English Français
Aidez maintenant !

Sites fossilifères de mammifères d'Australie (Riversleigh / Naracoorte)

Australian Fossil Mammal Sites (Riversleigh / Naracoorte)

Riversleigh and Naracoorte, situated in the north and south respectively of eastern Australia, are among the world’s 10 greatest fossil sites. They are a superb illustration of the key stages of evolution of Australia’s unique fauna.

Sites fossilifères de mammifères d'Australie (Riversleigh / Naracoorte)

Riversleigh et Naracoorte, respectivement au nord et au sud de l’Australie Méridionale, comptent parmi les dix sites fossilifères les plus importants du monde. Ils illustrent admirablement les étapes clés de l’évolution de la faune australienne unique.

مواقع متحجرات ثدييات من أستراليا (ريفرسلاي/ ناراكورت)

إن ريفرسلاي وناراكورت، الواقعتين على التوالي في شمال أوستراليا الوسطى وفي جنوبها، تعتبران من بين المواقع العشر الأهم في العالم للمتحجّرات. إنها تظهر بطريقة مذهلة المراحل الأساسية المتعلّقة بتطوّر الحيوانات الأسترالية الفريدة.

source: UNESCO/ERI

澳大利亚哺乳动物化石地(里弗斯利/纳拉库特)

分别位于东澳大利亚北部和南部的里弗斯利和纳拉库特都位居世界十大化石景点之列,完美地展示了澳大利亚特有动物群的各个进化阶段。

source: UNESCO/ERI

Ископаемые останки австралийских млекопитающих (Риверслей и Наракорт)

Риверслей и Наракорт, расположенные на северо-востоке и на юго-востоке материка, входят в мировую десятку важнейших местонахождений окаменелостей. Это прекрасная иллюстрация основных этапов эволюции уникальной австралийской фауны.

source: UNESCO/ERI

Sitios fosilíferos de mamíferos de Australia (Riversleigh - Naracoorte)

Situados al norte y el sur de la Australia Meridional, los sitios de Riversleigh y Naracoorte forman parte de los diez depósitos fosilíferos más importantes del mundo e ilustran perfectamente las etapas más importantes de la evolución de la fauna autóctona, única en su género.

source: UNESCO/ERI

オーストラリアの哺乳類化石地域(リヴァーズレー/ナラコーテ)

source: NFUAJ

Zoogdierfossielengebieden Riversleigh en Naracoorte

Riversleigh en Naracoorte liggen respectievelijk in het noorden en zuiden van Oost-Australië en behoren tot de tien grootste fossielengebieden ter wereld. Het gebied kent een uitzonderlijke diversiteit aan prachtige fossielen en laat op een ongeëvenaarde manier zien hoe de fauna van het regenwoud zo'n 15 tot 25 miljoen jaar geleden veranderde toen Australië scheidde van Antarctica. Hierdoor ging regenwoud over in halfdroog gebied met grote evolutionaire gevolgen voor de fauna, met als grootste voorbeeld het buideldier. Het landschap – vooral bij de rivieren op Riversleigh – toont verder veel zichtbare archeologische sporen van de aanwezigheid van de Aboriginals.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Sites fossilifères de mammifères d'Australie, Riversleigh © Tourism Queensland
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

L’Australie est considérée comme le continent du monde le plus distinctif d’un point de vue biologique, du fait de son isolement presque total pendant les 35 millions d’années qui ont suivi sa séparation de l’Antarctique. Deux seulement des sept ordres de mammifères marsupiaux si caractéristiques de l’Australie existent dans d’autres régions du monde. Deux des plus importants sites fossilifères de la planète, Riversleigh et Naracoorte, situés respectivement au nord et au sud de l’Australie, fournissent de superbes archives fossiles de l’évolution de cette exceptionnelle faune mammifère. Ce bien sériel offre des exemples remarquables, et dans de nombreux cas uniques, d’assemblages fossiles de mammifères couvrant les dernières 30 millions d’années.

Les fossiles les plus anciens ont été découverts à Riversleigh qui s’enorgueillit d’une collection exceptionnelle de vestiges fossiles couvrant la période de l’Oligo-Miocène (10 à 30 millions d’années environ). Le site de Naracoorte permet d’observer l’histoire plus récente, puisqu’il contient l’un des plus riches dépôts de fossiles vertébrés de la période glaciaire du milieu du Pléistocène à l’époque actuelle, c’est-à-dire d’il y a 530 000 ans jusqu’à nos jours. Ces archives fossiles d’importance mondiale permettent d’observer les étapes essentielles de l’évolution des mammifères de l’Australie et montrent leur adaptation au changement climatique et aux activités humaines.

 

Critère (viii) : Ces archives fossiles illustrent de manière remarquable les grandes étapes de l’histoire de la planète et, en particulier, de l’évolution de la vie. Le site de Riversleigh contient des assemblages fossiles exceptionnels, et dans de nombreux cas uniques, de mammifères datant de l’Oligo-Miocène (10 à 30 millions d’années). Ces assemblages montrent l’évolution de l’habitat qui s’est transformé d’une forêt tropicale humide de faible altitude en une forêt d’eucalyptus sèche ou une savane boisée, et ils constituent les premières traces fossiles de nombreux groupes distinctifs de mammifères vivants comme les taupes marsupiales et les phalangers à queue plumeuse. Les assemblages fossiles découverts dans la grotte Victoria à Naracoorte représentent un dépôt remarquable témoignant de l’évolution des vertébrés terrestres à une époque plus récente. Ils permettent d’étudier une période importante de l’histoire de la terre depuis le milieu du Pléistocène jusqu’à l’ère actuelle, c’est-à-dire d’il y a 530 000 ans jusqu’à aujourd’hui, période marquée par des changements climatiques importants.

 

Critère (ix) : Les deux sites fournissent des données complémentaires sur des étapes essentielles de l’évolution de la faune de l’un des continents les plus isolés du monde. Ces dépôts fossilifères permettent aussi d’étudier l’histoire des lignées de mammifères en Australie à l’époque moderne et, en conséquence, de mieux comprendre l’état de conservation des populations de mammifères vivants.

Les assemblages de fossiles de mammifères découverts à Riversleigh permettent d’observer l’évolution de l’habitat qui, pendant l’Oligo-Miocène, s’est transformé d’une forêt tropicale humide de faible altitude en une forêt d’eucalyptus sèche ou une savane boisée, et ils montrent que la majorité des groupes de mammifères qui vivent aujourd’hui dans les conditions arides de l’Australie sont apparus à l’origine dans des forêts de type tropical. Les espèces de vertébrés représentées à Naracoorte fournissent des indications essentielles pour comprendre l’adaptation de ces espèces au changement climatique ; elles incluent des spécimens extrêmement bien conservés de la faune géante de l’ère glaciaire en Australie (espèces de mammifères, d’oiseaux et de reptiles géants aujourd’hui disparues) comme l’énigmatique lion marsupial (Thylocoleo carnifex), une espèce éteinte. Ce site abrite aussi des espèces appartenant essentiellement à l’ère moderne, notamment des marsupiaux comme le diable de Tasmanie (Sarcophilus harrisii), le thylacine ou loup de Tasmanie (Thylacinus cynocephalus), des wallabies et des opossums, des mammifères placentaires tels que souris et taupes, et aussi des serpents, des lézards, des grenouilles et des tortues. Les assemblages de fossiles de Naracoorte remontent à l’époque probable de l’arrivée de l’homme en Australie et sont donc particulièrement utiles pour dénouer l’écheveau complexe des relations entre l’homme et l’environnement. Ils mettent en évidence l’impact à la fois du changement climatique et de la présence humaine sur les mammifères d’Australie, y compris la faune géante aujourd’hui disparue. 

 

Intégrité

A Riversleigh, zone d’intense exploration minière, le dépôt fossile n’est pas entièrement inclus à l’intérieur du site, situé dans le Parc national de Boodjamulla (Lawn Hill), mais la représentativité du site est considérée comme adéquate. A Naracoorte, l’ensemble du dépôt fossile de la grotte Victoria se trouve à l’intérieur du site. Bien que les frontières en surface du Parc national des grottes de Naracoorte ne recoupent pas exactement les dépôts souterrains, les entrées des grottes sont protégées, ce qui est l’élément déterminant. Depuis l’inscription du site au patrimoine mondial, les frontières du parc national ont été étendues et elles englobent maintenant la plupart des grottes connues. Des terres supplémentaires ont été acquises et jointes au parc, garantissant ainsi un plus grand degré de sécurité. Des chercheurs ont contribué à développer la connaissance des grottes de Naracoorte, en sus de la grotte de Victoria proprement dite, notamment en ce qui concerne la datation des dépôts fossiles.

L’un des critères essentiels de l’intégrité des sites fossilifères concerne le déplacement matériel des fossiles. La paléontologie reposant en tant que science sur l’extraction de spécimens, pour déterminer la valeur scientifique d’un site, il est nécessaire de déplacer des spécimens hors du contexte où ils ont été déposés afin de les étudier en laboratoire. A Riversleigh, au moment de l’inscription, le degré de modification du site dû aux fouilles paléontologiques était inférieur à 1%.

A Naracoorte, bien que les fouilles paléontologiques menées sur le site affectent une part plus importante de la totalité des dépôts fossiles en comparaison avec les dépôts très étendus de Riversleigh, moins de 1% de la ressource est affecté par les fouilles et de nombreuses parties du site sont intactes.

Afin de conserver autant que possible l’intégrité originelle du site, il a été décidé d’éviter en règle générale la dispersion excessive des collections. Certaines normes, définies dans la législation, sont appliquées de façon à assurer le contrôle et l’enregistrement du lieu de l’extraction de matériel fossile à Riversleigh et à Naracoorte. La poursuite du travail paléontologique est importante en vue de l’identification, la présentation et la transmission aux générations futures des valeurs de patrimoine mondial du site.

 

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Le site de Riversleigh se situe à l’intérieur du Parc national de Boodjamulla (Lawn Hill). Le terrain étant calcaire et accidenté, l’accès des visiteurs et la présentation du site ont lieu en un seul endroit. En 1992, la zone proposée a été acquise pour intégration au parc national et les activités de pâturage ont depuis cessé sur le site. Le site de Riversleigh est protégé par de solides dispositions incluses dans la loi de 1992 sur la conservation de la nature de l’état du Queensland et il est géré comme un élément particulier du parc national, qui est beaucoup plus étendu. Cette gestion se fonde sur la Stratégie de gestion de Riversleigh (2002) ; un plan de gestion de l’ensemble du parc national est en cours d’élaboration. Un comité consultatif local et scientifique du site de Riversleigh a été créé, au sein duquel sont représentés la communauté scientifique, le musée du Queensland, le secteur du tourisme, les Waanyi (propriétaires traditionnels), ainsi que les collectivités locales, le gouvernement du Queensland et l’Etat fédéral australien. Un comité consultatif waanyi fournit en outre des avis sur les questions autochtones.

Le Parc national des grottes de Naracoorte est doté d’un plan de gestion. Certaines pratiques liées à l’utilisation antérieure du site ont eu des incidences sur un petit nombre de grottes du parc, notamment la modification partielle de certaines parties des grottes en vue de faciliter l’accès des visiteurs (un nombre réduit de grottes du Parc national de Naracoorte sont ouvertes au public) et l’exploitation du guano dans une grotte au XIXe siècle. Cependant, l’accès aux principaux gisements de fossiles est soigneusement surveillé et ceux-ci sont demeurés intacts. L’accès des visiteurs est contrôlé afin de protéger l’intérêt scientifique et esthétique des grottes et leur conservation.

Tous les sites du patrimoine mondial en Australie sont considérés comme des « éléments de valeur environnementale nationale » protégés et gérés conformément à la législation nationale, notamment la loi de 1999 sur la protection de l’environnement et la conservation de la biodiversité. Cette loi est l’instrument légal de mise en œuvre des obligations de l’Australie découlant de plusieurs accords multilatéraux sur l’environnement, dont la Convention du patrimoine mondial. Aux termes de cette loi, toute mesure qui a, aura ou est susceptible d’avoir un impact significatif sur les valeurs du patrimoine d’un site du patrimoine mondial doit être référée au ministre responsable pour examen. Des sanctions sévères sont prévues au cas où une mesure serait prise sans approbation préalable. Une fois qu’un site du patrimoine est classé, la loi prévoit l’établissement de plans de gestion définissant les aspects importants de ce site du point de vue du patrimoine et les modalités de préservation des valeurs propres à ce site.

Cette loi, et cela est important, vise aussi à protéger les éléments de valeur environnementale nationale tels que les biens du patrimoine mondial contre les impacts, même si l’origine de ces impacts se trouve à l’extérieur du site ou si les valeurs du bien sont mobiles (comme dans le cas de la faune). Elle offre ainsi un niveau supplémentaire de protection des valeurs des biens du patrimoine mondial contre les impacts extérieurs.

Le Site fossilifère de mammifères d’Australie a également été inscrit sur la liste du patrimoine national en 2007, conformément à la loi sur la protection de l’environnement et la conservation de la biodiversité.

Les fouilles paléontologiques sont réglementées par la législation pertinente de l’état, en sus de la loi sur la protection de l’environnement et la conservation de la biodiversité, et ne sont autorisées que dans des aires très restreintes. Les autres impacts potentiels sur l’état naturel des deux sites, notamment les impacts liés à l’accès des visiteurs, à d’autres activités de recherche ou aux mesures de gestion, sont contrôlés par le dispositif de gestion pertinent.

Description longue
[Uniquement en anglais]

Riversleigh and Naracoorte are among the world's 10 greatest fossil sites: Riversleigh comprises the southern section of Lawn Hill National Park in north-west Queensland; and Naracoorte lies in the south-east of South Australia. The two sites are representative of the development of Australia's mammal fauna during the Cenozic era (65 million years ago to the present).

The faunal assemblages of Riversleigh's fossil fields have profoundly altered understanding about Australia's Middle Cenozoic vertebrate diversity. They span a record of mammalian evolution over 20 million years, providing the first records for many distinctive groups of living mammals, such as marsupial moles and feather-tailed possums, as well as many other unique and now extinct Australian mammals such as 'marsupial lions'.

A combination of factors have given rise to a site where an exceptional diversity of superb fossils providing an unparalleled window into Oligo-Miocene (15-25 million years ago) rainforest faunas that evolved in isolation during Australia's separation from Antarctica. These faunas present the pinnacle of marsupial evolution, predating the late Tertiary placental influx from Asia to Australia and the consequent wholesale re-ordering of faunas in the Plio-Pleistocene epoch (7-2.5 million years ago) as the environment changed from rainforest to semi-arid grassland.

A 15 million-year-old complete skull and almost complete dentition of the monotreme from Riversleigh has already provided a great deal of new information about this highly distinctive group of mammals. Before Riversleigh's fossil record began to unfold, there was only one Tertiary species known of the recently extinct marsupial thylacine (Tasmanian tiger), but different thylacines have been identified from Riversleigh's Oligo-Miocene faunas. Other ancestral marsupial forms found at Riversleigh include mole, bandicoot, marsupial 'lion', koala, wombat, kangaroo and possum. Placental mammals are represented by more than 35 bat species, and the Riversleigh fossil bat record is considered one of the richest in the world.

Naracoorte too, opens a window into a significant period of the Earth's history on a continent dominated by marsupials. The last 170,000 years have been characterized by great climatic changes and the Naracoorte fauna provide a key clue to understanding marsupial responses to these. The Naracoorte assemblage also spans the probable time of arrival of humans in Australia and thus is of additional value in helping to unravel the complex relationships between humans and their environment. Naracoorte caves are also a source of specimens of potential values in DNA analysis of extinct species not always available from studies of swamp/lake/dune recovered fossils.

The Pleistocene fossil vertebrate deposits of Victoria Fossil Cave at Naracoorte are considered to be, in terms of both volume and diversity, Australia's largest and best preserved and one of the richest deposits in the world. Tens of thousands of specimens representing 99 vertebrate species have been recovered, ranging in size from very small frogs to buffalo-sized marsupials. These include superbly preserved examples of the Australian Ice-Age megafauna as well as a host of essentially modern species such as the Tasmanian devil and thylacine, wallabies, possums, bettongs, mice, bats, snakes, parrots, turtles, lizards and frogs.

The landscape at Riversleigh, particularly near the rivers, has a large number of visible archaeological traces of Aboriginal occupation and sites of cultural significance.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique
[Uniquement en anglais]

Riversleigh was gazetted as part of the Lawn Hill National Park under the Queensland National Park and Wildlife Act 1975 in 1984, and will be declared a national park under the Nature Conservation Act 1992 in due course. Naracoorte was gazetted as Naracoorte Caves in 1917, and is currently protected under the provisions of the South Australia National Parks and Wildlife Act 1972.  

Source : évaluation des Organisations consultatives