jump to the content

Colonne de la Sainte Trinité à Olomouc

Holy Trinity Column in Olomouc

This memorial column, erected in the early years of the 18th century, is the most outstanding example of a type of monument specific to central Europe. In the characteristic regional style known as Olomouc Baroque and rising to a height of 35 m, it is decorated with many fine religious sculptures, the work of the distinguished Moravian artist Ondrej Zahner.

Colonne de la Sainte Trinité à Olomouc

Cette colonne commémorative, érigée dans les premières années du XVIIIe siècle, est l'exemple le plus remarquable d'un type de monument spécifique à l'Europe centrale. Réalisée dans le style régional caractéristique connu sous le nom de « baroque Olomouc » et haute de 35 m, elle est ornée de plusieurs superbes sculptures religieuses, œuvres du grand artiste morave Ondrej Zahner.

عمود الثالوث الأقدس في أولوموتس

يعد هذا العمود التذكاري الذي رفع في الأعوام الأولى من القرن الثامن عشر النموذج الأكثر فرادة لنمط بنياني خاص بأوروبا الوسطى. وقد تم صنع العمود الذي يرتفع الى 35 متراً حسب الطراز المحلي المعروف باسم "باروك أولوموتس"، تزيّنه منحوتات دينية رائعة أبدعها الفنان المورافي الكبير أوندريه زاهنر.

source: UNESCO/ERI

奥洛穆茨三位一体圣柱

圣柱建于18世纪早期,是中欧地区同类建筑最杰出的典范。圣柱属于一种独特的地区建筑风格——奥洛穆茨巴洛克风格(Olomouc Baroque),高35米,柱身以出自摩拉维亚的艺术家昂德黑扎内(Ondrej Zahner)之手的许多精美的宗教雕刻装饰。

source: UNESCO/ERI

Колонна Св. Троицы в городе Оломоуц

Эта воздвигнутая в начале XVIII в. мемориальная колонна – наиболее выдающийся пример памятников, типичных для Центральной Европы. Построенная в характерном местном стиле, известном как «оломоуцкое барокко», колонна достигает в высоту 35 м. Она украшена множеством прекрасных религиозных скульптур работы выдающегося моравского художника Ондржея Загнера.

source: UNESCO/ERI

Columna de la Santísima Trinidad en Olomouc

Erigida en los primeros años del siglo XVIII, esta columna conmemorativa es el ejemplo más destacado de este tipo de monumentos característicos de Europa Central. Construido en el estilo regional denominado “barroco de Olomouc”, el monumento tiene 35 metros de altura y está ornamentado con soberbias esculturas religiosas del célebre artista moravo Ondrej Zahner.

source: UNESCO/ERI

オロモウツの聖三位一体柱

source: NFUAJ

Zuil van de Heilige drie-eenheid in Olomouc

De Zuil van de Heilige drie-eenheid werd gebouwd in de vroege jaren van de 18e eeuw. De zuil is ontworpen in de karakteristieke stijl van deze streek, die bekendstaat als Olomouc Barok. Het monument loopt op tot een hoogte van 35 meter en is versierd met veel mooie religieuze sculpturen; het werk van de vooraanstaande Moravische kunstenaar Ondrej Zahner. Zuilen zoals die in Olomouc vormden het hoogtepunt van de Centraal-Europese barok. Het zijn opvallende materiële getuigenissen van het religieus geloof in dit gebied, waarbij de zuil in Olomouc de meest opvallende uiting vertegenwoordigt.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Colonne de la Sainte Trinité à Olomouc
Justification d'inscription

Critère (i) : La colonne de la Sainte Trinité d’Olomouc est un des exemples les plus exceptionnels de l’apogée de l’expression artistique baroque d’Europe centrale.

Critère (iv) : La colonne de la Sainte Trinité d’Olomouc constitue une démonstration matérielle unique de la foi religieuse en Europe centrale pendant la période baroque, et l’exemple d’Olomouc en est sa plus exceptionnelle expression.

Description longue

La colonne de la Sainte-Trinité à Olomouc est l'un des exemples les plus exceptionnels du baroque à son apogée dans le centre de l'Europe. Les colonnes de ce type représentent, au cours de cette époque, un important témoignage de foi religieuse.

La ville d'Olomouc se transforma radicalement au cours de la reconstruction qui suivit la fin de la guerre de Trente Ans, entre 1648 et 1650. On construisit alors de nombreux édifices importants, aussi bien publics que privés, dans une variante locale du style alors dominant, connue depuis sous le nom de « baroque d'Olomouc ». L'expression la plus accomplie de ce style est un groupe de monuments (colonnes et fontaines) dont le plus remarquable est la colonne de la Sainte-Trinité. Après que Václav Render eut soumis le projet au conseil municipal, les travaux débutèrent au printemps 1717. Au cours de cette première phase, autour de 1720, la première partie du décor architectural fut réalisée par un sculpteur d'Olomouc, Filip Sattler. Les autres sculptures, faites entre 1745 et 1752, sont dues au célèbre sculpteur morave Ondrej Zahner (1709-1752). La colonne fut solennellement consacrée le 9 septembre 1754 en présence de l'impératrice Marie-Thérèse.

Le plan au sol de la colonne de la Sainte-Trinité est un cercle de 17 m de diamètre. Depuis cette base circulaire, dotée de 18 bornes de pierre périphériques reliées entre elles par une chaîne en fer forgé, un escalier de 7 marches donne accès au premier niveau dont le plan est hexagonal, et doté à chacun de ses angles d'une balustrade conique et de six piédestaux massifs richement décorés sur trois de leurs côtés par des rinceaux ou des acanthes, sur lesquels reposent six statues de saints plus grandes que nature (elles mesurent environ 2,20-2,40 m) ; ces dernières sont disposées autour d'une petite chapelle qui présente également un plan circulaire. Le premier niveau est richement décoré de piliers élancés, de motifs de rubans, de conques, de cartouches en relief avec des figures d'apôtres et d'autres motifs en stuc. Ce même schéma se répète, pour l'essentiel, aux deuxième et troisième niveaux. Le deuxième niveau, qui conserve le plan du premier, est également couronné par un groupe de six statues de saints placées sur des piédestaux isolés. La base de la colonne repose sur le troisième niveau. Celui-ci, légèrement plus étroit, présente également sur son pourtour six piédestaux massifs sur lesquels repose une nouvelle série de six saints, une autre rangée de six reliefs d'apôtres, avec un riche décor de stucs. Au-dessus de ce dernier niveau s'élève le pilier monolithique, de 10 m de hauteur, richement décoré de cannelures et de feuilles d'acanthe. Un groupe sculpté en cuivre doré, qui représente l'assomption de la Vierge Marie soutenue par deux anges, se trouve aux deux tiers de la hauteur du monolithe. Ici aussi, le groupe est sculpté à une échelle supérieure à la normale. Le pilier est surmonté par un chapiteau décoré de rinceaux et d'acanthes sur lequel se trouve un groupe sculpté, également en cuivre battu et doré qui représente, plus grands que nature, Dieu le Père bénissant et le Christ avec sa croix, tous deux placés sur un globe, sous lequel se trouve l'archange Michel. Toute la structure est complétée par une gloire avec une colombe en son centre, qui figure le Saint-Esprit. La hauteur totale de la colonne est de 35 m.

Le concept de la sainte Trinité résumait les deux éléments principaux d'une hiérarchie de valeurs fondamentale au cours de la période baroque. La foi et la tradition religieuse se mêlent à l'idée même de la ville - ses traditions, sa protection et son administration civique. Les idées de christianisme et de citoyenneté (allégeance à la ville, dans le meilleur sens du terme) se combinent ici pour former un monument triomphal en pierre.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

À la suite de l'occupation suédoise de cette cité principalement médiévale à la fin de la guerre de Trente Ans (1648-1650), Olomouc se retrouva ravagée et désertée par plus de 90 % de sa population. Bien qu'elle ait perdu son statut de capitale de Moravie, elle conserva celui d'archevêché et celui-ci, ajouté à l'irréductible confiance de ses citoyens, assura sa renaissance.

Pendant la reconstruction qui suivit la guerre, le plan des rues de la ville médiévale fut respecté. Cependant, l'aspect de la ville changea : dans le siècle qui suivit, de nombreux bâtiments publics et privés impressionnants furent construits dans une variante locale du style en vogue, qui devint connue sous le nom de « baroque Olomouc », l'expression la plus caractéristique de ce style étant le groupe de monuments (colonnes et fontaines), dont la colonne de la Sainte Trinité est l'expression triomphale.

« ...J'élèverai une colonne si haute et si splendide qu'elle n'aura d'égale dans aucune autre ville. » C'est en ces termes que Václav Render, tailleur de pierre et bourgeois d'Olomouc, décrivit son projet d'édification d'une colonne dédiée à la foi religieuse devant le conseil municipal le 29 octobre 1715. Le projet fut approuvé le 13 janvier 1716 et les travaux débutèrent au printemps 1717. Render le finança et l'exécuta personnellement en grande partie. En 1733, l'année de sa mort, la colonne avait atteint la hauteur d'un bâtiment d'un étage et comportait une chapelle de pierre finement ciselée. Dans une première phase, dans les années 1720, l'ornementation sculptée fut réalisée par le sculpteur Filip Sattler, natif de la ville d'Olomouc.

Dans son testament, Render léguait la quasi-totalité de son énorme fortune à la ville pour l'achèvement de l'oeuvre. Le reste de l'oeuvre sculptée fut exécuté entre 1745 et 1752 par l'éminent artiste morave Ondrej Zahner (1709-1752). Au début des années 1750, le groupe supérieur de l'ensemble représentant l'Assomption de la Vierge Marie fut coulé en cuivre et doré par le doreur d'Olomouc Simon Forstner (1714 - 1773). La colonne fut consacrée au cours d'une cérémonie officielle, en présence de l'impératrice Marie-Thérèse le 9 septembre 1754.

Source : évaluation des Organisations consultatives