English Français

Îles de Gough et Inaccessible

Gough and Inaccessible Islands

The site, located in the south Atlantic, is one of the least-disrupted island and marine ecosystems in the cool temperate zone. The spectacular cliffs of Gough and Inaccessible Islands, towering above the ocean, are free of introduced mammals and home to one of the world’s largest colonies of sea birds. Gough Island is home to two endemic species of land birds, the gallinule and the Gough rowettie, as well as to 12 endemic species of plants, while Inaccessible Island boasts two birds, eight plants and at least 10 invertebrates endemic to the island.

Îles de Gough et Inaccessible

Les Îles Gough et Inacessible représentent dans l’Atlantique sud un des écosystèmes insulaires tempérés froids les moins perturbés. Les deux îles, avec leurs falaises spectaculaires surplombant l’océan, ne comptent pas de mammifères introduits et abritent l’une des plus importantes colonies d’oiseaux marins au monde. L’île de Gough abrite deux espèces endémiques d’oiseaux terrestres, la gallinule de Gough et le rowettie de Gough, ainsi que 12 espèces de plantes endémiques. Pour sa part, l’île Inaccessible abrite 2 espèces d’oiseaux, 8 plantes et au moins 10 invertébrés endémiques.

جزيرتا غاف وايناكسيسيبل

تشكل جزيرتا غاف وايناكسيسيبل جنوب الأطلسي اثنتين من الجزر المعتدلة الباردة الأقل اضطراباً، فهما لا تأويان بشواطئهما الصخرية الرائعة المشرفة على المحيط أية ثدييات دخيلة بل إحدى أكبر جماعات الطيور البحرية في العالم. فجزيرة غاف تحتضن صنفين من الطيور الأرضية المستوطنة هما غالينول غاف ورويتي ، ناهيك عن 12 صنفاً من النباتات الاستيطانية. اما جزيرة ايناكسيسيبل فتحوي صنفين من الطيور وثمانية نباتات و10 لافقاريات استيطانية على الأقل.

source: UNESCO/ERI

戈夫岛和伊纳克塞瑟布尔岛

伊纳克塞瑟布尔岛位于南太平洋,面积14平方公里,是戈夫岛的扩展项目。戈夫岛于1995年被首次纳入《世界遗产名录》。该遗产现在称为戈夫岛和伊纳克塞瑟布尔岛,是该地区少有的几个未遭破坏保持完好的海洋生态系统的岛屿之一。每座岛上的悬崖景色壮观,俯瞰大海。岛上未曾引进哺乳动物,是世界上最大的海鸟栖息地。戈夫岛是两种当地稀有鸟类——秧鸡和罗维提鸟的栖息地,岛上还有12种当地特有植物。伊纳克塞瑟布尔岛拥有当地两种鸟类、8种植物和至少10种无脊椎动物。

source: UNESCO/ERI

Острова Гоф и Инаксессибл (Южная Атлантика)

Это одни из самых диких островов в пределах Южной Атлантики. На них не отмечено ни одного интродуцированного, чуждого местной природе, млекопитающего, а впечатляющие утесы, возвышающиеся над океаническими водами, дают приют одной из крупнейших в мире колоний морских птиц. На Гофе обнаружены два эндемичных вида птиц (местные разновидности овсянки и камышницы), а также 12 эндемичных видов растений. На острове Инаксессибл эндемичными признаны два вида птиц, восемь видов растений и, как минимум, 10 видов беспозвоночных животных. Остров Инаксессибл, площадью 14 кв. км, был в 2004 г. добавлен к объекту наследия, носившему с 1995 г. наименование «Резерват дикой природы на острове Гоф».

source: UNESCO/ERI

Islas Gough e Inaccesible

Situadas al sur del Atlántico, la isla de Gough y la isla Inaccesible figuran entre los ecosistemas insulares y marinos de la zona templada fría menos alterados por la presencia del ser humano. Ambas islas poseen imponentes acantilados que se yerguen como altas torres en medio del océano y albergan una de las colonias de pájaros marinos más importantes del planeta. Además, presentan la característica de que no se ha introducido ningún mamífero en ellas. La isla de Gough alberga doce especies endémicas de plantas y dos de aves terrestres: la gallereta y el semillero de Gough. Por su parte, la isla Inaccesible cuenta con dos especies endémicas de aves, ocho de plantas y diez de invertebrados como mínimo.

source: UNESCO/ERI

ゴフ島及びインアクセシブル島
南太平洋の寒帯にある、周囲から隔絶した島と海洋からなる生態系。海から切り立った高い崖には、海鳥のコロニーとしては世界で最も大きなものの一つがある。島には陸鳥では2種の固有種が生息し、植物では12種の固有種が自生している。

source: NFUAJ

Eilanden Gough en Inaccessible

Deze plek gelegen in het zuiden van de Atlantische Oceaan, is een van de minst verstoorde eiland- en zee-ecosystemen in de koele gematigde zone. Het eiland heeft een mooi landschap met spectaculaire, uitstekende kliffen langs een groot deel van de kustlijn. De eilanden Gough en Inaccessibele zijn vrij van geïntroduceerde zoogdieren en de thuisbasis van een van 's werelds grootste kolonies zeevogels. Het eiland Gough is de thuisbasis van twee inheemse soorten landvogels – de gallinule en de Gough rowettie – en van 12 inheemse soorten planten. Inaccessible beschikt over twee vogelsoorten, acht plantensoorten en minstens 10 soorten ongewervelde dieren.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Îles de Gough et Inaccessible © UNESCO
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Les îles de Gough et Inaccessible sont deux îles océaniques exceptionnellement inhabitées, qui sont demeurées relativement peu perturbées et qui présentent par conséquent un intérêt particulier du point de vue de la conservation. L’île de Gough est l’une des plus grandes îles océaniques tempérées froides du monde qui soit demeurée proche de ses conditions d’origine, ayant été épargnée par la plupart des introductions d’espèces envahissantes qui, ailleurs, ont détruit la biodiversité insulaire. Tout en étant plus petite, l’île Inaccessible n’est pas de moindre importance, hébergeant plusieurs espèces endémique à ce minuscule confetti dans l’océan Atlantique sud.

Les falaises spectaculaires de chacune des îles, surplombant l’océan, abritent quelques-unes des colonies d’oiseaux marins les plus importantes au monde. Parmi ceux-ci, des albatros, des pétrels et des pingouins, vivant de la riche vie marine qui les entoure. L’île de Gough abrite deux espèces endémiques d’oiseaux terrestres ainsi que 12 espèces de plantes endémiques.

L’île Inaccessible abrite pour sa part trois sous-espèces endémiques et une espèce endémique d’oiseaux terrestres – le râle atlantis, le plus petit oiseau aptère du monde– et quelque huit espèces de plantes endémiques. Cette île est aussi le seul lieu de nidification du pétrel de Schlegel (Pterodroma incerta) tandis que le puffin à lunettes (Procellaria conspicillata) et l’albatros de Tristan da Cunha (Diomedea dabbenena) nichent pratiquement exclusivement sur Gough. La nature préservée des îles en fait des terrains de recherche biologique particulièrement précieux. 

Critère (vii): Deux îles d’origine volcanique, Gough et Inaccessible, offrent à la vue une beauté naturelle exceptionnelle. Leurs falaises abruptes le long d’une grande partie de leur littoral, couvertes d’oiseaux de mer qui s’y reproduisent, sont extrêmement spectaculaires.

Critère (x): Les îles de Gough et Inaccessible représentent deux des écosystèmes insulaires tempérés froids les moins perturbés de l’Atlantique sud et sont d’une importance mondiale pour leurs colonies de quelque 22 espèces d’oiseaux de mer, dont plusieurs nichent exclusivement à cet endroit. Elles possèdent aussi plusieurs espèces et sous-espèces endémiques d’oiseaux terrestres, dont la gallinule de Gough (un râle aptère) et le rowettie de Gough, tous deux endémiques de Gough, et le râle d’Inaccessible, le plus petit oiseau aptère du monde, endémique de l’île Inaccessible. Cette île fait partie de la zone des oiseaux endémiques de première priorité de Tristan da Cunha, et Gough a été classée comme zone d’oiseaux endémiques par BirdLife International. Parmi les principales espèces d’oiseaux de mer il y a le puffin à lunettes (Procellaria conspicillata), le pétrel de Schlegel (Pterodroma incerta), l’albatros de Tristan de Cunha (Diomedea dabbenena) et l’albatros brun (Phoebetria fusca), les sous-espèces d’albatros à nez jauneThalassarche chlororhynchos) et de gorfou sauteur de Moseley (Eudyptes c. moseleyi). Les îles abritent aussi une quarantaine d’espèces (notamment des plantes vasculaire, des bryophytes et des lichens), endémiques du groupe d’îles Tristan da Cunha, dont plusieurs sont endémiques de Gough et/ou Inaccessible. 

Intégrité

Les îles de Gough et Inaccessible sont l’un des environnements les plus vierges qui reste au monde. Dans ces îles isolées de l’Atlantique Sud, entourées d’une zone marine protégée de 12 miles nautiques, on trouve des plantes et des animaux effectivement isolés du reste du monde par 2000 miles nautiques d’océan et des conditions climatiques les plus difficiles du monde.

L’île Inaccessible est une des îles océaniques où il n’y a pas de mammifères introduits, tandis qu’à Gough, la souris domestique a été introduite, prédatrice importante des petits des oiseaux marins, qui, si sa population n’est pas contrôlée, causera la perte progressive de la valeur biologique du site. La sagine couchée (sagina procumbens), plante envahissante introduite accidentellement dans les années 1990, et quelques autres espèces de plantes introduites, telles que le lin de Nouvelle Zélande, risquent également de dégrader l’intégrité du bien si les mesures de contrôle appliquées actuelles s’avèrent inadéquates. Toutefois, l’état relativement intact des îles de Gough et Inaccessible en fait un terrain particulièrement précieux pour la conservation et la recherche biologique. Ces deux îles sont gérées de manière stricte en tant que Réserves de faune sauvage, aires protégées de catégorie I de l’UICN, les seules activités autorisées étant la recherche et le suivi météorologique. 

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Tristan da Cunha (qui comprend les îles Gough et Inaccessible) est le territoire d’outre-mer du Royaume Uni Sainte-Hélène, île de l’Ascension et Tristan da Cunha. Il est administré par un représentant désigné par les autorités britanniques, avec le soutien d’un Conseil des îles élu. L’autorité de gestion est le Service de conservation de Tristan qui emploie un personnel permanent complété par un personnel temporaire et la “Darwin team” de Tristan. La charte environnementale de Tristan da Cunha définit les engagements de gestion environnementale du gouvernement britannique et du gouvernement de Tristan da Cunha et sert de cadre politique pour le développement des plans et des politiques de gestion.

L’Ordonnance de 2006 portant sur la conservation des espèces indigènes et des habitats naturels de Tristan da Cunha donne force statutaire à la protection générale du bien, qui est classé en tant que Réserve de nature. Ce dispositif offre une protection stricte de toutes les espèces indigènes et érige en infraction tout transport d’espèces indigène entre les îles ou toute introduction d’espèces non-indigènes. Parallèlement, l’Ordonnance de 1983 sur les limites de pêche de Tristan da Cunha prévoit le contrôle de l’activité de la pêche commerciale dans la zone économique exclusive de Tristan da Cunha, jusqu’à 200 miles nautiques des îles

Le plan de gestion du site du patrimoine mondial des îles de Gough et Inaccessible met l’accent sur l’identification des actions prioritaires pour la conservation du bien sur une période de cinq ans et ne se substitue pas aux deux plans de gestion des îles de Gough et Inaccessible. Le gouvernement de Tristan da Cunha a aussi mis au point un plan d’action pour la biodiversité en lien étroit avec le plan de gestion du site du patrimoine mondial mais couvre la totalité du groupe d’îles et leur territoire maritime. Un code de conduite/d’exploitation détaillé, élaboré par le gouvernement de Tristan, offre des orientations sur les meilleures pratiques à destination des visiteurs et des gestionnaires des deux îles. Des stratégies de zonages distincts pour les îles de Gough et Inaccessible ont été élaborées. Sur Gough, il y a des zones de conservation, logistiques, marines et de recherche scientifique ; sur Inaccessible, il y a des zones d’hébergement, de nature, de faune et de flore et marines. Dans ces différentes zones définies avec précision par les plans de gestion de chacune des îles, certaines activités sont limitées ou autorisées. Une stratégie de zonage unique est requise pour couvrir la totalité du bien du patrimoine mondial, y compris son territoire marin.

Le Royaume Uni est signataire des conventions de Ramsar et de Bonn, de la convention des Nations unies sur la diversité biologique et de l’Accord sur la conservation des albatros et des pétrels (ACAP). Ces conventions imposent des obligations internationales pour la conservation des albatros et des pétrels, notamment la protection des habitats et des espèces importants. En accord avec le gouvernement de Tristan da Cunha, ces conventions internationales ont été étendues pour couvrir Tristan da Cunha, obligeant le gouvernement de Tristan à remplir ces exigences localement.

Comme pour de nombreux écosystèmes iliens à travers le monde, des espèces envahissantes constituent une menace immédiate importante pour les îles de Gough et Inaccessible. La souris domestique a été introduite sur l’île de Gough au XIXe siècle et est connue pour avoir un impact négatif sur les oiseaux marins et terrestres de Gough. En partenariat avec la Société royale pour la protection des oiseaux, un programme d’éradication de la souris a été lancé ; de même, des programmes pour contrôler ou éliminer les espèces de plantes envahissantes, notamment sagina procumbens et le lin de Nouvelle Zélande sont en cours. Des protocoles sont en place afin d’éviter toute nouvelle introduction.

 

Description longue
[Uniquement en anglais]

Gough Island, a volcanic island in the central South Atlantic, is dependent on British Tristan da Cunha, midway between the southern tip of Africa and South America and it includes the 14 km2 Inaccessible Island, whereas the marine area is extended to 12 nautical miles.

Gough Island is the least-disturbed major cool temperate island ecosystem in the South Atlantic, and one of the most important seabird colonies in the world. The island is scenically beautiful with spectacular sea cliffs round much of the coastline. Two endemic landbirds are found: the Gough moorhen and the Gough finch. Gough is in the Tristan da Cunha Priority One Endemic Bird Area, as defined by BirdLife International. Its undisturbed nature makes it particularly valuable for biological research, which, with weather monitoring, is the only other activity permitted on the island.

Inaccessible Island's values complement those of Gough Island. It is also largely pristine and is one of the few temperate oceanic islands without introduced mammals. It has two birds, eight plants and 10 invertebrates found nowhere else, 70 terrestrial plant and animal species are restricted to the islands and 60 marine species are endemic to the island group .

Gough Island has had a long and complicated volcanic history. Five major phases of activity have left distinctive rock masses. Numerous different centres helped to build up the land mass that now exists, and some of them continued activity into comparatively recent tines; the most recent minor eruption probably took place about 2300 years ago. No activity has been recorded since men began to visit the island.

Gough Island is the eroded summit of a Tertiary volcanic mass separated from the volcanic formations of the Tristan group. The island is mountainous, with steep cliffs forming much of the coastline, and an undulating plateau rising to 910 m above sea level. The eastern side of the island is dissected by a series of deep, steep-sided valleys known as glens, which are separated by narrow, serrated ridges. The western side of the island consists of rounded slopes, extending from the central plateau to western sea cliffs. The southern area of the island is the only land below 200 m. Boulder beaches are found beneath the cliffs, and there are numerous offshore islets, stacks and rocks - most within 100 m of the main island, and none at a distance greater than 1 km.

Gough Island has been described as a strong contender for the title 'most important seabird colony in the world', with 54 bird species recorded in total, of which 22 species breed on the island, 20 being seabirds. Four species are threatened. There are three endemic genera. About 48% of the world's population of the northern rockhopper penguin Eudyptes chrysocome moseleyi (classed as vulnerable) breed on Gough. Atlantic petrel Pterodroma incerta (also vulnerable) is endemic to Gough and the Tristan group of islands. Gough is also a major breeding site of the great shearwater Puffinus gravis with up to 3 million pairs breeding on the island. The main southern ocean breeding sites of little shearwater Puffinus assimilis are Tristan da Cunha and Gough Island, with breeding pairs numbering several million. The endangered wandering albatross Diomedea dabbenena is virtually restricted to Gough, with up to 2,000 breeding pairs. The last survivors of the southern giant petrel Macronectes gigantous also breed on Gough, with an estimated 100-150 pairs, is classed as vulnerable. Gough moorhen Gallinula comeri (also vulnerable) is found in fern bush vegetation areas. Estimates of population size vary from 300-500 pairs to 2,000-3,000 pairs. About 200 pairs of Gough finch Rowettia goughensis (vulnerable) have been recorded, although recent estimates suggest that there may be 1,000 pairs.

Gough Island houses two endemic species of land birds, the gallinule and the Gough rowettie, as well as to 12 endemic species of plants, whereas Inaccessible Island has two birds, eight plants and at least ten invertebrates endemic to the island. The marine area can be split into two distinct algal zones. Subantarctic fur seal and southern elephant seal are the only two native breeding mammals. The former breeds at beaches all round the island, whereas the latter are restricted to the island's sheltered east coast. Two other marine mammals are found within the reserve, southern right whale and dusky dolphin. Reptiles, amphibians, freshwater fish and native terrestrial mammals are absent from the island, although the introduced house mouse is widespread and abundant. The largest stacks support vascular plants and breeding birds.

The Tristan archipelago was discovered by Tristão d'Ancunha in 1506, was visited periodically by Dutch sailors and annexed to Britain in 1816. Both Gough and Inaccessible Islands were exploited by sealers in the last decade of the 18th and early decades of the 19th centuries. Sealers stayed on Gough Island for considerable periods, subsisting on fish, seabirds, eggs, wild plants and cultivated potatoes (no longer present on Gough). Whaling occurred between 1830 and 1870, and Tristan islanders visited Inaccessible between the 1850s and 1890s to harvest seals and the introduced goats and pigs, but the islands remained uninhabited.

Gough Island has never been permanently populated and the only inhabitants are the six scientists working at the meteorological station which has functioned since 1956. The only man-made structure on the island is the meteorological station and its associated generators, storerooms, communication facilities and helicopter landing site. Inaccessible Island has been uninhabited except for a two-year farming settlement 1936-38 but has been regularly visited from Tristan for birds, eggs, driftwood, guano and apples. The last pigs, sheep and cattle were removed in the 1950s. Since 1949 its coastal waters within 50nm are fished for the Tristan rock lobster Jasus tristani by a single licensee. This, with crayfish fishing, is the island groups' main source of revenue.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Notes
  • Extension du bien « Réserve de faune sauvage de l'Île de Gough ».