English Français

Art rupestre du Valcamonica

Rock Drawings in Valcamonica

Valcamonica, situated in the Lombardy plain, has one of the world's greatest collections of prehistoric petroglyphs – more than 140,000 symbols and figures carved in the rock over a period of 8,000 years and depicting themes connected with agriculture, navigation, war and magic.

Art rupestre du Valcamonica

Dans la plaine de Lombardie, le val Camonica recèle un des ensembles les plus denses de pétroglyphes préhistoriques. Plus de 140 000 signes et figures, qui furent gravés dans le rocher pendant huit millénaires, évoquent les travaux des champs, la navigation, la guerre et la magie.

المنحوتات الصخرية في فالكامونيكا

في سهل لومبارديا، يحوي وادي فالكامونيكا إحدى المجموعات الأكثر كثافة من مجموعات ما قبل التاريخ للنقش على الحجر. فأكثر من 140 ألف إشارة ورسم حفرت في الصخر على مدى ثمانية ألآف سنة تشير إلى أعمال زراعة الحقول، والإبحار، والحروب والسحر.

source: UNESCO/ERI

梵尔卡莫尼卡谷地岩画

在位于伦巴第平原上的梵尔卡莫尼卡谷地,有一批最壮观的史前岩石雕刻群。在持续约8000年的历史中,岩石上刻满了超过14万幅的符号和图案,这些图案描绘的主题是农业、航海、战争和魔法。

source: UNESCO/ERI

Наскальная живопись в Валь-Камонике

В Валь-Камонике, расположенной на Ломбардской равнине, сосредоточено одно из крупнейших в мире собраний доисторических петроглифов. Свыше 140 тыс. символов и фигур высекались на скалах в течение 8 тыс. лет, их сюжеты связаны с сельским хозяйством, мореходством, военными конфликтами и верованиями.

source: UNESCO/ERI

Arte rupestre de Val Camónica

Situado en la planicie de Lombardía, el sitio de Val Camónica alberga uno de los conjuntos más densos de petroglifos prehistóricos descubiertos hasta la fecha. Más de 140.000 figuras y símbolos esculpidos en la roca a lo largo de 8.000 años muestran escenas de faenas agrícolas, navegación, guerra y magia.

source: UNESCO/ERI

ヴァルカモニカの岩絵群
イタリア北部・ロンパルディア地方のカモニカ渓谷(ヴァルカモニカ)一帯にみられる壁画群。約2400箇所、13万点以上におよぶこれらの壁画は1929年に発見されました。前期青銅器時代から鉄器時代にかけてなめらかな岩肌に描かれたもので、ナクワ岩壁岸壁彫刻国立公園では、古代人の日常生活や狩猟・戦争の場面、宗教的な儀式のようすなどを今に伝えています。

source: NFUAJ

Rotstekeningen in Valcamonica

Valcamonica – in de vlakten van Lombardije – bezit één van ’s werelds grootste verzamelingen prehistorische rotstekeningen bestaande uit meer dan 140.000 symbolen en figuren in rots gekerfd gedurende een periode van 8.000 jaar. Het zijn afbeeldingen van thema's die verband houden met landbouw, navigatie, oorlog en magie. De verzameling is bijzonder vanwege het aantal, de duur en de verscheidenheid van de gravures en hun relatie met hedendaagse archeologische sites. Bovendien verbindt de ruim 8.000 jarige voortzetting van graveren (van het Mesolithicum via de Romeinse tot de middeleeuwse periodes, en in sommige gevallen tot de moderne tijd) deze buitengewone uiting van menselijke creativiteit met hedendaagse gemeenschappen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Art rupestre du Valcamonica (Italie) © Elisabetta Roffia
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le val Camonica, situé dans la zone montagneuse de la région Lombardie, recèle un des ensembles les plus denses de pétroglyphes préhistoriques - plus de 140 000 signes et figures, qui furent gravés dans le rocher pendant plus de 8 000 ans. Disséminés sur les deux flancs d’une seule et même vallée, les pétroglyphes décrivent des thèmes associés à l’agriculture, à la chasse au cerf, aux duels, ainsi que des formes géométriques-symboliques.

Le nombre et la variété des gravures illustrant, par exemple, des scènes de navigation, de guerre, de duels, de dancse et de labours, de même que leur relation avec des sites archéologiques contemporains, contribuent à la valeur exceptionnelle de cet ensemble. De surcroît, la pérennité apparente de la pratique de la gravure, qui se poursuivit sur plus de 8000 ans, du Paléolithique supérieur jusqu’aux périodes romaine et médiévale, et parfois même jusqu’à l’époque moderne, relie cette expression extraordinaire de la créativité humaine aux communautés d’aujourd’hui et représente un aspect important de l’identité de la vallée.

Critère (iii) : L’art rupestre du Valcamonica s’échelonne dans le temps sur les huits millénaires qui precèdent notre ère, donnant à ces rendus humains une valeur absolument inestimable.

Critère (vi) : L’art rupestre du Valcamonica constitue une extraordinaire documentation figurée sur les mœurs et les mentalités préhistoriques. L’interprétation systématique, la classification typologique et l’étude chronologique de ces pétroglyphes ont apporté une contribution majeure aux domaines de la préhistoire, de la sociologie et de l’ethnologie.

Intégrité

Le bien contient les éléments nécessaires pour exprimer sa valeur universelle exceptionnelle. Le bien inscrit comprend les gravures les plus extraordinaires, qui documentent et apportent le témoignage le plus complet sur des coutumes et mentalités préhistoriques. L’état de conservation général de la surface des rochers est bon, avec une bonne visibilité des images de l’art rupestre.

Des aspects inhérents au bien sont responsables de sa vulnérabilité, par exemple en raison de l’exposition des gravures à des facteurs atmosphériques et climatiques, de la présence de bois et des dommages éventuellement causés par la pollution ou l’intervention humaine directe.

Authenticité

L’art rupestre de Valcamonica, en tant que vestige archéologique, a conservé un haut degré d’authenticité dans ses formes, son iconographie et son matériau. L’authenticité physique du bien est préservée grâce au suivi continu, à la restauration et au contrôle assurés par la Soprintendenza per i Beni Archeologici della Lombardia (un Bureau local du ministère du Patrimoine et des Activités culturels) et par un réseau spécifique de Parcs comprenant des gravures rupestres. Tous les travaux de restauration sont réalisés sous la direction du ministère, conformément aux principes de la Charte de Venise.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien fait l’objet de diverses protections juridiques qui s’appliquent à différents niveaux : national, régional et local.

La loi nationale pour la protection et la préservation du patrimoine culturel (décret législatif 42/2004) subordonne toutes les actions concernant le patrimoine culturel à l’approbation préventive donnée par les Bureaux secondaires du ministère du Patrimoine et des Activités culturels.

Les parcs sont régis par des règlementations régionales sur les parcs et les réserves naturelles qui contiennent des indications sur la gestion de zones ayant une importance archéologique, environnementale, botanique et ethnographique. Ces règles sont transposées dans les instruments de planification municipaux.

La Soprintendenza per i Beni Archeologici della Lombardia coordonne les actions concernant le bien, le premier bien italien inscrit en 1979, et la préparation du plan de gestion. Ces activités sont exercées en collaboration avec les autorités locales qui, en raison de l’immensité du territoire et de la diversité du patrimoine (plus de 180 localités avec de l’art rupestre), ont tout d’abord identifié sous le nom de Province de Brescia, comme étant la Province de Brescia, Comunità Montana di Valle Camonica, Consorzio dei Comuni del Bacino Imbrifero Montano di Valle Camonica (BIM) et les 7 municipalités comprenant des parcs d’art rupestre.

Toutes les autorités publiques concernées et les institutions de recherche présentes sur le territorie ont été impliquées dans la préparation du plan de gestion. Œuvrant ensemble, elles ont fourni des orientations et leur savoir, assuré la préservation et la mise en valeur du bien, et commencé à programmer et organiser le plan d’opération pour le développement durable de la vallée.

Le groupe de coordination institutionnel a été créé en 2006 pour accomplir certaines actions prioritaires du plan de gestion ; ce groupe est toujours actif en tant qu’instance de contrôle. Parmi les aménagements positifs figurent l’adoption généralisée du plan de gestion par le biais de résolutions prises par les municipalités, la création de nouveaux parcs (avec différents profils institutionnels : nationaux, régionaux ou municipaux) et leur implication dans le réseau de parcs d’art rupestre.

Depuis 2007, le groupe de coordination institutionnel a interagi avec le district culturel de Valle Camonica (soutenu par la banque de la Fondation Cariplo), ce qui a également conduit à améliorer des installations et l’accès des visiteurs.

Un programme de suivi des actions a été préparé et mis en œuvre depuis 2006. En 2011, les différentes parties prenantes impliquées dans la gestion du bien ont signé un accord sur la gestion intégrée des services culturels du bien.