English Français

Parc national Plitvice

Plitvice Lakes National Park

The waters flowing over the limestone and chalk have, over thousands of years, deposited travertine barriers, creating natural dams which in turn have created a series of beautiful lakes, caves and waterfalls. These geological processes continue today. The forests in the park are home to bears, wolves and many rare bird species.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Parc national Plitvice

Les eaux, qui s'écoulent à travers les roches dolomitiques et calcaires, ont déposé au cours des millénaires des barrières de travertin, formant des barrages naturels qui sont à l'origine d'une série de lacs, de cavernes et de chutes d'eau de toute beauté. Ces processus géologiques se poursuivent de nos jours. Les forêts du parc abritent des ours, des loups et de nombreuses espèces d'oiseaux rares.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

منتزه بليفيس الوطني

على مرّ آلاف السنين، خلّفت المياه التي تجري عبر صخور دولوميتيّة وكلسيّة حواجز من صخور ترافرتين الكلسيّة تشكّل سدوداً طبيعيّة أدّت إلى تكوّن سلسلة من البحيرات والكهوف والشلالات الرائعة. وتستمر هذه العمليّات الجيولوجيّة حتّى يومنا هذا. وفي غابات المنتزه دببة وذئاب والعديد من أصناف العصافير النادرة.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

布里特威斯湖国家公园

数千年来流经石灰石和白垩上的水,逐渐沉积为石灰华屏障,构成一道道天然堤坝,这些堤坝又形成了一个个美丽的湖泊、洞穴和瀑布。这种地质作用至今仍在继续进行。公园里的森林是熊、狼和许多稀有鸟类的家园。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Национальный парк Плитвицкие озера

Подземные воды, протекавшие через известняковые породы на протяжении тысячелетий, сформировали травертиновые барьеры, что привело к образованию целого каскада живописных озер, водопадов и пещер. Этот геологический процесс продолжается и по сей день. Здешние леса дают приют медведям, волкам и множеству редких птиц.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Parque nacional de Plitvice

Al discurrir a través de rocas dolomíticas y calcáreas, las aguas de este parque han depositado a lo largo de milenios barreras de roca travertina, creando así presas naturales que han dado lugar a la formación de toda una serie de lagos, cavernas y cascadas de gran belleza. Este proceso de formación geológica prosigue en nuestros días. Los bosques de este sitio albergan osos, lobos y numerosas especies raras de aves.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

プリトヴィッチェ湖群国立公園
「プリトヴィチェ湖国立公園」には、階段状に多くの湖と滝が形成され、ヨーロッバブナの森に囲まれた美しい景観をつくり出している。標高639mのプロシュチャン湖から流れるプリトヴィッチェ川が階段状に16の湖沼群を形成している。これらの石灰華による階段状の湖は、幾筋もの流れとなって渓谷を下り、あるいは隣接する湖に流れこみ、コラナ川に注ぐ。複雑・幽遠なこの景観はユーゴ内戦の影響を受け危機遺産に登録されたが、1997年に解除された。後に、より完全な姿とすべく100.2k㎡が追加された。

source: NFUAJ

Nationaal park Plitvice meren

Het Nationaal park Plitvice meren bevat een aantal prachtige meren, grotten en watervallen. Ze zijn gevormd door processen die typisch zijn voor karstlandschappen zoals de afzetting van travertijn (een soort kalksteen) barrières, die natuurlijke dammen creëren. Door een natuurlijke vorming van travertijn en dammen zijn er 16 meren ontstaan, verdeeld in boven- en ondermeren. De bovenste meren liggen in een dolomietvallei, omgeven door dichte bossen en met elkaar verbonden door talrijke watervallen. De onderste meren zijn kleiner en ondieper en worden omringd door kreupelhout. Het gebied is rijk aan fauna , waaronder de Europese bruine beer, wolf en zeldzame vogelsoorten zoals de oehoe en het auerhoen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Parc national Plitvice (Croatie) © Evergreen
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le Parc national Plitvice, plus grand parc national de Croatie couvrant près de 30 000 hectares, est situé à faible altitude dans les Alpes dinariques au centre du pays. C’est dans un beau paysage karstique, dominé par un mélange de forêts et de prairies, que se détache le magnifique système lacustre de Plitvice qui fascine autant les scientifiques que les visiteurs. Reliés entre eux par de multiples cascades et cours d’eau de surface et souterrains, les lacs sont groupés en lacs supérieurs et inférieurs. Les premiers sont formés sur des dolomites au relief peu accentué, avec des rives en pente assez douce, et sont enserrés dans des forêts épaisses, tandis que les seconds, plus petits et moins profonds, aux bords souvent escarpés, sont situés dans un canyon de roche calcaire. Le système lacustre résulte de processus géologiques et biochimiques qui se perpétuent depuis des millénaires en créant des barrages naturels connus sous le nom de barrières de travertin. Celles-ci sont formées par le dépôt de carbonate de calcium provenant de l’écoulement des eaux à travers le bien. Dans le cas du système des lacs de Plitvice, ce processus géochimique de formation de tuf calcaire interagit avec des organismes vivants, notamment les mousses, les algues et les bactéries aquatiques. L’ampleur du système lacustre dans son ensemble et les barrières naturelles sont l’expression exceptionnelle d’un phénomène esthétiquement stupéfiant, observé depuis la fin du XIXe siècle. Le Parc national des lacs de Plitvice offre de vastes étendues forestières très bien préservées, essentielles à la continuité des processus géochimiques dans le réseau hydrographique (de surface et souterrain), parmi lesquelles figure une forêt ancienne de hêtres et de sapins sur 84 hectares. Outre la beauté saisissante du paysage et les processus qui continuent à façonner les lacs, le parc recèle aussi une remarquable biodiversité. Les barrières de travertin fournissent un habitat à diverses communautés hautement spécialisées de plantes non vasculaires. L’ours brun, le loup gris et le lynx, ainsi que beaucoup d’espèces rares parcourent les forêts, tandis que les prairies sont connues pour leur riche flore.

Critère (vii) : Enchâssé dans une mosaïque de forêts et de prairies situées à faible altitude dans les Alpes dinariques, le Parc national Plitvice conserve une succession de lacs formés par des barrières naturelles de travertin dont la beauté et le caractère intact sont saisissants. Les barrières de travertin résultent de l’interaction permanente et soutenue de l’eau avec l’air, les sédiments (fondement géologique) et les organismes. L’extension du système lacustre dynamique, en évolution constante, la proportion de barrières de travertin, conjointement aux nombreuses cascades et rivières dynamiques aux eaux cristallines, et l’expression des couleurs font du Parc national Plitvice un spectacle de la nature esthétiquement exceptionnel d’importance mondiale.

Critère (viii) : L’extraordinaire processus clé qui façonne et continue à modeler le système lacustre de Plitvice est la création de tuf qui forme des barrières à travers le cours d'eau. De par les caractéristiques du socle karstique, les eaux lacustres de Plitvice sont naturellement sursaturées en carbonate de calcium. Dans certaines conditions biologiques et physico-chimiques, le carbonate de calcium dissous se dépose au fond et au bord des lacs, de même que sur les obstacles dans les cours d’eau. Au fil du temps, ce processus entraîne la formation de barrières calcaires poreuses, dures et fragiles à la fois, qui retiennent l’eau des ruisseaux et des rivières. Le système lacustre subit des changements constants largement dus à la dynamique de croissance et d’érosion des barrières de travertin. Un examen plus rapproché des barrières révèle l’omniprésence de traces de mousses et d’autres organismes terrestres et aquatiques qui vivent dans l’habitat hautement spécialisé. L’ampleur et le caractère intact des phénomènes de formation de tuf dans les lacs de Plitvice offrent l’exemple exceptionnel d’un processus continu quasi intact. Des recherches approfondies sur la formation, l’âge, la structure et les caractéristiques écologiques illustrent l’importance scientifique majeure du bien.

Critère (ix) : Cumulé avec le « critère géologique » précité, le fameux processus de création de tuf de Plitvice résulte aussi de processus écologiques exceptionnels. Les organismes vivants jouent un rôle prépondérant dans la sédimentation du carbonate de calcium à Plitvice. De manière plus concrète, les mousses, les algues et les bactéries hautement spécialisées permettent et favorisent la sédimentation, contribuant ainsi à la création de barrières naturelles. C’est pourquoi la présence de ces organismes et micro-organismes facilement ignorés est une composante intégrale et essentielle des processus ancestraux qui sont à l’origine de ce remarquable système de lacs. Il apparaît clairement que le processus et le système requièrent une qualité de l’eau qui autorise la présence d’organismes souvent sensibles. Les vastes formations de tuf du Parc national Plitvice témoignent d’une interaction exceptionnelle des sédiments (fondement géologique) avec l’eau, l’air et les organismes vivants. 

Intégrité

Suite à une extension en 2000, le Parc national Plitvice couvre le bassin versant tout entier et la quasi-totalité du réseau souterrain du système lacustre. Cœur fragile du bien, les lacs sont entourés d’une ceinture forestière bien préservée qui contribue au maintien de l’approvisionnement et de la qualité de l’eau, favorisant ainsi le processus permanent et dynamique de dépôt de carbonate de calcium et de création de tuf. La coupe de bois est interdite dans les forêts à l’intérieur du parc national et cette interdiction légale est une mesure importante pour maintenir l’intégrité du système lacustre de Plitvice. Une route nationale traverse le parc mais l’usage en est restreint afin de minimiser les perturbations. Il n’est pas surprenant que le Parc national Plitvice attire un nombre impressionnant de visiteurs. Cette forte fréquentation peut inévitablement poser des risques directs et indirects pour l’intégrité du bien. 

Éléments requis en matière de protection et de gestion

La création en 1893 de « l’Association pour la conservation et la mise en valeur des lacs de Plitvice » illustre une longue histoire d’engagement à conserver le mieux possible ce qui constitue aujourd’hui le bien du patrimoine mondial. Les premiers efforts en matière de conservation ont officiellement été déployés lorsque Plitvice est devenu parc national en 1949. Puis il a été agrandi en 1997 au motif de protéger l’ensemble du bassin versant des lacs et la quasi-totalité du réseau d’eaux souterraines. Depuis l’extension du bien du patrimoine mondial en 2000, la superficie du Parc national Plitvice et le bien du patrimoine mondial sont identiques. La majeure partie des terres est propriété de l’État. Juridiquement, le bien relève de la Loi sur la protection de la nature et de la législation complémentaire. Une institution publique spécialisée établie par le Gouvernement croate et placée sous la tutelle du Ministère chargé de la protection de la nature, met en œuvre la gestion du  parc national. Le personnel, l’infrastructure et les activités sont financés au moyen des propres ressources du parc. Régulièrement mises à jour, la planification physique et la gestion participative guident tous les aspects de la gestion et de l’utilisation du bien. Un centre de recherche doté d’effectifs et d’équipements suffisants poursuit d’importantes recherches qui apportent de précieux éclairages en termes de science et de gestion.

Le Parc national Plitvice est bien géré en vertu de sa longue histoire de conservation. Les conditions juridiques, administratives et financières en application exigent d’être maintenues, voire consolidées et adaptées, le cas échéant, pour répondre à la fréquentation du bien en constante augmentation. Si cela place Plitvice en position privilégiée sur le plan économique et éducatif, les aspects négatifs bien documentés du tourisme réclament une attention particulière. Au-delà du risque de dommages physiques directs causés au système extrêmement sensible, le tourisme comporte aussi des risques indirects provenant de la contamination de l’eau et de l’excès de nutriments contenus dans les eaux usées. Comme la bonne qualité de l’eau de tout le réseau d’eau douce est une base cruciale pour les processus fondamentaux qui sous-tendent la VUE du bien, la planification physique et celle de la gestion, l’éducation des parties prenantes et la surveillance du bien sont indispensables. Le contrôle permanent de la qualité de l’eau et des organismes aquatiques s’impose pour comprendre et pouvoir répondre aux changements éventuels.
Notes
  • Modification dans la numérotation des critères pour les biens inscrits pour leur valeur géologique et biologique sous le critère naturel N (ii). Le critère naturel N (i) a été ajouté. Voir Décision 30.COM 8D.1