jump to the content

Le Vieux Lunenburg

Old Town Lunenburg

Lunenburg is the best surviving example of a planned British colonial settlement in North America. Established in 1753, it has retained its original layout and overall appearance, based on a rectangular grid pattern drawn up in the home country. The inhabitants have managed to safeguard the city's identity throughout the centuries by preserving the wooden architecture of the houses, some of which date from the 18th century.

Le Vieux Lunenburg

Le Vieux Lunenburg offre le meilleur exemple encore existant d'un établissement colonial britannique planifié en Amérique du Nord. Fondé en 1753, il conserve intacts sa structure d'origine, obéissant à un plan en damier conçu en métropole, ainsi que son aspect général. La population a su préserver l'identité de la ville au cours des siècles en sauvegardant l'architecture de bois de ses maisons, dont certaines datent du XVIIe siècle.

مدينة لونينبورغ القديمة

تعطي مدينة لونينبورغ القديمة المثال الأفضل حتى اليوم عن مدينة مستعمرة بريطانية منظمة في أميركا الشمالية. تأسست في العام 1753 وهي لا تزال تحافظ على شكلها العام وهيكليتها الأصلية المطابقة لتخطيط على شكل مربّعات منسّقة تمّ تصميمه في البلد الأصلي. ولقد نجح سكان لونينبورغ القديمة في الحفاظ على هوية المدينة على مرّ العصور من خلال صون الهندسة الخشبية لبيوتها، ومنها ما يرقى إلى القرن السابع عشر.

source: UNESCO/ERI

卢嫩堡旧城

卢嫩堡是英国在北美规划的殖民地住区典范,建于1753年,有保存完好的原始布局和完整的外观,城市整体结构呈矩形,摹仿了英国本土的城市规划结构。几个世纪以来,当地居民尽量保持城市的特性,为此他们不遗余力地保留那些木结构的房屋,其中有些房屋的历史可追溯到18世纪。

source: UNESCO/ERI

Исторический город Луненберг

Луненберг – это лучший из дошедших до наших дней примеров британских колониальных поселений в Северной Америке. Основанный в 1753 г., город сохранил свою первоначальную планировку и общий облик, определенный перпендикулярной решеткой улиц, проект которой был разработан в метрополии. Жителям удалось сберечь своеобразие города, сохранив архитектуру деревянных зданий, отдельные из которых были построены еще в XVIII в.

source: UNESCO/ERI

Ciudad vieja de Lunenburgo

Lunenburgo es el mejor ejemplo existente de un asentamiento colonial brití¡nico planificado en América del Norte. Fundada en 1753, la ciudad conserva incólumes su aspecto general y su trazado primigenio en forma de damero, que fue diseñado en la metrópoli. La población ha sabido preservar la identidad de la ciudad a lo largo de los siglos, conservando la arquitectura de madera de sus viviendas, algunas de las cuales datan del siglo XVIII.

source: UNESCO/ERI

ルーネンバーグ旧市街

source: NFUAJ

Oude stad van Lunenburg

Lunenburg is het best bewaarde voorbeeld van een Britse koloniale nederzetting in Noord-Amerika. De oude stad werd in 1753 gesticht en heeft haar oorspronkelijke ontwerp en uitstraling behouden. Het ontwerp is gebaseerd op een rechthoekig rasterpatroon opgesteld in het land van herkomst (Groot-Brittannië). Door de zorg voor de houten huizenarchitectuur – waarvan sommige dateren uit de 18e eeuw – zijn de bewoners erin geslaagd om de identiteit van de stad veilig te stellen door de eeuwen heen. De economische basis van de stad is van oudsher de Atlantische visserij.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Le Vieux Lunenburg © Our Place
Valeur exceptionnelle

Le Vieux Lunenburg est le meilleur exemple qui subsiste d’un établissement colonial britannique planifié en Amérique du Nord. Fondé en 1753, il conserve intacts sa structure d’origine, obéissant à un plan en damier conçu en métropole, ainsi que son aspect général. Les habitants ont préservé l’identité de la ville au cours des siècles en sauvegardant l’architecture de bois des maisons et des édifices publics, dont certains datent du XVIIIe siècle et constituent un excellent exemple d’une tradition architecturale vernaculaire qui perdure. Son économie repose traditionnellement sur la pêche en haute mer dans l’océan Atlantique dont l’avenir est extrêmement discutable en l’état actuel des choses.

Critère (iv) : Le Vieux Lunenburg est un exemple bien conservé de la colonisation britannique et du développement urbain au XVIIIe siècle, qui n’a subi aucune modification importante depuis sa fondation et qui continue largement à remplir les objectifs économiques et sociaux pour lesquels elle a été conçue. Sa tradition architecturale vernaculaire diversifiée et bien conservée, qui s’est développée pendant 250 ans, revêt une importance particulière.

Critère (v) : C’est un excellent exemple de communauté urbaine et de culture conçue pour et fondée sur la pêche en haute mer dans l’Atlantique, qui connaît une évolution irréversible et qui évolue sous une forme que l’on ne sait pas encore parfaitement définir.

Description longue

Le vieux Lunenburg est une ville particulièrement bien conservée, qui a gardé nombre de traits d'un établissement colonial britannique modèle, sans cesser pourtant d'être extrêmement vivante.

La péninsule étroite sur laquelle a été construite Lunenburg fut occupée pour la première fois de manière stable en 1753, lorsque des immigrés allemands, suisses et français de Montbéliard arrivèrent en Nouvelle-Écosse dans le cadre d'un projet de colonisation britannique. Une trame urbaine rigoureuse fut alors appliquée aux pentes du site, établi sur une colline escarpée, depuis le port jusqu'à son sommet. La nouvelle ville fut appelée Lunenburg, en hommage à la maison royale de Brunswick-Luneberg, dont descendaient les rois d'Angleterre de la dynastie de Hanovre. Les 1 453 protestants, pour la plupart germanophones, qui émigrèrent à Lunenburg en 1752-1753 étaient au XVIIIe  siècle la colonie de peuplement allemande la plus septentrionale de l'Amérique du Nord. Les coutumes et la langue allemandes ont survécu étonnamment longtemps à Lunenburg, en raison de l'isolement relatif de la ville.

Lunenburg fut la seconde ville modèle coloniale britannique, après Halifax (1749). L'idée de ville modèle représentait un aspect important de la politique impériale britannique : il s'agissait de créer le type d'espace fonctionnel que l'on pensait nécessaire au bon fonctionnement d'une colonie. Le plan de Lunenburg (1753) rassemblait tous les principes d'une ville modèle : rues et îlots d'habitation dessinés selon un plan régulier ; emplacements dévolus à l'usage public ; secteur des fortifications ; distinction entre aires urbaines et extra-urbaines. Lunenburg a conservé tous ces traits, hormis ses fortifications.

La ville actuelle a presque entièrement conservé sa physionomie du milieu du XVIIIe  siècle. Son plan est formé de six divisions de huit îlots d'habitation chacune, chaque îlot étant à son tour subdivisé en quatorze lots. Chaque colon recevait un lot urbain et un lot de jardin plus grand, en dehors des limites de la ville. Un secteur de la ville, qui n'était pas partagé en lots, servait de cadre aux parades publiques.

Le site de la ville, conformément à la conception alors en vigueur, est subdivisé en sept rues orientées nord/sud, de 48 pieds (12,50 m) de large (à l'exception de la rue du Roi, large de 80 pieds, soit 24,40 m), coupées à angle droit par neuf rues est/ouest, chacune de 40 pieds (12,20 m) de large, créant ainsi des îlots eux-mêmes divisés en quatorze lots de 40 x 60 pieds (12,20 x 18,30 m).

Le patrimoine architectural de la vieille ville de Lunenburg est extrêmement homogène et cohérent. Plus de 95 % des édifices sont construits en bois, et beaucoup d'entre eux appliquent la technique dite de la coulisse (un système de poutres de bois dont les espaces intermédiaires sont comblés par des planches), qui est peu fréquente dans le nord de l'Amérique.

La période de fondation de la ville, dans le courant du XVIIIe  siècle, est représentée par huit édifices au moins construits selon la technique de la coulisse . Ils se trouvent les uns à côté des autres, près des rues, avec leur façade principale tournée vers le port.

Les deux tiers des édifices de Lunenburg datent du XIXe  siècle. Les plus anciens exemples s'inscrivent dans la tradition du XVIIIe  siècle. Le style de construction des maisons a été repris pour les bâtiments commerciaux, et pour les édifices bâtis sur la rive, avec une utilisation prédominante du bois. Les églises ont été construites de la même manière : la deuxième église protestante du Canada, l'église anglicane Saint-Jean, commencée en 1754, est considérée par les experts comme l'un des plus beaux exemples de « Charpentier gothique ».

Du fait du conservatisme inné des habitants de la ville, pour ce qui concerne leurs maisons, et du soin qui a été apporté à restaurer les maisons historiques dans leur état d'origine, Lunenburg présente aujourd'hui une remarquable authenticité. L'emplacement et l'aspect de la ville elle-même n'ont guère changé depuis 1753 - seules les fortifications ont été démolies. Les restaurations sur les anciens édifices ont toujours été effectuées en bois, en recourant aux techniques traditionnelles.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

L'étroite péninsule sur laquelle a été édifiée Lunenburg a été peuplée pour la première fois en 1753, au moment où des Allemands, des Suisses et des Français de Montbeliard sont arrivés en Nouvelle-Ecosse dans Ie contexte d'un programme de Colonisation britannique. un plan au quadrillage rigoureux fut alors plaque sur les pentes abruptes de la colline qui se dressait au-dessus du port. La nouvelle ville fut baptisée Lunenburg, du nom de la maison royale de Brunswick-Lüneberg dont les rois anglais de la famille d'Hanovre étaient les descendants. Les 1453 protestants, majoritairement de langue allemande, qui s'installèrent à Lunenburg en 1752-1753, constituent la ville germanique la plus septentrionale d'Amérique du Nord du 18eme siècle. Les habitudes et la langue allemandes survécurent à Lunenburg pendant une période exceptionnellement longue du fait de son relatif isolement.

Apres Halifax (1749), Lunenburg a représenté Ie second modelé de ville coloniale britannique. La structure des villes était un aspect important de la politique coloniale des Britanniques dans la mesure où elle devait offrir I ‘espace vital considéré comme nécessaire pour permettre un fonctionnement efficace de la colonie. Le modèle de structure urbaine des nouvelles villes coloniales avait été choisi par Ie "Board of Trade and Plantations". Le plan de Lunenburg (1753) comportait tous les principes du modèle urbain: des rues et des pâtés de maisons de forme géométrique et réguliers, des espaces publics, I ‘espace permettant d'ériger des fortifications ainsi Qu'une nette distinction entre les zones urbaines et non urbaines. Tous ces éléments existent encore de nos jours a Lunenburg, à I ‘exception des fortifications.

La ville abrite les congrégations luthérienne et presbytérienne, les plus anciennes du canada. Toutes deux ont été fondées en 1753 et n'ont jamais connu d'interruption dans leur activité.

Au cours du 19ème siècle, la ville se dota d'une économie solide basée sur la pêche et les constructions navales. Ces activités se poursuivirent jusqu'au 20eme siècle. Dans les années 1850, Lunenburg envoya la première flotte vers Grand Banks; vers 1870, la mise au point à Lunenburg du chalutier a double doris révolutionna I ‘industrie de la pêche ; des 1920, la ville était à I ‘avant-garde du traitement du poisson frais au canada et elle dispose aujourd'hui des plus grandes installations pour Ie traitement du poisson et la première flotte de chalutiers pour la pèche en naute mer. Lunenburg était et reste un centre de première importance pour la construction navale et les industries Qui y sont associées. Elle est, en outre, I ‘une des rares communautés d'Amérique du Nord ou les techniques de construction navale traditionnelles sont encore utilisées.

Source : évaluation des Organisations consultatives