jump to the content

Abou Mena

Abu Mena

The church, baptistry, basilicas, public buildings, streets, monasteries, houses and workshops in this early Christian holy city were built over the tomb of the martyr Menas of Alexandria, who died in A.D. 296.

Abou Mena

Ville sainte paléochrétienne, Abou Mena, bâtie sur la tombe du martyr Ménas d'Alexandrie, mort en 296, a conservé son église, son baptistère, ses basiliques, ses établissements publics, ses rues, ses monastères, ses maisons et ses ateliers.

أبو مينا

مدينة أبو مينا المسيحيّة القديمة التي بُنيت على قبر الشهيد الإسكندري مار مينا المتوفّي عام 296 حافظت على ما فيها من كنيسة وبيت عماد وبازيليك ومؤسسات عامة وشوارع وأديرة ومنازل ومشاغل.

source: UNESCO/ERI

阿布米那基督教遗址

这座早期基督教圣城中的教堂、洗礼池、长方形会堂、公共建筑、街道、修道院、民居和工场,都是以亚历山大大帝时期的殉教者、死于公元296年的米纳斯(Menas)的坟墓为基础建立起来的。

source: UNESCO/ERI

Раннехристианские памятники в Абу-Мена

Церковь, баптистерий, базилики, общественные сооружения, улицы, монастыри, жилые дома и мастерские в этом раннехристианском священном городе были построены над местом нахождения гробницы, где был захоронен мученик Мина Александрийский, умерший в 296 г. н.э.

source: UNESCO/ERI

Abu Mena

Ciudad santa paleocristiana, Abu Mena fue edificada sobre la tumba del mártir Menas de Alejandría, muerto en el año 296 d.C. Se conservan la iglesia, el baptisterio, las basílicas, los edificios públicos, las calles, los monasterios, las viviendas y los talleres.

source: UNESCO/ERI

アブ・メナ

source: NFUAJ

Abu Mena

Abu Mena ligt ten zuiden van Alexandrië, tussen Wadi el-Natrun en Alexandrië zelf. De kerk, doopkapel, basilieken, openbare gebouwen, straten, kloosters, huizen en werkplaatsen in deze vroegchristelijke heilige stad werden gebouwd boven het graf van de martelaar Menas van Alexandrië, die stierf in het jaar 296. Menas was een Alexandrijnse soldaat die opkwam voor de christenen en zijn christendom in het openbaar verklaarde. Hierdoor was de oase rond 600 uitgegroeid tot een bedevaartstad. De grote basiliek werd in de 5e eeuw gebouwd voor het toenemende aantal christelijke pelgrims.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Description longue

Abou Mena se trouve au sud d'Alexandrie, entre l'oued el-Natrun et Alexandrie. L'église, le baptistère, les basiliques, les édifices publics, les rues, les monastères, les maisons et les ateliers de cette ancienne ville sainte chrétienne sont tous nés autour de la tombe du martyr Ménas d'Alexandrie, qui mourut en 296.

Construit au IIIe siècle, le monastère conserve la mémoire d'un soldat d'Alexandrie nommé Ménas, qui était officier dans l'armée de Dioclétien. Ménas refusa de tuer des chrétiens après la victoire de son armée, et révéla publiquement qu'il en était un lui-même, raison pour laquelle nombre de ses coreligionnaires avaient souffert de persécutions de la part de l'armée de Dioclétien. La légende assure que la dépouille de Ménas fut rapportée de Phrygie sur un chameau et enterrée à l'endroit où ce dernier refusa d'avancer davantage. Il s'agissait d'une oasis au milieu du désert, plantée de vignes et d'oliviers : le site est connu sous le nom de vignobles de Saint-Ménas.

Les fouilles archéologiques menées depuis 1900 ont révélé qu'Abou Mena se développa rapidement au cours des Ve et VIe siècles. Vers 600, l'oasis était devenue une ville de pèlerinage, construite autour de son grand complexe basilical. Les fouilles ont permis de remettre au jour toute la ville avec ses maisons et ses cimetières ; elles ont également porté à la découverte des maisons et des ateliers des potiers qui fabriquaient les flacons liés au culte, dont différents exemplaires ont été retrouvés, ainsi que des lampes et des jouets.

Construite au Ve siècle pour accueillir un nombre croissant de pèlerins, la basilique thermale a été utilisée pour stocker les eaux curatives alimentant les bains chauds et les piscines qui entouraient la basilique. Les pèlerins remplissaient de petits flacons (ampullae) avec l'eau de la basilique ; ceux-ci portaient un décor moulé figurant le martyr debout entre deux chameaux agenouillés. Au cours des Ve et VIe siècles, de nombreux édifices furent construits autour de la basilique thermale, dont un monastère, sur son flanc septentrional.

La basilique d'Arcadius, édifiée au Ve siècle, occupe le centre d'un magnifique complexe situé juste au sud d'Alexandrie, à Karm Abou Mena. Son toit repose sur 56 colonnes de marbre. Le baptistère occupe l'extrémité ouest de la basilique et présente des angles en absides semi-circulaires, ainsi que des niches revêtues de marbre polychrome. C'est le seul monument de l'architecture chrétienne antique copte à utiliser ces éléments. À l'ouest de la basilique, une église témoigne de fortes influences architecturales égyptiennes et byzantines.

Saint Ménas était l'un des saints les plus populaires à l'Est comme à l'Ouest. On en a la preuve avec les nombreux petits flacons de terre cuite retrouvés en différents points du monde ancien, par exemple à Heidelberg, à Milan, en ex-Yougoslavie, à Marseille, à Dengela (Soudan) et à Jérusalem.

Source : UNESCO/CLT/WHC