English Français

Paysage agricole du sud d’Öland

Agricultural Landscape of Southern Öland

The southern part of the island of Öland in the Baltic Sea is dominated by a vast limestone plateau. Human beings have lived here for some five thousand years and adapted their way of life to the physical constraints of the island. As a consequence, the landscape is unique, with abundant evidence of continuous human settlement from prehistoric times to the present day.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Paysage agricole du sud d’Öland

La partie sud de l'île d'Öland, dans la mer Baltique, est dominée par un grand plateau calcaire. Les hommes vivent ici depuis quelque cinq mille ans et adaptent leur mode de vie aux contraintes physiques de l'île. Le paysage est, de ce fait, unique et témoigne abondamment d'une occupation humaine continue depuis la préhistoire jusqu'à nos jours.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

المنظر الزراعي جنوب أولاند

تسيطر على الجزء الجنوبي من جزيرة أولاند في بحر البلطيق هضبة كلسية كبيرة. وأصبحت هذه المنطقة منذ 5000 عام مأهولة بالسكان الذي يكيّفون نمط حياتهم مع الصعوبات التي يواجهونها في الجزيرة، وهو ما يسبغ المنظر بالفرادة ويجعله شاهداً على التواجد البشري المستمر منذ عصور ما قبل التاريخ وحتى اليوم.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

南厄兰岛的农业风景区

厄兰岛位于波罗的海,它的南部由一片巨大的石灰石高地构成。人类已经在此居住了五千年,他们的生活方式也已适应了岛上恶劣的自然环境。因此,岛上的风景显得极为独特,丰富的证据表明从史前时代到现在,一直有人类在此居住。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Сельский ландшафт в южной части острова Эланд

В южной части острова Эланд на Балтийском море доминирует обширное известняковое плато. Люди, жившие здесь около 5 тыс. лет назад, приспосабливались к природным условиям острова. Сформировавшийся в итоге уникальный ландшафт несет многочисленные следы проживания человека с доисторических времен и до наших дней.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Paisaje agrícola del sur de Öland

El sur de la isla báltica de Öland está dominado por una gran meseta calcárea en la que el hombre vive desde hace más de 5.000 años, adaptando su modo de vida a las condiciones naturales. El resultado de esa presencia humana es el excepcional paisaje del sitio, en el que abundan los testimonios de poblamientos continuos desde los tiempos prehistóricos hasta nuestros días.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

エーランド島南部の農業景観
スウェーデンの南端近く、バルト海にあるスウェーデン第二の島エーランド島南部には、石灰岩を敷きつめた広大な道がある。この道は約5000年もの間、厳しい気候にも関わらず人類がここで生活し、自らの生活を過酷で狭隘な環境に適応させてきたことを示している。青銅器時代や鉄器時代の先史時代の墓所も見られ、今日に至るまで絶えることなく続いてきた人類の居住跡が豊富に残された、独特な景観が広がる農地である。

source: NFUAJ

Agrarisch landschap van Zuid-Öland

Het zuidelijk deel van het eiland Öland in de Oostzee wordt gedomineerd door een groot kalkstenen plateau. Ongeveer vijfduizend jaar hebben hier mensen gewoond die hun manier van leven aanpasten aan de fysieke beperkingen van het eiland. Het eiland bevat een overvloed aan aanwijzingen voor continue menselijke bewoning vanaf de prehistorie tot op heden en is daarmee uniek. Zuid-Öland is een uitstekend voorbeeld van menselijke bewoning waarbij optimaal gebruik is gemaakt van de diverse landschapstypen op een eiland. De middeleeuwse verkaveling toont hoe natuurlijke omstandigheden al in een vroeg stadium de omvang van de bebouwbare oppervlakte dicteerden.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Paysage agricole du sud d’Öland
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

La partie sud de l’île d’Öland, dans la mer Baltique, au large de la côte sud-est de la Suède, est dominée par un vaste plateau calcaire. Depuis quelque cinq mille ans, les hommes vivent là en adaptant leur mode de vie aux contraintes physiques de l’île. De ce fait, le paysage est unique et témoigne abondamment d’une occupation humaine ininterrompue depuis les temps préhistoriques jusqu’à nos jours.

Cet établissement humain exceptionnel a utilisé de façon optimale les divers types de paysage sur une seule île. Le soubassement calcaire et le climat chaud et sec ont fixé les limites dans la manière dont les insulaires peuvent utiliser leur paysage. Jadis les terres étaient découpées en infields et pâtures. Les infields, plus proches du village, étaient constitués de terres arables et de prairies. Les pâtures – landes de l’alvar et terres côtières – servaient au pâturage. Avec la transformation de l’agriculture au XIXe siècle, cette distinction a disparu sur le continent et partout ailleurs en Europe. Au lieu de faire partie du système agricole, les pâtures servaient à la production de bois. À Öland, l’aridité du sol en a exclu la pratique et l’ancien parcellaire, avec les villages linéaires implantés « selon la loi », a été maintenu et demeure aujourd’hui facilement perceptible.

Le sud d’Öland est un paysage agraire vivant où des villages, des terres arables, des terres côtières et des plaines d’alvars composent ce bien du patrimoine mondial. Les villages sont presque tous implantés le long de Västra Landborgen et il y a de nombreux sites archéologiques datant de la Préhistoire. Le paysage agricole du temps présent et la communauté du sud d’Öland possèdent une tradition culturelle unique qui perdure dans l’utilisation des sols, le parcellaire, la toponymie, l’habitat et la diversité biologique depuis l’Âge du fer. Les fermiers d’Öland, à travers les divers aspects de leur vie quotidienne, font partie intégrante (sine qua non) de l’histoire et de l’avenir de ce paysage. Aujourd’hui, les îliens cultivent un sol labouré depuis des générations et font paître le bétail dans des champs broutés depuis des millénaires – un cas de figure unique. Afin de conserver les qualités naturelles et culturelles particulières du bien, l’avenir doit également inclure une agriculture vivante.

Critère (iv) : Le paysage du sud d’Öland tient ses formes contemporaines de sa longue histoire culturelle, s’adaptant aux contraintes physiques de la géologie et de la topographie.

Critère (v) : Le sud d’Öland est un exemple éminent d’établissement humain utilisant de façon optimale des types de paysages divers sur une seule île.

Intégrité

Le bien s’étend sur 56 323 hectares qui forment l’ensemble du paysage culturel où perdure un système foncier et d’occupation des sols historique. Le paysage est préservé dans toutes ses composantes nécessaires à la transmission de la valeur universelle exceptionnelle du bien. Il conserve d’abondantes traces d’activité humaine anciennes et continue d’offrir une démonstration de l’ingéniosité et de la créativité des peuples dans l’utilisation d’un paysage physique et d’un environnement qui ne sont pas favorables, a priori, à toute occupation ou exploitation. En outre, le schéma médiéval d’occupation des sols des villages et des systèmes de champs est encore clairement visible, ce qui est un des très rares cas de survie en Europe du Nord.

Les fermiers sont un élément vivant de la vie contemporaine et des moyens de subsistance du paysage agraire, ce qui fait que l’intégrité de ce bien du patrimoine mondial en tant que paysage culturel est entièrement maintenue.

Authenticité

Le paysage agricole d’aujourd’hui se caractérise par plusieurs strates chronologiques importantes d’un point de vue historique, qui donnent à l’ensemble une perspective chronologique considérable : a) la mémoire du paysage de l’Âge du fer ; b) la distinction instaurée au Moyen Âge entre infields et pâturages, créant ainsi l’habitat structuré en villages ; et c) les réformes foncières des XVIIIe et XIXe siècles ayant abouti à la redistribution des terres et à la construction de murs en pierre destinés à délimiter les propriétés. Les liens fonctionnels entre les éléments du paysage agricole du sud d’Öland sont très originaux, extrêmement bien préservés et d’une grande authenticité. Des mesures de protection successives ont assuré la survie des caractéristiques culturelles essentielles du sud d’Öland avec un minimum de modifications ou d’ajouts extérieurs. En tant que paysage vivant, le site possède donc un degré d’authenticité élevé.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Le paysage agricole du sud d’Öland est protégé par un ensemble de réglementations suédoises, les principales étant la loi sur le patrimoine national, la loi sur la construction et l’urbanisme et le code de l’environnement. Ces lois sauvegardent les sites archéologiques, les monuments, les bâtiments historiques, le paysage, la faune et la flore du sud d’Öland. Conformément au code de l’environnement, la totalité de l’île d’Öland est déclarée lieu d’intérêt national et plusieurs zones qui couvrent une grande partie de ce bien du patrimoine mondial, sont également désignées comme « lieux d’intérêt national pour leurs valeurs culturelles et naturelles ou pour les loisirs de plein air ».

Dans ce site du patrimoine mondial, les biens sont répartis entre un grand nombre de propriétaires individuels et d’entreprises, l’État et la municipalité de Mörbylånga. Dans l’ensemble de la municipalité, le nombre de fermiers a diminué de 428 à 360 entre 2000 et 2010. Toutefois, aucun terrain agricole n’a été retiré de la production. La politique agricole de l’Union européenne et de la Suède pourrait avoir un impact décisif sur l’avenir du sud d’Öland. Comme indiqué précédemment, pour assurer le maintien des attributs naturels et culturels du bien, l’avenir doit également inclure une agriculture vivante.

Une déclaration d’intention concernant le bien a été passée entre le Conseil d’administration du comté de Kalmar, la Fédération des fermiers suédois, le Conseil régional du comté de Kalmar et la Municipalité de Mörbylånga. Il s’agit d’un document qui définit les orientations en matière de coopération et fixe les objectifs du bien du patrimoine mondial. Un plan de gestion du bien a été adopté en 2008 et apporte des précisions sur le partage des responsabilités entre ces parties, ainsi que des dispositions en vue de sa conservation et de sa protection.

Activités (1)
Actualités rss (1)