English Français

Sites archéologiques de Mycènes et de Tirynthe

Archaeological Sites of Mycenae and Tiryns

The archaeological sites of Mycenae and Tiryns are the imposing ruins of the two greatest cities of the Mycenaean civilization, which dominated the eastern Mediterranean world from the 15th to the 12th century B.C. and played a vital role in the development of classical Greek culture. These two cities are indissolubly linked to the Homeric epics, the Iliad and the Odyssey , which have influenced European art and literature for more than three millennia.

Sites archéologiques de Mycènes et de Tirynthe

À Mycènes et à Tirynthe subsistent les ruines imposantes des deux plus grandes cités de la civilisation mycénienne, qui domina le monde de la Méditerranée orientale du XVe au XIIe siècle avant J.-C. et qui joua un rôle essentiel dans le développement de la culture de la Grèce classique. Ces deux cités sont indissolublement liées aux épopées homériques de l'Iliade et de l'Odyssée dont la profonde influence sur la littérature et les arts persiste depuis plus de trois millénaires.

مواقع ميسناي و تيرينز الأثرية

تتوافر في كلي ميسناي وتيرينز الآثار البارزة لإحدى أكبر مدينتين في الحضارة الموكينية التي سيطرت على عالم المتوسط الشرقي من القرن الخامس عشر حتى القرن الثاني عشر قبل الميلاد، والتي لعبت دوراً أساسياً في تطور ثقافة اليونان الكلاسيكية. إنّ هاتين المدينتين هما دائماً متصلتان اتصالاً وثيقاً في الحقبات الهوميرية التي تجسدها ملحمتا الإلياذة والأوديسيه صاحبتا الأثر العميق على الأدب العالمي منذ أكثر من ثلاثة آلاف سنة.

source: UNESCO/ERI

迈锡尼和提那雅恩斯的考古遗址

迈锡尼和提那雅恩斯是迈锡尼文明两座最伟大的城市,其遗址也十分壮观。公元前15世纪至公元前12世纪,迈锡尼文明盛行于地中海东部,在古希腊文化的发展中发挥了重要作用。这两座城市还与荷马史诗《伊利亚特》和《奥德赛》有着密切的关联,而这两部史诗对欧洲艺术和文学的影响则持续了3000多年。

source: UNESCO/ERI

Археологические памятники Микен и Тиринфа

Археологические памятники Микен и Тиринфа – это величественные руины двух наиболее значительных городов Микенской цивилизации, которая доминировала в Восточном Средиземноморье в ХV-ХII вв. до н.э., и сыграла жизненно важную роль в развитии классической древнегреческой культуры. Эти два города, бесспорно, связаны с эпосами Гомера «Илиадой» и «Одиссеей», оказывавшими влияние на искусство и литературу Европы на протяжении более трех тысячелетий.

source: UNESCO/ERI

Sitios arqueológicos de Micenas y Tirinto

En estos sitios arqueológicos se hallan las impresionantes ruinas de dos de las ciudades más importantes de la civilización micénica, que dominó la región del Mediterráneo oriental entre los siglos XV y XII a.C. y desempeñó un papel esencial en el desarrollo de la cultura de la Grecia clásica. Las ciudades de Micenas y Tirinto están indisolublemente unidas a las dos epopeyas homéricas, la Ilíada y la Odisea, cuya influencia en la literatura y las artes europeas perdura desde hace tres milenios.

source: UNESCO/ERI

ミケーネとティリンスの古代遺跡群
ミケーネはペロポネソス半島北部、ティリンスは同半島東部に位置する古代都市遺跡。ともに紀元前15世紀から紀元前1200年にかけて東地中海世界に覇をとなえ、クレタ文明後期にあたるミケーネ文化の発展に重要な役割を果たした。ミケーネは伝説ではトロイ戦争の英雄アガメムノン王の首都。トロイ遺跡の発掘に成功したシュリーマンが2年後の1876年ミケーネ遺跡を発掘し、1884~85年にはティリンスの発掘にも成功した。

source: NFUAJ

Archeologische steden Mycene en Tiryns

De Myceense beschaving heeft zich ontwikkeld op het Griekse vasteland in de late bronstijd (16e eeuw voor Christus). De archeologische plaatsen van Mycene en Tiryns bestaan uit de indrukwekkende ruïnes van de twee grootste steden van de Myceense beschaving. Deze domineerden het oostelijk Middellandse Zeegebied van de 15e tot de 12e eeuw voor Christus en speelden een belangrijke rol in de ontwikkeling van de klassieke Griekse cultuur. De twee steden zijn onlosmakelijk verbonden met de Homerische epen, de Ilias en de Odyssee, die van invloed waren op de Europese kunst en literatuur gedurende meer dan drie millennia.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Sites archéologiques de Mycènes et de Tirynthe (Grèce) © Bruno Doucin & Lionel Lalaité
Valeur universelle exceptionnelle
Brève synthèse

Les sites archéologiques de Mycènes et Tirynthe, situés dans le district régional de l’Argolide, dans le nord-est du Péloponnèse, sont les ruines imposantes des deux plus grandes cités de la civilisation mycénienne, connue pour ses réalisations techniques et artistiques mais également pour sa richesse spirituelle, qui a prospéré dans le monde méditerranéen entre 1 600 et 1 100 av. J.-C. et joué un rôle essentiel dans le développement de la culture grecque classique. Le système administratif palatial, l’architecture monumentale, les impressionnants artefacts et les premiers témoignages de la langue grecque, préservés sur des tablettes en linéaire B, sont des éléments uniques de la culture mycénienne ; une culture qui a inspiré le grand poète Homère pour composer ses célèbres poèmes épiques.

La citadelle de Mycènes, avec sa position stratégique pour le contrôle de la plaine d’Argolide, est le royaume du mythique Agamemnon et le plus riche et important centre palatial de l’âge du bronze tardif en Grèce. Son nom a été donné à l’une des plus grandes civilisations de la préhistoire grecque, la civilisation mycénienne, tandis que les mythes associés à son histoire, à ses dirigeants et aux membres de leurs familles (tels que Clytemnestre, Iphigénie, Electre, Oreste) ont inspiré poètes, écrivains et artistes des siècles durant, de l’Antiquité à nos jours. Des avancées significatives dans l’architecture monumentale sont toujours visibles sur le bien, tels que les immenses remparts, les tholos, tombes traitées en encorbellement, et la porte des Lions.

Tirynthe, située à 20 km au nord-est de Mycènes sur une petite colline près de la crique du golfe Argolique, est un autre excellent exemple de [réalisation de] la civilisation mycénienne. La fortification de la colline, terminée à la fin du XIIIe siècle av. J.-C., entoure la citadelle avec un périmètre total de 750 m environ. Les impressionnants murs, construits en pierres encore plus imposantes que celles de Mycènes, font jusqu’à 8 m d’épaisseur et 13 m de hauteur. Ils peuvent à juste titre être considérés comme une création dépassant l’échelle humaine, comme le suggère le terme « cyclopéen » – l’œuvre des Cyclopes, les mythiques géants de Lycie – qui leur fut attribué dans les épopées homériques.

Critère (i) : l’architecture et la conception de Mycènes et Tirynthe avec, par exemple, la porte des Lions, le trésor d’Atrée à Mycènes et les murailles de Tirynthe, sont des exemples remarquables du génie créateur de l’homme.

Critère (ii) : la civilisation mycénienne, telle que l’illustrent Mycènes et Tirynthe, a eu un profond impact sur le développement de l’architecture et de l’urbanisme grecs classiques, de même que sur les formes culturelles contemporaines.

Critère (iii) : Mycènes et Tirynthe sont les témoins uniques du développement politique, social et économique du monde mycénien, représentant ainsi l’apogée de cette période de la civilisation grecque.

Critère (iv) : les deux sites illustrent d’une façon unique les réalisations de la civilisation mycénienne en matière d’arts, architecture et technologie, qui ont posé les fondations pour l’évolution des cultures européennes ultérieures.

Critère (vi) : Mycènes et Tirynthe sont intimement liées aux épopées homériques, l’Iliade et l’Odyssée, dont la profonde influence sur la littérature européenne et les arts perdure depuis plus de trois millénaires.

Intégrité

Les deux sites contiennent au sein de leurs limites tous les attributs clés qui véhiculent leur valeur universelle exceptionnelle, léguant l’esprit de la civilisation mycénienne de l’Antiquité au monde d’aujourd’hui. Leur intégrité est assurée principalement par le strict cadre juridique qui interdit toute construction dans les limites des sites et prévoit le maintien du caractère agricole de leur environnement. Les deux sites sont sous la surveillance et le suivi constants du ministère hellénique de la Culture, de l’Éducation et des Affaires religieuses. Des projets de recherche archéologique sont actuellement menés sur les deux sites, dans l’optique d’explorer davantage l’histoire et les valeurs du bien. Ils sont effectués de manière systématique, prenant en considération toutes les normes internationales relatives au travail de terrain archéologique. Les monuments fouillés sont des ensembles de bâtiments ou des monuments funéraires de grande envergure qui sont en bon état de préservation. L’intégrité du bien n’est pas compromise par les fouilles, toutes les interventions de conservation nécessaires étant simultanément entreprises.

Authenticité

L’authenticité des deux sites est incontestable. Les monuments de Mycènes gardent leur authenticité puisque les divers travaux de restauration effectués par le passé reposaient sur les normes internationales d’intervention sur les monuments, sur des fouilles archéologiques et sur des vestiges architecturaux de la période mycénienne. Des études spéciales basées sur le principe de la réversibilité ont précédé toutes les interventions.

Le caractère authentique de la citadelle de Tirynthe est également bien préservé. Les interventions qui ont eu lieu dans les années 1950 ont été légères et conformes au système de construction original. Qui plus est, les travaux de restauration effectués en 1998-2005 reposaient sur les méthodes de construction originales, préservant ainsi l’ensemble des éléments architecturaux de la période mycénienne.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Les deux sites sont protégés en vertu des dispositions de la loi n° 3028/2002 sur les antiquités grecques, sur la « Protection des antiquités et du patrimoine culturel en général ». Les limites du site archéologique de Mycènes et sa zone tampon ont été fixées par décret ministériel n° 2160 de 1964. La protection s’étend à la citadelle (l’Acropole), aux zones extérieures aux remparts et à la zone environnante plus étendue, incluant l’environnement naturel du site. Le site de Tirynthe est couvert par les décrets ministériels n° 102098/4753 de 1956 et 12613/696 de 1991.

Le bien est sous la juridiction du ministère de la Culture, de l’Éducation et des Affaires religieuses, via l’Éphorat des Antiquités d’Argolide, son service régional compétent. En 1999, un comité scientifique pour Mycènes a été établi et a réalisé plusieurs projets de stabilisation, conservation et mise en valeur du site. Une attention particulière a été accordée à l’accessibilité des monuments par tous les visiteurs, ainsi qu’aux autres installations d’accueil, notamment vaste réseau de sentiers, stations et matériel d’information.

L’interprétation du bien est complétée par un musée archéologique, fondé en 2003. Sa collection renferme un grand nombre d’artefacts préhistoriques et historiques, l’accent étant plus particulièrement mis sur la présentation de la période mycénienne.

Sur les deux sites, des fouilles archéologiques systématiques ont été effectuées, tandis que des travaux de restauration sont réalisés et d’autres sont envisagés. À Tirynthe, le projet de restauration est conjointement financé par l’État grec et l’Union européenne. À Mycènes, des travaux de restauration, notamment de la Tombe du Lion, renforceraient la valeur universelle exceptionnelle du bien, tandis que la mise en valeur du réseau des routes antiques reliant Mycènes aux autres sites archéologiques de la région (Héraion et Prosymna) améliorerait notre compréhension de l’ensemble de la région à l’Antiquité.

Actualités rss (1)