jump to the content

Maritime Greenwich

Maritime Greenwich

The ensemble of buildings at Greenwich, an outlying district of London, and the park in which they are set, symbolize English artistic and scientific endeavour in the 17th and 18th centuries. The Queen's House (by Inigo Jones) was the first Palladian building in England, while the complex that was until recently the Royal Naval College was designed by Christopher Wren. The park, laid out on the basis of an original design by André Le Nôtre, contains the Old Royal Observatory, the work of Wren and the scientist Robert Hooke.

Maritime Greenwich

L'ensemble des bâtiments de Greenwich, près de Londres, et le parc où ils sont édifiés, symbolisent remarquablement les efforts artistiques et scientifiques des XVIIe et XVIIIe siècles. Queen's House, œuvre d'Inigo Jones, est le premier édifice palladien de l'Angleterre, tandis que l'ensemble qui était encore récemment le Royal Naval College a été conçu par Christopher Wren. Le parc, dessiné à partir d'un concept original d'André Le Nôtre, abrite l'ancien Observatoire royal, œuvre de Wren et du scientifique Robert Hooke.

ماريتيم غرينيتش

ترمز أبنية غرينيتش المجاورة للندن والمنتزه الذي شيدت فيه الى الجهود الفنية والعلمية التي بذلت في القرنين السابع عشر والثامن عشر. ويعتبر بيت الملكة الذي صممه اينيغو جونز البناء البالادي الأسلوب البالادي الأول في انكلترا، بينما تولى كريستوفر رين تصميم المجمع الذي احتضن الكلية البحرية حتى فترة ليست ببعيدة. أما المنتزه الذي جرى تصميمه حسب مفهوم فريد لأندريه لو نوتر فيضم المرصد الملكي الذي شيده ورين والعالم روبرت هوك.

source: UNESCO/ERI

格林威治海岸地区

位于伦敦郊区格林威治的建筑群及其附近的花园是以17世纪和18世纪以艺术和科学两种风格建造的。伊尼哥•琼建造的女王行宫是在英国本岛上第一个具有帕拉底奥风格的建筑物,直到近期才出现同样风格的建筑群——皇家海军学院,它是由克里斯托夫•雷恩设计建造的。花园以安德烈•勒诺特雷的设计为基础,包括格林威治皇家天文台,是雷恩和科学家罗伯特•胡克二人的杰作。

source: UNESCO/ERI

«Морской Гринвич» (Лондон)

Ансамбль зданий в Гринвиче, окраинном округе Лондона, вместе с парком, в котором они расположены, символизируют художественные и научные устремления XVII и XVIII вв. Куин-Хауз, спроектированный Иниго Джонсом, стал первым зданием в стиле Палладио в Англии. Весь комплекс, где до недавнего времени находилась Королевская морская академия, был спроектирован Кристофером Реном. В парке, разбитом на основе эскизного проекта Андре Ленотра, находится Старая королевская обсерватория – творение Рена и астронома Роберта Хука.

source: UNESCO/ERI

Greenwich marítimo

Situadas al sur del Atlántico, la isla de Gough y la isla Inaccesible figuran entre los ecosistemas insulares y marinos de la zona templada fría menos alterados por la presencia del ser humano. Ambas islas poseen imponentes acantilados que se yerguen como altas torres en medio del océano y albergan una de las colonias de pájaros marinos más importantes del planeta. Además, presentan la característica de que no se ha introducido ningún mamífero en ellas. La isla de Gough alberga doce especies endémicas de plantas y dos de aves terrestres: la gallereta y el semillero de Gough. Por su parte, la isla Inaccesible cuenta con dos especies endémicas de aves, ocho de plantas y diez de invertebrados como mínimo.

source: UNESCO/ERI

河港都市グリニッジ

source: NFUAJ

Maritiem Greenwich

Het geheel van gebouwen in Greenwich – een buitenwijk van Londen – en het park waarin ze gesitueerd zijn, symboliseren de 17e en 18e-eeuwse Engelse artistieke en wetenschappelijke verworvenheden. The Queen’s House (gebouwd door Inigo Jones) was het eerste Palladiaanse gebouw in Engeland. Het complex, dat tot voor kort het Royal Naval College was, is ontworpen door Christopher Wren. Het park is aangelegd op basis van een origineel ontwerp van André le Nôtre en bevat het Old Royal Observatory, dat tegenwoordig de basis is voor het meten van tijd en lengte over de hele wereld.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse 

Disposé symétriquement le long de la Tamise, l’ensemble XVIIe siècle composé de Queen’s House, une partie du Palais royal de Greenwich, l’ensemble palatial baroque de l’hôpital royal pour les marins et l’Observatoire royal fondé en 1675 entouré par le Parc royal réalisé dans les années 1660 par André Le Nôtre, reflètent deux siècles de mécénat royal et représentent l’apogée des travaux des architectes Inigo Jones (1573-1652) et Christopher Wren (1632-1723), et plus largement de l’architecture européenne à une époque importante de son évolution. L’ensemble symbolise également les projets artistiques et scientifiques anglais des XVIIe et XVIIIe siècles.

La ville de Greenwich, qui grandit aux portes du Palais royal, offre, avec ses villas et ses rangées de maisons régulières et stuquées réparties autour de l’église Saint-Alfège reconstruite selon les plans de Hawksmoor en 1712-14, un cadre et une approche de l’ensemble principal.

Queen’s House, œuvre d’Inigo Jones, fut le premier édifice palladien de Grande-Bretagne et inspira directement les demeures et villas classiques qui furent édifiées dans toute l’Angleterre au cours des deux siècles suivants.

L’Hôpital royal, construit selon les plans de Christopher Wren à la fin du XVIIe siècle et bâti sur plusieurs décennies par lui et d’autres grands architectes, notamment Nicholas Hawksmoor, compte parmi les édifices baroques les plus remarquables d’Angleterre.

Le parc royal est un chef-d’œuvre de paysage symétrique appliqué à un terrain irrégulier par André Le Nôtre. Il est apprécié et fréquenté par les habitants ainsi que les visiteurs de l’Observatoire, de l’Old Royal Naval College et du Maritime Museum.

Les travaux d’astronomie menés à l’Observatoire royal, en particulier ceux des scientifiques Robert Hooke et John Flamsteed, premier astronome royal, permirent de mesurer exactement le mouvement de la Terre et contribuèrent au développement de la navigation mondiale. L’Observatoire est aujourd’hui le point de départ du système des fuseaux horaires et la mesure de la longitude autour du globe. 

Critère (i) : Les bâtiments publics et privés du Parc royal de Greenwich forment un ensemble exceptionnel qui témoigne d’une entreprise humaine artistique et créative de la plus haute qualité. 

Critère (ii) : Maritime Greenwich témoigne de l’architecture européenne à une période importante de son évolution, illustrée par le travail de grands architectes tels que Inigo Jones et Christopher Wren qui, inspirés par les développements en Europe, ont formé l’évolution architecturale des générations suivantes, tandis que le parc illustre l’interaction de l’homme et de la nature sur une durée de deux siècles. 

Critère (iv) : Le Palais, le Royal Naval College et le Parc royal illustrent le pouvoir, le mécénat et l’influence de la Couronne aux XVIIe et XVIIIe siècles et la capacité de planifier et d’intégrer la culture et la nature en un ensemble harmonieux. 

Critère (vi) : Greenwich est associé à des réalisations artistiques et architecturales exceptionnelles ainsi qu’à des projets scientifiques de la plus haute qualité par le biais du développement de la navigation et de l’astronomie à l’Observatoire royal, qui ont abouti à la définition du méridien de Greenwich en tant que standard international. 

Intégrité

La limite du bien englobe l’Old Royal Naval College, Queen’s House, l’Observatoire, le Parc royal et les bâtiments qui le bordent, et les bâtiments du centre-ville constituent une approche de l’ensemble formel. Tous les attributs de valeur universelle exceptionnelle sont compris à l’intérieur de la limite du bien.

Les principales menaces sur le bien sont dues aux pressions liées au développement dans la ville qui pourraient impacter défavorablement sa structure urbaine, et aux immeubles de grande hauteur qui, dans cet environnement, pourraient altérer son intégrité visuelle. 

Authenticité

L’ensemble des bâtiments et paysages compris dans le bien conserve un degré d’authenticité remarquablement élevé.

Le complexe de l’Old Royal Naval College, en particulier son Painted Hall (salle peinte) et sa chapelle, a bien gardé sa forme, son style et ses matériaux d’origine. L’Observatoire royal a conservé son mécanisme originel et ses liens avec la recherche astronomique. La gestion de l’Old Royal Naval College en tant qu’entité unique permet dorénavant d’assurer une conservation coordonnée des bâtiments et des places avoisinantes. L’Observatoire, Queen’s House et les bâtiments de grande qualité associés du XIXe siècle sont tous gérés en tant qu’éléments du National Maritime Museum.

Le paysage du Parc royal conserve sa forme et conception initiale dans une certaine mesure, avec des arbres anciens toujours existants.

Les rangées de maisons stuquées à toiture d’ardoise de la ville qui constituent l’approche aux bâtiments formels et au Parc conservent leur fonction de centre commercial et résidentiel. La cohérence et la conservation des bâtiments dans la ville sont correctes même s’il est nécessaire de rénover et de réparer quelque peu le tissu urbain à l’intérieur du bien là où il a été rompu par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale et les réaménagements postérieurs à celle-ci. 

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Le Gouvernement britannique protège les biens du patrimoine mondial situés en Angleterre de deux manières. Premièrement, les bâtiments individuels, monuments, jardins et paysages sont classés par la loi d’urbanisme (Listed Buildings and Conservation Areas) de 1990 et par la loi de 1979 sur les monuments historiques et les sites archéologiques, et deuxièmement, par le système d’occupation des sols du Royaume-Uni, conformément aux dispositions des lois sur l’urbanisme et l’aménagement du territoire.

Les directives gouvernementales en matière de protection de l’environnement historique et du patrimoine mondial sont édictées dans le cadre de la politique nationale d’urbanisme et de la circulaire 07/09. Les politiques de protection, de promotion, de conservation et de valorisation des biens du patrimoine mondial ainsi que leur cadre et zone tampon sont également décrits dans les documents d’urbanisme réglementaires.

Le London Plan du maire de Londres fournit un cadre réglementaire stratégique en matière sociale, économique, environnementale et de moyens de transport pour le développement futur de la ville de Londres sur une période de 20 à 25 années et est régulièrement réexaminé. Il décrit les politiques de protection et de valorisation de  l’environnement historique, y compris les biens du patrimoine mondial. Des orientations supplémentaires sont édictées dans London’s World Heritage Sites – Guidance on Setting et dans The London View Management Framework Supplementary Planning Guidance, qui protège des panoramas classés importants, dont certains concernent le bien. Le Unitary Development Plan (UDP) de l’arrondissement londonien de Greenwich comprend des orientations visant la protection et la promotion du bien du patrimoine mondial de Maritime Greenwich ayant été sauvegardé. Ce UDP sera actif jusqu’à son remplacement par le Local Development Framework (LDF), en cours d’élaboration. On trouve aussi des politiques de protection du cadre du bien du patrimoine mondial dans les plans réglementaires des arrondissements londoniens voisins de Lewisham et de Tower Hamlets.

Le bien est protégé par plusieurs classements réglementaires: les bâtiments de l’hôpital, de Queen’s House et de l’Observatoire sont classés en Degré1, les statues, grilles et autres constructions étant classées à différents degrés; les bâtiments résidentiels du centre-ville de Greenwich entourant le bien sont situés dans une zone de conservation. Certains monuments du Parc sont classés. Le Parc est lui-même classé en Degré1 dans la catégorie des parcs et jardins. De plus, le jardin et des éléments du Parc sont considérés comme étant importants pour la conservation de la nature.

Le Parc royal appartient à The Royal Parks, organisme de la Couronne qui en assure la gestion et l’administration. Queen’s House et les bâtiments associés du XIXe siècle ainsi que l’Observatoire royal sont détenus par les administrateurs du National Maritime Museum. L’Old Royal Naval College est la pleine propriété de l’Hôpital de Greenwich, qui demeure un organisme de bienfaisance naval de la Couronne. Les bâtiments sont loués à la Greenwich Foundation pour l’Old Royal Naval College, également organisme de bienfaisance agréé dont les objectifs sont la conservation, l’entretien et l’interprétation des bâtiments pour le public. Les Royal Courts sont loués à l’Université de Greenwich et au Trinity Laban Conservatoire of Music and Dance et constituent le campus de Maritime Greenwich. La Greenwich Foundation possède et entretient également divers bâtiments importants. Les activités commerciales du centre-ville sont coordonnées par un gestionnaire du centre-ville.

La gestion du bien met en application un plan de gestion approuvé par tous les partenaires importants; il est régulièrement réexaminé. Un coordinateur du patrimoine mondial est responsable du développement et de la mise en œuvre du plan de gestion et de la coordination générale de l’intégralité du bien; il rapporte à un Comité exécutif du patrimoine mondial composé de propriétaires et de gestionnaires importants du bien. Un Groupe de pilotage du site du patrimoine mondial composé de parties prenantes locales essentielles et d’organisations nationales suit la mise en œuvre du plan de gestion.

L’histoire, la valeur et l’importance du bien sont maintenant expliquées aux visiteurs grâce à Discover Greenwich, centre d’accueil à la pointe du progrès récemment ouvert au public, qui sert d’introduction avant la visite du bien par les visiteurs.

Le Parc royal, comme tout aménagement paysager évoluant avec le temps, est sensible à l’érosion de ses éléments. L’entretien et la conservation font partie d’un plan précis décrivant l’histoire de l’aménagement du Parc royal ainsi que la logique de son entretien permanent et la future restauration du paysage historique, en particulier la façon dont les allées sont gérées et les arbres replantés.

Un certain nombre d’événements annuels de prestige se déroulent dans le Parc royal, dont certains attirent plusieurs millions de spectateurs du monde entier. Chaque événement voit des protections appropriées mises en place pour éviter tout impact défavorable sur les attributs de la valeur universelle exceptionnelle, en particulier sur les arbres du Parc royal, sur les sites archéologiques souterrains ou sur les bâtiments environnants. Les événements génèrent un intérêt de dimension mondiale ainsi que de la publicité pour le bien du patrimoine mondial. 

Description longue
[Uniquement en anglais]

Maritime Greenwich is an unique ensemble of buildings and landscape of exceptional artistic value, the work of a number of outstanding architects and designers. At the same time, it is of considerable scientific significance by virtue of the contributions to astronomy and to navigation. The public and private buildings and the Royal Park at Greenwich form an exceptional ensemble bearing witness to human artistic and scientific endeavour of the highest quality, to European architecture at an important stage of British design evolution, and to the creation of a landscape that integrates nature and culture in a harmonious whole.

Prehistoric burial mounds and a large Roman villa (1st-4th centuries AD) have been discovered within the World Heritage site. In the 8th century it was owned by Ethelrada, niece of Alfred the Great. In the 15th century the estate was the property of Duke Humphrey, uncle of Henry VI. The king and his wife, Margaret of Anjou, built the Palace of Placentia, where the Tudor monarchs Henry VIII, Mary I and Elizabeth were all born. James I of England and VI of Scotland settled the palace upon his wife, Anne of Denmark, who in 1616 commissioned the building of the Queen's House from Inigo Jones, Surveyor of the King's Works. During the Interregnum, Parliament used the palace as a biscuit factory, and also kept Dutch prisoners there. Charles II commissioned Andre Le Nôtre to design the park, as well as a new palace from John Webb. In 1675 Christopher Wren and Robert Hooke designed and built the turreted Royal Observatory on the bluff overlooking the old palace for John Flamsteed, first English Astronomer Royal. In 1884 the Greenwich Meridian and Greenwich Mean Time were adopted as world standards for measuring space and time.

Although the departure of the royal court and the rise of dockyard-related industries robbed the town of its fashionable character, it remained prosperous, favoured in particular by sea captains, naval officers, and merchants. Its earlier timber-framed houses were gradually replaced during the 18th and 19th centuries by two- and three-storeyed brick terraces.

The focus of the Greenwich ensemble is the Queen's House, the work of Inigo Jones and the first true Renaissance building in Britain, a striking departure from the architectural forms that preceded it. It was inspired by Italian style, and it was in its turn to be the direct inspiration for classical houses and villas all over Britain in the two centuries that followed its construction. Since 1937 the Queen's House and its associated buildings have housed the National Maritime Museum.

The Royal Naval College, the most outstanding group of Baroque buildings in Britain, is also the most complex of Christopher Wren's architectural projects. The four main components, aligned on the Queen's House, are arranged symmetrically alongside the Thames. Trafalgar Quarters, a colonnaded brick structure, was built in 1813 as living accommodation for the officers of the Royal Hospital. The complex now houses the University of Greenwich.

Greenwich Royal Park is formal in plan, arranged symmetrically on either side of its main north-south axis, which is aligned on the Queen's House. The Old Royal Observatory is sited on the brow of Greenwich Hill and dominates the landscape. Above is an octagonal room which was used by the Royal Society for meetings and dinners. This is surmounted by the famous time-ball, which indicates Greenwich Mean Time daily at 13.00. Adjacent is the former New Physical Observatory (1890-99), which is cruciform in plan and crowned by a terracotta dome.

The area also includes a number of handsome private houses of the 17th-19th centuries: Vanbrugh Castle, the home of Sir John Vanbrugh, the architect of Blenheim Palace; the Ranger's House, built in 1700-20; the Trafalgar Tavern, an elegant building in Regency style, fronting on the Thames. St Alfege's Church is one of the outstanding works of Nicholas Hawksmoor, built in 1711-14 to replace a collapsed medieval structure. Also there is the Cutty Sark, a tea-clipper built in 1869 and the fastest ship in the world at that time. The vessel is berthed in a special dry-dock and maintained as a museum.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

Greenwich a bénéficié des faveurs de l'humanité depuis au moins l' Age du bronze, ainsi que le prouvent les tumulus et l'imposante villa romaine des 1er et 4ème siècles ap. J.-C., découverts sur le site du parc moderne. Ce lieu entretient depuis longtemps des liens avec la royauté. Au 8ème siècle, Ethelrada, nièce d' Alfred le Grand, en est la propriétaire. Au 15ème siècle, la propriété passe aux mains du duc Humphrey, l'oncle d'Henri VI, et elle est d'abord aménagée pour servir de résidence royale. C'est à cette époque que le roi et son épouse, Marguerite d' Anjou, font édifier le palais de Placentia qui verra naître tous les monarques de la dynastie des Tudor : Henri VIII, Marie Ière et Elizabeth. Jacques Ier d' Angleterre et VI d'Ecosse lègue le palais à son épouse, Anne du Danemark qui, en 1616, commande la construction de Queen's House à Inigo Jones, Surintendant des Ouvrages royaux. L'année suivante, la reine tombe malade (elle mourra en 1618) et le projet est interrompu mais, vers 1630, Inigo Jones reprend ce travail pour le compte de Henriette-Marie, épouse de Charles Ier. II sera achevé juste avant que n'éclate la Guerre Civile, en 1640.

Pendant l'interrègne, le Parlement transforme le palais en usine à biscuits et y retient également des prisonniers hollandais. II sera donc fort endommagé lorsque la monarchie sera restaurée. Charles II charge André Le Nôtre de la conception du parc (bien que l‘agencement final soit probablement davantage l'œuvre de Sir William Boreman). Il commande également un nouveau palais a John Webb. En 1664, une partie du palais de Placentia est démolie pour laisser place à une aile du nouveau palais.

En 1688, avec l'accession de Guillaume II et Marie II en qualité de co-monarques, les jours de Greenwich en tant que résidence royale touchent à leur fin car le site ne convient pas au roi qui souffre d'asthme. Toutefois, en 1692, la reine ordonne de poursuivre la construction du palais, mais sous une forme nouvelle : un hôpital pour marins retraités. Le plan directeur est imaginé par Sir Christopher Wren, assiste de son élève Nicholas Hawksmoor. Plusieurs années seront nécessaires pour achever l'ensemble qui sollicitera les services d'autres architectes de talent, notamment Colen Campbell, Thomas Ripley, James « Athenian » Stuart et John Yenn.

En 1807, Queen's House devient une école pour jeunes marins et l'on y ajoute de longues colonnades ainsi que des ailes, œuvres de Daniel Asher Alexander.

Au 17eme siècle, l'étude du rôle de l'astronomie en navigation fait une rapide percée, et en 1675, Wren et le scientifique Robert Hooke conçoivent et construisent l'Observatoire royal à tourelles, sur le promontoire surplombant l'ancien palais. II est édifié pour John Flamsteed, premier astronome royal anglais. Greenwich va marquer sa prédominance dans ce domaine et c'est ici qu'en 1884, le méridien de Greenwich et le temps moyen de Greenwich seront adoptés en tant que normes internationales pour la mesure du temps et de l'espace.

Au 18eme siècle, la petite ville de Greenwich attire aristocrates et marchands : ils y font bâtir des villas dont certaines existent encore (la plus importante étant probablement « the Ranger's House »). Bien que le départ de la cour royale et l'émergence d'industries liées aux constructions navales retirent à la ville son caractère chic, celle-ci demeure prospère, en particulier grâce aux capitaines de bateaux, aux officiers de la marine et aux marchands. Aux 18ème et 19ème siècles, ses anciennes maisons à colombages seront peu à peu remplacées par des rangées de maisons en briques, à deux et trois étages.

Depuis 1937, Queen's House et les bâtiments qui y sont associes abritent le National Maritime Museum. Depuis 1873, le Royal Naval College se trouve dans le premier hôpital naval royal, lieux qu'il doit quitter dans le courant de l'année 1997. Au moment de la rédaction de cette évaluation, aucune décision n'a été prise au sujet des futurs locataires. Cependant, il y a de fortes chances pour que le Musée et la nouvelle Université de Greenwich se partagent l'occupation des lieux.

Source : évaluation des Organisations consultatives