English Français

Site archéologique d'Atapuerca

Archaeological Site of Atapuerca

The caves of the Sierra de Atapuerca contain a rich fossil record of the earliest human beings in Europe, from nearly one million years ago and extending up to the Common Era. They represent an exceptional reserve of data, the scientific study of which provides priceless information about the appearance and the way of life of these remote human ancestors.

Site archéologique d'Atapuerca

Les grottes de la Sierra d'Atapuerca contiennent de riches vestiges fossiles des premiers êtres humains à s'installer en Europe depuis près d'un million d'années jusqu'à notre ère. Elles constituent une réserve exceptionnelle de données dont l'étude scientifique fournit des renseignements inestimables sur l'aspect et le mode de vie de ces lointains ancêtres de notre espèce.

موقع أتابويركا التاريخي

تحتوي كهوف سييرا دي أتابويركا مخلّفات أحفوريّة غنيّة للناس الأوائل الذين استقرّوا في أوروبا منذ حوالى مليون سنة وحتّى يومنا هذا. وهي تشكّل مخزوناً استثنائيّاً للبيانات التي تتيح دراستها العلميّة معلومات نفيسة حول أطباع الأسلاف ونمط حياتهم.

source: UNESCO/ERI

阿塔皮尔卡考古遗址

阿塔皮尔卡山洞穴中发现了大量早期人类化石,经考证是欧洲最早的人类化石,可以追溯到100万年以前至公元纪年这段时期。山洞中的化石为欧洲人类学的研究提供了丰富的资料和信息,对于了解人类远古祖先的生活具有重要价值。

source: UNESCO/ERI

Археологические находки в пещерах Атапуэрка

Пещеры в горах Сьерра-де-Атапуэрка содержат богатые ископаемые свидетельства наиболее раннего пребывания человека на территории Европы, начиная со времени около 1 млн. лет тому назад и вплоть до нашей эры. Они представляют собой уникальный источник сведений, научное изучение которых дает бесценную информацию о появлении и образе жизни этих наших далеких предков.

source: UNESCO/ERI

Sitio arqueológico de Atapuerca

Las cuevas de la Sierra de Atapuerca contienen numerosos vestigios fósiles de los primeros seres humanos que se asentaron en Europa, desde hace casi un millón de años hasta nuestra era. Esos vestigios constituyen una fuente excepcional de datos, cuyo estudio científico proporciona información inestimable sobre el aspecto y el modo de vida de esos antepasados remotos de nuestra especie.

source: UNESCO/ERI

アタプエルカの古代遺跡
スペイン北部、ビスケー湾を望み、ブルゴスに近いアタプルカ山脈の洞窟には、更新世(180万~1万年前)中期の、ヨーロッパ最古の人類の化石が豊富に発見されている。

source: NFUAJ

Archeologisch gebied Atapuerca

De grotten van de Sierra de Atapuerca bevatten een rijke verzameling fossielen van de eerste mensen in Europa. Ze dateren van bijna een miljoen jaar geleden tot aan onze jaartelling. De fossielen vormen een uitzonderlijke hoeveelheid onderzoeksmateriaal waarvan de wetenschappelijke studie onschatbare informatie oplevert over het uiterlijk en de manier van leven van deze menselijke voorouders. Het gebied getuigt van de oorsprong en evolutie van zowel de bestaande menselijke beschaving als culturen die zijn verdwenen. De evolutionaire lijn of lijnen tussen Afrikaanse voorouders en de moderne mens zijn gedocumenteerd in dit gebied.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Site archéologique d'Atapuerca (Espagne) © Laura Berdejo
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le Site archéologique d’Atapuerca est situé près de la ville de Burgos, dans la communauté autonome de Castille-et-León, dans le Nord de la Péninsule ibérique.

Le bien couvre 284 119 ha et renferme de riches vestiges fossiles des premiers êtres humains en Europe, datant d’il y a près d’un million d’années et s’étendant sur notre ère. Ces vestiges représentent une réserve scientifique exceptionnelle qui fournit des informations inestimables sur l’aspect et le mode de vie de ces lointains ancêtres humains.

Les sites de la Sierra de Atapuerca présentent un témoignage exceptionnel de l’origine et de l’évolution de la civilisation humaine actuelle et d’autres cultures aujourd’hui disparues. Ces sites documentent la ou les lignées des ancêtres africains de l’humanité moderne. Les preuves les plus anciennes et les plus abondantes de la présence de l’homme en Europe se trouvent dans les grottes de la Sierra de Atapuerca. Ces sites constituent un exemple exceptionnel d’occupation humaine permanente en raison de leurs écosystèmes particuliers et de leur situation géographique. Les restes fossiles de la Sierra de Atapuerca représentent une réserve exceptionnelle d’informations sur la nature physique et le mode de vie des premières communautés humaines en Europe. On a par ailleurs recensé de nombreux panneaux peints et gravés ornés de motifs géométriques, de scènes de chasse et de figures anthropomorphes et zoomorphes.

 

Le bien comporte des dépôts datant du Pléistocène pour les dépôts de la Trinchera del Ferrocarril, (Gran Dolina, Galería-Tres Simas, Sima del Elefante) et de la Cueva Mayor (Sima de los Huesos), et de l’Holocène (El Portalón de Cueva Mayor, Galería del Sílex, Cueva del Silo, Cueva del Mirador). On y trouve aussi des sites archéologiques d’autres périodes de la Préhistoire (Paléolithique, Néolithique, âge du bronze, âge du fer) jusqu’au Moyen Âge, ainsi que d’autres périodes plus tardives.

 

Critère (iii) : Les preuves les plus anciennes et les plus abondantes de la présence de l’humanité en Europe se trouvent dans les grottes de la Sierra de Atapuerca.

Critère (v) : Les restes fossiles de la Sierra de Atapuerca constituent une réserve exceptionnelle d’informations sur la nature physique et le mode de vie des premières communautés humaines en Europe.

 

Intégrité

Le Site archéologique d’Atapuerca possède tous les éléments nécessaires, représentés par les dépôts du Pléistocène et de l’Holocène, ainsi que la superficie appropriée pour exprimer sa valeur universelle exceptionnelle. Le bien comporte aussi d’autres sites archéologiques et historiques qui fournissent des informations sur d’autres périodes d’occupation. La séquence de dépôts archéo-paléontologiques de la Sierra de Atapuerca se compose d’une série de sites riches en fossiles et en vestiges archéologiques. Tous sont des sites troglodytiques, dont certains ont été initialement exposés lors de la construction d’un chemin de fer. Les activités enregistrées dans ces dépôts reflètent néanmoins précisément des modes de vie passés – sur une très longue période et dans un environnement relativement peu troublé –, leurs traces ayant été préservées en parfait état jusqu’au moment de leur découverte.

On ne constate pas d’effets négatifs de la pression du développement dans le bien car il se trouve dans une zone peu peuplée et juridiquement protégée au plus haut niveau. Le Gouvernement régional a mis en place un cadre juridique permettant de contrôler les effets négatifs possibles sur le site, en particulier en matière d’impacts potentiels sur les qualités visuelles qui subsistent. La Junta de Castille-et-León, grâce à son personnel spécialisé, garantit le maintien de l’intégrité matérielle du lieu par des actions appropriées de conservation et de suivi.

 

Authenticité

Les grottes naturelles du bien comportent de profondes strates abritant des matériaux archéologiques et paléontologiques d’une grande importance scientifique, demeurés intacts depuis la Préhistoire jusqu’à nos jours, et qui font maintenant l’objet de fouilles scientifiques. Leur authenticité peut donc être considérée comme absolue.

 

Eléments requis en matière de protection et de gestion

La Zone archéologique d’Atapuerca a été classée Bien de Interés Cultural (bien d’intérêt culturel) en 1991, la plus haute protection juridique au niveau national. Cette zone est placée sous la responsabilité de la Junta de Castille-et-Léon, par l’intermédiaire de la Direction générale du Patrimoine culturel. Les municipalités d’Atapuerca et d’Ibeas de Juarros sont chargées de la supervision des biens privés situés dans cette zone.

La Sierra de Atapuerca a également été classée « zone culturelle » (Espacio Cultural) en 2010. Cette protection est fondée sur la législation régissant le patrimoine culturel de Castille-et-León et s’applique aux biens déjà déclarés Bienes de Interés Cultural, ce qui, vu leur valeurs naturelles et culturelles particulières, exige une attention prioritaire en matière de gestion et de promotion.

En 2002, la Junta de Castilla-et-León a approuvé les Directives d’usage et de gestion du bien, incluant des mesures spécifiques pour la sauvegarde, la conservation, la recherche et la promotion des sites. Bien qu’un programme permanent de recherche archéo-paléontologique soit en cours depuis 1978, toute intervention ou tout projet – y compris la recherche archéologique – exige une autorisation administrative préalable de la Commission du Patrimoine culturel de Castille-et-León, conformément à la législation en vigueur sur le patrimoine culturel.

Pour une bonne gestion de l’Espacio Cultural, un plan a été mis en œuvre avec la participation des communautés locales et de l’équipe de recherche archéo-paléontologique, et une évaluation réalisée par des spécialistes. Ce plan de gestion est une feuille de route définissant l’ensemble des principes et caractéristiques à prendre en compte par les administrations publiques au niveau national, régional et local pour adapter leur politique à la préservation de la valeur universelle exceptionnelle du bien, qui doit prévaloir sur toute autre considération.

Parallèlement à la protection du bien en tant que « zone culturelle » la Junta de Castille-et-León a créé en 2009 le « Système d’Atapuerca, culture de l’évolution » et le Musée de l’Évolution humaine, constituant un système intégré de gestion et de coopération entre les centres concernés par les sites archéologiques. Le musée est l’institution-clé du système où sont conservés et étudiés les matériaux et résultats de la recherche archéologique. Ce musée a aussi pour objectif d’être l’instance de contrôle des visites sur le site. Pour les organiser au mieux, le Gouvernement régional a construit deux centres d’accueil des visiteurs dans les municipalités d’Ibeas de Juarros et d’Atapuerca.

Actualités rss (1)