English Français

Vieille ville de Lijiang

Old Town of Lijiang

The Old Town of Lijiang, which is perfectly adapted to the uneven topography of this key commercial and strategic site, has retained a historic townscape of high quality and authenticity. Its architecture is noteworthy for the blending of elements from several cultures that have come together over many centuries. Lijiang also possesses an ancient water-supply system of great complexity and ingenuity that still functions effectively today.

Vieille ville de Lijiang

La vieille ville de Lijiang, harmonieusement adaptée à la topographie irrégulière de ce site commercial et stratégique clé, a conservé un paysage urbain historique de grande qualité et éminemment authentique. Son architecture est remarquable par l'association d'éléments de plusieurs cultures réunies durant de nombreux siècles. Lijiang possède également un système d'alimentation en eau extrêmement complexe et ingénieux qui fonctionne toujours efficacement.

مدينة ليجيانغ القديمة

تكيّفت مدينة ليجيانغ القديمة مع تقلّبات طوبوغرافيا هذا الموقع التجاري والإستراتيجي المحوري وقد حافظت على منظر حضري تاريخي متميّز وأصيل كلّ الأصالة. تنفرد هندستها بالمزاوجة بين عناصر ثقافات عدّة اجتمعت على مرِّ قرونٍ عدّة. كما تملك ليجيانغ نظام إمدادات مائيّة معقّد ومبتكر لا زال يعمل بفعالية.

source: UNESCO/ERI

丽江古城

古城丽江,把经济和战略重地与崎岖的地势巧妙地融合在一起,真实、完美地保存和再现了古朴的风貌。古城的建筑历经数个世纪的洗礼,融汇了各个民族的文化特色而声名远扬。丽江还拥有古老的供水系统,这一系统纵横交错、精巧独特,至今仍在有效地发挥着作用。

source: UNESCO/ERI

Старый город Лицзян

Старый город Лицзян, который превосходно адаптирован к сложному рельефу этой важной в торговом и стратегическом отношении местности, отлично сохранил свой подлинный исторический облик. Его архитектура достойна внимания из-за смешения элементов нескольких культур, развивавшихся совместно на протяжении многих столетий. Лицзян также имеет древнюю сложную систему водоснабжения, основанную на большой изобретательности, которая эффективно действует и в настоящее время.

source: UNESCO/ERI

Ciudad vieja de Lijiang

La ciudad vieja de Lijiang, que estí¡ perfectamente adaptada a la topografí­a irregular de un sitio importancia comercial y estratégica, ha conservado un paisaje urbano histórico de gran calidad y autenticidad. Su notable arquitectura integra elementos de diversas culturas que se fueron fusionando a lo largo de los siglos. Lijiang posee también un antiguo sistema de abastecimiento de agua, sumamente complejo e ingenioso, que sigue funcionando con eficacia.

source: UNESCO/ERI

麗江旧市街
重要な経済的・戦略的地点に位置する古都麗江は、比類ない街並みの景観と真正さを保ってきた。その建造物は、何世紀もの間中国にもたされた多くの文明の要素が融合したものとして知られる。麗江にはまた、今なお機能している古代からの水道がある。

source: NFUAJ

Oude stad van Lijiang

De oude binnenstad van Lijiang is perfect aangepast aan de ongelijke topografie van deze belangrijke commerciële en strategische locatie. De Lijiang regio (in het noorden van de provincie Yunnan) wordt al sinds de steentijd door mensen bewoond. In de 13e eeuw na Christus werden aan de voet van de Shizi bergen huizen gebouwd, omringd door een stadsmuur en gracht. Deze historische kern is prachtig bewaard gebleven. De architectuur is opmerkelijk vanwege het samengaan van elementen uit verschillende culturen door de eeuwen heen. Lijiang heeft ook een oud ingenieus systeem voor watervoorziening dat tegenwoordig nog steeds functioneert.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Vieille ville de Lijiang (Chine) © Fiona Starr
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

La vieille ville de Lijiang est située dans la plaine de Lijiang, à une altitude de 2 400 mètres au sud-ouest du Yunnan, en Chine, à la jonction d’une série de cols stratégiques qui permettent de franchir les montagnes environnantes pour y accéder. De la montagne enneigée de Yulong, au nord-ouest, naissent les fleuves et les sources qui arrosent la plaine et approvisionnent le Heilongtan (Bassin du Dragon noir), à partir duquel les cours d’eau forment un réseau de canaux et de caniveaux pour alimenter la ville. La vieille ville de Lijiang comprend trois parties : la vieille ville de Dayan (y compris le Bassin du Dragon noir), et les quartiers de Baisha et de Shuhe. La vieille ville de Dayan, construite sous la dynastie Ming en tant que centre commercial, comprend le Bureau gouvernemental de la Préfecture de Lijiang Junmin, le pavillon Yizi et la Tour Guabi – ces deux derniers étant des vestiges de l’ancien Enclos de Mujia – structures architecturales de Yuquan, dans le parc Heilongtan. De nombreuses maisons à colombages de deux étages, au toit recouvert de tuiles, combinent des éléments de l’architecture et de la décoration Han et Zang au niveau des porches voûtés, des murs-écrans, des cours et des poutres sculptées des toits. Elles sont représentatives de la culture Naxi et s’alignent à flanc de montagne. Les éléments en bois, sculptés avec recherche, représentent des éléments domestiques et culturels – poterie, instruments de musique, fleurs et oiseaux.

Le quartier de Baisha a été construit plus tôt, sous les dynasties Song et Yuan, à 8 km au nord de la vieille ville de Dayan. Ici, les maisons sont disposées selon un axe nord-sud autour d’une place centrale en terrasse. Le complexe religieux comprend des halls et des pavillons qui renferment plus de 40 peintures datant du début du XIIIe siècle et représentant des éléments culturels propres au peuple Bai. Avec le quartier de Shuhe, situé à 4 km au nord-ouest de la vieille ville de Dayan, ces habitations nichées dans les montagnes et entourées d’eau reflètent le mélange de cultures locales, de coutumes et de traditions populaires qui s’est opéré durant plusieurs siècles.

Cet espace urbain vivant, ce système d’alimentation en eau toujours en fonctionnement, ces ensembles de bâtiments harmonieux, ces résidences confortables de taille raisonnable, cet environnement plaisant et cet art populaire d’un style unique s’associent pour offrir un exemple remarquable d’habitat humain.

Critère (ii) : Depuis le XIIe siècle, la vieille ville de Lijiang est un important carrefour commercial entre le Sichuan, le Yunnan et le Tibet, et c’est ici que la partie sud de la Route de la Soie rejoint les anciennes routes Chama (thé et chevaux). La vieille ville devint un grand centre de communication économique et culturelle pour différents groupes ethniques tels que les Naxi, les Han, les Tibétains et les Bai. Les échanges culturels et technologiques des huit derniers siècles engendrèrent des particularités locales au niveau de l’architecture, de l’art, de la planification urbaine et du paysage, de la vie sociale, des coutumes et de l’artisanat, ainsi que d’autres caractéristiques culturelles qui intègrent la quintessence des Han, des Bai, des Tibétains et d’autres groupes ethniques tout en affichant les traits distinctifs des Naxi. Les peintures murales des édifices religieux et d’autres bâtiments notamment illustrent la coexistence harmonieuse du confucianisme, du taoïsme et du bouddhisme.

Critère (iv) : Les trois parties de la vieille ville de Lijiang : la vieille ville de Dayan (y compris le bassin du Dragon noir), les quartiers de Baisha et de Shuhe, reflètent pleinement les particularités sociales, économiques et culturelles des différentes périodes historiques, tout en suivant la topographie naturelle des montagnes et des cours d’eaux pour former un ensemble urbain remarquable combinant les traditions résidentielles des Naxi, des Han, des Bai et des Tibétains.

Critère (v) : La vieille ville de Lijiang a associé les montagnes, les fleuves, les arbres et l’architecture pour créer un habitat humain illustrant l’unité entre l’homme et la nature. Avec d’une part, les montagnes qui s’étendent vers la plaine en formant un écran protecteur au nord, d’autre part, les plaines à l’est et au sud, la vieille ville bénéficie d’une configuration géométrique et d’un environnement écologique favorables. Issu des montagnes enneigées, un système d’irrigation à embranchements traverse les villages et les terres arables. Le bassin du Dragon noir ainsi que les puits et les sources épars forment un système complet d’alimentation en eau qui répond aux besoins liés à la prévention des incendies, à la vie quotidienne et à la production. L’eau joue un rôle important dans le style architectural où l’étalement urbain et le paysage uniques de la vieille ville dont  la rue principale et les petites allées donnent sur les canaux et où certains bâtiments et de nombreux ponts sont construits par-dessus ces derniers. Excellent exemple d’habitat humain soulignant de l’harmonie entre l’homme et la nature, la vieille ville témoigne de façon remarquable d’une ingénieuse utilisation de la terre par l’homme.

Intégrité

Les montagnes aux alentours de la vieille ville de Lijiang ont été bien préservées et le système d’alimentation en eau fonctionne toujours aujourd’hui après des siècles d’utilisation. Les limites du bien et de la zone tampon sont en cours de modification afin de mieux protéger la valeur universelle exceptionnelle de la vieille ville.

Authenticité

La zone englobant la vieille ville de Lijiang et ses trois composantes, la vieille ville de Dayan et les quartiers de Baisha et de Shuhe, a conservé la disposition d’ensemble, la morphologie urbaine, la disposition des rues et le style architectural des dynasties Ming et Qing, malgré de nombreux tremblements de terre – dont la terrible, du 3 février 1996. Le patrimoine immatériel, dans la culture Dongba, les particularités Naxi et les résidences traditionnelles de la vieille ville de Lijiang, ont été transmis et promus durant l’essor de la société Naxi.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Pour assurer sa protection et sa gestion, la vieille ville de Lijiang a appliqué strictement la Loi de la République populaire de Chine sur la protection des reliques culturelles, les Règlementations sur la mise en œuvre de la Loi de la République populaire de Chine sur la protection des reliques culturelles et la Règlementation sur la protection des cités, villes et villages historiques et culturels célèbres. Ces dernières années, des organismes de protection et de gestion du patrimoine mondial ont pris des mesures complémentaires à différents niveaux. Ils ont accueilli favorablement le suivi réactif mené par le Comité du patrimoine mondial, appliqué soigneusement les décisions de celui-ci et organisé le travail des institutions professionnelles et des experts afin d’amplifier les recherches sur la valeur universelle exceptionnelle de la vieille ville de Lijiang. Ils ont préparé un Plan directeur pour la conservation de la vieille ville de Lijiang en tant que bien du patrimoine culturel mondial, un Manuel sur la restauration de l’habitat populaire, un Manuel sur la protection de l’environnement, un Plan de développement des entreprises et un Plan de gestion. Ils ont également renforcé le contrôle et la gestion du tourisme et du développement commercial aux alentours du bien en ajustant les limites de la zone de protection.

A l’avenir, la préparation, l’examen et l’application du Plan directeur pour la conservation de la vieille ville de Lijiang en tant que bien du patrimoine culturel mondial se feront plus rapidement, tandis que le suivi sera accru durant la phase de mise en œuvre afin de veiller à ce que les mesures soient bien appliquées. De plus, les capacités du Bureau de gestion du patrimoine culturel mondial de la vieille ville de Lijiang, l’institution locale chargée de la protection et de la gestion du bien, seront renforcées afin d’améliorer la protection et la gestion du patrimoine.

Actualités rss (1)