English Français

Parc national de Phong Nha - Ke Bang

Phong Nha-Ke Bang National Park

The Phong Nha-Ke Bang National Park, inscribed on the World Heritage List in 2003, covered 85,754 hectares. With this extension, the site covers a total surface area of 126,236 hectares (a 46 % increase) and shares a boundary with the Hin Namno Nature Reserve in the Peoples Democratic Republic of Laos. The Park’s landscape is formed by limestone plateaux and tropical forests. It features great geological diversity and offers spectacular phenomena, including a large number of caves and underground rivers. The site harbours a high level of biodiversity and many endemic species. The extension ensures a more coherent ecosystem while providing additional protection to the catchment areas that are of vital importance for the integrity of limestone landscapes.

Parc national de Phong Nha - Ke Bang
Le Parc national de Phong Nha-Ke Bang, inscrit en 2003 sur la Liste du patrimoine mondial, couvrait 85 754 ha. Avec cette extension, il atteint désormais la surface de 126 236 ha (soit une augmentation de 46%) et devient contigu avec la réserve naturelle de Hin Namno en République démocratique populaire lao. Le Parc présente un paysage de plateaux karstiques et de forêts tropicales, très divers du point de vue géologique et offre des phénomènes spectaculaires, dont de nombreuses grottes et rivières souterraines. Il abrite un haut niveau de biodiversité et de nombreuses espèces endémiques. L’extension assure un écosystème plus intact apportant une protection additionnelle aux bassins versants dont l’importance est vitale pour l’intégrité des paysages karstiques.
منتزه فونغ نا-كي بانغ الوطني
أُدرج هذا الموقع في قائمة التراث العالمي في عام 2003 وكان يغطي مساحة قدرها 754 85 هكتاراً. ونتيجةً لتوسيع نطاق الموقع، ارتفعت هذه المساحة إلى 236 126 هكتاراً (أي بنسبة 46 في المائة)، وبات المنتزه محاذياً لمحمية هين نامنو الطبيعية في جمهورية لاو الديمقراطية الشعبية. ويضم الموقع مجموعة من الأراضي الكارستية والغابات المدارية المتنوعة جداً من حيث تكوينها الجيولوجي، ويتميز بظواهر مدهشة تشمل مغارات وأنهاراً جوفية كثيرة. ويتسم المنتزه بتنوع بيولوجي كبير كما يضم العديد من الأصناف المستوطنة. وأتاح قرار توسيع نطاق الموقع تعزيز سلامة النظام الإيكولوجي للمنتزه وتأمين حماية أفضل لمستجمعات المياه التي تُعد ذات أهمية حوية في الحفاظ على الأراضي الكارستية.

source: UNESCO/ERI

方芽-科邦国家公园
方芽–科邦国家公园占地85,754公顷,于2003年载入世界遗产名录。扩展后,该遗产地面积将达到126,236公顷(同比增长46%)与老挝人民民主共和国的欣纳姆侬自然保护区相接。公园内有喀斯特高原地貌与热带雨林,多样化的地质特征和壮观的风貌,还有众多岩洞和地下河流。这里有为数众多的特有物种,体现了丰富的生态多样性。该遗产地的扩展保护了一套更完整的生态系统,为该地区的汇水盆地提供了额外的保护,这些盆地对保护当地喀斯特地貌的完整性至关重要。

source: UNESCO/ERI

Национальный парк Фонгня-Кебанг
До настоящего расширения Национальный парк Фонгня-Кебанг, включенный в Список Всемирного наследия в 2003 году, занимал площадь 85 754 га. После расширения его площадь составила 126 236 га. (увеличение на 46%). Новая территория объекта прилегает к заповеднику Хин-Намно в Лаосской Народно-Демократической Республике. Природа парка представлена тропическими лесами и карстовыми плато с разнообразными геологическими проявлениями. На его территории можно наблюдать удивительные природные объекты, в том числе многочисленные гроты и подземные реки. Заповедник отличается высоким уровнем биоразнообразия и служит местом обитания для большого количества эндемичных видов. Расширение территории объекта позволит сохранить целостность его экосистемы и обеспечить дополнительную защиту водосборных бассейнов, которые играют важную роль в формировании и сохранении карстового ландшафта.

source: UNESCO/ERI

Parque Nacional de Phong Nha–Ke Bang
Se trata de una extensión del sitio natural del mismo nombre, que se inscribió en la Lista del Patrimonio Mundial en 2003. Con esta ampliación el territorio del parque no sólo aumenta su superficie en un 46%, pasando de 85.754 a 126.236 hectáreas, sino que además extiende sus límites hasta confinar con la reserva natural de Hin Namno, situada en la República Democrática Popular Lao. En el paisaje se observa la presencia de bosques tropicales y mesetas kársticas de gran diversidad geológica, así como de abundantes grutas y ríos subterráneos sumamente espectaculares. El sitio posee un grado de diversidad biológica muy elevado y alberga numerosas especies endémicas. Con su extensión se garantiza mejor la integridad del ecosistema y se refuerza la protección de las cuencas hidrográficas, cuya importancia es esencial para mantener intactos los paisajes kársticos.

source: UNESCO/ERI

Nationaal park Phong Nha-Kẻ Bảng

De karstformatie van het Nationaal park Phong Nha-Kẻ Bảng is het oudste karstgebied in Azië. Het is geëvolueerd sinds het Paleozoïcum (ongeveer 400 miljoen jaar geleden). Door ingrijpende tektonische veranderingen ontstond een zeer complex karstlandschap, gekenmerkt door veel en belangrijke geomorfologische kenmerken. Het erfgoed was oorspronkelijk ingeschreven in 2003 maar kreeg in 2015 een uitbreiding, waardoor de oppervlakte toenam met 46%. Het gebied - strekkend tot aan de grens van de Democratische Volksrepubliek Laos - bevat spectaculaire formaties zoals 65 kilometer aan grotten en ondergrondse rivieren. In het gebied komt een groot aantal faunale en florale soorten voor: meer dan 568 gewervelde diersoorten, waarvan 113 soorten zoogdieren, 81 soorten reptielen en amfibieën, 302 soorten vogels en 72 soorten vissen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Néerlandais
Parc national de Phong Nha-Ke Bang © Evergreen
Valeur universelle exceptionnelle

Brief synthesis

Le Parc national de Phong Nha-Ke Bang, qui se trouve au centre de la chaîne des montagnes annamites, dans la province de Quang Binh, au Viet Nam, est limitrophe de la Réserve naturelle de Hin Namno, en République démocratique lao, à l’ouest. Le bien a une superficie de 123 326 ha et l’on y trouve des habitats terrestres et aquatiques, des forêts primaires et secondaires, des sites de régénération naturelle, des forêts denses tropicales et des savanes ainsi que de nombreuses et vastes grottes, souvent spectaculaires et importantes pour la science.

Le bien possède et protège plus de 104 km de grottes et de rivières souterraines, ce qui en fait un des écosystèmes de karst calcaire les plus exceptionnels du monde. La formation karstique a évolué depuis le Paléozoïque (il y a environ 400 millions d’années): c’est la plus ancienne grande région karstique d’Asie. Soumis à des bouleversements tectoniques, le paysage karstique est extrêmement complexe, comprenant une série de types rocheux qui sont interstratifiés de manière complexe et présentent de nombreuses caractéristiques géomorphologiques. Le paysage karstique est aussi ancien avec une grande géodiversité et des caractéristiques géomorphologiques d’importance considérable.

Le processus de formation du karst a conduit à la création non seulement de rivières souterraines mais aussi d’une variété de types de grottes comprenant : des grottes sèches, des grottes en terrasses, des grottes suspendues, des grottes dendritiques et des grottes qui s’entrecoupent. Avec plus de 44,5 km de long, la grotte de Phong Nha est la plus célèbre du réseau et les bateaux d’excursion peuvent y pénétrer jusqu’à 1500 m. La grotte de Son Doong, explorée pour la première fois en 2009, est censée contenir le plus grand passage du monde, à l’intérieur d’une grotte, en termes de diamètre et de continuité.

Le bien abrite un grand nombre d’espèces de la faune et de la flore et plus de 800 espèces de vertébrés y ont été recensées, dont 154 mammifères, 117 reptiles, 58 amphibiens, 314 oiseaux et 170 poissons. Il est clair que dans sa couverture forestière intacte, le bien possède un taux de biodiversité impressionnant, en dépit de certaines lacunes dans la connaissance de l’état de la population de certaines espèces.

Critère (viii) : Le Parc national de Phong Nha-Ke Bang fait partie d’un plateau découpé plus étendu, qui englobe les karsts de Phong Na, Ke Bang et de Hin Namno. Le calcaire n’y est pas continu et présente une interstratification complexe de schistes et de grès. Ce phénomène a créé une topographie particulièrement distinctive. Les grottes portent les marques d’une séquence d’événements discrets, chacun ayant laissé des passages anciens et abandonnés à différents niveaux; les marques de changements majeurs dans le tracé des cours d’eau souterrains et celles de changements ayant affecté le régime de solution. On y constate également le dépôt, suivi plus tard de la redissolution, de spéléothèmes géants, ainsi que des éléments inhabituels, tels les stromatolithes subaériens. À la surface, il y a une série saisissante de paysages naturels, allant de montagnes et de plateaux profondément découpés jusqu’à un immense poljé. Il y a des traces d’au moins une période d’activité hydrothermale dans l’évolution de ce système karstique ancien et mûr. La grotte de Son Doong, explorée pour la première fois en 2009, pourrait contenir le plus grand passage du monde, à l’intérieur d’une grotte, en termes de diamètre et de continuité. Le plateau est l’un des exemples les plus beaux et les plus distinctifs de topographie karstique complexe en Asie du Sud-Est. Le bien est de très grand intérêt pour l’enrichissement de notre compréhension de l’histoire géologique, géomorphologique et géochronologique de la région.

Critère (ix) : Le Parc national de Phong Nha-Ke Bang est un complexe de paysages calcaires, comprenant de très vastes grottes et des rivières souterraines. Les formations karstiques du bien sont parmi les plus anciennes et les plus étendues d’Asie et les conditions géologiques, climatiques, hydrographiques et écologiques sont différentes de celles d’autres paysages karstiques calcaires. Ces écosystèmes et habitats de grottes sont uniques car l’endémisme et le degré d’adaptation des espèces inféodées aux grottes y sont très élevés. Le bien est l’une des dernières très grandes régions de forêts humides relativement intactes poussant sur du karst en Indochine. On estime qu’il est couvert de forêts à 94%, et que 84% d’entre elles seraient des forêts primaires. En outre, le bien protège des écosystèmes importants au plan mondial dans les écorégions prioritaires des Forêts ombrophiles annamites septentrionales et des Forêts humides de la chaîne annamite.

Critère (x) : La biodiversité du bien est très riche, avec plus de 2700 espèces de plantes vasculaires et plus de 800 espèces de vertébrés. Plusieurs espèces menacées au plan mondial sont également présentes : 133 espèces de plantes et 104 espèces de vertébrés ont été recensées dont plusieurs grands mammifères tels que le muntjac géant en danger, la panthère nébuleuse, et le saola en danger critique. Le taux d’endémisme est élevé, en particulier dans le réseau de grottes. On estime, en outre, que plus de 400 espèces de plantes endémiques du Viet Nam se trouvent dans le bien ainsi que 38 espèces animales endémiques de la chaîne annamite. Plusieurs espèces nouvelles pour la science ont récemment été découvertes, notamment des scorpions, des poissons, des lézards, des serpents et des tortues cavernicoles et il est probable que les découvertes de nouvelles espèces ne s’arrêteront pas là. Il importe de noter qu’il y a dans le bien quatre taxons de primates endémiques de la chaîne annamite : le semnopithèque de Hatinh (spécialiste des forêts de karst et endémique du Viet Nam et de la RDP lao), la forme noire du semnopithèque de Hatinh, parfois considérée comme une espèce à part entière, le douc et la dernière grande population de gibbon à favoris blancs.

Intégrité

Le bien est l’un des plus grands paysages karstiques protégé d’Asie du Sud‑Est. Couvrant une superficie de 123 326 ha, il est limité à l’ouest par la République démocratique populaire lao. Tous les éléments nécessaires à l’expression des valeurs géologiques exceptionnelles du bien du Parc national de Phong Nha-Ke Bang sont contenus dans les limites du bien. Le bien inscrit est totalement entouré et protégé par une zone tampon de 220 055 ha divisée en trois zones de gestion : une zone intégralement protégée, une zone de restauration écologique et une zone administrative/de service. Les forêts qui protègent le bassin versant, dans la zone tampon, protègent aussi l’intégrité du bien. En outre, l’extension renforce l’intégrité du bien et sa connectivité avec le paysage karstique qui se trouve en RDP lao.

Cependant, plusieurs problèmes affectent l’intégrité du bien. Le braconnage des espèces sauvages et le prélèvement illégal de produits des forêts sont des menaces directes pour la biodiversité. Le bien a également souffert autrefois d’activités de développement et son intégrité pourrait être menacée par de nouveaux développements touristiques non contrôlés, en particulier la construction proposée d’un téléphérique et de routes d’accès. Il importe de réaliser des études d’impact sur l’environnement pour tous les projets qui pourraient avoir un effet négatif sur le bien afin de garantir que le paysage naturel, les valeurs géologiques et géomorphologiques et les caractéristiques clés telles que les forêts primaires, les grottes, les rivières et les cours d’eau du site inscrit restent intacts. Le bien est situé dans une région de forte densité démographique de sorte que plusieurs activités telles que l’agriculture, le tourisme, les transports et les pêcheries en eau douce pourraient également avoir un impact sur son intégrité.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Conçu à l’origine, en 1986, comme une réserve naturelle, le Parc national Phong Nha-Ke Bang a été créé en 2001 par la Décision 189/QD-TTg du Premier Ministre et il est géré par un Conseil de gestion responsable de la protection des ressources forestières et de la biodiversité qui a été établi en 1994. La conservation des grottes et les services touristiques incombent au Centre culturel et écotouristique placé sous l’égide du Conseil de gestion. Le bien figure aussi sur la Liste du patrimoine national spécial (2009) et du système de forêts à utilisation spéciale (1999). Le parc national est efficacement protégé par plusieurs lois nationales et décisions gouvernementales qui interdisent toute activité à l’intérieur ou à l’extérieur des limites d’un parc national ou d’un bien du patrimoine mondial, pouvant avoir un effet important sur les valeurs patrimoniales.

Un Plan de gestion stratégique a été mis en place en 2012 et est basé sur des plans existants, y compris le Plan de développement du tourisme durable, le Plan de gestion du fonctionnement du parc national et le Plan de développement de la zone tampon. Le Conseil de gestion supervise les programmes d’application des lois, notamment les patrouilles des rangers et les opérations conjointes de lutte contre la fraude à la frontière avec la RDP lao. Néanmoins, la nature déchiquetée de la région et la dépendance des communautés par rapport aux ressources naturelles ainsi que des ressources relativement limitées pour l’application des lois rendent difficile d’éliminer le braconnage des espèces sauvages et le prélèvement illégal des arbres, qui restent des problèmes compliqués à résoudre.

La route Ho Chi Minh, construite à l’extérieur et au nord du bien, est située de manière appropriée et apporte des avantages importants et précieux au Parc national, par exemple l’ouverture de points de vue et l’accès à la zone forestière de Ke Bang. Toutefois, avant de décider de toute autre construction de route et activité de développement du tourisme, il sera impératif de réaliser des évaluations complètes et rigoureuses des impacts sur l’environnement. Il est vital que ces développements n’aient aucun impact sur les valeurs karstiques et biologiques pour lesquelles le bien est inscrit. Les pressions accrues du développement et du nombre de touristes devront aussi être surveillées, planifiées et gérées en permanence pour faire en sorte qu’elles ne mettent pas en péril la valeur universelle exceptionnelle du bien. Il est clair que dans sa couverture forestière intacte, le bien possède un taux de biodiversité impressionnant ; toutefois, il faudra également actualiser les données pour confirmer l’état des populations des grands mammifères signalés tels que le tigre, l’ours noir d’Asie, l’éléphant d’Asie, le muntjac géant, le cuon d’Asie, le gaur et le saola récemment découvert.