jump to the content

Vallée de Viñales

Viñales Valley

The Viñales valley is encircled by mountains and its landscape is interspersed with dramatic rocky outcrops. Traditional techniques are still in use for agricultural production, particularly of tobacco. The quality of this cultural landscape is enhanced by the vernacular architecture of its farms and villages, where a rich multi-ethnic society survives, illustrating the cultural development of the islands of the Caribbean, and of Cuba.

Vallée de Viñales

La vallée fertile de Viñales est encerclée de montagnes et son paysage est parsemé d'affleurements rocheux spectaculaires. Les techniques agricoles traditionnelles y sont toujours utilisées, en particulier pour la production de tabac. C'est un paysage culturel enrichi par l'architecture traditionnelle de ses fermes et villages. Une riche société pluriethnique s'y perpétue, illustrant le développement culturel des îles caraïbes et de Cuba en particulier.

وادي فينيالس

يقع وادي فينياليس الخصب في منخفض تحيطه الجبال من كلّ من حدبٍ وصوب وفي منظر طبيعي مرصّعٍ بالنتوءات الصخريّة الأخاذة. ما زالت التقنيّات الزراعيّة التقلييّة تُستخدم في الوادي خصوصاً لصناعة التبغ. وهذا منظر طبيعي ثقافي تغنيه هندسة المزارع والقرى التقليديّة حيث يعيش فيه خالداً مجتمع متعدد الإثنيّات يجسّد التطوّر الثقافي لجزر الكاريبي وخصوصاً كوبا.

source: UNESCO/ERI

比尼亚莱斯山谷

比尼亚莱斯山谷群山环绕,山谷风景与裸露的岩石交相辉映。农业生产,尤其是烟草种植业中,仍然在采用传统技术。农场和村庄的当地建筑大大提升了这一文化景观的内涵,一个富裕的多民族社会在此繁衍,诠释了加勒比海岛屿和古巴的文化发展。

source: UNESCO/ERI

Культурный ландшафт долины Виньялес

Ландшафт долины Виньялес, окруженной со всех сторон горами, расчленен выразительными скальными образованиями. Здесь все еще используются традиционные методы сельскохозяйственного производства, особенно в табаководстве. Ценность этого культурного ландшафта увеличивается за счет традиционной народной архитектуры ферм и деревень. Сохранившееся тут многонациональное сообщество свидетельствует о богатой этнокультурной истории Кубы и других островов Карибского моря.

source: UNESCO/ERI

Valle de Viñales

Rodeado de montañas, el fértil valle de Viñales está sembrado de espectaculares afloramientos rocosos. Sus habitantes siguen utilizando técnicas agrícolas tradicionales, en particular para la producción del tabaco. La riqueza de su paisaje cultural se ve realzada por la arquitectura tradicional de sus granjas y aldeas, donde perduran todavía las características una sociedad pluriétnica de peculiar riqueza, muy ilustrativa del desarrollo cultural de las islas caribeñas en general y de Cuba en particular.

source: UNESCO/ERI

ビニャーレス渓谷

source: NFUAJ

Viñales vallei

De Viñales vallei wordt omringd door bergen en het landschap wordt afgewisseld met indrukwekkende rotspartijen. Er worden nog traditionele, eeuwenoude technieken gebruikt voor de landbouwproductie, met name voor de productie van tabak. Uit recente experimenten blijkt namelijk dat mechanische methoden de kwaliteit van de tabak verlagen. De kwaliteit van het cultuurlandschap wordt verstrekt door de architectuur van de boerderijen en dorpen, waar een rijke multi-etnische samenleving zich staande houdt, die de culturele ontwikkeling illustreert van de eilanden van het Caribisch gebied en van Cuba. De regio kent een rijke inheemse traditie die zich uit in architectuur, ambachten en muziek.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Justification d'inscription

Critère (iv): La vallée de Vinales est un paysage de karst exceptionnel dans laquelle les méthodes traditionnelles d’agriculture (en particulier la culture du tabac) sont restées inchangées pendant des siècles. La région a également conservé une tradition vernaculaire riche dans son architecture, son artisanat et sa musique.

Description longue

La vallée de Viñales est un remarquable exemple de paysage karstique au sein duquel les techniques d'agriculture traditionnelles (notamment la culture du tabac) ont survécu sans changement pendant plusieurs siècles. Cette région conserve aussi une riche tradition vernaculaire avec son architecture, son artisanat et sa musique.

Les nombreuses grottes disséminées sur les pentes des buttes de la vallée de Viñales ont été habitées pendant plusieurs siècles avant l'arrivée des conquérants espagnols. Le sol fertile et le climat favorable ont permis le développement de l'élevage et de la culture du fourrage et des céréales, en utilisant à cette fin des esclaves venus d'Afrique. Les cimarrones , ou esclaves fugitifs, ont souvent trouvé refuge dans les grottes de la vallée. Le site du Pan de Azúcar renferme les ruines de la plus grande hacienda, où l'on enseignait aux esclaves différents métiers.

La vallée est entourée de montagnes. C'est une plaine de terre arable semée de spectaculaires pitons de calcaire dont la hauteur peut atteindre 300 m (mogotes ). Elle comporte une série de très vastes grottes qui contiennent des fossiles d'ammonites. La végétation de ces collines se caractérise par des espèces endémiques, notamment le Microcycas calocoma et un fossile vivant de la flore phanérogame du crétacé. C'est également le berceau d'une intéressante faune d'oiseaux et de mollusques. Toute la plaine est vouée à l'agriculture traditionnelle. Des expériences récentes ont montré que les méthodes mécaniques diminuent la qualité du tabac : c'est la raison pour laquelle d'anciennes méthodes, comme la traction animale, sont encore utilisées aujourd'hui.

Le village de Viñales a été créé dans l'urgence en 1875 sur la route menant de Pinar del Rio, la capitale de la province, à Puerto Esperanza, son principal débouché sur la mer, pour répondre au développement considérable de la culture du tabac. La voie ferrée occidentale (Ferrocarril del Oeste), dont seuls quelques vestiges sont conservés, a été construite en 1882. La vallée de Viñales a été le théâtre de différentes opérations militaires au cours de la guerre d'indépendance et durant la révolution cubaine. Elle est aujourd'hui vouée à l'agriculture ; sa population de quelque 8 000 personnes se consacre pour l'essentiel à la culture du tabac, qui est celle qui assure les meilleurs rendements.

La plupart des édifices de la plaine sont simples : ils ont été construits en utilisant des matériaux locaux et naturels, et sont utilisés comme habitations ou fermes familiales. Le village de Viñales, qui s'étire le long de sa route principale, a conservé son plan d'origine et beaucoup d'intéressants exemples d'architecture coloniale. La culture originale de la vallée est une synthèse des contributions des différents peuples indigènes, des conquérants espagnols et des esclaves noirs. L'expression musicale des travailleurs saisonniers (veguero ) en offre une excellente illustration ; Benito Hernández Cabrera, le « Viñalero », en fut le principal interprète. L'artisanat y a également fleuri. Les Cubains se reconnaissent dans la vallée de Viñales en raison de la beauté du site et de son importance historique et culturelle ; dans les arts figurés, elle est devenue le symbole même du paysage des Caraïbes grâce à des artistes comme Domingo Ramos et Tiburcio Lorenzo.

Le site présente un très haut degré d'authenticité. Il a su conserver son caractère spécifique, tout en s'adaptant aux conditions de vie modernes et en recevant des foules de visiteurs.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

Les nombreuses grottes situées aux flancs des buttes qui s'élèvent dans la Vallée de Viñales ont été habitées durant des siècles, bien avant l'arrivée des conquérants espagnols.

La qualité des sols et le climat favorable permirent le développement de l'élevage, la culture du fourrage et des plantes vivrières, avec recours au travail des esclaves importés d'Afrique. Les cimarrones ou esclaves en fuite, se réfugièrent souvent dans les grottes de la Vallée. Le site de Pan de Azúcar contient les ruines de la plus grande hacienda de dressage et de formation des esclaves aux différents métiers.

Suite à l'apparition et à l'extension considérable de la culture du tabac, le village de Viñales fut fondé en 1875, le long de la route conduisant de Pinar del Río, capitale de la province, à Puerto Esperanza, principal accès à la mer. En 1882, le chemin de fer de l'Ouest (Ferrocarril del Oeste) fut construit, dont il ne reste plus aujourd'hui que des vestiges.

Diverses opérations militaires furent menées dans la Vallée de Viñales durant la Guerre d'Indépendance, de même qu'à l'époque de la Révolution cubaine.

Aujourd'hui, la Vallée connaît une occupation agricole, avec une population de quelque 8000 habitants qui se livrent en particulier à la culture du tabac, culture qui y donne les meilleurs rendements.

Source : évaluation des Organisations consultatives