English Français
Aidez maintenant !

Monuments paléochrétiens de Ravenne

Early Christian Monuments of Ravenna

Ravenna was the seat of the Roman Empire in the 5th century and then of Byzantine Italy until the 8th century. It has a unique collection of early Christian mosaics and monuments. All eight buildings – the Mausoleum of Galla Placidia, the Neonian Baptistery, the Basilica of Sant'Apollinare Nuovo, the Arian Baptistery, the Archiepiscopal Chapel, the Mausoleum of Theodoric, the Church of San Vitale and the Basilica of Sant'Apollinare in Classe – were constructed in the 5th and 6th centuries. They show great artistic skill, including a wonderful blend of Graeco-Roman tradition, Christian iconography and oriental and Western styles.

Monuments paléochrétiens de Ravenne

Capitale de l'Empire romain au Ve siècle, puis de l'Italie byzantine jusqu'au VIIIe siècle, Ravenne possède un ensemble de mosaïques et de monuments paléochrétiens unique au monde. Ces huit bâtiments – mausolée de Galla Placidia, baptistère néonien, basilique Sant' Apollinare Nuovo, baptistère des Ariens, chapelle de l'archevêché, mausolée de Théodoric, église San Vitale, basilique Sant' Apollinare in Classe – ont été construits aux Ve et VIe siècles. Ils témoignent tous d'une grande maîtrise artistique qui associe merveilleusement la tradition gréco-romaine, l'iconographie chrétienne et des styles d'Orient et d'Occident.

نصب عائدة إلى المسيحيين الأوائل في رافينا

كانت رافينا عاصمة الامبراطورية الرومانية في القرن الخامس ثم عاصمة إيطاليا البيزنطية حتى القرن الثامن، وهي تملك مجموعة فريدة من نوعها في العالم من الفسيفساء والنصب العائدة إلى المسيحيين الأوائل. وقد بنيت هذه الأبنية الثمانية في القرنين الخامس والسادس – ضريح غالاّ بلاتشيديا ، وبيت العماد النيوني، وبازيليك سانت أبولينار نووفو ، وبيت العمال للآريين، وكابيلا الأسقفية، وضريح ثيودوريك، وكنيسة سان فيتالي وبازيليك سانت أبولينار إن كلاسي. وتشهد كلها على براعة فنية كبيرة تجمع بصورة رائعة بين التقليد الإغريقي الروماني، والإيقونوغرافيا المسيحية وأساليب الشرق والغرب.

source: UNESCO/ERI

拉文纳早期基督教名胜

5世纪时拉文纳是罗马帝国的所在地,后来一直到8世纪它又成为拜占庭意大利的所在地。城中拥有独特的早期基督教马赛克藏品以及建筑。所有的8座建筑普拉西狄亚陵墓、尼奥尼安洗礼堂、圣阿波利纳雷诺沃基督教堂、阿里亚诺洗礼堂、大主教礼拜堂、狄奥多里克陵墓、圣维塔莱教堂,克拉塞的圣阿波利纳雷基督教堂都是在5世纪到6世纪期间所建。所有的建筑都显示出了极高的艺术水准,其中包含了希腊罗马传统、基督教的插图以及东西方风格的完美交融。

source: UNESCO/ERI

Раннехристианские памятники в городе Равенна

Равенна была столицей Западной Римской империи в V в., а позже, до VIII в., – центром владений Византии в Италии. Она имеет уникальное собрание раннехристианских мозаик и памятников. Все восемь зданий – мавзолей Галлы Плацидии, баптистерии православных и ариан, базилика Сант-Аполлинаре-Нуово, архиепископская часовня, мавзолей Теодориха, церковь Сан-Витале и базилика Сант-Аполлинаре-ин-Классе – были построены в V-VI вв. Они отличаются огромным художественным мастерством исполнения, которое основано на искусном соединении греко-римских традиций, приемов христианской иконописи и восточных и западных стилей.

source: UNESCO/ERI

Monumentos paleocristianos de Rávena

Capital del imperio romano en el siglo V y de la Italia bizantina entre los siglos VI y VIII, Rávena posee una excepcional colección de mosaicos y un conjunto de ocho monumentos paleocristianos de los siglos V y VI sin parangón en el mundo. Estos monumentos –mausoleo de Gala Placidia, baptisterio neoniano, basílica de San Apolinar Nuovo, baptisterio arriano, capilla arzobispal, mausoleo de Teodorico, iglesia de San Vital y basílica de San Apolinar in Classe– muestran la gran maestría artística de sus creadores, que supieron fusionar maravillosamente la tradición arquitectónica grecorromana, la iconografía cristiana y diferentes estilos orientales y occidentales.

source: UNESCO/ERI

ラヴェンナの初期キリスト教建築物群

source: NFUAJ

Vroegchristelijke monumenten van Ravenna

Ravenna was de zetel van het Romeinse Rijk in de 5e eeuw en vervolgens van het Byzantijnse Italië tot de 8e eeuw. Het heeft een unieke verzameling van vroegchristelijke mozaïeken en monumenten. Alle acht gebouwen die bij het erfgoed behoren – het Mausoleum van Galla Placidia, de doopkapel van Neon, de Basiliek van Sant'Apollinare Nuovo, de Ariaanse doopkapel, de Aartsbisschoppelijke kapel, het Mausoleum van Theodorik, de kerk van San Vitale en de Basiliek van Sant'Apollinare in Classe – werden gebouwd in de 5e en 6e eeuw. Ze tonen grote artistieke vaardigheden, waaronder een prachtige mix van Grieks-Romeinse cultuur, christelijke iconografie en oosterse en westerse stijlen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Monuments paléochrétiens de Ravenne
Justification d'inscription

Le Comité a décidé d'inscrire le bien proposé sur la base des critères culturels (i), (ii), (iii) et (iv), considérant la valeur universelle exceptionnelle des monuments en raison de la suprême maîtrise artistique de l'art de la mosaïque, et de la preuve qu'ils apportent des relations et des contacts artistiques et religieux à une période importante de l'histoire culturelle européenne.

Description longue

Les premiers monuments chrétiens de Ravenne présentent une importance considérable du fait de la qualité exceptionnelle des mosaïques qu'ils renferment, et du témoignage qu'ils offrent des contacts et des relations dans le domaine artistique et religieux au cours d'une période importante de l'histoire culturelle de l'Europe.

Le port de Classis a été fondé à Ravenne au cours du règne d'Auguste. La déposition de Romulus Augustulus, en 476, marqua pour Ravenne le début d'une époque de prospérité et de rayonnement. Honorius en fit sa capitale à la suite des invasions barbares du Ve  siècle. Sa sœur Galla Placidia y vécut durant son veuvage, dans la première moitié du Ve  siècle, et en fit un centre chrétien d'art et de culture. Prise par Bélisaire en 540, la ville demeura au cœur du dispositif de contrôle byzantin de l'Italie jusqu'en 752, année à partir de laquelle elle entra dans une phase de déclin et de stagnation. Placée sous contrôle vénitien à partir de 1441, elle passa ensuite sous l'autorité de l'Église.

Le mausolée de Galla Placidia , construit dans le second quart du Ve  siècle, présente un extérieur dépouillé, allégé par des pilastres qui se réunissent pour former des arcs, et couronné par une coupole de brique dissimulée par une petite tour quadrangulaire. Son intérieur est magnifiquement décoré. Sa partie inférieure est recouverte de plaques de marbre jaune, et le reste entièrement revêtu de mosaïques. L'édifice est construit dans la tradition architecturale romaine d'Occident.

Le baptistère néonien , construit par l'évêque Orso au début du Ve  siècle, a été décoré de mosaïques par son successeur Néon, vers 450. L'intérieur est formé de quatre absides comportant deux ordres d'arcades sur lesquelles repose la grande coupole. Le plus grand médaillon de mosaïque, au sommet de la coupole, figure le baptême du Christ par saint Jean-Baptiste. L'édifice est le plus beau et le mieux conservé des premiers baptistères chrétiens.

La basilique Sant'Apollinare Nuovo a été construite dans les premières années du VIe  siècle. L'intérieur est subdivisé par 24 colonnes de marbre en une nef principale, dotée d'une abside arrondie, et deux nefs latérales. Les mosaïques conservées aujourd'hui couvrent les deux murs latéraux de la nef centrale, du plafond au sommet des arcs, sur trois bandeaux décoratifs. Les deux bandeaux supérieurs sont de style traditionnel romain, tandis que l'inférieur trahit de fortes influences byzantines.

Le baptistère des Ariens , construit par Théodoric près de sa cathédrale, a été reconsacré après le renversement de l'hérésie arienne en 561, et fut alors transformé en un oratoire dédié à la Vierge Marie. C'est un petit édifice en brique de plan octogonal, avec quatre côtés rectilignes et quatre dotés d'absides saillantes. Seule la coupole a conservé son décor mosaïqué. L'iconographie de ces mosaïques est importante, en ce qu'elles illustrent la Trinité, une thématique tout à fait inattendue dans le décor d'un édifice arien, dans la mesure où cette doctrine refusait d'admettre le dogme de la Trinité.

La chapelle de l'archevêché , qui était l'oratoire privé des évêques orthodoxes, a été construite vers 500. Elle présente un plan en croix grecque, avec une abside à l'extrémité de sa nef orientale ; couverte par une voûte d'arête, elle est précédée par un vestibule rectangulaire. La partie inférieure des murs est revêtue d'un placage de marbre surmonté de mosaïques.

Le mausolée de Théodoric a été construit juste avant la mort de celui-ci, en 526. Il se compose de deux étages ; l'inférieur est décagonal, et chaque côté est doté d'une niche et d'une petite fenêtre. Son intérêt tient à son style et à son décor, qui ne doivent rien à l'art romain ou byzantin, bien que son style applique la technique de construction romaine de l'opus quadratum à gros blocs de pierre taillée, qui avait été abandonnée quatre siècles plus tôt. C'est le seul exemple conservé de tombe de roi barbare de cette époque.

L'église San Vitale a été terminée vers 547. Elle était précédée par un grand quadriportique, transformé en cloître lorsque l'église fut englobée dans un monastère bénédictin. Elle comporte deux étages, dont le supérieur entoure la coupole. L'abside, semi-circulaire à l'intérieur et polygonale à l'extérieur, est flanquée de deux petites salles rectangulaires terminées par des niches, et de deux sacristies semi-circulaires.

La basilique Sant'Apollinare in Classe a été construite dans la première moitié du VIe  siècle, à l'initiative de l'évêque Ursicinus. Le narthex, encadré de deux piliers, est incorporé dans le corps central de la façade.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

Sous le règne d'Auguste, le port de Classis fut établi à Ravenne qui devint base impériale pour le nord de 1'Adriatique. Après les invasions barbares du Sème siècle, Honorius en fit sa capitale, après le sac de Rome par Alaric le Goth en l'an 410. Sa sœur, Galla Placidia, qui fut mariée au fils d'Attila Ataulf, vécut à Ravenne durant son veuvage dans la première moitié du Sème siècle et en fit un centre d'art et de culture chrétiens.

Avec la déposition de Romulus Augustule, dernier empereur d'Occident, par les Huns en 476, et la défaite de ces derniers par Théodoric l'Ostrogoth, Ravenne entra dans une période de prospérité et de puissance. Elle fut prise par Bélisaire en 540 et demeura le centre de l'autorité byzantine en Italie jusqu'en 752.

Son histoire se résume ensuite au déclin et à la stagnation. Des modifications du cours du Pô touchèrent gravement son commerce. De 1441 à 1S09, Ravenne passa sous la domination de Venise puis sous celle du pape. Elle resta pendant des siècles en retrait de tout développement si bien qu'elle subit très peu de reconstructions et conserva les témoignages de sa gloire passée à un degré remarquable.

Source : évaluation des Organisations consultatives