jump to the content

Memphis et sa nécropole – les zones des pyramides de Guizeh à Dahchour

Memphis and its Necropolis – the Pyramid Fields from Giza to Dahshur

The capital of the Old Kingdom of Egypt has some extraordinary funerary monuments, including rock tombs, ornate mastabas, temples and pyramids. In ancient times, the site was considered one of the Seven Wonders of the World.

Memphis et sa nécropole – les zones des pyramides de Guizeh à Dahchour

Autour de la capitale de l'Ancien Empire égyptien subsistent d'extraordinaires ensembles funéraires avec leurs tombes rupestres, leurs mastabas finement décorés, leur temples et leurs pyramides. Le site était considéré dans l'Antiquité comme l'une des Sept Merveilles du monde.

ممفيس ومقبرتها منطقة الأهرام من الجيزة إلى دهشور

تقوم حول عاصمة مصر القديمة مبانٍ مأتميّة رائعة بقبورها الصخريّة ومصطباتها جميلة الزينة ومعابدها وأهرامها. وصنف الأقدمون هذا الموقع بين عجائب الدنيا السبع.

source: UNESCO/ERI

孟菲斯及其墓地金字塔

古埃及王国首都有着令人叹为观止的墓地古迹,包括石冢、装饰华丽的墓室、庙宇和金字塔。这处遗址是古代世界七大奇迹之一。

source: UNESCO/ERI

Мемфис и его некрополи - район пирамид от Гизы до Дахшура

В столице египетского Древнего Царства находятся великолепные погребальные памятники, включающие скальные надгробия, богато украшенные «мастаба», храмы и пирамиды. В древние времена этот объект считался одним из Семи Чудес Света.

source: UNESCO/ERI

Menfis y su necrópolis – Zonas de las pirámides desde Guizeh hasta Dahshur

En torno a la capital del Antiguo Imperio egipcio subsisten extraordinarios monumentos funerarios: tumbas rupestres, mastabas delicadamente ornamentadas, templos y pirámides. Menfis era considerada en la Antigüedad una de las Siete Maravillas del Mundo.

source: UNESCO/ERI

メンフィスとその墓地遺跡-ギーザからダハシュールまでのピラミッド地帯

source: NFUAJ

Memphis en haar necropolis - de piramides van Gizeh tot Dahsjoer

Memphis – de hoofdstad van het Oude Rijk van Egypte – heeft een aantal bijzondere grafmonumenten, waaronder rotsgraven, sierlijke mastaba’s (tumuligraven, die lijken op modderbanken), tempels en piramides. In de necropolis van Saqqara, de grootste in het land, staat de eerste grote stenen piramide, die gebouwd werd als mausoleum van Djoser, de stichter van de Derde Dynastie. De piramides van Gizeh bestaan uit de Piramide van Cheops, de wat kleinere Piramide van Chefren en de Piramide van Mycerinus. Aan de oostzijde van de piramides bevindt zich de Sfinx van Gizeh. In de oudheid werd de piramide van Cheops beschouwd als een van de zeven wereldwonderen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Description longue

Le complexe de Memphis renferme un grand nombre de monuments exceptionnels, qui remontent à la plus haute antiquité. La pyramide à degrés du premier pharaon de la période de Memphis, construite entièrement en pierres calcaires régulièrement taillées, est la plus ancienne structure de ce type connue au monde. L'un des premiers bateaux qui nous soient parvenus, la barque solaire, a été découvert intact à Gizeh, près de la pyramide de Chéops. La nécropole archaïque de Saqqarah remonte à la période de formation de la civilisation égyptienne. Ces monuments présentent un intérêt exceptionnel sur les plans historique, artistique et sociologique, en ce qu'ils témoignent de l'une des plus brillantes civilisations au monde.

La capitale de l'ancien royaume d'Égypte contient différents monuments funéraires extraordinaires, notamment des tombes rupestres, des mastabas décorés, des temples et des pyramides. Dans l'Antiquité, on considérait ces dernières comme l'une des Sept Merveilles du monde.

Le premier souverain du royaume unifié d'Égypte, Ménès ou Narmer, décida de la construction d'une nouvelle capitale dans la zone du delta du Nil : la ville de Ménès, Mennoufer, connue également sous le nom de Houta-Ka-Ptah, ou maison de Ka de Ptah, le plus ancien sanctuaire consacré au dieu des forces créatrices, qui était représenté sous les traits d'un artisan à tête de bélier œuvrant à façonner l'humanité sur son tour de potier. De la grandeur de Memphis - le nom que lui donnaient les Grecs - ne subsistent plus aujourd'hui que les quelques ruines du sanctuaire de Ptah d'où proviennent de nombreuses statues votives représentant des pharaons et des dignitaires, ainsi que ses nécropoles monumentales.

La première grande pyramide en pierre se trouve dans la nécropole de Saqqarah, la plus proche de la capitale. Elle a été construite par Djoser, le fondateur de la IIIe dynastie, pour lui servir de mausolée. C'était une transformation des tombes plus anciennes qui se présentaient sous la forme de grands rectangles de brique aux murs inclinés vers l'intérieur et aux toits plats, connus sous le nom de mastabas. Pour la première fois, la brique fut remplacée par la pierre. La pyramide se trouve à l'intérieur d'un complexe funéraire délimité par un mur haut de 10 m, construit en calcaire à grain fin. Cet enclos présente 14 fausses portes et une entrée monumentale formée d'un corridor et d'une grande salle flanquée de colonnes. La voie d'accès mène à une place connue sous le nom de cour du Jubilé, dont un côté est occupé par un grand podium à gradins sur lequel trônait le pharaon. Des sanctuaires se trouvent à l'est et à l'ouest du podium.

Le fondateur de la IVe dynastie, Snéfrou, transforma définitivement la typologie de la tombe en optant pour la forme, désormais familière, de la pyramide sur base carrée. La pyramide rouge, ainsi nommée en raison de la teinte rougeâtre du calcaire utilisé pour la construire, se trouve dans la nécropole de Dahchour. Au sud, la pyramide rhomboïdale, avec sa double pente sur chacune de ses faces, semble être un type de transition. La construction annexe apparaît, pour la première fois, avec Snéfrou.

C'est le fils de Snéfrou, Khoufoui ou Chéops, et ses successeurs Rahaef (Chéphren) et Menkaure (Mykérinos) qui construisirent les grandes pyramides de Gizeh. La pyramide est le symbole du soleil, le grand dieu Rê, dont le culte devint prédominant au cours de la IVe dynastie. Les textes des pyramides, trouvés dans les chambres funéraires des tombes de l'ancien royaume, parlent de la transformation du roi mort en Soleil.

L'« Horizon de Chéops » est le nom donné à la tombe de ce pharaon, qui est la plus ancienne et la plus grande. L'entrée se trouve au centre du côté nord. À l'intérieur, l'étroit couloir se divise en deux : un côté porte dans une chambre creusée dans la roche sous le monument, tandis que l'autre mène à une petite salle nommée « chambre de la reine », puis à la grande galerie et à la vaste « chambre du roi ».

Les deux autres pyramides étaient connues dans l'Antiquité sous les noms de « Chéphren est grand » et de « Mykérinos est divin ». Toutes font partie du complexe funéraire classique construit à l'initiative de Snéfrou.

Source : UNESCO/CLT/WHC