jump to the content

Centre historique d'Irkoutsk

Date de soumission : 30/09/1998
Catégorie : Culturel
Soumis par :
Mairie de la ville d' Irkoutsk, Delegation permanente de la Fédération de Russie.
Coordonnées Long.52°3' E ; Lat. 103°
Ref.: 1166
Avertissement

Le Secrétariat de l’UNESCO et le Centre du patrimoine mondial ne garantissent pas l’exactitude et la fiabilité des avis, opinions, déclarations et autres informations ou documentations fournis au Secrétariat de l’UNESCO et au Centre du patrimoine mondial par les Etats Parties à la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel.

La publication de tels avis, opinions, déclarations, informations ou documentations sur le site internet et/ou dans les documents de travail du Centre du patrimoine mondial n’implique nullement l’expression d’une quelconque opinion de la part du Secrétariat de l’UNESCO ou du Centre du patrimoine mondial concernant le statut juridique de tout pays, territoire, ville ou région, ou de leurs autorités, ou le tracé de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les Etats parties les ont soumis.

Description

A

Irkoutsk - centre administratif de la région d'Irkoutsk - est un objet de différentes sortes d'étude comme ”ville histonque” dont l' histoire est plus de trois cents ans et la population est plus de 600 mille d'habitants.

Irkoutsk est traversée par quatre rivières (Angara, Irkout, Ouchakovka, Kaia) et située à 66 km du lac Baikal sur la terrasse de recoupement qui passe au terrain accidenté. Sur le territoire qui se joint à Irkoutsk tous les types du paysage sont réunis: steppe, forét-steppe, taïga, taiga de montagne. Le climat est fort continental.

La diversité du paysage a permis de mettre en oeuvre les terrains à partir des temps immémorieux et de les peupler de la façon assez dense: seulement sur le territoire d'Irkoutsk il existe plus de 60 complexes fossiles, y çompris des objets archéologiques de paléolithe, de mésolithe, d'âge neolithique, d'age de bronze et des périodes plus avancées.

La structure conservée de la planification reflète de différents stades du développement de la ville, le système qui s'est organisé automatiquement suivant les lignes du littoral des nvières, le long des routes commerciales en « réagissant » aux obstacles naturels (des pentes des colines) et artificiels (palissade). Elle représente l'objet de la planification urbaine qui garde la trame des rues régulières.

La partie centrale est conservée comme un systéme avec une structure nette de l'orientation sociale. Aux alentours des quartiers d'implantation de bâtiments en bois et des propriétés on peut mettre en relief des rues et des places centrales qui ont une importance sociale et qui sont entourées au périmètre par des bâtiments en pierre.

Les accents urbams sont des temples. ns soulignent nonseulement des noeuds urbains importants mais aussi de plus beaux endroits du paysage naturel - les méandres des rivières, le changement du relief.

La construction historique des bâtiments, vu la proportion actuelle des maisons en bois et des édifices en pierre avec les fonctions de toute la ville - c'est un exemple unique du modèle optimal de la ville dans le sens écologique, sociale et de composition.

Ce qui caractérise Irkoutsk c'est une grande quantité des monuments architecturals conservés de différentes périodes et de différents styles (baroque sibérien, classicisme, art nouveau, « style russe», traditions locales, art architectural gothique, byzantin, asiatique, constructivisme) mais malgré tout, cela ne trouble pas l'unité de l'ensemble de ville.

L'architecture en bois se diffère aussi par la diversité de style, de typologie et de chronologie. Elle est représentée par un nombre remarquable (plus de 500) des constructions authentiques qui forment des complexes urbains vastes d'aprés leur superficie dont la partie est la zone de réserves.

B

Les ressources naturelles uniques ont favorisé que ces terrains étaient habités par des peuples, des tribus qui chassaient, pèchaient, élévaient des animaux, s'occupaient de l'agriculture.

Les premières installations sont datées d'âge du haut paléclithe il y a trente mille ans. Les fouilles d'autres couches culturels disent que le processus de la mise en valeur des terrains ne s'arrêtait pas malgré des mouvements migratoires.

Seulement dans les chroniques chinoises il est dit que plus de trente différents peuples ethniques habitaient ces terrains avant l'empire de Chinguizhkan.

Le processus du déplacement et du mélange des tribus et des familles continuait jusqu'au XVII sciècle.

A partir du XVII siècle il commence la colonisation de cette région par des premiers explorateurs russes. Irkoutsk a été fondée en 1661 comme un fortin militaire pour lever un tribut en fourrures. Mais étant au croisement des voies commerciales Irkoutsk devient le centre principal, commercial et administratif de tous les provinces orientals de Russie (y compris Alaska). Aux XVII - XIX sciècles la ville s'est beaucoup développée et devenue un grand centre administratif, commercial, culturel et religieux de la Sibérie. A partir de 1783 Irkoutsk est le centre du gouvernement général, ensuite de 1822 le centre du gouverneur général.

L'apparition des membres participant à la révolte de décembre à Saint-Petersbourg en 1825 exilés en Sibérie - c'étaient les représentants de la noblesse russe qui ont beaucoup favorisé le développement culturel de la ville ce qui a été reflété dans l'architecture.

Les exilés polonais, membres de la révolte de libération de 1863-1864 ont aussi influencé le développement de la ville.

Après l'incendie de 1879 la ville était très vite réstaurée.

A la fin du XlX- au début du XX siècles le champ d'information des architectes professionnels d'Irkoutsk élargit beaucoup et comme conséquence - la diversité des styles dans l'art de projet. La construction du chemin de fer Transsibérien et l'ouverture des complexes de département ont influencé l'aménagement de la ville.

Avec l'arrivée des communistes au pouvoir et l'apparition du régime soviétique on détruit certain nombre d'établissements de culte, on fait apparaitre de nouveaux surfaces d'habitation mais jusqu'aux années 1955 l'urbanisme se développait traditionellement. A la fin des années 1950 et aux années 1960 les tendences outrées fonctionnelles dorninent dans l'architecture soviétique. Les constructions séparées dans le centre ville apparaissant en cette période ignorent complétement la construction historique aux alentours mais il reste quand-même l'unité de l' ensemble urbain de la partie centrale de la ville.

Aux années 1970 on prend les premières mesures pour la restauration des monuments d'architecture - pour l'instant encore des sites rares et uniques. A partir de 1980 on commerce déjà la restauration des sites de la ville.

C

- Par arrêté du Ministère de la Culture et du Ministère de la Construction de la Fédération de Russie No36 du 31.07.1970, et par décisions du jury du Ministère de la Culture Nol2 du 09.02.1990, du jury du Ministère de la Construction No3 du 28.02.1990 et de la Présidence du Conseil Général de VOOPIK Nol2 (162) du 16.02.1990 le site a été porté sur la liste des villes historiques de la Russie en 1970.

- Par décision du Comité exécutif régional No149 du 25.03.1985 l'aménagement historique en bois est sous défense de l 'Etat comme un monument fédéral d'intérét régional. 553 sites dont 216 sont sous défense de l'Etat, 327 sites sont enregistrés dans les services d'Etat de la protection des monuments.

- En 1975 il a été validé le projet de reconstruction et de restauration du complexe commémoratif « Décembristes à Irkoutsk ». La superficie est 6,3 ha. La décision du Comité exécutif régional N° du

- En 1987 il a été validé le projet de reconstruction de la zone de réseves “Géliabovskyi complexe”. La superficie est 7,5 ha. La décision du Comité exécutif régional N° du

- Par arrété du Maire de la ville d'Irkoutsk No7/929 du 29.08.97 il a été ratifié la conception de restauration complexe et de reconstruction du centre historique d'Irkoutsk.

D

Dans le centre historique la structure de planification s'est bien conservée, mais le parcellement des propriétés dans les quartiers est presque detruit. Au fond on a démoli des enceintes, des portes qui déterminaient les frontières des propriétés. Il s'est conservé des maisons d'habitation en pierre et en bois à un, à deux étages, partialement des annexes, des granges, des portes. En principe ce sont les maisons avec le chauffage au poêle, sans canalisation, téléphone et sans système d'alimentation en eau. L'état technique et ingénieur de la plupatt de ces maisons est catastrophique.

Pour aujourd'hui on a restauré 8 temples parmis les 21, 15 monuments d'architecture en pierre, 21 monuments d'architecture en bois.

Dix sites sont en train d'être restaurés, il était élaboré la docomentation de projet scientifique sur 238 sites, 405 notes historiques, des plans architecturals et historiques sur 40 quartiers du centre historique.



- Par arrété du Maire de la ville d'Irkoutsk No7/929 du 29.08.97 il est ratifié la conception de restauration complexe et de reconstruction du centre historique d'Irkoutsk.

- Il est élaboré le programme de principaux travaux de recherches scientifiques et le plan d'affaire sur la revalorisation d'aménagement historique d'Irkoutsk « Idinskaya Storona » (21 ha).

- Il est élaboré le règlement urLain pour la restauration et l'amenagement dans le centre histouque de la ville.

- En 1996 il était créé une société municipale, scientifique et technolo~que ~ Tri Veka » pour effectuer des travaux de projet scientifiques, de restauration et de reconstruction dans le centre historique.

-En 1997 le projet « Centre historique d'Irkoutsk>> a été inscrit par «World Monument Fund» dans la Liste des 100 plus prioritaires projets pour les années 1998-1999.