English Français

La Wartburg

Wartburg Castle

Wartburg Castle blends superbly into its forest surroundings and is in many ways 'the ideal castle'. Although it has retained some original sections from the feudal period, the form it acquired during the 19th-century reconstitution gives a good idea of what this fortress might have been at the height of its military and seigneurial power. It was during his exile at Wartburg Castle that Martin Luther translated the New Testament into German.

La Wartburg

La forteresse de Wartburg, superbement intégrée dans un paysage de forêt, est en quelque sorte le « château idéal ». Tout en comportant des parties d'origine, datant de la période féodale, sa silhouette établie lors des reconstitutions du XIXe siècle est une très bonne évocation de ce que pouvait être cette forteresse à l'époque de sa puissance militaire et seigneuriale. C'est pendant son séjour clandestin à la Wartburg que Martin Luther traduisit en allemand le Nouveau Testament.

قلعة الفارتبورغ

تُعتبر قلعة الفارتبورغ التي تندمج بطريقة رائعة في الغابة المحيطة بها شبيهة "بالقصر المثالي". فهي تشمل الأقسام الأصلية التي تعود إلى الحقبة الإقطاعية، إلا أن شكلها الحالي الذي تبلور خلال عملية إعادة الترميم في القرن التاسع عشر يعبّر بشكل كبير عمّا كانت عليه تلك القلعة في فترة عظمتها العسكرية والإقطاعية. وكان مارتن لوثر كينغ في خلال إقامته السرّية في وارتبورغ قد ترجم العهد الجديد (الأناجيل) إلى الألمانية.

source: UNESCO/ERI

瓦尔特堡城堡

瓦尔特堡与周围的森林完美地融为一体,从许多方面来看,它都是一座“理想城堡”。尽管这里还保留着一些封建原始建筑,但19世纪重建后的形态则展示了这座城堡在军事和权力巅峰时的风采。马丁·路德正是流放在瓦尔特堡时,将《新约》翻译成了德文。

source: UNESCO/ERI

Замок Вартбург

Замок Вартбург великолепно вписан в свое лесное окружение, и во многих отношениях является «идеальным замком». Хотя он и сохранил некоторые оставшиеся от времен феодализма первоначальные черты, формы, приобретенные им в ходе реконструкции в XIХ в., создают цельный образ крепости, находящейся на вершине своего военного могущества и власти над вассалами. Именно во время своей ссылки в замок Вартбург Мартин Лютер перевел на немецкий язык Новый Завет.

source: UNESCO/ERI

Fortaleza de Wartburgo

La fortaleza de Wartburgo, magníficamente integrada en el paisaje de bosques que la circundan, es en cierto modo el “castillo ideal”. Conserva algunas de sus elementos primigenios, que datan la época feudal. Su perfil actual es producto de las reconstituciones efectuadas en el siglo XIX y evoca lo que debió ser esta fortaleza en tiempos del apogeo del poderío militar de sus señores. Martín Lutero tradujo aquí el Nuevo Testamento del griego al alemán.

source: UNESCO/ERI

ヴァルトブルク城
ドイツ中部、チューリンゲン州中西部の都市アイゼナハにある11世紀建立の後期ロマネスク様式の城。チューリンゲンの山頂に立ち、“風景の王冠”といわれる。19世紀の大改修後も、城内の邸宅、騎士館は創建当時の様式のまま保存されている。外郭には1521~22年にルターが『新約聖書』を翻訳した「ルターの間」がある。またワーグナーの『タンホイザー』の舞台、バッハの生誕地など、ドイツ文化のシンボルであり続けている。

source: NFUAJ

Kasteel Wartburg

Kasteel Wartburg vermengt zich prachtig met zijn bosrijke omgeving en is in veel opzichten ‘het ideale kasteel’. Hoewel het een aantal originele onderdelen uit de feodale periode heeft behouden, geeft de vorm die het kreeg tijdens de reconstructie in de 19e eeuw een goed idee van hoe dit fort geweest moet zijn op het hoogtepunt van zijn militaire macht en die van zijn landheer. Het kasteel geldt ook als een krachtig symbool van de Duitse integratie en eenheid. Maarten Luther zat in ballingschap op de Wartburg, in die tijd vertaalde hij het Nieuwe Testament in het Duits.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
La Wartburg © OUR PLACE The World Heritage Collection
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

La forteresse de Wartburg, superbement intégrée dans un paysage de forêt, est en quelque sorte le « château idéal ». Tout en comportant des parties d'origine, elle a acquis sa silhouette actuelle au fil des reconstructions du XIXe siècle, qui vit un regain d’intérêt justifié par sa nature symbolique pour le peuple allemand. Aujourd’hui, la forteresse continue d’être un symbole du passé et du présent de la nation. Son état actuel est un splendide exemple de ce que cette forteresse a pu être à l’apogée de sa puissance militaire et seigneuriale.

La Wartburg est perchée sur un éperon rocheux, à quelque 400 m au-dessus d’une délicieuse campagne, au sud de la ville d’Eisenach, dans l’état de Thuringe, dans le centre de l’Allemagne. Sa diversité d’aspect et l’harmonie qui s’en dégage ne sont que deux des raisons qui attirent les visiteurs. Ce qui fait de la Wartburg un pôle d’attraction pour la mémoire, la tradition et le pèlerinage est qu’elle est un monument à l’histoire culturelle de l’Allemagne, de l’Europe et au-delà.

Les Luthériens du monde entier connaissent la forteresse comme le lieu même où Martin Luther a traduit la Bible. La vénération de Sainte Élisabeth, qui s’étend bien au-delà des frontières de l’Allemagne, inclut la forteresse de Wartburg, où elle a vécu et travaillé. Le mécénat d’Hermann I, landgrave de Thuringe, occupe une place extraordinaire dans la création d’une tradition littéraire nationale. Dans la poésie et dans les légendes, la forteresse de Wartburg, la cour médiévale des Muses, jouit d’une réputation éternelle à travers les noms de Walther von der Vogelweide et Wolfram von Eschenbach. Tandis que ces auteurs ont posé les premiers jalons de la littérature allemande, et que la traduction du Nouveau Testament de Martin Luther a marqué la création d’une langue allemande écrite unifiée et accessible, la Wartburg est également associée aux débuts d’une nation bourgeoise et démocratique, à travers le contenu et les retombées du festival de Wartburg des associations étudiantes allemandes. Dès les premières heures de son existence, cette forteresse des landgraves de Thuringe n’a cessé d’être le cadre et le témoin d’événements historiques et d’activités dignes de renom en tant que monument à l’histoire nationale et mondiale.

L’importance artistique et architecturale du palais, construit lors de la seconde moitié du XIIe siècle, n’en est pas moins importante. Dans son exécution et ornementation, elle défie toute concurrence et représente une des constructions séculaires les mieux préservées de la fin de la période romane que l’on rencontre sur le sol allemand. Grâce à ce large éventail de contenu religieux et données historiques, et pour son importance dans l’histoire des arts, la forteresse de Wartburg attire près d’un demi-million de visiteurs chaque année, venus du monde entier.

Critère (iii) : La Wartburg est un exemple exceptionnel de monument de la période féodale en Europe centrale.

Critère (vi) : La Wartburg est riche en associations culturelles, notamment par son rôle de retraite de Martin Luther en exil, qui y composa sa traduction allemande du Nouveau Testament. C’est en outre un puissant symbole de l’intégration et de l’unité allemande.

Intégrité

La Wartburg contient tous les éléments nécessaires pour exprimer la valeur universelle extraordinaire d’un lieu et témoin d’événements historiques. Le bien est de taille appropriée pour garantir la représentation des caractéristiques et processus qui véhiculent son importance.

Authenticité

Dans sa partie inférieure, le château en pierre est un important exemple d’architecture civile de la période romane. Il en est de même pour les sections des remparts en maçonnerie et la tour Sud. Le reste du bien est une reconstruction réalisée sous l’influence des idées romantiques avec, dans ce cas particulier, la volonté de ressusciter des formes témoignant de la présence de grands personnages historiques ayant jadis vécu dans la forteresse (Sainte Elisabeth, Luther, etc.) et offre une illustration d’un idéal politique en quête d’unité nationale. Les conditions d’authenticité peuvent être définies ici à la lumière de deux principes : l’authenticité archéologique essentiellement trouvée dans le palais et les fortifications ; et l’authenticité symbolique, où la forme importe moins que l’idée qu’elle représente. Il ne s’agit pas simplement d’un édifice mais d’une œuvre d’art architecturale de grande qualité, expression d’une idée authentique.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

La Wartburg est couverte par une législation de protection aux niveaux régional (État de Thuringe) et municipal. Le monument inscrit englobe toute la colline sur laquelle est érigée la forteresse. La zone protégée de la Wartburg fait partie de la zone de planification d’Eisenach, qui limite toute forme d’aménagement autour du monument. La majeure partie des coteaux boisés sous la forteresse est désignée comme zone de protection de la nature (ZPN) et remplit la fonction de zone tampon du bien.

Le bien appartient à la fondation Wartburg, Eisenach, créée en 1992. La Fondation est une personne morale de droit civil, dont le siège est situé à Eisenach. L’administration responsable est le Stiftungsrat der Wartburg-Stiftung (Conseil d’administration de la Fondation Wartburg), en collaboration avec le Ministère de Thuringe pour l’Éducation, la Science et la Culture (Service des monuments historiques de l’État de Thuringe).

Le financement proviennent des sources suivantes : Bundesministerium des Inneren (Ministère fédéral de l’Intérieur), Thüringer Ministerium für Bildung, Wissenschaft und Kultur (Ministère de Thuringe pour l’Éducation, la Science et la Culture), Thüringisches Landesamt für Denkmalpflege und Archäologie (Service des monuments historiques et de l’archéologie de l’État de Thuringe), et fonds propres de la Fondation.

Les organismes susmentionnés sont également responsables de l’entretien et de la préservation du bien, conjointement avec l’équipe du Bauhütte der Wartburg. Un plan de gestion décrivant le système de gestion, les exigences de gestion et la gestion des visiteurs a été établi.