English Français
Aidez maintenant !

Ensemble épiscopal de la basilique euphrasienne dans le centre historique de Poreč

Episcopal Complex of the Euphrasian Basilica in the Historic Centre of Poreč

The group of religious monuments in Porec, where Christianity was established as early as the 4th century, constitutes the most complete surviving complex of its type. The basilica, atrium, baptistery and episcopal palace are outstanding examples of religious architecture, while the basilica itself combines classical and Byzantine elements in an exceptional manner.

Ensemble épiscopal de la basilique euphrasienne dans le centre historique de Poreč

Le groupe de monuments religieux de Porec, lieux de culte de la chrétienté dès le IVe siècle, constitue l'ensemble préservé le plus complet de ce type. La basilique, l'atrium, le baptistère et le palais épiscopal sont de remarquables exemples d'architecture religieuse, tandis que la basilique elle-même associe de manière exceptionnelle des éléments classiques et byzantins.

مجموعة أسقفيّة لبازيليك السيدة العذارء في وسط بوريك التاريخي

تشكّل مجموعة النصب التاريخيّة في بوريك، دار عبادة الديانة المسيحيّة منذ القرن الرابع، المجموعة الأكثر شموليّةً المحفوظة من هذا النوع. وتشكّل البازيليك والساحة وبيت العماد والقصر الأسقفي أمثلةً استثنائيّةً عن الهندسة الدينيّة في حين أنّ البازيليك نفسها تجمع بصورة استثنائيّة بين عناصر كلاسيكيّة وبيزنطيّة.

source: UNESCO/ERI

波雷奇历史中心的尤弗拉西苏斯大教堂建筑群

波雷奇的宗教建筑群是基督教徒于4世纪初建造的,是同类建筑中保存最完整的建筑群。长方形的大教堂、正厅、洗礼池和主教殿是宗教建筑的典型代表,同时长方形的大教堂本身还以一种特殊的方式融合了古典与拜占庭风格。

source: UNESCO/ERI

Комплекс базилики епископа Ефразия в историческом центре города Пореч

Группа религиозных памятников в городе Пореч, где христианство установилось еще в IV в., является самым целостным из всех дошедших до наших дней подобных ансамблей. Базилика, атриум, баптистерий, епископский дворец – все это выдающиеся примеры религиозной архитектуры. В архитектуре базилики своеобразно сочетаются классические и византийские элементы.

source: UNESCO/ERI

Conjunto episcopal de la basílica eufrasiana en el centro histórico de Poreč

Lugares de culto de la cristiandad desde el siglo IV, los monumentos religiosos de Poreč forman el conjunto conservado más completo en su género. La basílica, el atrio, el baptisterio y el palacio episcopal son ejemplos notables de arquitectura religiosa. En la basílica se puede observar una asociación excepcional entre elementos clásicos y bizantinos.

source: UNESCO/ERI

ポレッチ歴史地区のエウフラシウス聖堂建築群

source: NFUAJ

Bisschopscomplex van de Euphrasius basiliek in het historisch centrum van Poreč

Dit bisschopscomplex bestaat uit een groep religieuze monumenten in het historisch centrum van Poreč, waar het christendom zich al in de 4e eeuw vestigde. Het is uniek omdat alle elementen van het vroegchristelijke complex bewaard zijn gebleven. De basiliek, het atrium, de doopkapel en het bisschopspaleis zijn voorbeelden van religieuze architectuur. De basiliek werd in de 6e eeuw door Euphrasius gebouwd en de bouwstijl combineert klassieke en Byzantijnse elementen. De vroegste fase van de basiliek – een eenvoudige kapel in een groot Romeins woonhuis waar de botten van de plaatselijke martelaar Maurus werden geplaatst – is gedateerd rond 313.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Ensemble épiscopal de la basilique euphrasienne dans le centre historique de Porec © Ko Hon Chiu Vincent
Justification d'inscription

Le Comité a décidé d'inscrire ce bien sur la base des critères (ii), (iii) et (iv). L'ensemble épiscopal de la basilique euphrasienne, situé dans le centre historique de Porec, est un exemple exceptionnel d'un ensemble épiscopal du début de l'ère chrétienne. Il est exceptionnel du fait de son intégrité et parce qu'il comprend une cathédrale basilicale unique en son genre.

Description longue

La basilique euphrasienne de Poreč est le complexe du début du christianisme le mieux préservé de toute cette région, et présente un caractère unique en raison de la conservation de tous ses éléments fondamentaux : église, chapelle commémorative, atrium , baptistère et palais épiscopal. La basilique, notamment dans sa phase ancienne (oratoire, basilica gemina et basilique proprement dite), est un exemple caractéristique d'architecture religieuse des Ve et VIe  siècles et témoigne d'importantes influences byzantines.

Entre le début du IVe  siècle et le milieu du VIe  siècle, non moins de quatre églises furent construites à Poreč (le municipium Parentium de la province romaine d'Istrie), sur la côte nord de la péninsule basse qu'occupait la ville. Seule la plus récente, la basilique d'Euphrasius, est aujourd'hui conservée. La phase la plus ancienne, un simple oratoire construit à l'intérieur d'une vaste maison privée romaine où avaient été déposés les ossements d'un martyr local, Maurus, remonte à 313 environ. Plus tard dans le IVe  siècle, cette structure a été restaurée et agrandie par l'adjonction d'un second espace (basilicae geminae ), mais elle conserva un plan rectangulaire très simple. Au cours du Ve  siècle, une nouvelle église fut construite sur le site, selon la typologie traditionnelle d'Istrie et du Norique. L'église actuelle a été édifiée vers le milieu du VIe  siècle à l'initiative d'un évêque dont elle a conservé le nom, Euphrasius.

La basilique construite par Euphrasius au cours du VIe  siècle présente trois nefs et une grande abside centrale flanquée de deux absides latérales plus petites. Les murs des côtés nord, ouest et sud sont ceux de la basilique plus ancienne, et les bases des deux files de 9 colonnes qui divisent l'espace interne datent de la même époque. Les colonnes à fût lisse sont surmontées de chapiteaux présentant différents types de décor sculpté (la version byzantine des chapiteaux corinthiens : chapiteaux à corbeille inversée et chapiteaux chantournés surmontés de motifs animaux ou végétaux), mais identiques par paires opposées. Ils se raccordent aux arcades par un décor de stuc, conservé intact du côté nord où l'on distingue encore des traces du décor polychrome d'origine. Des fresques du XVe  siècle sont également conservées sur le mur ouest et dans la lunette qui surmonte l'abside méridionale. La partie inférieure du mur est décorée de pierres de couleur et de fragments de nacre. Au-dessus, un bandeau de stuc placé sous les mosaïques occupe l'espace entourant les quatre fenêtres, l'intérieur de la semi-coupole et le mur de façade. La coupole figure en son centre une représentation de la Vierge Marie avec le Christ enfant, flanquée par des anges, des martyrs locaux et par l'évêque Euphrasius. Seule une petite partie des sols de mosaïque d'origine est conservée dans l'abside méridionale. L'extérieur des murs est enduit et divisé par des pilastres reliés entre eux par des arcatures aveugles. Toute la partie haute de la façade occidentale de l'édifice, au-dessus du narthex fermé, était à l'origine revêtue de mosaïques, mais la plus grande partie de ce décor a aujourd'hui disparu.

En plus de sa nouvelle basilique, Euphrasius construisit un complexe de constructions - un atrium derrière l'étroit narthex de la basilique, un baptistère à l'extrémité de l'atrium, un palais épiscopal monumental entre l'atrium et la mer ainsi qu'une petite chapelle commémorative au nord-est de la basilique. Toutes ces constructions étaient richement décorées de mosaïques, d'albâtre, de marbre, de nacre et de stuc dans la tradition somptueuse de l'« âge d'or » byzantin au cours du règne de Justinien. Le complexe s'enrichit par la suite de la Kanonika (maison des chanoines) de 1257, du clocher du XVIe  siècle et de quelques constructions mineures comme la sacristie (XVe  siècle) et deux chapelles (respectivement des XVIIe et XIXe  siècles).

Le complexe épiscopal fait partie intégrante du centre de Poreč, qui a conservé une très grande partie de son réseau viaire d'époque romaine.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

Les églises furent édifiées à Porec (Municipium Parentium de la province romaine d'Histria) entre le début du 4ème siècle et le milieu du 6ème. Pas moins de quatre églises vont être ainsi construites successivement sur la côte nord de la péninsule inférieure où se niche la ville : seule la dernière d'entre elles, la basilique d'Euphrasius, a survécu.

La phase la plus ancienne, un modeste oratoire situé au coeur d'une grande demeure privée romaine (où furent placés les ossements du martyre local Maur), date de l'an 313 environ. Plus tard, au cours du 4ème siècle, cette maison est restaurée et agrandie par l'ajout d'un second hall (les basilicae geminae) mais elle demeure une structure simple bâtie sur un plan rectangulaire. Au 5ème siècle, est bâtie sur le site une nouvelle église prenant la forme d'une basilique dotée de trois vaisseaux mais dépourvue d'abside, trait caractéristique d'Istrie et de Norique.

L'église actuelle est construite au milieu du 6ème siècle, sur les ordres de l'évêque Euphrasius dont elle a conservé le nom. Dans sa dédicace gravée sur la mosaïque de l'abside, Euphrasius mentionne que J'église qu'il trouva en ce lieu était ruineuse et dépourvue de tout ornement. Pourtant, de récentes études ont établi qu'il s'agit d'une déclaration quelque peu exagérée puisque la nouvelle structure comprend trois des murs d'enceinte appartenant au précédent édifice et des traces de mosaïques de cette époque ont été retrouvées.

Outre sa nouvelle basilique, Euphrasius fait ériger un ensemble d'édifices correspondants : un atrium audelà de l'étroit narthex de la basilique, un baptistère à l'extrémité de l'atrium, un palais épiscopal monumental entre l'atrium et la mer ainsi qu'une petite chapelle commémorative au nord-est de la basilique. Tous ces édifices seront richement ornés de mosaïques, d'albâtre, de marbre, de nacre et de stuc, reproduisant la tradition de luxe de « l'Age d'Or» byzantin caractéristique du règne de Justinien.

Les éléments ajoutés ultérieurement à ce complexe sont la « Kanonika » (la maison des chanoines) en 1257, le clocher du 16ème siècle et quelques édifices mineurs tels que la sacristie (15ème siècle) et deux chapelles (17ème et 19ème siècles respectivement).

Source : évaluation des Organisations consultatives