English Français
Aidez maintenant !

Résidence de montagne et temples avoisinants à Chengde

Mountain Resort and its Outlying Temples, Chengde

The Mountain Resort (the Qing dynasty's summer palace), in Hebei Province, was built between 1703 and 1792. It is a vast complex of palaces and administrative and ceremonial buildings. Temples of various architectural styles and imperial gardens blend harmoniously into a landscape of lakes, pastureland and forests. In addition to its aesthetic interest, the Mountain Resort is a rare historic vestige of the final development of feudal society in China.

Résidence de montagne et temples avoisinants à Chengde

La résidence de montagne, palais d'été de la dynastie Qing dans la province du Hebei, fut construite de 1703 à 1792. C'est un vaste ensemble de palais et de bâtiments administratifs et cérémoniels, de temples aux architectures très variées et de jardins impériaux s'intégrant subtilement à un paysage de lacs, de pâturages et de forêts. Outre son intérêt esthétique, la résidence de montagne est un témoignage historique précieux sur le développement final de la société féodale en Chine.

مقرّ جبلي ومعابد على مقربة من تشينغده

بُني المقرّ الجبلي والقصر الصيفي لسلالة كينغ في مقاطعة هباي بين عامي1703 و1792. إنه مجمّع كبير من القصور والمباني الإداريّة والاحتفاليّة والمعابد المتنوّعة من حيث الهندسة والحدائق الملكيّة المتشابكة مع منظر غنّاء من بحيرات ومراعٍ وغابات. إضافةً إلى أهميّته الجماليّة، يشكّل المقر الجبلي خير برهانٍ تاريخيٍّ قيّمٍ على التطوّر النهائي لمجتمع الصين الإقطاعي.

source: UNESCO/ERI

承德避暑山庄及其周围寺庙

承德避暑山庄,是清王朝的夏季行宫,位于河北省境内,修建于公元1703年至1792年,是由众多的宫殿以及其他处理政务、举行仪式的建筑构成的一个庞大的建筑群。建筑风格各异的庙宇和皇家园林同周围的湖泊、牧场和森林巧妙地融为一体。避暑山庄不仅具有极高的美学研究价值,而且还保留着中国封建社会发展末期的罕见历史遗迹。

source: UNESCO/ERI

Горная императорская резиденция и окружающие его храмы в Чэндэ

Горная резиденция, летний дворец династии Цинн в провинции Хэйбэй, была построена между 1703 и 1792 гг. Это обширный комплекс дворцов, административных и церемониальных зданий. Храмы, выполненные в различных архитектурных стилях, и императорские сады гармонично вписаны в ландшафт озер, пастбищ и лесов. Помимо эстетической ценности, горная резиденция является редким историческим памятником последнего этапа развития феодального общества в Китае.

source: UNESCO/ERI

Residencia de montaña y templos vecinos en Chengde

Esta residencia de montaña, palacio de verano de la dinastí­a Qing en la provincia de Hebei, fue edificada entre 1703 y 1792. Es un vasto conjunto de edificios palaciegos, administrativos y ceremoniales, de templos de arquitectura muy diversa, y de jardines imperiales sutilmente armonizados con un paisaje de lagos, praderas y bosques. Ademí¡s de su interés estético, la residencia de montaña de Chengde constituye un importante testimonio histórico sobre la última etapa del desarrollo de la sociedad feudal en China.

source: UNESCO/ERI

承徳の避暑山荘と外八廟

source: NFUAJ

Bergverblijf en bijbehorende verder weg gelegen tempels, Chengde

Het bergverblijf in Chengde (het zomerpaleis van de Qing dynastie) ligt in de provincie Hebei en werd gebouwd tussen 1702 en 1792. Om de controle over de Mongoolse regio te versterken en de noordelijke grenzen van het land te verdedigen, werd het Mulan jachtgebied opgezet op de Mongoolse graslanden, 350 kilometer van Beijing. Elk jaar ging de keizer met zijn ministers, troepen, familie en concubines naar Mulan om te jagen. Op het jachtgebied werden 21 tijdelijke paleizen gebouwd, waar het bergverblijf met z’n afgelegen tempels er een van is. Het verblijf is een zeldzaam historisch overblijfsel van de laatste ontwikkeling van de feodale maatschappij in China.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

La Résidence de montagne et les temples avoisinants à Chengde est le plus vaste palais-jardin impérial et ensemble de temples existants en Chine ; ils couvrent une superficie totale de 611.2 ha. Construit entre 1703 et 1792 dans le palais d’été des empereurs Qing à proximité des terres de chasse de Mulan, à 350 kilomètres de Beijing, il constituait  une base pour renforcer l'administration dans les régions frontalières. Les douze temples impériaux périphériques, certains construits dans les styles architecturaux des minorités ethniques, sont répartis à travers les collines de l'est et du nord en dehors de la zone du palais-jardin. Ils favorisèrent les relations avec les minorités ethniques et contribuèrent à sauvegarder la Résidence de montagne. Chaque été et à l’automne, les empereurs de la dynastie Qing, y compris Kangxi et Qianlong, y  traitaient des affaires militaires et politiques du pays et recevaient les chefs des minorités ethniques et les envoyés diplomatiques de pays étrangers; ils se rendaient au nord pour les chasses d’automne à Mulan. Des événements historiques importants de la dynastie Qing s’y sont déroulés, et les sites et vestiges historiques sont les témoins de la consolidation et du développement de la Chine comme Etat multi-ethnique unitaire.

La Résidence de montagne et les temples avoisinants de Chengde est un chef-d'œuvre classique de l'architecture des palais chinois, de l’art du jardin et de l'architecture religieuse. Le paysage de la Résidence de montagne est conçu suivant la topographie des collines naturelles et de l’eau.  Comme exemple exceptionnel de jardin et palais chinois au paysage naturel, il hérite et perpétue la tradition impériale de l’art du jardin en Chine. En intégrant des éléments de l'art architectural et de la culture Han, Mongole et Tibétaine, les temples avoisinants cristallisent les résultats des échanges culturels et de l'intégration des différents groupes ethniques dans le développement de l'architecture chinoise.

Le paysage artificiel de la Résidence de montagne et des temples avoisinants s'intègre parfaitement dans l'environnement naturel exceptionnel de Chengde, comme le relief danxia. Son agencement naturel et harmonieux est une pratique réussie de la géomancie traditionnelle chinoise (fengshui). En tant que représentant de la conception ancienne chinoise de l’art du jardin, il a exercé une influence en Europe et joué un rôle important dans l'histoire  de la conception des paysages au XVIIIe siècle dans le monde entier.

Critère (ii): le paysage de la Résidence de montagne et les temples avoisinants constitue un exemple exceptionnel de la façon dont les chinois réussissaient l'intégration des bâtiments dans un environnement naturel, concept qui a eu et continue d'exercer une influence profonde sur l'aménagement paysager.

Critère (iv): la Résidence de montagne et les temples avoisinants représentent de façon concrète le développement final de la société féodale en Chine.

Intégrité

La Résidence de montagne et les temples avoisinants ont un haut degré d'intégrité. Au sein des 611,2 ha de la zone du bien, l’agencement historique et le système naturel des collines et des lignes de partage des eaux sont dans l’ensemble intégralement préservés depuis le XVIIIe siècle, avec tous les principaux vestiges historiques, les informations et les valeurs importantes correspondantes conservés intacts, ce qui démontre le caractère multi-ethnique de la Chine, avec les cultures Han, Mandchou, mongole et tibétaine, et l'intégration du confucianisme, du bouddhisme, du taoïsme et d’autres religions.

Authenticité

L’agencement du XVIIIe siècle, avec tous les éléments, y compris les bâtiments, sites, sculptures en pierre, peintures murales et statues bouddhistes sont fondamentalement bien préservés. Il représente de façon authentique les réalisations artistiques classiques de l’art du jardin et de l'architecture des temples de la Chine au XVIIIe siècle, et conserve fidèlement le témoignage historique et physique de l’unité, de la consolidation et du développement de la Chine comme un pays multi-ethnique. Il bénéficie par conséquent d'un haut degré d’authenticité.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Au niveau national, la Résidence de montagne et les temples avoisinants à Chengde est un site d’Etat à protection prioritaire, appartenant à l'Etat et protégé par la Loi de la République populaire de Chine sur la protection des reliques culturelles, avec les limites de la zone du bien et de sa zone tampon délimitées et proclamées. Le Comité permanent du peuple de la province du Hebei a promulgué le Règlement sur la protection de la Résidence de montagne et des temples avoisinants de Chengde et le gouvernement provincial du Hebei a approuvé le Plan de conservation de la célèbre ville historique et culturelle de Chengde.

Le plan directeur de conservation de la Résidence de montagne et des temples avoisinants de Chengde a été élaboré et soumis pour approbation conformément aux procédures en vigueur, et il représente un renforcement de la conservation, de la gestion et du suivi du bien et de ses environs. Il fournit un cadre global et des directives pour la protection et la gestion du bien. Avec des responsabilités claires, un personnel suffisant et un régime de gestion intégrée, la conservation et la gestion du bien bénéficient d’un cadre juridique et systématique pour la protection de l'intégrité et de l'authenticité du bien. Une solide équipe professionnelle a été mise en place pour assurer la protection, l’entretien, la recherche et la sécurité du bien. Les gouvernements à tous les niveaux attachent une grande importance à la protection du bien, avec l’augmentation des fonds alloués à la conservation du site. Les règlements et les plans en vigueur sont strictement suivis, ce qui protège l'intégrité et l'authenticité de la Résidence de montagne et des temples avoisinants Chengde. Le bien est à l'heure actuelle en bon état.

Description longue

Le site de la résidence de montagne et des temples avoisinants à Chengde est un remarquable exemple d'intégration du bâti à l'environnement naturel, qui a exercé une profonde influence sur le dessin paysager chinois. La résidence de montagne était le palais impérial, entouré de jardins, de la dynastie des Qing, et présente donc un très grand intérêt social, politique et historique. Le site est aussi l'expression matérielle de l'épanouissement final de la société féodale en Chine.

Pour renforcer son contrôle sur la Mongolie, et la défense des frontières au nord du pays, le gouvernement Qing installa ses terres de chasse à Mulan dans les pâturages mongols, à plus de 350 km de Beijing. Chaque année, l'empereur conduisait ses ministres et ses huit troupes royales, avec sa famille et ses concubines, chasser à Mulan. C'est pour le loger avec son entourage, formé de plusieurs milliers de personnes, que l'on construisit 21 palais temporaires dont la résidence de montagne, également connue sous le nom de palais impérial temporaire de Rehe, ainsi que les temples avoisinants.

Les travaux, qui durèrent pendant le règne de trois empereurs successifs de la dynastie des Qing, commencèrent en 1703, et le dernier projet ne fut achevé qu'en 1792. Ils se déroulèrent en deux phases distinctes : de 1703 à 1714, l'ouverture de la zone du lac, l'aménagement d'îlots et de digues préliminaires à la construction de pavillons et de palais ; de 1741 à 1754, adjonction d'autres palais et de jardins scénographiques. Les temples avoisinants furent construits entre 1713 et 1780. Avec l'effondrement de la dynastie Qing, en 1911, la résidence fut abandonnée ; des restaurations y furent entreprises après la fondation de la République populaire de Chine.

La résidence de montagne est formée du palais lui-même et du paysage qui l'entoure. Le palais, qui couvre une aire de 102 000 m2 , se trouve dans la partie méridionale de la résidence. C'est la zone où les empereurs Qing vivaient, traitaient les affaires administratives et célébraient leurs cultes. Il était formé à l'origine de quatre groupes d'édifices, dont la Grande Salle, la salle Songhe, le palais de Wanhe Songfeng et le Palais est, qui ont été construits dans un style chinois traditionnel dépouillé, mais avec la majesté qui sied à la dignité impériale.

La zone du lac, qui couvre 496 000 m2 , occupe la partie sud-est de la résidence. Aménagée dans le style de dessin paysager chinois, fondé sur la mythologie, elle comporte huit lacs et différents groupes d'édifices, agencés de manière à créer un paysage semblable à celui de la région située au sud du Yangtze.

La zone de plaines, au nord de la résidence, couvre 607 000 m2 . Elle est divisée en deux parties, les prairies à l'ouest, les forêts à l'est ; les premières étaient utilisées pour les courses de chevaux, les secondes (également connues sous le nom de jardin des Dix Mille Arbres) étaient un centre politique, où l'on recevait les hôtes illustres. La salle Wenjin, l'une des plus grandes librairies impériales, se trouve dans la partie occidentale du jardin des Dix Mille Arbres. Beaucoup d'autres édifices sont disséminés dans le paysage.

La zone de montagnes, au nord-ouest de la résidence, couvre plus de 4 millions de m2 . Elle comporte quatre grands ravins : Zhengzi, Songlin, Lishu et Songyun. Il ne subsiste aujourd'hui que les ruines des quelque quarante groupes de palais, de pavillons, de temples et de monastères qui se trouvaient autrefois dans cette zone. Les temples avoisinants ont été construits pour apaiser les membres des minorités ethniques (Mongols, Tibétains et autres) et pour renforcer l'administration de la zone de frontière. Ils se composent de douze lamaseries de différents styles architecturaux.

La combinaison des styles d'architecture han et tibétains est un trait fondamental des autres temples environnants (Punin, Puyou, Anyuan et Pule). Les façades principales de ces temples sont de style han, mais leurs faces opposées de style tibétain. Ils abritent des sculptures particulièrement importantes en raison du savoir-faire technologique et artistique dont elles témoignent, notamment le bouddha Shanglewang dans le temple de Pule et la déesse de la Miséricorde dans celui de Puning idem anglais.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique
[Uniquement en anglais]

In order to strengthen its control of the Mongolian region and the defence of the country's northern borders, the Qing government established the Mulan Hunting Ground on the Mongolian grasslands, over 350 km from Beijing. Each year the Emperor would bring his ministers and his eight Standard Royal troops, along with his family and concubines, to hunt at Mulan. To accommodate this entourage of several thousand people, 21 temporary palaces were built, among them the Mountain Resort (also known as the Rehe Temporary Imperial Palace) and its Outlying Temples.

Building began in 1703 and the last project was completed in 1792, covering the reigns of three successive Emperors of the Qing Dynasty (Kang Xi, Yong Zheng, and Qian Long). The work was carried out in two stages:

1703-14 Opening up of the lake area, construction of islets and dykes, preparatory to building of palaces, pavilions, and palace walls.

1741-54 Addition of further palaces and scenic gardens. Between 1713 and 1780 the Outlying Temples were also being built. With the collapse of the Qing Dynasty in 1911the resort was abandoned; restoration work

Source : évaluation des Organisations consultatives