English Français
Aidez maintenant !

Réserve du village historique d'Holašovice

Holašovice Historical Village Reservation

Holašovice is an exceptionally complete and well-preserved example of a traditional central European village. It has a large number of outstanding 18th- and 19th-century vernacular buildings in a style known as 'South Bohemian folk Baroque', and preserves a ground plan dating from the Middle Ages.

Réserve du village historique d'Holašovice

Holašovice est un exemple exceptionnellement complet et bien conservé de village traditionnel d'Europe centrale, contenant un grand nombre d'édifices vernaculaires de grande qualité des XVIIIe et XIXe siècles dans un style dit « baroque populaire du sud de la Bohême », et disposés selon un agencement datant du Moyen Âge.

محمية قرية هولاشوفيتسه التاريخية

تشكل قرية هولاشوفيتسه نموذجاً فريداً متكاملاً ومحفوظاً للقرية التقليدية في اوروبا الوسطى، وهي تحوي عدداً كبيراً من الأبنية المحلية الرفيعة المستوى التي يعود تاريخها الى القرنين الثامن عشر والتاسع عشر وفق طراز يعرف "بالباروك الشعبي الخاص بجنوب بوهيميا" والمبنية حسب تنظيم يعود الى القرون الوسطى.

source: UNESCO/ERI

霍拉索维采古村保护区

霍拉索维采是完好保存的中欧传统村落的一个罕见标本,拥有许多18和19世纪的杰出本土建筑,采用了著名的“南波斯米亚民间巴洛克风格”(South Bohemian folk Baroque),另外保存有一张始自中世纪的珍贵平面图。

source: UNESCO/ERI

Историческая деревня Голешовице

Голешовице – это исключительно целостный и хорошо сохранившийся образец традиционной центральноевропейской деревни. Здесь находится много выдающихся сельских зданий XVIII-XIX вв. в стиле, известном как "южно-чешское народное барокко", а также сохранилась средневековая планировка.

source: UNESCO/ERI

Reserva de la aldea histórica de Holašovice

Holašovice es un ejemplo excepcionalmente completo de aldea tradicional de Europa central en admirable estado de conservación. Posee un gran número de edificios notables de los siglos XVIII y XIX construidos en el estilo autóctono denominado “barroco popular del sur de Bohemia”. La aldea ha conservado su trazado original que data de la Edad Media.

source: UNESCO/ERI

ホラショヴィツェの歴史地区
南ボヘミアの中心部に位置するホラショヴィツェは、中央ヨーロッパの伝統的な村落をきわめて完全に、かつ良好な状態で保存してきた良い例証である。そこには南ボヘミアのフォーク・バロックとして知られる、18~19世紀の固有の建築様式を持つ建造物が数多く保存されており、その原型は中世にまで遡ることができる。現時では120棟の民家や23の農場の付属建造物が、当時の特徴をよく示している。

source: NFUAJ

Historisch dorpsreservaat Holašovice

Holašovice is een goed bewaard gebleven traditioneel Centraal-Europees dorp. De nederzetting werd opgericht in de periode van grootschalige kolonisatie van de grensregio's van Bohemen in de eerste helft van de 13e eeuw. Het historisch reservaat bestaat uit het oorspronkelijke dorp: 23 boerderijen die beschermd zijn als architecturale monumenten, hun schuren, stallen en tuinen, ook wel Tofts genoemd. De plattegrond dateert uit de middeleeuwen. De huizen dateren uit de 18e en 19e eeuw. De gebouwen zijn ontworpen in een stijl kenmerkend voor de regio, de ‘Zuid-Boheemse volksbarok’.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Justification d'inscription

Critère (ii) : Holasovice est d’une importance toute particulière en ce qu’il représente la fusion de deux traditions architecturales vernaculaires créant un style exceptionnel et durable, le « baroque populaire » de la Bohème du Sud.

Critère (iv) : L’exceptionnelle intégrité et la parfaite préservation d’Holasovice et de ses édifices en font un exemple remarquable d’installation rurale traditionnelle en Europe centrale.

Description longue

Holašovice est un exemple exceptionnellement complet, et bien préservé, de village traditionnel du centre de l'Europe. Il possède un grand nombre de remarquables édifices vernaculaires des XVIIIe et XIXe  siècles, dans le style connu sous le nom de « baroque populaire du sud de la Bohême ». Son plan remonte au Moyen Âge.

Le village a été fondé au cours de la grande période de colonisation des régions frontalières de la Bohême, qui commença dans la première moitié du XIIIe  siècle. Il apparaît pour la première fois en 1292 dans un document de Wenceslas II qui le donna, ainsi qu'un certain nombre d'autres villages, au monastère cistercien de Vyšsí Brod qui en demeura possesseur jusqu'en 1848. Jusqu'au début du XVIe  siècle, le village fut habité par des Tchèques, mais l'épidémie de peste qui dévasta la Bohême en 1521 n'y épargna que deux habitants. Les Cisterciens y firent alors venir des colons qui se trouvaient sur d'autres propriétés de leur ordre en Bavière et en Autriche : tous les noms de famille qui figurent sur un document monastique de 1524-1530 sont allemands. La période de prospérité qui suivit s'acheva par la guerre de Trente Ans (1618-1648), mais le village se releva ensuite rapidement.

La population demeura pour l'essentiel allemande jusqu'à la création de la République de Tchécoslovaquie en 1918. Jusqu'au jour où les habitants d'origine allemande en furent expulsés, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les Tchèques y demeurèrent une minorité. Le cadastre définitif de 1827 révèle que toutes les fermes (à l'exception des granges) d'« Holschowitz » étaient construites en maçonnerie, sans colombage, comme c'était le cas dans la plupart des villages de Bohême à cette époque. Entre 1840 et 1880, les villages du nord de la Bohême firent l'objet de reconstructions massives et le style alors adopté, connu sous le nom de « baroque populaire », est typique de toute cette région.

Holašovice se trouve au centre de la Bohême du Sud, 15 km à l'ouest de České Budějovice et 18 km au nord de Český Krumlov. Le village consiste aujourd'hui en 120 maisons disposées autour d'une place de village allongée, avec une petite chapelle surmontée d'une croix, et quelques édifices plus récents dans ses faubourgs. Le site historique classé comporte 23 fermes qui sont des monuments historiques protégés, ainsi que leurs dépendances (granges, étables, etc.) et leurs jardins ou tofts . Les fermes présentent toutes leur pignon tourné vers la place. Parmi elles, la ferme n° 8 est la plus grande du village : son corps principal est formé par une modeste structure divisée en deux salles qui jouxte une longue étable, formée de deux espaces voûtés ; cette aile est datée, en façade, de 1861. Un imposant grenier à blé sur trois étages, qui ne date probablement, dans sa forme actuelle, que du milieu du XIXe  siècle, se trouve à droite de l'entrée ; la cour est fermée vers l'arrière par une grange en pierre massive, construite vers la fin du XIXe  siècle pour remplacer une structure plus ancienne en bois.

Dans nombre de cas, les greniers et les granges ont été convertis en maisons de retraite dans les années précédant la Seconde Guerre mondiale, ce qui a entraîné des modifications importantes dans leur structure. La forge du village et l'atelier du forgeron se trouvent au milieu de la place du village. Une activité de ce type est documentée depuis le XVIIIe  siècle. Elle se trouvait à l'origine à l'ouest de la place, mais s'est déplacée, à son site actuel en 1885. Ces deux édifices sont des constructions à un seul étage aux toits en bâtière, et la forge présente une ouverture cintrée caractéristique ouvrant sur la place, qui a aujourd'hui disparu à la suite de sa reconversion en maison d'habitation. Les autres édifices remarquables de la place du village sont la petite chapelle Saint-Jean-Népomucène, une construction élancée à la haute façade campaniforme. L'intérieur rectangulaire voûté est fermé par deux lunettes ; la chapelle présente un toit en bâtière, et en croupe d'un côté, ainsi que d'une flèche-lanterne à quatre piliers, abritant une cloche. Elle date probablement du milieu du XVIIIe  siècle.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

Les recherches archéologiques ont démontré que l'homme était déjà présent dans cette région dès le Néolithique, au deuxième millénaire avant Jésus-Christ. Aux IXe et Xe siècles après Jésus-Christ, elle fut colonisée par des peuples slaves. Elle tomba sous le joug des Prémyslides à la fin du Xe siècle, mais Holasovice ne fut fondée qu'à l'époque des grandes colonisations des régions frontalières de la Bohème, pendant la première moitié du XIIIe siècle. La première trace écrite en est un document de Wenceslas II datant de 1292, qui donnait le village, ainsi que plusieurs autres, au monastère cistercien de Vyssí Brod, qui en resta propriétaire jusqu'en 1848.

Jusqu'au début du XVIe siècle, seuls des Tchèques s'installèrent dans la région, mais la peste qui ravagea la Bohème en 1521 ne laissa que deux survivants. Les cisterciens amenèrent des colons venant d'autres possessions de l'ordre en Bavière et en Autriche : tous les noms de famille qui figurent dans les archives monastiques de 1524-30 sont allemands. S'ensuivit une période de prospérité à laquelle mit fin la guerre de Trente Ans (1618-1648), mais le village se remit rapidement.

Le nombre de fermes resta stable : on en recensa dix-sept à partir du début du XVIe siècle, et ce n'est qu'au début du XXe que le village commença à se développer. La composition ethnique resta en majorité allemande jusqu'à la création de la République tchécoslovaque en 1918 : en 1895, 157 habitants étaient d'origine allemande, et seulement 19 d'origine tchèque. Lorsque les habitants d'origine allemande furent expulsés, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, les Tchèques restaient une minorité.

Le Cadastre définitif de 1827 révèle que toutes les fermes de « Holschowitz » (à l'exception des granges) étaient construites en maçonnerie, et non en bois comme c'était le cas dans la plupart des villages de Bohème à l'époque. Cette tradition de construction pour des structures domestiques est typique du Sud de la Bohème, et a sans nul doute été importée d'Autriche et d'Allemagne.

Entre 1840 et 1880, les villages du Nord de la Bohème furent le théâtre d'une reconstruction majeure. Ce processus s'étendit ensuite au Sud de la Bohème, et le style adopté, connu sous le nom de « baroque populaire », est caractéristique de cette région.

Source : évaluation des Organisations consultatives