English Français

Ensemble archéologique de Tarragone

Archaeological Ensemble of Tárraco

Tárraco (modern-day Tarragona) was a major administrative and mercantile city in Roman Spain and the centre of the Imperial cult for all the Iberian provinces. It was endowed with many fine buildings, and parts of these have been revealed in a series of exceptional excavations. Although most of the remains are fragmentary, many preserved beneath more recent buildings, they present a vivid picture of the grandeur of this Roman provincial capital.

Ensemble archéologique de Tarragone

Tárraco (l'actuelle Tarragone) fut une cité administrative et marchande d'une importance considérable pour l'Espagne romaine et le centre du culte impérial pour toutes les provinces ibériques. Elle fut dotée de nombreux édifices superbes dont des parties ont été révélées par une série de fouilles exceptionnelles. Bien que la plupart des vestiges visibles soient fragmentaires et souvent préservés sous des constructions plus récentes, ils offrent une image saisissante de la grandeur de cette capitale provinciale romaine.

مجموعة تاراكو التاريخيّة

كانت تاراكو مدينةً إداريّةً وتجاريةً ذات أهميّة بالغة بالنسبة إلى اسبانيا الرومانية ومركز العبادة في جميع المقاطعات الإسبانيّة. وكان فيها العديد من المباني الرائعة وقد تمّ الكشف عن أجزاء منها إثر أعمال تنقيب استثنائيّة. مع أنّ غالبيّة الآثار المرئيّة جزئيّة ومحفوظة في غالب الأحيان تحت أبنية أحدث، إلاّ أنّها تقدّم صورةً آسرةً عن عظمة هذه العاصمة الإقليميّة الرومانيّة.

source: UNESCO/ERI

塔拉科考古遗址

塔拉科现称塔拉戈纳,原来是罗马帝国统治时期西班牙的政治和商业中心,同时也是伊比利亚岛各省的宗教中心。城中有许多精美的建筑,通过不断挖掘,这些古老的建筑一件件出现在了人们的面前。尽管许多建筑只剩下残破的碎片,或者被深埋在现有建筑物之下,但它们仍然向世人展示着这一古代罗马帝国外省首府的风貌。

source: UNESCO/ERI

Археологический комплекс Таррако (город Таррагона)

Таррако (современная Таррагона) являлся главным административным и торговым центром в древнеримской Испании и центром культа императора для всех Иберийских провинций. Город был застроен множеством прекрасных зданий, часть из которых была обнаружена в результате целой серии успешных раскопок. Хотя большая часть находок имеет фрагментарный характер, большое количество памятников сохранилось под более поздними постройками. Находки дают наглядное представление о величии этой столицы древнеримской провинции.

source: UNESCO/ERI

Conjunto arqueológico de Tarragona

Tarraco, la actual Tarragona, fue una ciudad administrativa y mercantil de gran importancia en la España romana y centro del culto imperial para todas las provincias de la Península Ibérica. Fue dotada con soberbios edificios, parte de los cuales han sido descubiertos gracias a una serie de excavaciones excepcionales. Pese a que la mayor parte de los vestigios visibles sean fragmentarios y se hallen preservados bajo construcciones más recientes, ofrecen una imagen impresionante de la grandeza de esta capital provincial romana.

source: UNESCO/ERI

タラゴーナの遺跡群
スペイン北東部、タラゴナ州の州都。旧称タラコ。紀元前197年、ローマ帝国のイベリア半島進出の拠点となった政治・経済の主要都市。皇帝崇拝の中心地で、現在の大聖堂にはアウグストゥス帝とジュピターの神殿があった。壮麗な建造物が多数建設されており、膨大な発掘作業の結果、その一部が発見された。大半は後世の建造物の下に眠っているが、それでもローマ帝国における一地方都市の住時の威厳と栄光を生き生きと描き出している。

source: NFUAJ

Archeologisch ensemble van Tárraco

Tárraco (het tegenwoordige Tarragona) was een belangrijke administratieve en handelsstad in het Romeinse Spanje en het centrum van de keizerlijke cultus in de Iberische provincies. De stad kent veel mooie gebouwen, waarvan delen zijn blootgelegd door een reeks opgravingen. De meeste overblijfselen zijn slechts fragmentarisch, maar onder recentere gebouwen zijn (completere) overblijfselen bewaard gebleven. Ze geven een levendig beeld van de grandeur van deze Romeinse provinciehoofdstad. De Romeinse overblijfselen van Tárraco waren van uitzonderlijk belang voor de ontwikkeling van Romeinse stedenbouw en stadsontwerp. Ze dienden als model voor provinciale hoofdsteden elders in het Romeinse wereld.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Ensemble archéologique de Tarragone © Instituto del Patrimonio Cultural de España. Ministerio de Educación, Cultura y Deporte
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

L’Ensemble archéologique de Tarragone (jadis appelé Tárraco) est situé dans la ville de Tarragone, dans la région autonome de Catalogne, dans le nord-est de la péninsule Ibérique. La ville de Tarragone est le premier et le plus ancien des camps romains de la péninsule Ibérique. Devenue capitale de la province d’Hispanie citérieure, qui représentait alors la plus grande partie de la péninsule, Tarragone fut une cité administrative et marchande d’importance majeure pour l’Espagne romaine et le centre du culte impérial pour toutes les provinces ibériques. On y édifia de nombreux édifices magnifiques et des fouilles archéologiques ont révélé différentes parties de cette colonie romaine, depuis sa fondation durant la période républicaine (IIIe siècle av. J.-C.) jusqu’au début de l’ère chrétienne.

Ce bien en série couvre une surface totale de 32,83 ha et comprend la cité romaine de Tárraco, la ville actuelle de Tarragone, ainsi que plusieurs éléments situés dans les alentours immédiats: murailles romaines, enceinte du culte impérial, place et représentation du forum provincial, cirque, forum de la colonie, théâtre romain, basilique wisigothe et église romane, nécropole des débuts de la chrétienté, conduites hydrauliques entre Tarragone et l’aqueduc de Les Ferreres, tour des Scipions, carrière de Mèdol, ville et mausolée de Centcelles, villa d’Els Munts et arc de triomphe de Berà.

Tarragone est remarquable par sa conception unique de l’urbanisme romain. Le tracé de la ville a en effet été adapté à la configuration du sol grâce à un ensemble de terrasses artificielles que l’on peut voir autour du forum provincial ainsi que dans le quartier résidentiel de la cité romaine. La distribution spatiale montre une partie en hauteur, qui domine l’ensemble de la ville et qui est consacrée à la représentation, une partie consacrée à l’administration de la province et une partie consacrée aux loisirs. Par ailleurs, la ville résidentielle et son forum colonial suivent les contours naturels du terrain et s’étendent vers la mer et le port. Le système défensif des murailles de Tarragone est l’un des plus anciens exemples d’ingénierie militaire romaine de la péninsule Ibérique et l’un des symboles les plus marquants de la ville car ces murailles l’ont délimitée de l’Antiquité au XIXe siècle. Cet important ensemble de bâtiments a déterminé le plan de la vieille ville existante où subsistent la plupart des éléments architecturaux. Il s’agissait d’un vaste ensemble s’étendant sur trois terrasses, utilisé pour des réunions politiques de haut niveau et pour rassembler les communautés de l’Hispanie citérieure dans l’Empire romain, comme en témoigne l’iconographie des sculptures et des décorations découvertes. Les détails architecturaux et l’utilisation de matériaux importés semblent démontrer que les architectes et les artisans avaient été amenés de Rome. La qualité des matériaux et des marbres utilisés est remarquable, tout comme la richesse de la décoration architecturale et des sculptures, ce qui donne une idée de la grandeur de la Tarragone impériale. Les différents éléments édifiés dans le territoire dépendant de la cité sont également remarquables.

 

Critère (ii) : Les vestiges romains de Tarragone sont d’une importance exceptionnelle dans le développement de l’urbanisme et de l’esthétique des villes romaines, et ont servi de modèles aux capitales provinciales créées ailleurs dans le monde romain.

Critère (iii) : Tarragone apporte un témoignage éloquent et incomparable sur une phase importante de l’histoire des terres méditerranéennes de l’Antiquité.

 

Intégrité

Vu l’importance des bâtiments qui constituaient cet ensemble et les ressources techniques limitées dont disposaient les bâtisseurs de la cité médiévale, les éléments architecturaux et urbains romains ont remarquablement subsisté dans la topographie moderne du centre historique de Tarragone, ainsi que les éléments de monuments toujours présents sur le territoire de la ville.

Le tissu urbain est préservé et retrouvé, et l’on a pu identifier les principaux bâtiments de la vie publique de la capitale de la province romaine d’Hispanie citérieure.

La plupart des vestiges sont fragmentaires mais beaucoup sont préservés sous des constructions plus récentes et offrent une image saisissante de la grandeur de cette cité provinciale romaine.

Des fouilles archéologiques ont révélé les constructions de la zone portuaire, l’espace du forum colonial, les thermes, le théâtre romain, l’amphithéâtre et le cirque, ainsi que la partie haute de la ville, lieu de culte avec son forum provincial. Ces éléments montrent la fondation, les différentes phases de construction, et la splendeur et le déclin de la ville; ils témoignent tous de l’importance du tissu urbain de cet ensemble.

D’autres éléments comme l’aqueduc de Les Ferreres, le mausolée de Centcelles, la villa romaine d’Els Munts, l’arc de triomphe de Berà, la tour des Scipions et la carrière de Mèdol – source d’approvisionnement des blocs de pierre pour la construction –, contribuent aussi à la compréhension du bien.

L’état général de conservation des vestiges archéologiques est bon et les bâtiments et monuments ont conservé le pouvoir d’évocation de leur importance, de leur rôle et de leurs fonctions dans la cité romaine.

 

Authenticité

L’authenticité des sites mis au jour est totale. Le degré d’authenticité des monuments toujours debout comme l’amphithéâtre, l’arc de triomphe de Berà et la tour des Scipions est tout aussi élevé car ces monuments n’ont fait l’objet d’aucune forme de reconstruction (bien que la forme de l’amphithéâtre ait été remaniée au fil des siècles car il avait cessé d’être utilisé à ses fins d’origine). Les vestiges d’anciennes structures intégrées dans des bâtiments plus récents sont également authentiques, bien qu’ils soient fragmentaires et que l’usage actuel des bâtiments dont ils font partie diffère de leur fonction originelle.

Des sources anciennes, des textes, des épigraphes, des témoignages numismatiques et, ce qui est fondamental, l’archéologie même, confirment également l’authenticité de l’ensemble et son importance exceptionnelle.

 

Elements requis en matiere de protection et de gestion

La protection juridique du bien est assurée en vertu de la loi espagnole n° 16/1985 sur le patrimoine historique espagnol, et de la loi catalane n°9/1993 sur le patrimoine historique catalan. Le décret n°652/1966 a établi Tarragone et son sous-sol archéologique en tant qu’ensemble historique et c’est ce qui figure dans le registre des Biens nationaux d’intérêt culturel. Les édifices monumentaux et leurs abords ont également été déclarés Biens nationaux d’intérêt culturel dans des catégories incluant l’ensemble historique, le monument historique et la zone archéologique.

La responsabilité administrative incombe à la Direction du patrimoine culturel du Département de la Culture du Gouvernement catalan. Les interventions à mener doivent recevoir l’accord du Comité territorial de Tarragone pour le patrimoine culturel. Les droits de propriété varient d’un monument à l’autre: certains monuments peuvent appartenir au Gouvernement catalan, au Conseil de Tarragone ou même à des propriétaires privés, comme c’est le cas pour certains des plus grands éléments (remparts ou cirque). Chaque site est géré par l’administration qui le possède – Gouvernement catalan ou Conseil de Tarragone.

Tout un ensemble de réglementation, de mesures de protection législative et de plans de gestion a été établi pour assurer la protection adéquate d’une ville qui ne cesse d’évoluer et de s’agrandir. À cette fin, de nombreuses fouilles et des mesures de conservation et de mise en valeur ont été mises en place et continuent à être établies avec tout un ensemble de plans et de projets pour préserver les différents attributs du bien et en maintenir les conditions d’authenticité et d’intégrité. Les outils de gestion incluent le Plan pour l’organisation urbaine municipale de Tarragone, l’Organisation de Roda de Barà et les accords du Comité territorial du Gouvernement catalan pour le patrimoine culturel.

La cité romaine de Tarragone, comme tous les sites archéologiques partiellement situés dans une ville moderne, pourrait sembler vulnérable à de constantes pressions urbaines qui entravent parfois la bonne préservation de ses attributs.

Actuellement, le nouveau Plan municipal d’organisation urbaine, ainsi que les accords du Comité territorial pour le patrimoine culturel, qui dépend du Gouvernement catalan, et les projets de préservation des monuments garantissent un traitement satisfaisant des sites.

Les dispositions de gestion pourraient inclure la création d’un consortium bénéficiant d’un Parrainage royal, afin de mieux coordonner les actions et les partenaires chargés de gérer les monuments et les musées de la ville de Tarragone, ainsi que leurs abords et leur contenu. Le Ministère de l’Éducation, de la Culture et des Sports, le Gouvernement catalan et le Conseil municipal feraient partie de ce Consortium de la Tarragone romaine.

Actualités rss (1)