English Français

Memphis et sa nécropole – les zones des pyramides de Guizeh à Dahchour

Memphis and its Necropolis – the Pyramid Fields from Giza to Dahshur

The capital of the Old Kingdom of Egypt has some extraordinary funerary monuments, including rock tombs, ornate mastabas, temples and pyramids. In ancient times, the site was considered one of the Seven Wonders of the World.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Memphis et sa nécropole – les zones des pyramides de Guizeh à Dahchour

Autour de la capitale de l'Ancien Empire égyptien subsistent d'extraordinaires ensembles funéraires avec leurs tombes rupestres, leurs mastabas finement décorés, leur temples et leurs pyramides. Le site était considéré dans l'Antiquité comme l'une des Sept Merveilles du monde.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

ممفيس ومقبرتها منطقة الأهرام من الجيزة إلى دهشور

تقوم حول عاصمة مصر القديمة مبانٍ مأتميّة رائعة بقبورها الصخريّة ومصطباتها جميلة الزينة ومعابدها وأهرامها. وصنف الأقدمون هذا الموقع بين عجائب الدنيا السبع.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

孟菲斯及其墓地金字塔

古埃及王国首都有着令人叹为观止的墓地古迹,包括石冢、装饰华丽的墓室、庙宇和金字塔。这处遗址是古代世界七大奇迹之一。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Мемфис и его некрополи - район пирамид от Гизы до Дахшура

В столице египетского Древнего Царства находятся великолепные погребальные памятники, включающие скальные надгробия, богато украшенные «мастаба», храмы и пирамиды. В древние времена этот объект считался одним из Семи Чудес Света.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Menfis y su necrópolis – Zonas de las pirámides desde Guizeh hasta Dahshur

En torno a la capital del Antiguo Imperio egipcio subsisten extraordinarios monumentos funerarios: tumbas rupestres, mastabas delicadamente ornamentadas, templos y pirámides. Menfis era considerada en la Antigüedad una de las Siete Maravillas del Mundo.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

メンフィスとその墓地遺跡-ギーザからダハシュールまでのピラミッド地帯
メンフィスはエジプト古王国時代の首都。ギーザの3大ピラミッドなど80余りのピラミッドが残され、中でも高さ146mのクフ王のものが最大。テーベはエジプト中王国・新王国の首都として栄え、ナイル川東岸にあるカルナック神殿や、西岸のラムセス2世などの葬祭殿、砂漠丘陵地の王家の谷の墓地群が、かつての繁栄を物語っている。

source: NFUAJ

Memphis en haar necropolis - de piramides van Gizeh tot Dahsjoer

Memphis – de hoofdstad van het Oude Rijk van Egypte – heeft een aantal bijzondere grafmonumenten, waaronder rotsgraven, sierlijke mastaba’s (tumuligraven, die lijken op modderbanken), tempels en piramides. In de necropolis van Saqqara, de grootste in het land, staat de eerste grote stenen piramide, die gebouwd werd als mausoleum van Djoser, de stichter van de Derde Dynastie. De piramides van Gizeh bestaan uit de Piramide van Cheops, de wat kleinere Piramide van Chefren en de Piramide van Mycerinus. Aan de oostzijde van de piramides bevindt zich de Sfinx van Gizeh. In de oudheid werd de piramide van Cheops beschouwd als een van de zeven wereldwonderen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Memphis et sa nécropole – les zones des pyramides de Guizeh à Dahchour (Égypte) © Editions Gelbart
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Memphis se situe au centre de la plaine inondable côté rive occidentale du Nil. Sa renommée vient du fait qu’elle a été la première capitale de l'Égypte ancienne. L’emplacement géographique de Memphis est incomparable à double titre, car il commande l'entrée du delta et se trouve au point de convergence de routes commerciales majeures, ce qui signifie qu’un souverain ayant la ferme ambition de gouverner la Haute et la Basse Égypte n’avait pas d’alternative possible pour sa capitale. La tradition veut que Memphis ait été fondée en 3000 avant J.-C. comme capitale d'une Égypte politiquement unifiée, et elle a effectivement été la capitale administrative du pays pendant l'Ancien Empire, au moins une partie du Moyen et du Nouvel Empire (avec Itjtawy et Thèbes), la Basse Époque et de nouveau à l'Époque Ptolémaïque (avec la ville d'Alexandrie), jusqu'à ce qu'elle soit éclipsée par la fondation de la ville de garnison islamique de Fustat sur le Nil et son développement ultérieur, Al Qahira. Résidence des rois et centre administratif de l'État, Memphis était en outre considérée comme un site sacré pour les dieux.

Le site contient de nombreux vestiges archéologiques illustrant la vie dans l'ancienne ville égyptienne, dont des temples, parmi lesquels le plus important est le temple de Ptah à Mit Rahina. Ptah était le dieu local de Memphis, le dieu de la création et le patron de l'artisanat. Les autres édifices religieux importants comprennent les temples du soleil à Abu Ghurab et Abusir, le temple du dieu Apis à Memphis, le Serapeum et le temple Heb-Sed à Saqqara. En tant que siège du pouvoir royal pendant plus de huit dynasties, la ville renfermait également des palais et on trouve encore des ruines du palais d'Apries qui surplombait la ville. Palais et temples étaient entourés d'ateliers d'artisans, de chantiers navals et d'arsenaux, ainsi que de quartiers résidentiels, dont il subsiste des traces.

La nécropole de Memphis, au nord et au sud de la capitale, s'étend vers le sud depuis le plateau de Gizeh, à travers Zawyet Elarian, Abu Ghurab, Abousir, Mit Rahina et Saqqara, et vers le nord jusqu'à Dahshur. Elle contient les premiers édifices monumentaux complexes en pierre de l'histoire égyptienne, ainsi que des preuves de l’évolution des tombes royales depuis la première forme appelée « mastaba » jusqu'à la forme pyramidale. Les trois pyramides de Gizeh font partie d’un ensemble de plus de trente-huit pyramides, dont la grande pyramide de Khéops, seule merveille du monde antique à avoir survécu et monument parmi les plus importants de l'histoire de l'humanité, les pyramides d'Abousir, Saqqarah et Dahchour et le Grand Sphinx. Outre ces créations monumentales, il y a plus de neuf mille tombes taillées dans le roc, à différentes périodes de l’histoire allant de la première à la trentième dynastie et s'étendant jusqu'à la période gréco-romaine.

Le bien comprend également les vestiges de nombreux petits temples et villages, qui sont précieux pour comprendre la vie de l’Égypte ancienne dans cette région.

Critère (i) : C’est à Memphis qu’a été édifié l'un des monuments les plus importants du monde et la seule merveille du monde qui subsiste actuellement, la Grande Pyramide de Gizeh. Sa conception architecturale reste inégalée et les scientifiques continuent leurs recherches pour découvrir comment elle a été construite. Le complexe funéraire de Saqqara est lui aussi un grand chef-d'œuvre de conception architecturale, car il contient le premier édifice en pierre et la première pyramide jamais construits (la Pyramide de Djéser ou pyramide à degrés). La grande statue de Ramsès II à Mit Rahina et les pyramides de Dahchour sont également des structures remarquables.

Critère (iii) : L'ensemble des structures et vestiges archéologiques associés de Memphis, notamment la nécropole archaïque de Saqqara qui remonte aux origines de la civilisation pharaonique, la pyramide calcaire de Djoser, la plus ancienne pyramide jamais construite, les tombes et pyramides qui illustrent l’évolution des monuments funéraires, et les vestiges de la ville, constituent un témoignage exceptionnel de la puissance et de l'organisation de l'ancienne capitale de l'Égypte.

Critère (vi) : Memphis est associée aux croyances religieuses liées au dieu de la nécropole « Ptah » qui a été sanctifié par les rois, ainsi qu'aux idées, aux œuvres artistiques et aux technologies exceptionnelles de la capitale de l'une des civilisations les plus brillantes et les plus longues de la planète.

Intégrité

La nécropole de Memphis contient dans ses limites tous les attributs essentiels exprimant la valeur universelle exceptionnelle du bien. La perfection des techniques de construction antiques a permis aux structures des principaux monuments de résister à l’usure naturelle du temps. Ils affichent toujours leur beauté et transmettent leur valeur artistique et historique inestimable, tout en préservant les principales caractéristiques qui les relient directement et concrètement aux événements, aux idées religieuses et au développement des méthodes de sépulture pendant différentes périodes. Les vicissitudes d’une histoire qui s’étend de 2200 avant J.-C. jusqu'à nos jours ont causé des dégâts importants qui les rendent vulnérables du point de vue des détails de surface.

Le très grand nombre de monuments plus petits et de vestiges souterrains dans les cinq principaux sites archéologiques, ainsi que les points sensibles de l'ensemble du plateau de Gizeh, signifient que   l'étendue et l’importance des vestiges pris dans leur ensemble présentent également des vulnérabilités considérables dues aux pressions du développement et des infrastructures.

Authenticité

La forme et les matériaux des principaux monuments du bien, pyramides, tombes et villages, font de celui-ci l'un des monuments les plus authentiques de ceux que l’on connaît dans le monde antique. Le bien conserve près de 80% de sa forme et de ses matériaux anciens.

Compte tenu de leur contexte, les monuments et le site de la capitale sont vulnérables au développement, ainsi qu'aux effets indirects de la croissance urbaine, qui sont susceptibles d’avoir une incidence sur leur environnement entre le Nil et le désert et sur leur capacité à transmettre dans toutes leur puissance leurs associations sacrées, spirituelles et autres.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Un système complet de contrôle législatif est en vigueur dans le cadre des dispositions de la loi n° 117 de 1983 sur la protection des antiquités, telle que modifiée par la loi n° 3 de 2010 sur la protection des monuments. Il a également établi les règles pour la conservation des sites archéologiques.

Malgré les efforts de protection et les éléments requis pour conserver son statut de patrimoine mondial, il n’existe toujours pas de plan de gestion complet pour l'ensemble du bien. La difficulté principale est que le bien comprend cinq grands sites archéologiques et que la conservation, la planification, la gestion des visiteurs et le renforcement des capacités de chacun de ces éléments doivent être réunis dans un plan de gestion unique qui définisse une structure de gouvernance globale. Ce plan est urgent.

Le ministère des Antiquités a réalisé un certain nombre de projets de conservation sur le bien. Des initiatives plus récentes ont été mises en œuvre à Saqqara et Dahchour (2012) pour la gestion du site, avec la participation des principales parties concernées et de la communauté locale. D’autres projets concernant le développement et la réhabilitation du plateau de Gizeh sont en cours, avec la collaboration de l’ensemble des organismes publics d’Égypte (Plan directeur du plateau de Gizeh). Les interventions dans plusieurs structures importantes ont été réalisées conformément aux principes internationaux en matière de restauration, du point de vue de la lisibilité des édifices et du principe de réversibilité. L'emplacement et le cadre du Sanctuaire sont presque totalement préservés, ce qui permet aux visiteurs d’appréhender encore le caractère spirituel du site archéologique.

Il n’existe pas de zone tampon, mais le ministère des Antiquités travaille actuellement à en délimiter une et à en assurer la protection face aux pressions du développement. Il conviendra de la soumettre au Comité du patrimoine mondial.