jump to the content

Ensemble historique et architectural du Kremlin de Kazan

Historic and Architectural Complex of the Kazan Kremlin

Built on an ancient site, the Kazan Kremlin dates from the Muslim period of the Golden Horde and the Kazan Khanate. It was conquered by Ivan the Terrible in 1552 and became the Christian See of the Volga Land. The only surviving Tatar fortress in Russia and an important place of pilgrimage, the Kazan Kremlin consists of an outstanding group of historic buildings dating from the 16th to 19th centuries, integrating remains of earlier structures of the 10th to 16th centuries.

Ensemble historique et architectural du Kremlin de Kazan

Construit sur un site antique, le Kremlin de Kazan remonte à la période musulmane de la Horde d'or et du khanat de Kazan. Il fut conquis par Ivan le Terrible en 1552 et devint le centre chrétien des pays de la Volga. Seule forteresse tatare subsistant en Russie et lieu de pèlerinage important, le Kremlin de Kazan forme un groupe exceptionnel de bâtiments historiques datant du XVIe au XIXe siècle et intégrant les vestiges de structures plus anciennes du Xe au XVIe siècle.

المجموعة التاريخيّة والهندسيّة لكرملين قازان

شُيّد كرملين قازان على موقع قديم يرقى إلى الحقبة المسلمة الذهبيّة أيام خانات قازان ومروج الذهب. اجتاحها إيفان الرهيب عام 1552 وأصبحت المركز المسيحي لدول نهر الفولغا. وكانت كرملين قازان حصن التتر الوحيد القائم في روسيا وموقع حجٍّ مهم وهو يُشكّل مجموعة استثنائيّة من المباني التاريخيّة التي ترقى إلى القرنين السادس والتاسع عشر وفيه آثار الهياكل الأقدم من القرن العاشر وحتّى السادس عشر.

source: UNESCO/ERI

喀山克里姆林宫

建在古老遗址上的喀山克里姆林宫可追溯到黄金游牧部落和喀山可汗的穆斯林时代。因1552年被伊凡四世征服而成为伏尔加基督教区。喀山克里姆林宫是俄罗斯唯一保存下来的鞑靼人要塞和重要的朝圣地。在这里,公元16世纪到19世纪美仑美奂的历史建筑群与公元10世纪到16世纪的早期建筑得到了绝妙结合。

source: UNESCO/ERI

Историко-архитектурный комплекс Казанского Кремля

Возникший на обитаемой с очень давних времен территории, Казанский Кремль ведет свою историю от мусульманского периода в истории Золотой Орды и Казанского ханства. Он был завоеван в 1552 г. Иваном Грозным и стал оплотом православия в Поволжье. Кремль, во многом сохранивший планировку древней татарской крепости и ставший важным центром паломничества, включает выдающиеся исторические здания XVI-XIX вв., построенные на руинах более ранних сооружений X-XVI вв.

source: UNESCO/ERI

Conjunto histórico y arquitectónico del kremlin de Kazán

Asentada sobre vestigios de antiguas construcciones, esta fortaleza data del período musulmán de la Horda de Oro y el Kanato de Kazán. En 1552, fue conquistada por Iván el Terrible y pasó a ser la sede de la cristiandad de los territorios del Volga. El kremlin de Kazán, además de ser la única fortaleza tártara subsistente en Rusia, es un importante centro de peregrinaje. El sitio está formado por un conjunto de edificios históricos de los siglos XVI al XIX que integran vestigios de edificios más antiguos, construidos entre los siglos X y XVI.

source: UNESCO/ERI

カザン・クレムリンの歴史遺産群と建築物群

source: NFUAJ

Historisch en architectonisch complex van het Kazan kremlin

Het Kazan kremlin is het enige overgebleven Tataarse fort in Rusland en een belangrijk bedevaartsoord. Het complex bestaat uit een groep historische gebouwen uit de 16e tot de 19e eeuw, waarin overblijfselen van structuren uit de 10e tot de 16e eeuw zijn geïntegreerd. Het Kazan kremlin dateert uit de islamitische periode van de Gouden Horde en het kanaat Kazan. Ivan de Verschrikkelijke veroverde het in 1552 en maakte er de christelijke hoofdstad van, in het Wolga gebied. Het complex is een mooi voorbeeld van een synthese van Tataarse en Russische invloeden in de architectuur en het toont de impact van de islam en het christendom.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Ensemble historique et architectural du Kremlin de Kazan © khawkins33
Justification d'inscription

Critère (ii) : L’ensemble du Kremlin de Kazan constitue un témoignage exceptionnel de continuité historique et de diversité culturelle sur une longue période qui résulte d’un important échange de valeurs générées par les différentes cultures.

Critère (iii) : La citadelle historique représente un témoignage exceptionnel de l’époque du khanat ; elle est la seule forteresse tatare subsistante conservant des traces de la conception urbaine d’origine.

Critère (iv) : Le site et ses grands monuments représentent un exemple exceptionnel de la synthèse des influences tatares et russes dans l’architecture, et l’intégration de différentes cultures (bulgare, Horde d’or, tatare, italienne et russe), mais laissent aussi transparaître l’impact de l’islam et du christianisme.

Description longue
[Uniquement en anglais]

The complex of the Kazan Kremlin and its key monuments represents exceptional testimony of historical continuity and cultural diversity over a long period, resulting in an important interchange of values generated by the different cultures. It is exceptional testimony of the khanate and is the only surviving Tatar fortress with traces of the original town-planning conception. It is, furthermore, an outstanding example of a synthesis of Tatar and Russian influences in architecture, integrating different cultures (Bulgar, Golden Horde, Tatar, Italian and Russian), as well as showing the impact of Islam and Christianity.

Kremlin Hill was a fortified trading settlement surrounded by moats, embankments, and a stockade. A stone fortress was built in the 12th century and the town developed as an outpost on the northern border of Volga Bulgaria. It was demolished by the Mongols and a citadel was built as the seat of the Prince of Kazan. By the 15th century, the town had become the capital of the Muslim Principality of Bulgaria, with administrative, military, and trading functions. The inner space of the Kremlin is a medieval fortress containing buildings dating from the 16th-19th centuries

The fortifications, in stone and brick, were built in stages. In 1556-62 the masters of Pskov, headed by Postnik Yakovlev and Ivan Shiryai, generally replicated the earlier Tatar fortifications. There were originally 13 fortress towers, but some were pulled down in the 19th century.

The Governor's Palace complex, on the site of the Kazan Khan's palace, was built in 1845-48 to the design of the architect of the Church of Christ the Saviour and the Grand Kremlin Palace in Moscow. It comprises the brick two-storey main block and a low semicircle of outhouses. The symmetrical facade has motifs of late Russian Classicism, also found in the interior decoration. The 17th century Palace Church was refurbished and rededicated to the Descent of the Holy Spirit in 1852. Syuyumbeki's Tower is the architectural symbol of the city: its name goes back to a Tatar tsarina, wife of the last two khans of Kazan.

The Annunciation Cathedral complex evolved from the 16th century as the centre of the Orthodox Church administration. The cathedral is the largest construction of the Kremlin, built in 1561-62 as a five-dome, six-pillar, three-apse church with two chapels connected by a porch. In the 1930s the bell tower, the west porch and the domes were pulled down. The Bishop's House was built in 1829.

The Public Offices complex, including the three-storey Guard House, is situated in the south-eastern part of the Kremlin and has evolved historically as an administrative centre. The facades were rebuilt in the 1840s. The facades have sparse ornamentation, large windows, and a low-pitched roof. Comprehensive renovation work was carried out in 1998.

The Saviour-Transfiguration Monastery complex is situated next to the Spasskaya Tower, and the construction started in 1557. It was the centre of missionary work and the burial grounds for prelates, respected citizens, and nobility of Kazan. The cathedral in the centre of the area was built in 1595-1601 and demolished in the 1920s. The church of St Nicholas the Thaumaturgist and its refectory was rebuilt in 1815. The ground floor is in white stone.

The Cadets' School complex, built in the 19th century on the site of a mosque and a monastery, consists of two schools and the former barracks. It was originally two storeys high but a third floor was added in the Soviet period. The Riding School was erected in the 1880s, with a suspended ceiling.

The Artillery Cannon Foundry was built on the site of a military depot and the building of the khan's guards. The main building was rebuilt to correspond with the new orientation of the Great Street, following the 1768 plan. The cannon works was one of the largest in Russia: it was constructed to the design of the engineer Bétancourt. From 1825 to 1837 the former arsenal and foundry were refurbished as a school.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

La première occupation humaine dans la région de Kazan remonte au VIIe et au VIIIe millénaire avant notre ère ; on y trouve des vestiges de l'âge du bronze (IIe au Ier millénaire, peuplement ancien de la région de Kazan), et du début de l'âge du fer (VIIIe au VIe siècle avant notre ère, culture ananine), et du début de la période médiévale (IVe-Ve siècle après J.-C., culture azeline). Du Xe au XIIIe siècle, Kazan est une ville bulgare pré-mongole. Ce qui est aujourd'hui la colline du Kremlin est alors un peuplement marchand fortifié, entouré de douves, de digues et d'entrepôts. Une forteresse en pierre est bâtie au XIIe siècle, et la ville devient peu à peu un avant-poste à la frontière nord de la Bulgarie de la Volga. La vieille ville s'étend vers l'est, sur le site de l'ancien monastère de Notre-Dame de Kazan. Au XIIIe siècle, les Mongols donnent l'ordre de détruire la forteresse. Une citadelle est alors construite ; c'est là que siège le prince de Kazan, et que se trouvent aussi les institutions administratives et religieuses de la ville. Pendant la première moitié du XVe siècle, la ville devient capitale de la principauté musulmane de Bulgarie, avec des fonctions administratives, militaires et marchandes.

- Capitale du khanat de Kazan (1438-1552)

Au milieu du XVe siècle, l'État tombe sous le joug d'une dynastie des khans de la Horde d'or, de la branche d'Ulug Mukhammed. L'ancienne forteresse de pierre est restaurée et étendue à ce qui est aujourd'hui le site du Kremlin, et le territoire placé sous contrôle organisé. Au milieu du XVIè siècle, le site est une solide forteresse, faite de bois et de pierre ; la citadelle abrite le palais du khan et la mosquée du khan compte aussi les tombes et la nécropole des khans de Kazan (il est possible que ce soit un lieu de pèlerinage). Le palais du prince est reconstruit et devient la cour du khan, sans pour autant abandonner son schéma fondamental ; c'est là aussi que sont entreposés le trésor, les archives et les manuscrits. En surplomb du paysage urbain de Kazan, la cour est encerclée de plusieurs murailles de différents niveaux, de nombreux pavillons, de galeries, de la mosquée du khan et d'autres édifices publics. La porte de l'Ouest est sa structure la plus imposante.

- Capitale des pays de la Volga annexés (royaume de Kazan, 1552-1708)

En 1552, les forces russes prennent Kazan ; après la campagne de la Volga d'Ivan le Terrible, la ville devient la nouvelle capitale chrétienne des pays de la Volga. Le nouveau Kremlin russe est analogue à la forteresse tatare, dont il conserve le schéma urbain, la relation à l'environnement, l'emplacement des tours et le plan intérieur de base. La tour de guet des anciennes douves de Tazik subsiste, mais devient le clocher de la nouvelle cathédrale de l'Annonciation. Aux XVIe et XVIIe siècles, il n'y a pas de construction à grande échelle dans le Kremlin ; les édifices tatars qui restent sont réutilisés et les mosquées peu à peu transformées en églises chrétiennes. Le Kremlin subit quelques modifications, reflétant son nouveau statut de pôle chrétien orthodoxe, avec deux monastères (le Sauveur Transfiguré, la Trinité) et de place-forte militaire. La cour du khan devient un arsenal, et de nouveaux quartiers administratifs sont construits dans la partie sud de la forteresse, dans les appartements du palais du Tsar. Au fil des ans, Kazan conserve sa fonction commémorative, transparaissant dans la tombe du saint à proximité de la cathédrale du Sauveur Transfiguré, les églises Saint-Nicolas Ratny et Nikita Selunskii, la chapelle du Vernicle et la Sainte source (Tainkitskii).

- Capitale de la première province de Kazan (1708 à la fin du XVIIIe siècle)

Au début du XVIIIe siècle, Kazan devient la capitale de la province de Kazan, qui comprend de vastes territoires des pays de la Volga et de l'Oural. Kazan est donc à nouveau reconstruite. Le centre administratif de l'ancien royaume de Kazan, situé au sud, revient au nord, où il était à l'époque des Tatars. La maison du Commandant en chef, à la place de l'ancien palais du khan, devient le nouveau coeur de la forteresse, suggérant la prépondérance du pouvoir séculier. Elle est renforcée par la masse de la cathédrale de l'Annonciation et son clocher, dans l'ombre de laquelle s'élève le monastère du Sauveur Transfiguré.

- Capitale de la deuxième province de Kazan (fin XVIIIe siècle aux années 1920)

Le schéma urbain du Kremlin est rendu plus régulier, et certaines anciennes rues datant de l'époque du khanat sont éliminées. Les fonctions, en revanche, demeurent fondamentalement identiques. La rue qui relie les tours Spasskaya et Tainitskaya le long de l'axe nord-sud est redressée, et sépare le quartier de la forteresse en deux zones fonctionnelles bien distinctes. (1) Celle de l'est, qui comprend le palais du gouverneur, les fonctions publiques, le Consistoire, la cathédrale de l'Annonciation et l'Évêché ; (2) celle de l'ouest, qui comprend la fonderie à canons, l'école des cadets et l'ensemble du monastère du Sauveur Transfiguré. La forteresse perd de son importance militaire, tandis que l'accent est mis sur l'administration, ce qui n'en fait plus qu'un simple tribunal d'administration provinciale. On le constate particulièrement dans l'orientation de toutes les élévations principales en direction de la ville. De petits bâtiments administratifs de styles divers sont ajoutés à l'ensemble.

- Capitale de la République autonome des Tatars (1922- 1992)

Pendant la persécution stalinienne, la plupart des églises du Kremlin sont démolies, ce qui ne fait qu'empirer la dégradation de l'ensemble. Celui-ci a perdu beaucoup de ses anciens traits dominants : les clochers des cathédrales de l'Annonciation et du Sauveur Transfiguré, l'église de Cyprien et de Justinia, le complexe du monastère du Sauveur Transfiguré, le dôme de l'évêché et ceux de la cathédrale de l'Annonciation. Les murs et les tours font l'objet de rénovations depuis les années 1950, la cathédrale de l'Annonciation et la tour de Sioumbeki depuis 1980. Le Kremlin conserve son statut de siège du pouvoir de l'État et de caserne.

- Capitale de la République du Tatarstan (depuis 1992)

Le 22 septembre 1994, le Kremlin devient le Musée historique, architectural et artistique du « Kremlin de Kazan ». L'ensemble historique entre dans une nouvelle ère. La fonction de caserne est supprimée, la fonction de musée ajoutée. La réhabilitation met l'accent sur l'aspect de l'ancienne forteresse et sur les fonctions commémoratives et religieuses perdues. La rénovation de l'école des cadets commence ; on lance un projet de reconstruction de la mosquée historique de Kul-Sharif, sur le site de la mosquée principale, détruite, de l'époque du khanat. La construction doit réhabiliter l'intégrité urbaine perdue de l'ensemble du Kremlin, enrichir le paysage et symboliser l'existence pacifique des deux grandes confessions du Tatarstan, l'Islam et la chrétienté. Les minarets de la nouvelle mosquée doivent recentrer la composition chancelante du Kremlin, et devenir le nouveau trait dominant du complexe. Les travaux de construction sur le complexe de l'ancienne fonderie à canons ont commencé, en vue de créer un musée. Certains étages de l'édifice disgracieux du nord seront démolis, et les élévations seront rénovées dans l'esprit des XVIIIe et XIXe siècles.

Source : évaluation des Organisations consultatives