English Français

Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France

Routes of Santiago de Compostela in France

Santiago de Compostela was the supreme goal for countless thousands of pious pilgrims who converged there from all over Europe throughout the Middle Ages. To reach Spain pilgrims had to pass through France, and the group of important historical monuments included in this inscription marks out the four routes by which they did so.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France

Tout au long du Moyen Âge, Saint-Jacques-de-Compostelle fut la plus importante de toutes les destinations pour d'innombrables pèlerins venant de toute l'Europe. Pour atteindre l'Espagne, les pèlerins devaient traverser la France, et les monuments historiques notables qui constituent la présente inscription sur la Liste du patrimoine mondial étaient des jalons sur les quatre routes qu'ils empruntaient.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

طرق سان جاك دو كومبوستيل في فرنسا

طيلة فترة القرون الوسطى، كانت طرق سان جاك دو كومبوستيل الأهمّ في كافة الاتجاهات للحُجاج القادمين من كافة أنحاء أوروبا الذين لا يُحصى عددهم، في سبيل بلوغ إسبانيا. كان يجدر بالحُجاج أن يجتازوا فرنسا، وكانت النُصب التذكارية التاريخية البارزة التي تندرج اليوم على قائمة التراث العالمي تمهّد السبيل أمام الطرق الأربعة التي كانوا يسلكونها.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

法国圣地亚哥——德孔波斯特拉朝圣之路

圣地亚哥——德孔波斯特拉在整个中世纪是成千上万虔诚朝圣者们的终极目标,他们从欧洲各地蜂拥至此,为了到达西班牙,他们必须穿越法国。列入世界遗产的项目包括系列重要的历史古迹,标出了朝圣者穿越法国的路线。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Дороги во Франции, ведущие в Сантьяго-де-Компостела

Испанский город Сантьяго-де-Компостела был заветной целью бесчисленных набожных паломников, стекавшихся туда в Средние века со всей Европы. Чтобы попасть в Испанию, паломники должны были пройти через Францию. Четыре основных пути, по которым они следовали, и целый ряд важных исторических памятников включены в этот объект всемирного наследия.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Caminos de Santiago de Compostela en Francia

A lo largo de toda la Edad Media, Santiago de Compostela fue el lugar de peregrinación más importante de la cristiandad, adonde acudían miles de devotos procedentes de toda Europa. Las cuatro rutas por las que transitaban los peregrinos en Francia, antes de alcanzar España, están jalonadas de importantes monumentos históricos hoy inscritos en la Lista del Patrimonio Mundial.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

フランスのサンティアゴ・デ・コンポステーラの巡礼路
スペイン北西部の聖地サンティアゴ・デ・コンポステーラは、中世を通じてヨーロッパ各地から集まってくる無数の敬虔な巡礼者にとって、最終の目的地であった。ピレネー山脈を越えてスペインの巡礼路に到達するには、彼らはフランスを通過せねばならなかった。世界遺産リストに記載されている一群の重要な歴史記念物は、彼らがたどったフランスの主要な4つのルート(起点はパリ、ヴェズレイ、ル・ピュイ、アルル)を際だった存在としている。

source: NFUAJ

Routes van Santiago de Compostella in Frankrijk

Santiago de Compostella in Spanje was het hoogste doel voor talloze duizenden vrome pelgrims die daar samen kwamen uit heel Europa tijdens de middeleeuwen. Om de plek te bereiken moesten de pelgrims door Frankrijk reizen. De vier belangrijkste pelgrimsroutes naar Santiago de Compostella begonnen in Parijs, Vezelay, Le Puy en Arles. Aan deze routes staan belangrijke historische monumenten, die speciaal gebouwd werden om te voorzien in de geestelijke en lichamelijke behoeften van de pelgrims. Hieronder vallen grote kathedralen zoals die van Amiens, maar ook parochiekerken, hospices en bruggen. Sommigen daarvan zijn bekend zijn als ‘pelgrimsbruggen’.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Façade occidentale de la cathédrale Notre-Dame - Le Puy-en-Velay. Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France (France) © UNESCO
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Tout au long du Moyen Âge, Saint-Jacques-de-Compostelle fut une destination majeure pour d’innombrables pèlerins de toute l’Europe. Pour atteindre l’Espagne, les pèlerins traversaient la France. Quatre voies symboliques partant de Paris, de Vézelay, du Puy et d’Arles et menant à la traversée des Pyrénées résument les itinéraires innombrables empruntés par les voyageurs. Églises de pèlerinage ou simples sanctuaires, hôpitaux, ponts, croix de chemin jalonnent ces voies et témoignent des aspects spirituels et matériels du pèlerinage. Exercice spirituel et manifestation de la foi, le pèlerinage a aussi touché le monde profane en jouant un rôle décisif dans la naissance et la circulation des idées et des arts.

De grands sanctuaires, tels que l’église Saint-Sernin à Toulouse ou la cathédrale d’Amiens - certain cités dans le Codex Calixtinus - ainsi que d’autres biens illustrent matériellement les voies et conditions du pèlerinage pendant des siècles. Soixante et onze éléments associés au pèlerinage ont été retenus pour illustrer leur diversité géographique, le développement chronologique du pèlerinage entre le XIe et XVe siècle, et les fonctions essentielles de l’architecture, comme l’ancien hôpital des pèlerins à Pons, ou le pont « des pèlerins » sur la Boralde. En outre, sept tronçons du Chemin du Puy sont inclus couvrant près de 160 km de route.

Critère (ii) : La route de pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle a joué un rôle essentiel dans les échanges et le développement religieux et culturels au cours du Bas Moyen Âge, comme l’illustrent admirablement les monuments soigneusement sélectionnés sur les chemins suivis par les pèlerins en France.

Critère (iv) : Les besoins spirituels et physiques des pèlerins se rendant à Saint-Jacques-de-Compostelle furent satisfaits grâce à la création d’un certain nombre d’édifices spécialisés, dont beaucoup furent créés ou ultérieurement développés sur les sections françaises.

Critère (vi) : La route de pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle est un témoignage exceptionnel du pouvoir et de l’influence de la foi chrétienne dans toutes les classes sociales et dans tous les pays d’Europe au Moyen Âge.

Intégrité

Les édifices et ensembles proposés représentent, dans leur diversité, une évocation fidèle du contexte du pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Il en est de même des tronçons de chemins proposés qui ne sont que des exemples de l’ensemble des routes empruntées par les pèlerins. Les ouvrages rencontrés sur les chemins ont en commun d’être les témoignages directs, conservés et transmis jusqu’à nous, de la pratique du pèlerinage tel qu’elle s’est déroulée en France durant le Moyen Âge. Cette puissance d’évocation intacte a permis de revitaliser l’approche culturelle du pèlerinage vers Compostelle. Les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France font l’objet, depuis les années 1990, d’une fréquentation sans cesse croissante, qui doit être conciliée avec les aménagements routiers.

Authenticité

Les établissements d’accueil et de soins présentés sont indubitablement voués au pèlerinage par les textes historiques et les éléments architecturaux ou de décor conservés. Les biens présentés illustrent de la façon la plus véridique et crédible l’ensemble des rituels et des pratiques liés au pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Ceux-ci incluent des routes, églises de pèlerinage ou simples sanctuaires, hôpitaux et ponts. Le parcours spirituel du pèlerinage était rythmé par la vénération des reliques des saints qui jalonnaient l’itinéraire. Les édifices les plus riches, points de passage privilégiés du parcours, sont reconnaissables à leurs dispositions architecturales spécifiques, propres à organiser la circulation des pèlerins. Les églises plus modestes, haltes de recueillement ou de repos situées sur les voies principales ou secondaires, sont attestées par leurs décors sculptés ou peints représentant des scènes religieuses ou des légendes liées à la dévotion à saint Jacques.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Les 71 édifices ou ensembles de bâtiments sont majoritairement propriété des communes, et dans quelques cas, propriété du Conseil départemental et de personnes privées. Les édifices religieux sont pour la plupart affectés au culte catholique. Leur conservation incombe à leurs propriétaires, avec l’aide financière et sous le contrôle technique et scientifique des services de l’État.

Ils font l’objet de mesures de protection prises en application du code du patrimoine (classement ou inscription au titre des monuments historiques), du code de l’environnement, ainsi qu’au titre des plans locaux d’urbanisme (PLU). Ces édifices génèrent également des périmètres de protection de 500 mètres. Certains de ces périmètres ont vocation à être modifiés afin de rendre le rayon de protection plus pertinent.

En outre, les espaces dans lesquels ils sont situés bénéficient également de protection soit au titre du code du patrimoine (sites patrimoniaux remarquables), soit au titre du code de l’environnement (site classé ou inscrit). Dans tous les cas, ces périmètres de protection rendent obligatoire l’avis des services territoriaux de l’architecture et du patrimoine pour toute autorisation de travaux.

Les sections de sentier faisant partie du bien inscrit sont des sentiers de grande randonnée (GR65) qui bénéficient, dans leur majeure partie, d’une protection au titre du plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée (PDIPR).

Ils bénéficient également de la protection au titre des abords des monuments historiques qui les jalonnent.

La gestion du bien est coordonnée au niveau national par le préfet de région Occitanie, qui a été nommé préfet coordonnateur. Celui-ci préside le comité de coordination interrégionale, qui réunit tous les ans l’ensemble des propriétaires des éléments du bien. Il s’appuie également sur l’Agence de coopération interrégionale et réseau des Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle (ACIR), gestionnaire du bien inscrit.