English Français

Kutná Hora : le centre historique de la ville avec l'église Sainte-Barbe et la cathédrale Notre-Dame de Sedlec

Kutná Hora: Historical Town Centre with the Church of St Barbara and the Cathedral of Our Lady at Sedlec

Kutná Hora developed as a result of the exploitation of the silver mines. In the 14th century it became a royal city endowed with monuments that symbolized its prosperity. The Church of St Barbara, a jewel of the late Gothic period, and the Cathedral of Our Lady at Sedlec, which was restored in line with the Baroque taste of the early 18th century, were to influence the architecture of central Europe. These masterpieces today form part of a well-preserved medieval urban fabric with some particularly fine private dwellings.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Kutná Hora : le centre historique de la ville avec l'église Sainte-Barbe et la cathédrale Notre-Dame de Sedlec

Née de l'exploitation de mines d'argent, Kutná Hora devint, au XIVe siècle, une ville royale dotée de monuments symbolisant sa prospérité. L'église Sainte-Barbe, joyau du gothique finissant, et la cathédrale Notre-Dame de Sedlec, restaurée dans le goût baroque au début du XVIIIe siècle, influencèrent l'architecture d'Europe centrale. Ces chefs-d'œuvre s'insèrent aujourd'hui dans un tissu urbain médiéval préservé qui frappe par la richesse de ses demeures privées.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

كوتنا هورا: وسط المدينة التاريخي وكنيسة سانتا باربرا وكاتدرائية السيدة في سدلك

نشأت مدينة كوتنا هورا من استغلال مناجم الفضة، وأصبحت في القرن الرابع عشر مدينة ملكية مزوّدة بأبنية ترمز الى ازدهارها. أما كنيسة سانتا باربرا التي تجسد تحفة من الطراز القوطي المزخرف وكاتدرائية السيدة في سدلك التي خضعت للترميم حسب طراز الباروك في بداية القرن الثامن عشر، فقد خلّفتا تأثيراً هاماً في هندسة أوروبا الوسطى. وتندرج هذه التحف اليوم في نسيج مدني من القرون الوسطى يذهل بغنى مساكنه الخاصة.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

库特纳霍拉历史名城中心的圣巴拉巴教堂及塞德莱茨的圣母玛利亚大教堂

库特纳霍拉(Kutná Hora)是随银矿的开采而发展起来的。14世纪时,这里是一座皇城,城中的许多建筑都代表了其曾经的繁荣兴盛。圣芭芭拉教堂(Church of St Barbara),是代表晚期哥特式建筑风格的一颗璀璨明珠,而塞得莱茨(Sedlec)的圣母玛利亚大教堂(the Cathedral of Our Lady)又保留了18世纪早期巴洛克风格,这些都影响了中欧的建筑风格。这些建筑杰作同城中一些精致的私人宅邸一起,向我们展现了一幅保存完好的中世纪都市画面。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Кутна-Гора: исторический центр города с церковью Св. Варвары и кафедральным собором Богородицы в Седлеце

Кутна-Гора развивалась благодаря эксплуатации серебряных рудников. В XIV в. она стала королевским городом, богатом памятниками, которые символизировали его процветание. Церковь Св. Варвары, «жемчужина» периода поздней готики, и собор Богоматери в Седлеце, который был перестроен в соответствии со вкусами барокко начала XVIII в., оказали влияние на архитектуру Центральной Европы. Эти шедевры сегодня являются частью хорошо охраняемой средневековой городской застройки, включающей также много замечательных частных домов.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Kutná Hora: centro histórico de la ciudad,iglesia de Santa Bárbara y catedral de Nuestra Señora de Sedlec

Kutná Hora debió su prosperidad a la explotación de las minas de plata de sus alrededores, llegando a adquirir el título de ciudad real en el siglo XIV. Entre los monumentos testigos de su riqueza figuran la iglesia de Santa Bárbara, joyel del gótico tardío, y la catedral de Nuestra Señora de Sedlec, restaurada en el estilo barroco imperante a comienzos del siglo XVIII, que ejercieron una influencia considerable en la arquitectura de Europa Central. Estas dos obras maestras se insertan en el tejido urbano admirablemente conservado de la ciudad medieval, que cuenta con algunas mansiones particulares magníficas.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

クトナー・ホラ:聖バルバラ教会とセドレツの聖母マリア大聖堂のある歴史都市
プラハの東約60kmにある、かつてのボヘミア王国第2の中世都市。銀の採掘で発展し、講堂や貨幣鋳造所が残っている。14世紀には記念碑的建造物が多く造られ、後期ゴシック様式の聖バルバラ協会は4世紀末から160年の年月をかけて完成し、見事な飛梁で知られる。郊外のセレドレッツには、18世紀初期のバロック様式に修復された聖母マリア大聖堂が残っている。

source: NFUAJ

Historisch centrum van Kutná Hora, met de Kerk van Sint Barbara en de Kathedraal van Onze Lieve Vrouw in Sedlec

Kutná Hora – 60 kilometer ten oosten van Praag – was een van de belangrijkste politieke en economische centra van Bohemen in de 14e en 15e eeuw. Het ontwikkelde zich als gevolg van de exploitatie van de zilvermijnen en werd in de 14e eeuw een koninklijke stad. De mooie woningen en monumenten getuigen van haar welvaart. De kerk van Sint Barbara is een mooi voorbeeld van de late gotiek en de kathedraal van Onze Lieve Vrouw in de wijk Sedlec werd gerestaureerd in lijn met de barokke smaak van de vroeg 18e eeuw. De meesterwerken hebben de architectuur van Centraal-Europa beïnvloed.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Kutná Hora : le centre historique de la ville avec l'église Sainte-Barbe et la cathédrale Notre-Dame de Sedlec © OUR PLACE The World Heritage Collection
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le centre historique de la ville de Kutná Hora avec l’église Sainte-Barbe et la cathédrale Notre-Dame de Sedlec est situé dans la région de Bohème centrale, en République tchèque. L’essor de Kutná Hora résulte de la découverte et de l’exploitation de riches filons de minerai d’argent depuis la fin du XIIIe siècle. Elle devint au XIVe siècle une cité royale dotée d’édifices qui symbolisaient son immense prospérité. L’église Sainte-Barbe et l’ancienne église Notre-Dame et Saint-Jean-Baptiste du monastère cistercien de Sedlec, située à environ 1,5 km au nord-est du centre historique, influencèrent considérablement l’architecture d’Europe centrale. Ces chefs-d’œuvre de l’architecture des cathédrales dominent actuellement une structure de cité urbaine médiévale bien préservée où le tissu urbain gothique et baroque est très présent.

L’église Sainte-Barbe est l’élément le plus remarquable de Kutná Hora, joyau gothique dont l’intérieur est orné de fresques dépeignant la vie séculaire de la ville minière médiévale de Kutná Hora. Cette œuvre d’art influença grandement l’architecture d’Europe centrale. L’ancienne cathédrale cistercienne Notre-Dame de Sedlec, située à 1,5 km au nord-est du centre historique, a été restaurée dans le style baroque au début du XVIIIe siècle par Jan Blazej Santini. Ce dernier appliqua pour la première fois sa conception du style baroque gothique, laquelle influença fortement l’histoire de l’architecture.

Les quartiers les plus anciens de Vlašský dvůr (la cour italienne qui inclut la tour sud-est) remontent au début du XIVe siècle. La chapelle royale est de style gothique et bénéficie d’une décoration intérieure remarquable. Mitoyenne à la cour italienne, on trouve l’église Saint-Jacques, du XIVe siècle, remarquable par son mobilier qui remonte en grande partie à la fin du gothique. Le hradek (petit château) est un exemple intéressant de palazzetto de style gothique d’Europe centrale dont l’intérieur et l’extérieur ont été conservés dans leur état d’origine.

La zone très étendue du centre historique de Kutná Hora témoigne d’une structure médiévale très spécifique du plan d’urbanisme de la cité déterminée par l’exploitation minière, structure qui ne connut plus tard que des modifications partielles et isolées. Malgré le dynamisme de son long développement, la ville conserve un plan urbain ancien et antérieur à son origine proprement dite. De plus, la zone historique construite, formée des plus belles œuvres architecturales gothiques et baroques ainsi que du panorama splendide de Kutná Hora, est liée de manière impressionnante à un paysage environnant pittoresque.

Critère (ii) : le tissu urbain de Kutná Hora a été doté de nombreux édifices de grande qualité architecturale et artistique, particulièrement l’église Sainte-Barbe qui influença fortement l’évolution ultérieure de l’architecture en Europe centrale. 

Critère (iv) : le centre historique de la ville Kutná Hora, avec l’église Sainte-Barbe et la cathédrale Notre-Dame de Sedlec, constitue un exemple exceptionnel de ville médiévale dont la richesse et la prospérité reposaient sur ses mines d’argent.

Intégrité

Tous les éléments primordiaux définissant la Valeur universelle exceptionnelle du bien sont situés au sein de la zone inscrite. Le bien est aussi protégé par une zone tampon clairement définie et adéquate. Depuis l’inscription du bien sur la Liste du patrimoine mondial, aucune modification importante n’a été entreprise dans son périmètre et aucune modification n’est prévue à l’avenir. Les modifications mineures qui ont été jusqu’à présent apportées au parc immobilier n’ont pas eu d’effets importants sur son caractère ni d’impact significatif sur le tissu urbain et la structure d’ensemble de la ville. Néanmoins, la pression accrue visant à aménager les combles des maisons ou à ajouter des étages pourrait avoir un impact négatif sur l’intégrité visuelle du paysage des toits de la ville, lequel est très bien préservé. Toutefois, ces risques sont maîtrisés par les autorités nationales de préservation du patrimoine. Des aménagements partiels d’immeubles sans grand impact sur le caractère d’ensemble et la structure urbaine de la ville auront évidemment lieu à l’avenir.

Authenticité

L’authenticité du bien est élevée ; elle montre que le plan d’urbanisme d’origine s’est développé grâce à l’exploitation des mines d’argent. Rares sont les anciennes fortifications qui ont subsisté ; s’agissant du reste du centre historique de la ville, la richesse des maisons privées est d’un intérêt majeur. Le tissu urbain, dans sa grande majorité, est resté intact et garde les preuves de sa croissance organique. Des bâtiments individuels subsistent avec un très haut niveau d’authenticité pour ce qui est de leur conception et de leurs matériaux. Les façades de nombreuses maisons comportent des éléments gothiques, tandis que d’autres sont marquées par le baroque et le XVIIIe siècle. Toutefois, la structure de ces maisons est dans l’ensemble médiévale, comme le confirme une étude scientifique détaillée qui a mis à jour des caves avec voûtes en berceau et des étages inférieurs gothiques. L’authenticité de l’ensemble, de la structure de la ville et des éléments architecturaux de Kutná Hora est garantie par les études systématiques qui ont été entreprises depuis la Seconde Guerre mondiale. L’avenir de ce niveau d’authenticité est assuré par des dispositions législatives dont les normes strictes sont conçues pour garantir le respect de l’authenticité.

Les travaux de conservation sont menés conformément à des critères stricts de conservation internationalement reconnus et sont basés sur un usage cohérent des matériaux historiques et des procédures technologiques.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien est protégé par la loi no 20/1987 coll. telle qu’amendée sur la préservation du patrimoine national. En vertu de cette loi, le centre historique de Kutná Hora est une réserve de patrimoine urbain dont le territoire comprend également l’église Sainte-Barbe. Conformément à la législation en vigueur, la zone de protection de la réserve de patrimoine urbain est identique à la zone tampon du centre historique de Kutná Hora. La cathédrale Notre-Dame de Sedlec est située dans cette zone de protection. Par conséquent, les deux éléments constitutifs du bien ont une zone tampon commune. La cathédrale Notre-Dame de Sedlec est désignée site du patrimoine culturel en vertu de la loi susmentionnée.

Toujours en vertu de cette même loi, l’église Sainte-Barbe est classée monument culturel national et bénéficie en tant que tel du plus haut niveau de protection du patrimoine assuré par l’État. La Cour italienne (l’ancien palais royal avec l’hôtel de la monnaie) bénéficie du même niveau de protection. La cathédrale Notre-Dame de Sedlec est classée monument culturel en vertu de la loi susmentionnée, comme le sont la plupart des édifices historiques du centre historique de Kutná Hora.

La responsabilité en matière de gestion du bien est partagée entre l’Église catholique romaine et la ville de Kutná Hora, qui assurent l’entretien, la conservation et la présentation du bien. Toute action qui pourrait affecter le bien doit être autorisée par les autorités nationales ou locales compétentes.

La réhabilitation du bien est menée avec le soutien de financements publics ; par exemple, le Programme pour la régénération des réserves et zones de patrimoine urbain de la ville est de bonne qualité.

Le plan de gestion du bien, coordonné par la municipalité de Kutná Hora, est en place et est actualisé régulièrement. En raison de l’étendue du bien et de sa structure foncière complexe, les travaux d’entretien et de conservation font l’objet de programmes particuliers qui sont cohérents avec le Programme pour la régénération des réserves et zones de patrimoine urbain.

Les dispositifs financiers permettant d’assurer la conservation du bien comprennent principalement des programmes de subventions, un financement par le programme du ministère de la Culture de la République tchèque réservé à l’entretien et la conservation du patrimoine culturel immobilier et des zones de préservation du patrimoine, ainsi que des ressources financières accordées par d’autres budgets publics.

Depuis 2000, les rapports de suivi annuels préparés au niveau national sont destinés au gestionnaire du bien du patrimoine mondial, au ministère de la Culture, à l’Institut du patrimoine national et aux autres agences concernées.