zone ou de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les États parties les ont soumis.

Description

Créé ex nihilo en 1666 par Louis XIV sur les conseils de Colbert, pour doter la façade atlantique de la France d'une base maritime sûre, I'arsenal de Rochefort, qui compte des monuments aussi prestigieux que la corderie royale (dessinée par Blondel), ou les bassins de radoub, est situé 24 km en retrait de la mer, en suivant le cours de la Charente, afin de se préserver d'un débarquement ennemi. La ville qui s'est construite selon un plan régulier en quadrillage, à proximité et sans jamais fusionner avec I'arsenal, fut à son tour englobée dans une enceinte achevée en 1690. La défense de I'arsenal devait être assurée par la fortification du Pertuis et notamment de l'Ile d'Aix, seul point à pouvoir garantir la défense de la rade. L'estuaire de la Charente offre ainsi un ensemble de forts et de redoutes, satellites de Rochefort, préexistants, construits ou prévus dans le même temps que I'arsenal et servant à sa défense.