English Français
Aidez maintenant !

Quartier historique de la ville de Colonia del Sacramento

Historic Quarter of the City of Colonia del Sacramento

Founded by the Portuguese in 1680 on the Río de la Plata, the city was of strategic importance in resisting the Spanish. After being disputed for a century, it was finally lost by its founders. The well-preserved urban landscape illustrates the successful fusion of the Portuguese, Spanish and post-colonial styles.

Quartier historique de la ville de Colonia del Sacramento

Fondée par les Portugais en 1680 sur le Río de la Plata, la ville avait une fonction stratégique face à l'Empire espagnol. Disputée pendant un siècle, elle fut finalement perdue par ses fondateurs. Son paysage urbain préservé, mélange de solennité et d'intimité, est un exemple de la fusion réussie des styles portugais, espagnol et postcolonial.

الحي التاريخي في مدينة كولونيا دي ساكرامنتو

كانت هذه المدينة التي أسسها البرتغاليون عام 1680 على ضفاف نهر ريو دي لا بلاتا تؤدي وظيفة استراتيجية إزاء الامبراطورية الإسبانية، إلا ان مؤسسيها فقدوها في نهاية المطاف بعد نزاع دار حولها طيلة قرن من الزمن. ويشكل مظهرها المدني السليم الذي يمزج بين الفخامة والحميمية مثالاً على الدمج الموفّق بين الأساليب البرتغالية والإسبانية وتلك التابعة لمرحلة الاستعمار.

source: UNESCO/ERI

萨拉门多移民镇的历史区

1680年,葡萄牙人在拉普拉塔联邦兴建了萨拉门多小镇,起到了战略上防御西班牙帝国侵略的作用。经过一个世纪的争夺,小镇终于落在西班牙人手中。萨拉门多保留了小镇的原貌,其建筑亦庄亦谐,整个小镇是葡萄牙、西班牙和已经成为历史的殖民地时代建筑风格的完美融合。

source: UNESCO/ERI

Историческая часть города Колония-дель-Сакраменто

Город, основанный португальцами в 1680 г. на берегу реки Рио-де-Ла-Плата, имел стратегическое значение в противостоянии с испанцами. После столетия споров он, в конце концов, был оставлен своими основателями. Хорошо сохранившийся облик города демонстрирует успешное смешение португальского, испанского и постколониального стилей.

source: UNESCO/ERI

Barrio histórico de la ciudad de Colonia del Sacramento

Fundada por los portugueses en 1680, a orillas del Río de la Plata, Colonia del Sacramento tuvo una función estratégica en la pugna de éstos con los españoles. Disputada por ambos durante más de un siglo, la ciudad cayó por fin en manos de los españoles. Su paisaje urbano bien conservado, solemne e íntimo a la vez, constituye un ejemplo de fusión lograda entre el estilo arquitectónico portugués, el español y el postcolonial.

source: UNESCO/ERI

コロニア・デル・サクラメントの歴史的街並み

source: NFUAJ

Historisch kwartier van de stad Colonia del Sacramento

Colonia del Sacramento werd in 1680 opgericht door de Portugezen op de Río de la Plata. De stad was van strategisch belang in het verzet tegen de Spanjaarden. De stad moest door de Portugezen worden prijsgegeven na een gevecht van een eeuw. De oude Portugese stad – Nova Colonia do Santissimo Sacramento genaamd – werd gebouwd in het uiterste westen van een schiereiland in de buurt van Río de la Plata en was omringd door water. Het intact gebleven stedelijke landschap van de stad toont de succesvolle fusie van de Portugese, Spaanse en postkoloniale stijlen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Quartier historique de la ville de Colonia del Sacramento © Philipp Schinz
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Fondée en 1680 par les Portugais, Colonia del Sacramento est située à l’extrémité d’une courte péninsule qui occupe une position stratégique sur la rive nord du Río de la Plata, en face de Buenos Aires. Le quartier historique de Colonia constitue le seul  exemple au niveau de la région d’un plan urbain qui ne suit pas la forme rigide « en échiquier », imposé par l’Espagne, à travers les “Lois des Indes”. En effet, cette ville présente un plan libre et adapté aux particularités topographiques du site, quoique fortement marqué par sa fonction militaire.

Le quartier historique a acquis tout au long des successives destructions et occupations de son territoire l’hétérogénéité urbanistique et architecturale qui la caractérise : aux apports des Portugais et des Espagnols, s’ajoutent ceux  des artisans émigrés pendant la seconde moitié du XIXe siècle.  

L’ensemble de ses bâtiments modestes, aussi bien par leurs dimensions que par leur apparence, constitue un témoignage particulièrement intéressant du singulier syncrétisme des traditions portugaises et hispaniques, qui se manifeste à travers les procédés de construction utilisés. Les bâtiments civils et religieux aux longs murs en pierre, treillis en bois et toitures en tuiles démontrent une excellente connaissance des systèmes constructifs traditionnels et contribuent à l’unité architecturale propre au quartier historique.  

Le caractère particulier de Colonia del Sacramento repose également sur son paysage urbain, un mélange de grandes artères et de grandes places, avec des petites ruelles pavées et des places plus intimes.  L’échelle du quartier historique est marquée par la présence prédominante de maisons d’un seul étage, celles de deux étages étant rares. Depuis la baie, seuls les profils du phare et des tours de l’église s’en détachent. Entourée d’eau sur trois côtés, le rapport de la ville avec le fleuve est l’un des aspects naturels qui la qualifient davantage.

Le sanglant conflit de frontières entre le Portugal et l’Espagne a donné à ce remarquable site urbain un profil identitaire qui permet d’apprécier la survie de ses caractéristiques essentielles : l’échelle humaine qui domine, la texture et le « temps » de ce scénario si singulier ainsi que la valeur de son intégration à l’environnement.

Critère (iv): Le quartier historique de la ville de Colonia del Sacramento constitue un témoignage remarquable par son plan et ses monuments, de la nature et des objectifs d’une ville coloniale européenne, particulièrement au cours de la période déterminante de la fin du XVIIe siècle.

Intégrité :

Le site inscrit sur la Liste du patrimoine mondial conserve les éléments nécessaires à l’expression de sa valeur universelle exceptionnelle, conformément aux attributs sur lesquels repose cette valeur. C’est ainsi que l’ancienne Colonia del Sacramento a su conserver, malgré le passage du temps, sa structure et son échelle urbaine d’origine, aussi bien dans les bâtiments que dans les espaces urbains. En particulier, le plan urbain coïncide presque de manière exacte avec celui de la « Nova Colonia do Sacramento » lusitaine, notamment avec celui de la période de plus grande splendeur correspondant à la première moitié du XVIIIe siècle.

Tous les éléments nécessaires à l’expression des valeurs du quartier historique de Colonia del Sacramento sont inclus dans l’aire désignée et dans sa zone tampon. La zone inscrite sur la Liste du patrimoine mondial est bien définie ; elle comprend tous les attributs du bien déterminés par les limites de la ville fortifiée des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles.  En outre, il existe une zone tampon qui s’étend jusqu’à la zone immédiate du quartier historique comprenant le centre-ville.

Authenticité :

Compte tenu de l’état du bien au moment de son inscription sur la Liste du patrimoine mondial, celui-ci conserve sa valeur universelle exceptionnelle ainsi que sa crédibilité et ses caractéristiques originales. Les interventions effectuées sur le site par les acteurs publics et privés sont exécutées suivant les normes internationales et en fonction des possibilités locales. Un processus d’adéquation des pratiques constructives est en train d’être mis en œuvre.

Quant au site, les commerçants qui changent souvent d’activité principale, se tournant majoritairement vers les services touristiques, et les exigences des modèles culturels et de consommation des nouveaux propriétaires d’immeubles, constituent un appel à l’attention sur l’éventuelle vulnérabilité de l’authenticité dans certains cas spécifiques.

Mesures de protection et de gestion

Le tracé proprement dit, les espaces publics ainsi que tous les bâtiments du quartier historique sont classés Monuments historiques nationaux. Ils bénéficient ainsi de la plus haute protection prévue par la loi nationale en vigueur (Loi 14.040 de 1971).

La gestion du Quartier historique de Colonia revient à divers organismes.  Au niveau national le

Ministère de l’Éducation et de la Culture (MEC) est chargé des politiques concernant la protection, la conservation, la réhabilitation et la mise en valeur du patrimoine culturel de la Nation. La Commission du Patrimoine Culturel de la Nation (Loi 14.040 de1971) fonctionne dans le cadre du MEC. Ses objectifs principaux sont de conseiller le Pouvoir exécutif de la Nation sur les biens déclarés monuments historiques et de surveiller la conservation des monuments et leur promotion sociale. Au niveau départemental, le Conseil exécutif honoraire (Loi 15.819 de 1986) est l’organisme chargé de la protection, de la conservation, de la réhabilitation et de la mise en valeur de tous les sites et monuments du Département de Colonia, y compris du Quartier historique.  Au niveau local, la Mairie de Colonia est responsable de la planification urbaine et des normes régissant l’utilisation du sol et l’édification, ainsi que des services publics, de l’entretien et de la propreté du secteur sauvegardé. Divers arrêtés municipaux définissent les critères relatifs à la construction de bâtiments, leur hauteur, l’installation de panneaux publicitaires et les niveaux de bruits acceptables. L’arrêté relatif à l’utilisation du sol est actuellement à l’étude.

Les risques accrus liés à la  pression immobilière, à l’augmentation du nombre de touristes, qui engendre des changements d’usage (augmentation du nombre de commerces et de résidences secondaires), et la diminution de la population locale, obligent les autorités à initier de nouveaux processus de planification et à repenser la gestion du site. Pour ce faire, un Plan pour la conservation du site inscrit sur la Liste du patrimoine mondial, préalable à la mise en œuvre d’un Plan de gestion, est présentement à l’étude.

Partant du principe qu’elles sont le complément de la zone tampon terrestre qui fait déjà partie de la déclaration, il est prévu, à court terme, d’inclure la « Baie et les îles de Colonia » en tant qu’extension du bien . Ainsi, tous les territoires environnants (terrestres, insulaires et aquatiques), pourront bénéficier des mêmes mesures de protection et de gestion que le Quartier historique.  

Description longue
[Uniquement en anglais]

The Historic Quarter of the City of Colonia del Sacramento bears remarkable testimony in its layout and its buildings to the nature and objectives of European colonial settlement, in particular during the seminal period at the end of the 17th century.

Dom Pedro, Prince Regent of Portugal, commissioned his chief minister Manuel Lobo, named Governor of Rio de Janeiro, in 1678 to found a settlement on the Río de la Plata, on the island of St Gabriel. Work began in 1680 and in 1690 Master Church and the Franciscan convent were built.

In 1704-5, during the War of the Spanish Succession, the town was razed to the ground after it was taken. Reconstruction began immediately, and by 1718 there were over 1,000 inhabitants. From the time that Antonio Pedro de Vasconcellos took over as Governor in 1722, Sacramento became the powerhouse of material, commercial and cultural development in the colony. The success of Sacramento as a commercial entrepot had a decisive influence on the development of Buenos Aires and its region.

The town changed hands again in 1762 when it was taken over by the Spanish, but returned to Portugal the following year, after yet another treaty was signed by the two rival powers. The successful siege of 1777 saw Sacramento definitively incorporated in the Spanish Empire under the terms of the treaty of San Ildefonso; part of the fortifications were dismantled and a few houses demolished, but the urban fabric for the most part survived. Between 1839 and 1851 the new nation was engaged in the 'Great War' against its neighbour, Argentina. What remained of its defences was finally demolished in 1859. However, much influence had passed to the national capital, Montevideo. The historical importance of Sacramento was first recognized in 1924, when there was an unsuccessful attempt to have part of the town designated a National Monument.

The old Portuguese town, Nova Colonia do Santissimo Sacramento, was built on the extreme west side of a peninsula near the Río de la Plata. The town itself was bounded by water on its north, west and south sides and to the east by the former lines of defensive walls and bastions.

Today the historic area is defined by the axis of Calle Ituzaingo. The range of buildings is wide in both time and style, and the town has preserved its urban layout and a remarkable collection of structures bearing witness to its more than three centuries of Portuguese, Spanish, and Uruguayan history. Its form is organic, adapted to the topography of the site. It also exercised an unquestioned influence on architectural development in colonial style on either side of the Río de la Plata, where there are examples of Portuguese influence. A number of distinguished Portuguese architects served the Portuguese state in the former Colonia del Sacramento.

The foundation of the town was in fact a somewhat delayed consequence of the claims of the two great colonial powers, Portugal and Spain, in South America, who competed for the power to export the riches of the mines in Peru and the fruits of the agricultural areas in Brazil.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

Le 8 octobre 1678, Don Pedro, prince régent du Portugal, charge son premier ministre Manuel Labo, nommé gouverneur de Rio de Janeiro, de fonder Río de la Plata sur l'ile de Saint-Gabriel. Les travaux commencèrent en 1680, à la grande frayeur des Espagnols de Buenos Aires qui attaquèrent et pillèrent la nouvelle ville avant la fin de l'année. Un "prétendu" traité Provisoire, signé à Lisbonne en 1681, rendit la ville aux Portugais mais interdit la construction de nouveaux bâtiments. Les Portugais reprirent possession de la ville en 1683, mais la ville ne se développa pas avant les années 1690 avec la construction de l'église principale et celle du couvent des franciscains.

En 1704-1705, pendant la guerre de succession d'Espagne, la ville en plein essor fut assiégée par les Espagnols pour être rasée après avoir été prise. Les deux puissances signèrent un traité d'amitié et de paix à Utrecht dans lequel, la souveraineté des Portugais sur Sacramento et sur les territoires alentours était reconnue. La reconstruction fut entreprise sans délai et en 1718, la ville comptait déjà un millier d'habitants. A partir du moment où Antonio Pedro de Vasconcellos fut gouverneur de Sacramento (1722), la ville devint le moteur du développement culturel, commercial et matériel de la colonie. C'est ainsi qu'elle fut le point de départ des extraordinaires voyages de Cristovao Pereira de Abreu qui, dans les années 1730, ouvrirent les routes de S3o Paulo et du Minas Gerais. Le succès de Sacramento comme entrepôt commercial eut une influence décisive sur le développement de Buenos Aires et de sa région et participa à la fondation du viceroyaume de Buenos Aires. La ville résista victorieusement à un nouveau siège des Espagnols en 1735-1737, quand Vasconcellos quitta ses fonctions de gouverneur après vingt-sept années d'exercice. il laissa une ville prospère et très bien défendue.

La ville changea de nouveau de mains quand les Espagnols la prirent en 1762, mais elle fut récupérée par les Portugais l'année suivante après la signature d'un nouveau traité entre les deux nations rivales. Le siège victorieux de Sacramento par les Espagnols en 1777 et le traité de San Ildefonso qui s'ensuivit, intégra définitivement la ville à l'empire espagnol. Une partie de ses fortifications et quelques maisons furent démolies mais une grande partie du tissu urbain resta intact. Les colons espagnols venus de Gance, des Asturies, de castille et de Léon principalement, s'installèrent dans la ville.

Sacramento fut le théâtre de plusieurs événements qui se produisirent au moment où la ferveur révolutionnaire conduisit aux guerres d'Indépendance, menées par José Artigas à partir de 1810 et jusqu'à l'indépendance complète en 1828. Au cours de ces guerres, l'église principale fut largement endommagée par une explosion durant la courte période d'occupation portugaise. Entre 1839 et 1851, la jeune nation s'engagea dans la "Grande Guerre• contre ses voisins Argentins et Sacramento eut à nouveau à souffrir d'un long siège. Ce qui restait de ses défenses fut finalement démoli en 1859 et, une période de reconstruction et d'expansion commença alors. Pendant ces années mouvementées, une bonne partie du pouvoir exercé par Sacramento était passé à la capitale, Montevideo.

L'importance historique de Sacramento fut reconnue en 192ll avec la première tentative, infructueuse il est vrai, de déclarer une partie de la ville monument historique avec un contrôle important sur les constructions et l'attribution de subsides du budget national. Les tentatives ultérieures pour protéger les qualités historiques de la ville échouèrent également en 1929, 1938 et 19l17.

Source : évaluation des Organisations consultatives