jump to the content

Paysage culturel des monts Nimba

Date de soumission : 29/03/2001
Critères: (ii)(vi)
Catégorie : Culturel
Soumis par :
Min. de la Jeunesse, des Sports et de la Culture- Direction Nationale de la Culture
Coordonnées Lat. 7°23'30"-7°14'25" N ; Long. 10°29'-10°40' W
Ref.: 1522
Thèmes
Paysages culturels
Avertissement

Le Secrétariat de l’UNESCO et le Centre du patrimoine mondial ne garantissent pas l’exactitude et la fiabilité des avis, opinions, déclarations et autres informations ou documentations fournis au Secrétariat de l’UNESCO et au Centre du patrimoine mondial par les Etats Parties à la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel.

La publication de tels avis, opinions, déclarations, informations ou documentations sur le site internet et/ou dans les documents de travail du Centre du patrimoine mondial n’implique nullement l’expression d’une quelconque opinion de la part du Secrétariat de l’UNESCO ou du Centre du patrimoine mondial concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou région, ou de leurs autorités, ou le tracé de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les Etats parties les ont soumis.

Description

Les Monts Nimba sont une chaine constituee de 1'ensemble Richard Mollard (1752m), Sempere (1650m), Pierre Richard (1611), Leclerc (1568m) les Monts Genies (1531 m). Cette chaine occupe la pointe extreme sud ?est de la Guinee, dans la prefecture de Lola. Les Monts Nimba sont un important element de 1'ensemble de reliefs de la dorsale guineenne au sein de laquelle its constituent Line entite d'une longueur de 50 kilometres environ. La chaine des Monts Nimba est orientee au sud?ouest, Nord?Est et se presente originalement etagee a trois (3) nivealax : la foret separant la savane de la prairie d'altitude. Avec Line superficie de 145.500 hectares, la zone des Monts Nimba presente Line structure qui comprend ? Trois (3) aires centrales (Monts Nimba, Bossu et Dere) ; ? Une (1) zone tampon ; ? Une (1) afire de transition. Ces trois sous?ensembles des Monts Nimba se comprennent et se definissent dans le contexte d'une unite. On observe alors Line relation fonctionnelle entre ces elements constitutifs, relation qui etablit l'integrite du Site. A1? AIRES CENTRALES A1.1 Nimba : C'est la partie centrale sur les hauts sommets. Cette partie se caracterise par 1'exceptionnelle purete des prairies d'altitude dont les formes pures et arrondies evoquent la feminite (Nimba). Sa representation symbolique est la celebre statuette de la fecondite. Il garde une influence decisive sur 1'ensemble des affaires importantes de la communaute. Avec une superficie onginale amputee de 1550 hectares, ce site est, depuis 1992, inscrit sur la liste du patrimoine mondial en peril. A1.2 Bossou : Il s'agit d'un ensemble de collines boisees qui abritent une importante population de chimpanzes. Ces Chimpanzes ont la particularite d'utiliser les outils pour concasser les noix de palmistes, tout comme les populations humaines de la localite. Cette singularite a d'ailleurs retenu 1'attention d'eminents primatologues du monde dont notamment le professeur SUGIYAMA YUKIMARU de 1'Institut de primatologie de l'Universite de Kyoto (Japon) et du Professeur KORTLAND de 1'Universite d'Amsterdam (Pays?Bas). La population de chimpanzes jouit d'une protection traditionnelle basee sur une certaine relation parentale. D'autre part, ces Chimpanzes sont annonciateurs de signes de bonheur ou de malheur des populations de Bossou. Toutefois, cette population simienne souffre malheureusement d'un facteur limitant sa dynamique : l'endogamie qui pourrait conduire a terme a l'instinction de l'espece. A1.3 Déré : Cette zone est constituee par la foret transfrontaliere entre la Guinee et la Me d'lvoire. Elle regorge d'une grande richesse faunique notamment les hippopotames nains et floristiques. A.2. LA ZONE TAMPON D'une superficie de….hectares , la zone tampon abrite pres d'une vingtaine de villages dont les populations vivent de 1'agriculture, de la peche, de la cueillette et peu de chasse. L'elevage des bovins est experimental dans la plaine de cavally. Il en est de meme pour la culture des palmiers nains et 1'hevea. La. plupart des villages frontafers out enregistre un afflux de réfugies. Des camps y ont été établis et une forte pression anthropique a ,été enregistrée modifiant les ecosystemes de la localité principalcment par la deforestation. A.3 L 'AIRE DE TRANSITION : Plus vaste, cette zone abrite la plupart des villages du site des Monts Nimba elle se caracterise par une impressionnante quantite de curiosites dont les plus remarquables sont entre autres : ? les pouts naturels ; ? les ponts en Panes stir les cours d'eau ; ? la mare sacree aux silurcs, ou il est interdit de pecher ; ? la grotte bandée. B? HISTORIQUE ET DEVELOPPEMENT Objet du present projet d'inscription, les Monts ont toujours suscite un grand et constant interet du point de vue des sciences ecologiques (primatologie, botanique, entomologie et pharmacopee). II s'agit, en outre, d'une reserve riche et diversifiee. Sa biosphere presente des especes vegetales et animales tres endogenes pendant que son sous?sol regorge des minerais de fer. Cette double importance des Monts Nimba attirera , tres tot sur la chaine, une attention particuliere. Ainsi, c'est par un Arrete du 13 decembre 1943 que le Gouvernement General de L'AOF classera la foret des Monts Nimba pour une superficie de 19.500 hectares repartie entre la Guinee et la Côte d'Ivoire. Le 5 juillet 1944, le General De Gaulle a signé un decret portant creation de la (Reserve Naturelle Integrale des Monts Nimba » pour une superficie de 19.500 hectares. Apres Findependance de la Guinee, de serieuses prospections minieres menees dans les annees 1970, aboutiront a des conclusions grace auxquelles les Monts Nimba seront classes < Reserve de la biosphere » en 1980 par le Gouvernement Guineen. Enfin, en Octobre 1981, lors de la 56" session du Comite du Patrimoine Mondial Culturel de Sydney, la Reserve est inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial. Depuis cette date, l'interet que suscitent les Monts Nimba ne cesse de s'affirmer . Cet interet se traduit par: ? L'existence in situ de toute une structure oeuvrant dans le cadre de la Recherche Scientifique et Technique. Cette structure comprend un Directeur, un Ingenieur, un Documentaliste charges de la Reserve. A ceux? ci s'ajoutent des gardiens affectes dans les differents elements du site. ? Le centre travaille en collaboration avec d eminents savants parmi lesquels Maxime Lamotte (Zoologue), R. Schnell (Botaniste), yagymary Sygyama (primatologue) La constante attention de 1' UNESCO envers les Monts Nimba, a ]'image de la mission de Monsieur Brahim Zerouki du 5 ferier au 7 Avril 1990. Cette attention de ]'UNESCO permet d'appuyer Faction du Gouvemement gumden en matiere de Patrimoine naturel et culture]. L'ensemble de ces facteurs qui en ajoutent a la credibilite des Monts nimba est un stimulant quant aux efforts de demarches pour la protection et la promotion du paysage culturel de ce site. En tout cas, l'apport de ce paysage culturel a la structure de la societe forestiere guineenne, l'impact qu'il ,a sur la vie economique des populations locales et surtout le support qu'il offre a la spiritualite du forestier denotent une evidente valeur exceptionnelle.